2500 kilomètres en Suzuki Sx4 S-Cross

Pourquoi ne pas mélanger l’utile à l’utile en se rendant à des présentations automobiles en profitant d’un autre véhicule à essayer, le Suzuki Sx4 S-Cross. Un long kilométrage qui permet d’affiner un premier jugement  parfois hâtif.

Par Monsieur Patrice Vergès

 Aujourd’hui, lors des divers essais presse, nous conduisons les nouveaux  modèles sur 100 à 200 kilomètres maximum. Ce n’était pas le cas hier, où le temps  prenait son temps et parcourions 500 kilomètres voire davantage. Pour essayer la Peugeot 205 diesel 3portes, nous avions traversé le Maroc, l’Espagne puis une partie de France .Mais avant, c’était avant….Quelques jours de vacances autour du bassin d’Arcachon puis les essais du nouveau BMW X5 prés de Nîmes suivis de ceux de la nouvelle Mazda  3 aux portes de l’Espagne m’ont incité à utiliser l’automobile plus pratique que l’avion.s 01 - copie

Le Suzuki S-Cross photographié devant le port de Gujan Mestras près d’Arcachon

L’occasion de conduire le nouveau Suzuki Sx4 S-Cross dont j’avais loupé les essais en Espagne. On sait que ce nouveau crossover remplace l’ancien SX4 qui était une Fiat clonée. Dérivé de la   pimpante Swift, le dernier S-Cross plus vaste que l’ancien (4,30 m) s’attaque désormais à la clientèle du Quahqai ou Peugeot 3008. D’ailleurs il est plus généreux à l’intérieur autant pour les passagers que pour leurs bagages.

Commençons tout de suite par ce qui fâche. Dès qu’on met en route le S-Cross pour la première fois, on est défavorablement étonné par la présence sonore du moteur diesel par rapport à un Renault ou Peugeot. C’est d’ailleurs propre à  ce 1600 cm3 d’origine Fiat que j’avais pu essayer quelques jours plus tôt sur la nouvelle Alfa Mito où il m’avait semblé encore plus bavard. Certes ce moteur est plus bruyant que la moyenne mais cette critique s’évanouit rapidement car il n’est pas certain que les futurs acheteurs d’un S-Cross qui sortent d’une voiture d’occasion kilométrée, le jugent excessivement bruyant par rapport à cette dernière. Enfin et surtout après 15 jours d’utilisation et 2500 km, on ne l’entend plus. L’habitude est une seconde nature.

S 02 - copie

 Un ciel lourd et menaçant avant de grimper la fameuse course de côte du Mont Dore

5,2 l sur 2500 km !

 En revanche, ce moteur se fait oublier au niveau de la consommation. En respectant les limitations de vitesse, contre mon gré, sur environ 2000 km d’autoroute, j’ai lu sur l’ordinateur de bord  une moyenne de 5,2 l seulement. C’est exceptionnel pour un véhicule de ce gabarit et de ce poids (1300 kg). Dommage que le réservoir n’avoue que 47 litres. Plus vaste, il allongerait encore les pleins en  confortant le sentiment qu’on ne remet jamais du carburant.

essai SUZUKI 04 S 06

Nous avons consommé  sur 2500 km une moyenne de 5,2 l aux 100 km de moyenne. Chapeau !

Avec 120 ch, les reprises du Suzuki Sx4 S-Cross sont suffisamment toniques du moins à vide mais le moteur manque un peu de vigueur juste après le démarrage avant de se reprendre. Rouler sous une pluie battante a fait ressortir la bonne tenue de route et l’adhérence puisque le Suzuki Sx4 S-Cross se transforme en traction intégrale « Allgrip » quand le besoin s’en fait sentir. Signalons qu’il existe aussi en deux roues motrices, moins coûteux de 1900 euros mais qui n’est pas équipé du Start&stop qui fonctionne fort bien dès que la mécanique est chaude. Cette longue route a permis d’apprécier une excellente position de conduite grâce à son volant réglable et un pédalier bien en ligne, un levier de vitesse facile à manœuvrer, un moteur docile et actif dès 1700 tours, une direction précise, des sièges plutôt fermes  et une suspension parfois un peu trop sèche.

ESSAI SUZUKI 03 - copieLa planche de bord manque un peu de sensualité mais ses nombreux rangements se révèlent accueillants

Facile à vivre au quotidien

En revanche, dans la finition Style, le Suzuki Sx4 S-Cross est facile à vivre aves ses nombreux rangements, sa caméra de recul liée à des radars de stationnement et son toit ouvrant panoramique que le temps pluvieux ne m’a guère permis d’apprécier ce qui n’est pas le cas des sièges  agréablement chauffants en cette période froide. Notons que, même sous la pluie, il ne se salit guère grâce à ses bas de caisse qui protègent la carrosserie Après 2500 kilomètres, il est encore propre et c’est agréable.  Je serai moins laudatif sur le GPS tactile pas très finaud, ni sur l’allumage automatique des feux qui fait bougrement mal son métier d’allumeur de phares.

s 005 - copie

Un SUV ne sert pas qu’à transporter des clubs de golf comme dans les publicités

Bien sûr en sortant des 381 ch du 6 cylindres à triple turbo de la nouvelle BMW X5, j’ai trouvé le Suzuki Sx4 S-Cross un peu mou du genou et sa finition intérieure un peu trop plastifiée et sa mécanique de nouveau trop sonore. Mais pour le prix de la BM, on peut s’acheter presque quatre Suzuki. Justement parlons des tarifs qui débutent à 18 890 € en essence pour s’achever à 27 790 € pour la version essayée sans malus, il faut le préciser.

Si le Suzuki Sx4-Cross manque un peu de sex-appeal, il ne manque pas de savoir-vivre. C’est un véhicule avec lequel on a l’envie de parcourir un long bout de chemin en sachant qu’il ne vous décevra pas.

S 04 - copie

 Les jantes en alliage de 17 pouces disponibles dès un certain niveau de finition, sont réussies au plan esthétique

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

4 commentaires au sujet de « 2500 kilomètres en Suzuki Sx4 S-Cross »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ludovic

    En novembre 2014, j’ai acheté un Suzuki S-cross neuf dans la concession Suzuki de ma ville.
    En février 2015, je m’aperçois que la climatisation est en panne.
    Le 9 mars, je signale à la concession la panne.
    Le 20 mars, ils immobilisent le véhicule pour trouver la panne. Résultat : l’évaporateur est HS. On m’indique que la pièce défectueuse est en commande et surtout que la concession ne possède pas le matériel adapté pour réparer d’où une sous-traitance dans un autre garage !!
    La concession m’appelle pour m’indiquer que le véhicule sera pris en charge les 16 et 17 avril 2015 pour le réparer.
    Le 16 Avril, la concession m’appelle pour m’indiquer qu’ils n’ont toujours pas la pièce, sans pouvoir me donner de délai.
    Je rentre de vacances et je trouve dans ma boite aux lettres le courrier de Suzuki France.
    Ils m’indiquent que la négligence provient de la concession SUZUKI qui n’avait pas commandé la pièce !
    À ce jour (15 mai 2015), la pièce HS n’est toujours pas livrée et Suzuki France est incapable de donner une date de livraison.
    Impossible d’obtenir un délai même en réclamant auprès du siège de Trappes.
    Les pièces détachées sont très difficiles à obtenir chez Suzuki ce qui pose un réel problème de fiabilité et de SAV !
    Le Véhicule est toutefois agréable à conduire malgré de nombreux bruits parasites ( à 5000 km) dus aux plastiques durs.
    Le GPS est impossible à mettre à jour, la cartographie actuelle date de 2013 et aucune MAJ n’est proposée. Il y a apparemment un litige entre GARMIN et SUZUKI qui pose à nouveau un soucis de SAV !
    Le Moteur 120 Ch Essence manque un peu de couple mais cela n’est pas gênant pour une conduite souple.
    Bref, je serais satisfait de mon S-Cross si le SAV était à la hauteur, mais là c’est une catastrophe !!
    Je pense le revendre rapidement dès sa remise en état pour revenir chez les marques françaises qui ne souffrent pas de tel problèmes d’approvisionnement !

    Répondre
    1. zineke

      bizzare pour une voiture dont les pieces viennent de Hongrie? peut etre un concessionnaire foireux

      Pour ton gps j’ai lu sur different forum qu’il y avait échange sous garantie vers un pioneer

  2. Stan

    Merci pour cet essai très détaillé.

    Souhaitant remplacer un SEDICI 2.0 JTD 4X4 (équivalent au SX4 mais badgé Fiat et fabriqué en Hongrie dans une usine SUZUKI avec un moteur Fiat … vous suivez…) par un nouveau SUV 4X4 mieux doté et avec un vrai coffre, nous avons essayé fin septembre successivement :
    un Opel MOKKA en diesel 4X2 (130 ou 135 cv – je sais plus)
    un QASHQAI en DCI 130 4X2
    un DUSTER en DCI 110 4X2
    et donc le new SX4 S Cross en version 1.6 DDIS 120 cv 4X4 PACK (26 090 €).

    L’essai a duré une heure.

    Globalement, ce S CROSS est très agréable à conduire, c’est même d’assez loin celui que j’ai préféré par rapport aux 3 autres ; il reprend la souplesse du DCI 130 et les reprises du MOKKA. Rien ne vibre. La boîte est à la fois douce et très précise (aucun jeu ; on dirait celle de mon Audi A3 8V – mon véhicule pro) . Le confort est bon, le comportement sain mais peut être encore un poil molasson. L’insonorisation est très correcte, le moteur (toujours FIAT), je l ai trouvé plutot discret (surtout par rapport à l’ actuel JTD du SX4 très rugueux et sonore) et performant (la voiture a perdu près de 100 kgs). Il est aussi à la fois linéaire et coupleux (en mode dynamique).

    L’intérieur est assez dépouillé, plutot bien fini mais les plastiques ne sont pas plus flatteurs que ceux déjà ancien du QQ. L’ODB est blanc sur fond noir (bof bof).

    La sono est très correcte. Le coffre de 430 l est bien plus grand que celui du MOKKA mais la garde au toit n’est pas terrible.

    L’ensemble est très au dessus de l actuel SX4, son prix aussi.

    Reste le look, mon épouse n a pas aimé : c’est ni moche, ni beau : banal et pas moderne sont ses mots.

    Le S CROSS ne fait ni 4X4, ni SUV, ni monospace (il est nettement moins haut sur pattes que les 3 autres) ; c’est selon moi le croisement ou mélange d un SCENIC japonisé et d un SX4 –première version- allongé…

    Ce look insipide est vraiment dommage compte tenu des qualités routières de la voiture et du ressenti à son volant.

    Au final, malgré tous ces défauts, le new Duster nous a fait de l œil.

    Répondre
    1. Khephren

      Bonjour !
      1/ Stan, c’est quoi l’ODB ?
      2/ « Au final, malgré tous ces défauts, le new Duster nous a fait de l œil. » : et alors, vous l’avez acheté ?
      3/ Moi j’hésite entre le Vitara et le S Cross… Des avis ?
      4/ J’adore ces Petites Observations Automobiles ! Bravo à Renaud Roubaudi qui a des compétences, la passion et un talent d’acteur !