5000 km en Tesla Model 3

Par Patrice Vergès. Depuis la livraison, le 28 mars dernier, de sa Tesla Model 3, Cédric a parcouru 5000 km à son volant. Il donne ses premières impressions d’utilisateur (heureux) à POA.

En complément du long essai vidéo effectué début février par le trio infernal, le petit observateur Cédric nous livre, à son tour, son sentiment après moins de trois mois d’utilisation de sa Tesla Model 3. Sans être un écolo hystérique ni un militant forcené de la cause électrique, l’avenir de notre planète l’a poussé à acquérir une des premières Renault Zoe il y a déjà 5 ans mais dont l’autonomie trop réduite (150 km) l’avait incité à revenir au bon vieux diesel jusqu’au jour où il a vu les premières teasers de la Tesla Model 3. C’était en mars 2016

Cédric a acheté sa Tesla de couleur noire, unique teinte sans supplément de prix. (2600 euros de supplément pour le rouge nacré)

Longue de 4,70 m, la Tesla n’est pas plus volumineuse qu’une BMW Série 3

3 ans d’attente !

« Par son volume plus réduit que la X, ses performances énergétiques et son prix annoncé de 35 000 dollars, elle correspondait à ce que je recherchais. J’ai envoyé un chèque de réservation en mars 2016. Puis, aucune nouvelle pendant presque 3 ans sauf une lettre de félicitation d’Elon Musk un an après plus une lithographie du Model 3 jusqu’à un mail en décembre dernier me signalant qu’elle pouvait être commandée ce qui fut fait le 28 février 2019. Un mois plus tard, j’allais la chercher chez le concessionnaire Tesla à Bordeaux Mérignac dont je souligne l’accueil chaleureux. Je ne l’avais jamais vue en vrai et encore moins essayée auparavant ! « 

La silhouette très pure du Model 3 a été déterminante dans son achat

Avec le câble extérieur fixe de la Wallbox, brancher la voiture exige moins d’une minute

Avant de signer, la question financière s’est reposée car le prix annoncé de 35 000 dollars s’était transformé en France à 53 000 euros pour la version Grande Autonomie 75 kWh (560 km) choisie. Depuis Tesla a revu plusieurs fois ses tarifs et présenté une version plus économique à 2 roues motrices Standard Plus à 48 600 euros. S’il n’a sélectionné aucune option esthétique (couleur, roues de 19 pouces, sièges bicolores) il a choisi l’Autopilot niveau 2 facturé alors 5 800 euros contre 5 300 aujourd’hui. A cette somme, il faut soustraire le bonus de 6 000 euros évidemment. Tarif qui correspond sensiblement à celui d’une BMW Série 3 diesel 2 litres 190 ch Luxury xDrive mais qui peut grimper à plus de 72 000 euros avec toutes les options. N’espérez pas négocier les prix chez Tesla !

80 km par jour

La Tesla plus l’acquisition d’une nouvelle Zoe 41 kWh pour l’épouse de Cédric ont imposé l’achat d’une Wallbox (600 euros) d’une puissance de 7 kW seulement (il a un compteur 9 kVA) située à l’extérieur relié à un câble fixe qui permet de se brancher en moins d’une minute comme j’ai pu le vérifier. Il est certain que si on habite en pavillon comme Cédric, l’usage d’une voiture électrique est plus facile.  » La puissance de cette Wallbox suffit à notre usage. En théorie, je pourrai aller travailler toute la semaine (80 km par jour) sans recharger) de même que mon épouse. Comme nous n’aimons pas rouler les batteries presque déchargées, nous rechargeons en moyenne, chacun notre tour, deux nuits par semaine autour de 6/7 heures à 5/7 kWh. Soit 30/35 kW par nuit, correspondant à la moitié de la capacité des batteries de ma Tesla Grande Autonomie (75 kWh) ».

 

Le coffre avant offre un volume de 75 dm3

Celui à l’arrière cube 525 dm3 avec un accès assez facile malgré le manque de hayon souvent critiqué

Première question, est-ce que le l’autonomie annoncée de 560 km est réaliste?  » Non, elle ne dépasse pas en moyenne 400/420 km avec du chauffage ou la climatisation mais c’est encore adapté à mon usage. J’ai calculé qu’elle consommait 16 kWh pour 100 km à mon allure d’utilisation pour monter à 18/19 kWh avec le chauffage et la clim que je remplace par les sièges chauffants moins énergivores et plus agréables d’après moi ».

La planche de bord épurée fait partie du charme du Model 3.  La grande tablette tactile de 15 pouces est très réactive et facile à utiliser. Elle comporte aussi des jeux pour les enfants

Je ne charge jamais à fond

Cédric ne recharge jamais sa Tesla à fond se limitant à 85 % de la capacité des batteries.  » Je me suis rendu compte qu’elle était plus agréable à conduire lorsque la régénération des batteries est activée par la décélération ce qui n’est pas le cas, batteries chargées à bloc ». La Tesla génère une nouvelle philosophie conduite grâce à son frein moteur très puissant qui fait qu’on freine beaucoup plus rarement que sur un véhicule thermique.

Bien entendu, il a calculé le coût d’utilisation de sa Tesla. « L’économie effectuée a été l’un des critères d’achat. En fait, à moins de 15 centimes d’euro le kWh, parcourir 400 km par semaine revient à 12 euros. Soit 3 euros aux 100 km. C’est notoirement moins que mon précédent diesel. A cela, il faut ajouter qu’il n’y pas d’entretien, ni de vidanges. J’ai calculé que le gain total annuel se montait à environ 1 500 euros pour 20 000 km parcourus ». Il a déjà effectué deux voyages dont l’un de 800 km ce qui a nécessité de recharger plusieurs fois. Ce fut une corvée ?

« Pas du tout ! Je me suis arrêté en priorité aux Superchargeurs Tesla (550 en France). La recharge était gratuite à vie au début et ça l’est encore si on est parrainé mais ce n’est pas mon cas. Les prix restent raisonnables avec le kWh à 24 centimes contre moins de 15 à la maison. En 30 mn, on recharge un peu moins de 200 km. D’abord, ils étaient sur mon trajet et m’ont seulement obligé à m’arrêter après plus de 2 heures de route ce qui est conseillé lorsqu’on a 3 enfants assez jeunes comme moi. Ensuite, j’ai une carte abonnement MobivE avec une appli au téléphone qui permet de me recharger à des bornes publiques toujours bien placées surtout dans des sites touristiques (700 en Nouvelle Aquitaine). Franchement, jusqu’à maintenant, je n’ai jamais fait aucun détour pour recharger en profitant uniquement de mes arrêts naturels. Pour moi, recharger n’est pas un inconvénient ! « 

 

Derrière les flasques de roues de 18 pouces de série ( 19 ou 20 en option) se cachent des jantes en alliage léger. La taille des disques est imposante

Après deux ans d’attente, Cédric a reçu cette litho de la part de Tesla !

Ce qui lui plait

Cédric n’a pas acheté sa Tesla uniquement pour faire des économies. D’abord parce que la Tesla Model 3 lui plaisait par sa forme épurée, sa philosophie et son volume mesuré comparé à la X, par exemple. Bien sûr, il apprécie ses 345 chevaux qui plaquent au dossier (0 à 100 km/h en 4,7 secondes) avec des relances supérieures à celles d’une Porsche. Puissance désormais plus communiquée par Tesla  » Le lendemain de mon achat, j’ai reçu une appli qui accroissait la puissance ». Il apprécie aussi son excellente tenue de route due à ses 4 roues motrices et son centre de gravité situé très bas, sa position de conduite et son Autopilot  » Je l’ai réglé à 83 km/h car je parcours des nationales pour aller travailler et avec des bouchons à l’entrée d’une autoroute. Très reposant dans les encombrements. J’attends avec impatience la nouvelle évolution en fin d’année (lecture des feux rouges) qui devrait encore donner plus d’autonomie de conduite à la voiture ».

S’il ne lui reproche pas le manque de protection latérale grâce à utilisation essentiellement routière, il apprécie la fonction sentinelle qui fait que si sa Tesla est heurtée en stationnement, le choc est enregistré par les cameras. Bien entendu, il adore la grosse tablette tactile centrale de 15 pouces très réactive et préhensile qui est l’un des charmes de la voiture particulièrement la carte Google Earth idéale pour bien se situer et les jeux qui amusent ses enfants (à l’arrêt seulement) qui encensent sa voiture pour ses gadgets et son bruit.

Ce qui lui plait moins

Que le volant ne soit pas très esthétique ne le contrarie pas de même que la commande de la boîte à gants accessible uniquement par la tablette tactile puisqu’il ne l’utilise pas préférant les deux vide-poches géants situés entre les sièges. Le manque d’affichage tête haute ne le gène pas. En revanche, il n’aime guère la couleur claire du bois de la planche de bord et reconnait que la visibilité arrière n’est pas géniale compensée par l’écran géant de la caméra de recul. Il regrette que l’Autopilot se montre parfois timoré avant de doubler (il faut vraiment qu’il n’y ait pas une voiture trop proche). Son plus grand défaut, à se yeux, est l’accès à la voiture avec une carte d’ouverture de porte qui marche une fois sur deux de même que l’ouverture par téléphone dont la bonne fonction est, parait-il, liée à sa marque. Il n’aime pas le toucher à la pédale de frein qui donne le sentiment que la voiture freine mal. Enfin, il estime que les phares et les essuies glace automatiques ne sont pas toujours réactifs. Des points à améliorer d’après lui.

Si c’était à refaire ?

Si c’était à refaire ?  » Je suis vraiment très satisfait et je ne regrette pas du tout cet achat, étonné de l’intérêt qu’elle suscite auprès de mes relations et collègues de travail ». A la question sur sa facilité de revente et sur le tarif de l’électricité qui devrait augmenter à mon avis pour compenser la perte des 40 milliard d’euros que rapportent les taxes sur l’essence, il reste bien plus optimiste que moi dont l’expérience m’a appris qu’il ne faut jamais faire confiance à l’avenir.

 » Les batteries sont garanties 8 ans ou 192 000 km ce qui est rassurant au niveau fiabilité. Coté valeur de revente et facilité, je n’ai pas l’idée la dessus. Question coût, vu que l’État pousse la vente des voitures électriques, je ne pense pas qu’il augmentera lourdement le tarif de l’électricité mais il supprimera certainement le bonus de 6 000 euros à terme. Maintenant, il est temps que tu l’essaies ! « 

Après avoir conduit sa Tesla 3 autant en ville que sur autoroute, c’est Cédric qui, à son tour m’a posé la question  » Alors par rapport à la BMW Série 3 330 dont j’ai lu l’essai dans POA, qu’en penses tu ? « 

J’ai hésité un peu et je me suis entendu lui répondre « Je crois que je choisirais la Tesla Model 3 à quelques bémols prés « . Mais c’est une autre histoire….

Cédric est un utilisateur heureux de sa Tesla Model 3

L’avis des Petits Observateurs !

15 commentaires au sujet de « 5000 km en Tesla Model 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Philippe

    Coût total ? A voir dans quelques années quand il voudra la revendre. Toutes les électriques décorent plus que les thermiques. Les batteries perdent en capa au fil du temps c est inévitable. Un remplacement doit être prohibitif. Pour moi sur les grosses voitures c est une mode et une débauche de matériaux très rares et chers pour rien. L hydrogène je n y pas crois pas non plus. Stockage complexe production hyper polluante. Pour moi l avenir ce sont les biocarburants basés sur les déchets végétaux. Il faut arrêter avec leur histoire de terre en jachère. Ils traitent un maximum et rendent les sols stériles et tuent des écosystèmes avec leur course au rendement dans les champs de betterave et colza.

    Répondre
  2. Eric Verlaet

    A 50 ans, j’ai fais les comptes, 32 ans d’essence, de diesel, de vidanges et autres frais…je suis passé à l’électrique en 2012, depuis lors 180.000km de bonheur dont 80.000 en tesla. La sion est commandée depuis 2016 pour lui succéder.
    Ne me parlez plus jamais de pétrole….never
    Bons voyages
    Eric

    Répondre
    1. Marc B

      On peut ne pas parler de pétrole mais il en faut encore d’énormes quantités pour que vous ayez le bonheur de rouler en électrique, d’abord parcequ’il faut des routes et donc du goudron, ensuite parcequ’il faut fabriquer votre véhicule, il faut de l’énergie, du plastic, extraire des matériaux, enfin parcequ’il faut l’alimenter en électricité et là il faut un réseau donc du cuivre, du métal qu’il faut installer, il faut produire l’électricité et là encore il faut des minerais, il faut construire les centrales etc.

      Je respecte toutes les affections pour l’automobiles, elles sont très humaines et je me garde de mettre les bagnolards dans des cases « pétrole », « électrique », « vintage », « high tech » et j’en passe…

      Mais surtout dès qu’on commence à parler de coût je me méfie, c’est un critère qu’il est difficile d’optimiser quand on pense plaisir et passion…Le moins cher c’est de ne pas avoir de voiture et de rouler dans celles des autres…

  3. Jean-Michel KAGAN

    Comme Cédric, après l’essai de la BMW 330 e de POA je me suis posé la question du choix. Et j’ai choisi la BMW. Pour l’appréhension de ne pas toujours trouver de bornes disponibles. Le peu de concessionnaires, la finition intérieure pas au niveau du prix de la voiture.
    Après 3.000 km, je ne regrette pas, faisant principalement des trajets urbains et péri urbains, j’ai dû mettre 40 l à ce jour. Je la recharge chez moi sur une prise domestique banale en 3 h 15, le maxi que j’ai fait en élec est de 35 km, elle récupère énormément dès que je n’accélère plus.
    Le GPS est lié au mode électricité en proposant le parcours le plus économique et en conservant de la charge pour les derniers km si l’on est passé en thermique.
    Question pêche, rien à redire, 250 cv dont 100 immédiats.

    Répondre
  4. Marc B

    Très chouette comme retour, ça sent la vraie vie. Parfois l’intérêt des autres accentue celui du propriétaire, on le ressent un peu ici aussi.

    Une chose très intéressante qui me frappe souvent en discutant ou lisant des utilisateurs de VE : leur véhicule les amène naturellement à la « coolitude » à une éco conduite.

    Sur le papier et en essai « vite fait » la model 3 doit briller par ses qualités dynamiques mais quelques Km plus loin, elle sera classée dans les voitures « cool » ou « chiante » selon l’angle de vue. C’est un peu le bémol que j’ai senti comparé à une BMW par exemple.

    Je suis convaincu, et ce témoignage me conforte, qu’une immense majorité d’utilisateurs ont largement assez de rayon d’action et de tolérance à la recharge avec une Model 3. Le frein psychologique est énorme, le gain financier encore discutable (notre électricité est sous payée et les VE encore très chers). Le confort d’un « refuel » en 2 minutes chrono à la pompe à essence est encore très appréciable. C’est une question de culture. Cela va sûrement changer.

    Pas fan de l’écran central la touche de bois me semble plaisante. A l’extérieur l’engin me semble quelquonque, j’en ai fait le tour en vrai sur un parking et j’en ai croisé quelques unes en roulant, je la trouve ratée mais ce qu’elle offre au volant doit sûrement faire pardonner la carrosserie et les poignées manuelles (contrairement à la model S)

    La vidéo d’une auto combustion d’une Model S dans un parking chinois me ferait faire des cauchemards avec un truc comme ça dans mon garage, de tels faits ont signés l’agonie du GPL…

    J’admire ceux qui vivent cette aventure électrique car ils essuient les plâtres, ils ne sont actuellement ni précurseurs ni utilisateurs standards, ils doivent composer avec tous les vrais problèmes de ce qui n’est qu’une version avancée d’un prototype ou d’un concept. L’exemple du pare brise est édifiant, j’ai fait changer le mien sur un cabriolet allemand en toute sérénité niveau délai et résultat final…

    J’aimerais lire prochainement le témoignage d’un bagnolard du type « …1 an en Tesla, en bon bagnolard je réfléchis déjà à son remplacement, trop peu d’autres alternatives sympa en électrique, je m’ennuie en la regardant et en la conduisant, j’ai envie d’une Porsche flat 6… »

    Répondre
    1. Franck

      Oui ça existe, j’ai dans ma famille un possesseur d’un modèle S depuis au moins 3 ans et bien quand l’occasion se présente d’avoir entre les mains la BMW 335 coupé d’un autre membre de la famille, il se défoule sans retenue jusqu’à la dernière goutte d’E98 du reservoir et on sent bien que son plaisir est immense….Cependant il n’avouera jamais que son choix actuel ne correspond pas a ses vraies attentes…il ne veut pas que ses « amis’ qui roulent aussi en VE le regarde de travers..

  5. Romani

    Le VE en ville devrait être incontournable dans les années à venir par contre en dehors des agglomérations l’hydrogène devrait s’imposer. Comment récupérer les taxes perdues des carburants fossiles ? En vendant de l’hydrogène bien entendu .

    Répondre
  6. Franck

    Franchement 53 000 pour une Tesla plus 20 000 peut être pour une Zoé juste pour aller au boulot la plupart du temps, c’est onéreux….
    Rouler en VE c’est encore très élitiste et nécessite, des revenus confortables, ce n’est pas pour rien que les pays les plus équipé en VE sont aussi ceux dont le salaire moyen est parmi les plus élevés. Très souvent ce n’est pas pour les économies que l’on roule dans ce genre de véhicule pour très honnête.
    Cela dit le modèle 3 semble très bien et est surtout moins volumineux qu’un modèle S ce qui devrait le rendre plus vivable en agglomeration, domaine ou ce VE doit être totalement dans son élément.
    Sinon pour le look je préfère la MS et pour la passion….je passe mon tour …une autre peut être ?..

    Répondre
    1. toftm3

      Perso moi je suis déja parti en italie (+30min , 6h30 au lieu de 6h et bientot en espagne, aucun probleme de temps de charge , côté perf c’est…une moto ni plus ni moins 5500km en 5 semaine que du bonheur,
      Ah si de l’urticaire en montant dans une A1 de 2014 ou une megane de 2019 c’est plus possible ces boutons et cette planche de bord c’est normal que l’on perde autant de vision ? on a l’impression d’etre un gamin de 5 ans devant un plan de travail tellement c’est haut !

  7. Nabuchodonosor

    Vous rendez-vous compte que ce foisonnement technologique, Autopilot et tout le toutim, boute l’ancien monde ? Le mien, le nôtre…
    A ce rythme effréné il n’y aura bientôt plus d’Oncle Pat’. A quoi bon rapporter encore 1500 essais à de vieux lecteurs avides d’infos quand il n’y aura plus que des softwares pour se coopter entre eux ? Nous nagerons alors en plein bonheur… Aaargl.
    Merci Cédric d’avoir fait partager votre retour d’expérience.
    😉
    Nabu20ansdepuislongtemps

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Noir c’est Noir !
      il n’y a plus d’espoi-a-arrr
      J’en jaunie rien qu’à l’idée…

  8. Georges Piat

    Franchement, je n’accroche pas. On est loin de la voiture passion…
    Et puis, je veux bien faire un effort pour être plus écolo mais quand je voit un billet d’avion Paris-Barcelone à 40 Euros (bonjour l’empreinte carbone !), je me rends bien compte que tout le monde, ou presque, s’en fiche !

    Répondre
  9. Alain

    Quelle mocheté ! Cette bagnole c’est la poupée gonflable de l’automobile. De loin çà ressemble à une vraie mais en réalité c’est juste une incongruité.

    Répondre
  10. Frankreich

    Très intéressant. J’ai lu un autre avis d’utilisateur de Model 3 qui indiquait qu’il avait cassé son pare-brise, que la pièce était presque introuvable dans le réseau des Carglass & Co, et que le reparamétrage de toutes les caméras était d’un coût prohibilitf. Je crois que ce n’était pas fini, je ne sais pas où il en est. L’inconvénient de ces nouveautés encore exotiques est ce manque de pièces et de savoir faire en cas de pb. Quand tout va bien c’est top, mais sinon faut accepter d’essuyer les plâtres.
    C’est marrant car la même semaine que Cédric, j’ai abandonné le diesel moi aussi pour passer à l’hybride T8 de Volvo, qui est un mécanique vraiment géniale, réellement économique dans la vraie vie même vs. le diesel (pour mon usage en tous cas), j’ai aussi fait plus de 5000 bornes. . J’ai également installé une borne et ce n’est pas donné mais on s’y retrouve. J’ai les mêmes réserves sur le Pilot Assist et les phares auto

    Répondre
    1. JF

      Très bon article, dans la ligné des reportages d’Éléctron libre sur les Tesla, ce qui est chiant c’est encore les riquains qui nous la remette (voiture pragmatique)
      🙂