Qui était Bruce McLaren ?

Qui était Bruce McLaren ?

L’essai de la nouvelle McLaren 12 C par Renaud Roubaudi suscite l’envie de revenir sur la personnalité de celui qui a donné son nom et sa couleur à cette voiture mythique.


Par patrice Vergès


Ce 2 juin 1970, Bruce McLaren perdait la vie sur le circuit de Goodwood. Sa surpuissante Canam de 700 ch de couleur orange, délestée par la perte de son imposant capot arrière, s’écrasait sur une minuscule bâtisse construite au milieu de rien. Bruce McLaren n’avait que 32 ans ! 

Malgré son jeune âge, le Néo-Zélandais avait déjà un beau passé dans le milieu du sport automobile. D’abord en tant que pilote puisqu’il avait participé à une centaine de Grand Prix de Formule 1 où il avait signé quatre victoires. Ensuite en tant que constructeur de voitures de course. Discipline où il avait débuté à l’âge de 22 ans seulement et déjà remporté sa première victoire au Grand Prix de Sebring 1959. Performance qui en fit longtemps le plus jeune pilote à avoir remporté une course de Formule 1. Sans oublier bien d’autres succès notamment aux 24 heures du Mans 1966 au volant d’une Ford 7 litres.  Le Néo-Zélandais était non seulement un pilote très rapide mais un très fin et exigeant metteur au point.


Dès 1965, McLaren peu satisfait des Cooper sur lesquelles il courait, désira construire ses propres voitures qui se distinguaient par leur livrée orange : la couleur nationale de son petit pays en compétition. Il s’engagea en Formule 1 avec quelques bons résultats mais c’est surtout en catégorie Canam où ses voitures devinrent imbattables. Visionnaire, il pensait à développer une supercar commerciale dérivée de la version Canam.  Animée par un moteur Chevrolet de 5 litres, la M6 GT était un vrai prototype civilisé capable de rouler sur la route de tous les jours. Si sa mort empêcha hélas son développement commercial, la récente 12 C s’inspire beaucoup de son esprit.  Après la mort de son géniteur, l’écurie de McLaren continua son existence d’abord sous la houlette de son associé Teddy Mayer qui céda sa place à Ron Dennis avec le succès que l’on sait puisque la marque a remporté 182 victoire en Formule 1 notamment avec Alain Prost. Si Bruce McLaren est mort il y a déjà 43 ans, son nom continue à vivre dans l’imaginaire de tous les passionnés d’automobile.

Bruce McLaren (1937/1970)





Produite à quelques exemplaires seulement ; la M6 GT était une Canam civilisée animé par un gros V8 Chevrolet. Elle était donnée pour 280 km/h


Petites Observations Automobile – mai 2013

L’avis des Petits Observateurs !

Un commentaire au sujet de « Qui était Bruce McLaren ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *