Citroën Tubik : le TGV en ligne de mire

Mariage sous ecstasy d’un camping-car et d’une caravane Airstream, le concept Citroën Tubik dynamite l’image plan-plan du monospace familial.

Grâce à une hauteur et une largeur de 2m, l’habitacle est digne d’une salle de concert et propose une modularité incroyable : sièges pivotant, escamotable, banquette couchette, écran HD pour recevoir internet, bref c’est l’Espace réinventée. Le conducteur n’est pas en reste. Traité comme le pacha du navire, il dispose d’un siège cockpit englobant et d’une instrumentation « High-tech » digne d’un Boeing avec une notamment une visée tête haute qui affiche les infos sur le pare-brise.

Le Tubik tourne le dos aux codes traditionnels de l’automobile pour se concentrer sur l’art du voyage. Capable d’accueillir 9 personnes, Citroën ne se cache pas de viser les familles recomposées qui se retrouvent un week-end sur deux avec les enfants des uns et des autres. Il ne s’agit plus d’épater la galerie avec sa voiture, mais d’occuper la marmaille dans les encombrements, sans transformer le déplacement en punition pour le conducteur.




S’il ne voit jamais le jour sous cette forme définitive, ce concept a le mérite de faire le show et de  rappeler que le design Citroën ose aller où l’on ne l’attend pas. Au-delà du bluff, le Tubik pose la bonne question. À l’heure où rouler sur une autoroute devient aussi ennuyeux qu’un voyage en TGV, pourquoi ne pas inventer des salons roulants qui rendent le voyage aussi agréable que la destination.

 

Petites Observations Automobile – septembre 2011

L’avis des Petits Observateurs !

2 commentaires au sujet de « Citroën Tubik : le TGV en ligne de mire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Francois

    « rendre le voyage aussi intéressant que la destination ». C’est tout à fait ça! Je ne voyage moi-même plus jamais en voiture mais uniquement en train (+location de voiture adaptée aux besoins sur place) et je retrouve en effet dans ce concept ce qui me plait dans le TGV (mais non pas ennuyeux, ça dépend avec qui tu voyages!).

    Répondre