Toyota ME-WE : réagissez

Michael Oualid, ingénieur et ancien directeur au centre de design Peugeot Citroën, puis de Volkswagen, directeur du think tank français, le Center for Alternative Research, et auteur du projet Free Car Project, réagit à la proposition de Jean Marie Massaud, le concept ME-WE de Toyota
Très intéressant.
Contrairement à la voiture de Lovegrove, cette MeWe (nom relatif au discours de Mohamed Ali à l’ONU, ai-je entendu dire?) n’est pas une voiture de « designer automobile », en ce sens que la carrosserie n’est pas « respectable » et les espaces ne sont pas dédiés. C’est une bonne direction.
Toutefois si Jean-Marie Massaud a voulu affranchir l’automobile de la technique (cf. vidéo dans le post suivant), il ne l’a pas fait du « dessin »… et pas mal de petits détails comme le pédalier, le volant sont tellement dessinés qu’il rabaisse l’objet à sa forme et non pas à se qu’on va faire avec. Ce qui ne colle pas bien avec le discours.
De même, les beaux principes écologiques et économiques d’une carrosserie non figée dans le marbre d’une esthétique industrielle fantasmée par les marketeurs automobiles, sont piétinés par des résultats décoratifs à trou-trous ou à fleu-fleurs…
Tout cette stylisation continue de ramener l’automobile à sa condition d’objet. Complétement à l’inverse de ce qu’était la 2CV ou le Combi, qui avaient une esthétique « technique » résultante de l’utilisation ouverte voulu par leurs concepteurs.
Mais peut-être, ces manquements sur cette courageuse MeWe, résultent-ils de compromis nécessaires dûs à la collaboration avec les designers autos de Toyota? 
Je me permets cette hypothèse pas seulement par expérience, mais surtout parce que j’ai été désagréablement surpris par la scénarisation éxagérement « automobile » lors de la soirée de lancement. La foule n’était d’ailleurs composée que de designers automobiles. Comme si Toyota avait eu peur que l’on puisse penser une seconde qu’ils allaient vraiment laisser le monde réel envahir leur Marque.
Bref, ce concept MeWe me laisse un peu sur ma faim. Surtout après que les designers aient avoué dans la conversation être au courant des développements du FREE CAR PROJECT… http://blog.slate.fr/free-car-project/2012/10/02/simplifier-lautomobile/
Pour ceux qui auront l’occasion d’aller voir la MeWe à Paris, je leur conseille aussi de monter à l’étage voir la Camatte, moins médiatique mais pas moins intéressante.
En résumé, Bravo à Massaud d’avoir su utiliser l’opportunité qu’il lui a été offerte par Toyota. Mais aujourd’hui on sait que l’on peut/doit aller plus loin si on veut préserver les emplois, la planète et les pouvoirs d’achat et de rêver des consommateurs…
Michael Oualid

L’avis des Petits Observateurs !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *