Toyota Auris 1.8 VVT-i- Hybride, la bonne élève

La Toyota Auris est la seule berline compacte du marché à être proposée en version hybride. Plus sexy et plus habitable que la génération précédente, cette Auris 2 consomme en moyenne 3,8 litres et émet 87 g/CO2. Proposée à 22 320 €, bonus déduit, elle est aussi plus accessible que la Prius. Un choix rationnel pour tous ceux qui veulent rouler propre et économique, sans renier un usage polyvalent.

Pour tenter de se faire une petite place au soleil face aux stars du marché, Citroën C4, Renault Megane, Volkswagen Golf, et sortir de l’anonymat, la deuxième génération de Toyota Auris s’est offert une opération de chirurgie esthétique. Le design semble enfin assumer ses origines japonaises avec une face avant au regard acéré, une ligne de profil tendue et des feux arrière très étirés, façon couteau de cuisine de chef nippon. La voiture est aussi plus légère de 50 kg et plus basse de 5,5 cm que la précédente, ce qui lui confère plus de dynamisme, tant sur le plan visuel que sur celui de la tenue de route. 
Suivant la tendance, la planche de bord se veut moins chargée de boutons et concentre les informations sur un grand écran tactile qui, dès le deuxième niveau de finition, pilote la radio, les fichiers musicaux et le téléphone via la connexion mains libres Bluetooth, une caméra de recul, et, en option, le GPS. L’habitabilité progresse également avec un coffre plus vaste de 360 litres et un espace aux jambes accrues à l’arrière. Plaisante à regarder, confortable, l’Auris ne fera pourtant pas tourner les têtes. C’est avant tout une voiture sérieuse qui mise sur son bon rapport qualité/prix/équipement pour faire la différence et surtout sur sa technologie « full hybride » qu’elle est la seule à proposer à ce niveau de gamme. 
Dotée d’un moteur essence 4 cylindres et d’un moteur électrique qui développent à eux deux la puissance de 136 ch, l’Auris Hybride peut rouler 2 km en mode tout électrique jusqu’à 50 km/h, ce qui change la vie au démarrage et dans les encombrements en ville. Au-delà de 50, le moteur essence prend le relais offrant une autonomie de 600 km. On peut choisir sur le tableau de bord le mode « ev », tout électrique, ou « Power », qui change la réactivité de l’accélérateur pour, un peu plus, de sportivité. Mais, par sa douceur, son silence et le passage des vitesses automatiques, la conduite d’une hybride impose naturellement de rouler autrement, de façon plus calme et détendue. On se prend jeu de conserver l’aiguille dans la partie « eco », le compte tour à disparu, et de faire baisser les consommations en regardant l’ordinateur de bord. D’ailleurs, l’Auris Hyrbide n’aime pas être chahutée. En pleine accélération, le moteur semble raller et l’aiguille de l’économètre vire à l’orange en atteignant le mode Power, un signe qui ne trompe pas. L’Auris doit se conduire à la « cool », ce qui correspond à l’époque. 
Toyota ne s’y trompe pas en prévoyant 70 % des commandes de l’Auris en hybride sur les 9000 ventes prévues en 2013. On peut alors se demander pourquoi investir dans une Prius, certes plus grande, mais qui débute à 28 000 € ? Pascal Ruche, PDG de Toyota France, répond sans détour : « Le design de la Prius est polarisant, on l’aime ou on ne l’aime pas. C’est aussi une façon de s’afficher pour l’environnement. L’Auris est plus consensuelle. Après la Yaris et l’Auris Hybride, nous allons lancer d’ici 2015 21 autres modèles hybrides, dont un à pile à combustible. » Avec un tel déploiement de l’offre hybride, Toyota sous-entend qu’il ne croient plus vraiment à l’avenir du diesel. À méditer au moment du choix.


Petites Observations Automobile/Renaud Roubaudi/Février 2013
Fiche technique :

Moteur essence : 4 cylindres 1,8 litres

Puissance : 136 ch

Émission de CO2 cycle mixte :  87 g/km

Consommation mixte :  3,8 l/100km

Cycle Urbain :  3,7 l/100 km

Cycle extra urbain :  3,7 l/100 km

Vitesse maxi sur circuit : 180 km/h

0 à 100 km/h : 10,9s

Longueur : 4,27 m

Largeur : 1,76 m

Hauteur : 1,46 m

Coffre :  360 litres

Réservoir :  45 litres

Tarif du modèle essayé : 24 800 €  -2 480 € de bonus écologique (10% du prix),  soit : 22 320 €

Gamme Auris à partir de 17 500 €

Rivales :  compactes diesel

Citroën C4

Peugeot 308

Opel Astra

Renault Megane

Ford Focus

L’avis des Petits Observateurs !

Un commentaire au sujet de « Toyota Auris 1.8 VVT-i- Hybride, la bonne élève »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Anonymous

    Finalement, sa concurrente ce ne serait pas la Lexus CT 200h ?? Je dois dire que cette voiture (la Lexus) me fait de plus en plus envie. JMG

    Répondre