Citroën Cactus : énorme !

Les images viennent de tomber sur le net (c’était prévu demain à 8h) , voilà enfin la voiture réinventée par Citroën, la 2CV des temps modernes, celle qui met une claque au low coast, le concept Cactus. Ce concept Cactus préfigure une version de série aux alentours de 12/15 000 € l’année prochaine. . Je pressentais que cette voiture serait une bombe, mais le résultat dépasse mes espérances, autant intérieur qu’extérieur. La Cactus est à la fois désirable, différente, moderne et essentielle. C’est ce dont l’époque à besoin. Bravo aux équipes de Citroën pour cette révolution automobile. On en reparle dès demain matin avec les informations officielles du dossier de presse. Ps : P.O.A a rendez-vous avec les designer au salon de Francfort mardi.

Citroen-Cactus-Concept-3[3]

Citroen-Cactus-Concept-1[3]

Citroen-Cactus-Concept-5[3]Citroen-Cactus-Concept-4[3]Citroen-Cactus-Concept-6[3]Citroen-Cactus-Concept-2[3]Citroen-Cactus-Concept-7[3]

L’avis des Petits Observateurs !

8 commentaires au sujet de « Citroën Cactus : énorme ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nicolas Z

    Attention tout de même. On n’est pas dans du low cost ici : les tarifs seraient visiblement plus élevés que chez Dacia. C’est pour ça que la marque tente de marteler depuis des mois que la nouvelle ligne « C » serait « essentielle », et non low cost (entendons une voiture « value for money »).

    Et c’est là où je m’interroge : les premières interviews des responsables de la marques montrent qu’ils sont un tout petit peu mal à l’aise avec une chose : par rapport au concept C-Cactus premier du nom ou encore du concept Lacoste, ici nous sommes en présence d’un showcar sexy, mais technologiquement (et en termes d’équipements) bien doté. En parallèle, les concepteurs disent que le concept est fidèle à 80% au modèle de série. Reste à voir ce qui devra être sacrifié par rapport au concept pour passer en production, et permettre un tarif « essentiel ».

    Enfin, autre point d’interrogation : la cohabitation de ce prochain véhicule avec le reste de la gamme. Il semble acquis que le patronyme final sera C4-Cactus. Aura-t-on donc une C4 III, avec ses déclinaisons Picasso, Cactus, et tricorps pour la Chine ? Et comment le caractère « essentiel » de la nouvelle ligne « C » se traduira-t-il pour les autres modèles de la ligne ? C’est surtout pour la C5 que je m’interroge. Je suis curieux de voir.

    En tout cas, le concept est très réussi, et me rappelle un peu la philosophie IKEA dans son approche (design & matériaux + accessibilité tarifaire).

    Répondre
  2. Guillaume

    Depuis quand un véhicule « essentiel » a besoin de pneu aussi large ? Un vrai véhicule abordable c’est un véhicule avec un coût total de possession qui soit raisonnable. Cette voiture n’en donne pas l’impression
    Par contre il n’ont pas eu peur de faire un usage massif du plastique ,y compris sur les portières, ça c’est bien vu.

    Répondre
  3. circonspect

    Très intéressante esthétiquement ;
    et techniquement , Cactus sera le premier modèle de PSA à être proposé avec la technologie « Hibrid’Air » , dont la rusticité correspond bien à la philosophie de ce concept car .

    Répondre
  4. Geoffrey

    Ce concept est fantastique ! Quelle innovation, faire une voiture simple, dépouillée au maximum mais malgré tout « chic », bravo citroën. Cette voiture semble destinée à tout le monde, j’imagine tous les agriculteurs retraités de ma campagne remplacer leur c15 et expresse par ça mais je l’imagine également en ville dans les quartiers branchés côtoyant fiat 500, mini… ou même à St tropez comme voiture de plage à l’image de son ancêtre, la méhari.
    Avec des produits originaux comme celui-ci et très aboutis avec la 308, il n’y a vraiment pas de raisons que PSA ne s’en sorte pas, je suis fier de l’industrie automobile de mon pays.

    Répondre
    1. JM Manusardi

      12 à 15 000 E, pour une deuche, ça fait beaucoup. Hormis quelques sympathiques références visuelles (et faussement minimalistes) du côté de la planche de bord, ce clone d’Evoque et de Mini ne m’agite pas les neurones plus que ça.

    2. Franckreich

      – Ce n’est pas ouvertement une nouvelle deuche, donc plus de latitude par rapport à elle
      – si on va par là, quel rapport entre le prix d’une mini dans les années 60 et celui d’une mini maintenant ?
      – Une 2CV Charleston en 90 coûtait 44 800 francs. En valeur actuelle, ça fait 8KE. Par rapport à 12 KE prix d’entrée de gamme, ça ne fait que 50% de plus. Mais le gain à tous points de vue vs. une 2CV est autrement plus fort que ces 50%. Donc ce n’est pas déraisonnable de parler de voiture essentielle de notre époque, comme la deuche l’était entre 48 et 90