Design automobile, un fauteuil sinon rien

Maserati, Citroën et Mazda ont présenté chacun un fauteuil au salon du meuble à Milan. Histoire d’exprimer leurs valeurs de design et d’être là où ça se passe.

Etre présent à Milan pendant la Triennale du Meuble, c’est l’assurance d’etre vue de tous ceux qui comptent dans le monde du design international. Voila donc, un sofa DS, un lounge chair Maserati et une Fauteuil Mazda. Je vais m’attarder sur le sofa DS, mais ma réflexion est commune au trois marques.

Sofa DS

Les designers Citroën ont présenté un canapé signé DS à l’occasion du salon du meuble à Milan. Le résultat est un très long sofa fuselé comme un Concorde, entremêlant acier poli et cuir noir. Le dossier s’inspire de l’aileron de requin, clin d’œil au profil de la petite DS3, et le cuir bracelet fait directement allusion à l’intérieur de la DS5. Le socle possède une signature lumineuse rouge à LED.

Après le piano de Peugeot présenté au Mondial de Paris 2012, voici donc le canapé Citroën. L’intention d’élargir le monde du design automobile à d’autres univers, en l’occurrence ici le mobilier, est louable. Depuis longtemps Citroën s’intéresse à ces passerelles entre le monde de la décoration et l’automobile qui sont une jolie promesse pour un habitacle plus humain, ce que revendique officiellement l’intérieur du nouveau Picasso, comme le C3 Picasso en son temps. 

En outre, la création d’un sofa DS permet à la marque DS de faire parler d’elle dans des media généralement peu sensible à l’automobile, notamment les magazines de déco/design et les féminins, et de faire passer le message sur les valeurs DS et le renouveau du luxe à la française.
On peut simplement regretter qu’il s’agisse d’un one shot. Car, à ma connaissance, ce sofa ne sera jamais  mise en vente ce qui le réduit à un objet de communication, donc loin des préoccupations du grand public. 
Sofa DS

Mazda Kodo
Maserati Lounge Chair

Petites Observations Automobile – avril 2013

L’avis des Petits Observateurs !

3 commentaires au sujet de « Design automobile, un fauteuil sinon rien »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *