Honda EVN, l’interview exclusif de sa maman

Mais comment faut-il le dire à Honda ? Cette étude de micro citadine électrique Honda EVN est une bombe de design : simplicité, évidence, bonne humeur. Découvrez l’interview exclusive pour P.O.A de la jeune designer Kanna Sumiyoshi qui a imaginé cette Honda EVN

 

HONDA EV-N : Less is Better !

Le concept Honda EV-N est la parfaite expression du concept « moins c’est mieux ». Dessinée par une jeune Japonaise, cette mini citadine électrique s’impose par la simplicité et la fraicheur de son design. La rédaction d’Ideat est unanime, il faut produire cette voiture en série. Entretien exclusif avec sa créatrice, Kanna Sumiyoshi

Comment avez-vous été amené à designer le concept Honda EV-N ?

Honda travaillait sur le projet d’un petit véhicule électrique urbain pour le salon Tokyo l’année dernière. Parmi les différentes propositions du centre de style, mon projet a été retenu. J’étais ravi, car qu’il s’agissait à la fois d’un concept exposé au grand public et d’une voiture électrique. Cela représente l’avenir.

Quelle a été votre approche ?

4 places, électriques, petite, légère et simple, voilà à peu de chose près le brief de départ. Très vite, je me suis demandé comment faire une voiture « green » et basique qui donne malgré tout envie aux gens de la conduire. J’ai fait le parallèle avec la cuisine japonaise. Si notre cuisine est reconnue pour ses effets bénéfiques sur la santé, on l’apprécie avant tout pour sa saveur. Et bien, je me suis dit qu’une voiture, aussi bonne pour l’environnement soit-elle, devait être avant tout agréable à voir, à vivre et à conduire.

Vous êtes-vous inspirée de la petite Honda N360 de 1967 ?

Oui, ce n’est pas un secret. En travaillant sur le projet, je me suis replongé dans l’histoire d’Honda et j’ai découvert cette adorable petite puce, capable de transporter 4 personnes. Je n’étais pas né en 1967, mais j’ai appris en discutant avec des membres de ma famille plus âgés, qu’elle avait marqué les esprits. Elle inspirait une certaine joie de vivre qui est liée, je crois, à l’insouciance de l’époque. Le fait de concevoir en 2010 une petite voiture électrique, qui ne pollue pas, peut apporter à nouveau un peu d’insouciance. J’ai souhaité retrouver cette simplicité joyeuse que dégageait la N360.

Quelle a été la plus grosse contrainte à gérer ?

Maximiser l’espace intérieur ! Honda a une philosophie à ce sujet : un maximum pour l’homme, un minimum pour la machine. D’ou un gros travail de miniaturisation des composants et des pièces mécaniques, pour offrir le plus possible de place habitable à l’intérieur. Au-delà des dimensions intérieures qui permettent d’accueillir 4 personnes, ce qui est un record dans moins de 3 mètres, il fallait créer une impression d’espace par le design.

Comment avez-vous fait ?

J’ai tout d’abord « enlevé » absolument tout ce qui était de nature décorative ou sans utilité, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. La planche de bord, par exemple, est très épurée, voire minimaliste, ce qui dégage beaucoup de place visuellement. C’est intéressant parce que malgré tout l’essentiel est présent, comme le GPS, la radio ou la climatisation. Pour les fauteuils, nous avons travaillé sur une armature très fine qui permet gagner de la place et contribue à la légèreté tant physique que visuelle.

Peut-on dire que le concept du « less is better » a guidé votre travail ?

Oui d’une certaine façon, mais je voulais éviter de faire rimer simplicité avec dépouillement. Il fallait crée une voiture essentielle, mais qui rie, qui soit complice, qui vous apporte des solutions malignes. D’où l’idée de pouvoir changer la couleur des sièges en clipsant différents panneaux de tissus, ou encore le fait de pouvoir allonger les sièges comme des lits. Au Japon, beaucoup de jeunes dorment dans leurs voitures.

Les contres portes intègrent un drôle d’engin, pouvez-vous nous en dire plus ?

C’est une trottinette pliante à une roue sur laquelle un individu peut s’asseoir et se déplacer électriquement. Je l’avais vu au concours d’invention chez Honda et je me suis dit que c’était le prolongement naturel pour se déplacer en ville, une fois garer. J’aime l’idée qu’une fois pliée dans la porte, on pense qu’il s’agit des enceintes de la sono.

Y-a-t-il une chance de voir un jour le concept produit en série ?

Cela ne dépend pas de moi, mais une chose est sur nous verrons très bientôt des petites voitures électriques en ville. C’est formidable pour un designer, car c’est l’opportunité d’inventer un nouveau langage.

 Honda EVN

Petites Observations Automobile – avril 2010

L’avis des Petits Observateurs !

Un commentaire au sujet de « Honda EVN, l’interview exclusif de sa maman »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *