Secrets de Design : Aston Martin DB7 Vantage

Nous retrouvons Philip Nemeth, dans le sanctuaire du bagnolard: une papeterie désaffectée qui est désormais le refuge d’une collection de voitures aux design aussi diverses qu’enthousiasmants, et aujourd’hui c’est aux secrets de design d’une Aston que nous attaquons, la DB7 dans version Vantage V12. Tant décriée à sa sortie pour sa plateforme commune avec les Jaguar notamment, ses détails de finition “indignes” pour une Aston, bon nombre de puristes ont eu des extinctions de voix à leur sortie: les poignées de porte de MX5 ou les feux arrière de Mazda font sourire aujourd’hui et ils rendent terriblement attachante cette Aston Martin DB7 qui a le bon gout de rester encore accessible…

Philip Nemetz nous aide à nous émerveiller devant les secrets de design et pour ce rôle de berger designer il va provoquer un remaniement dans le gouvernement POA car il est promu Ministre du design de POA, et peut-être bien qu’il va continuer à nous commenter le design d’autres autos de prestige… (phnemethconsulting@gmail.com)

 

L’avis des Petits Observateurs !

21 commentaires au sujet de « Secrets de Design : Aston Martin DB7 Vantage »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Eric

    Pour avoir conduit cette belle anglaise, je confirme quelle a un charme fou !!
    Apres….une clé de Ford Focus….un parapluie dans la portière… une voiture de contraste.
    Une fiabilité toute anglaise….et des factures très Aston …
    Par contre, quand vous conduisez, vous êtes James Bond !!
    Bell voiture et belles anecdotes !
    Merci pour cette vidéo

    Répondre
  2. Grégory Lopez

    Une vraie voiture anglaise vient avec sa panoplie de défauts et d’approximations. Si on en veut pas, il existe des voitures allemandes. Pour moi c’est ce qui leur donne ce supplément d’âme. Cette magnifique auto prouve au moins une chose: la XJ-S est une excellente voiture qui aura donc vécu bien plus longtemps que la majorité de ses concurrentes, sous sa forme originale puis magnifiée sous cette forme. J’aimerais avoir le même reportage avec une 6 cylindres car j’ai lu une interview de Ian Callum qui disait préférer cette version, et j’avoue qu’une GT anglaise me semble plus « logique » avec un 6 en ligne. Et puis parce qu’une DB7 avec un 6 cylindres me paraîtrait presque envisageable, un jour de folie.
    Enfin même si elles se ressemblent de loin, la DB7 est infiniment plus belle qu’une XK8, qui l’est déjà beaucoup (mais un peu trop étirée), c’est dire le niveau.

    Répondre
  3. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    À 8’32 », il me semblait bien connaître le Monsieur en arrière plan.
    Mais bon sang , mais c’est bien sûr c’est Emmanuel du château des 40 belles dormantes.
    Pascal

    Répondre
  4. Pierre_

    Merci Philippe pour votre engouement, votre passion. Votre discours nous captive, nous séduits, nous emporte.
    Quelle force dans la pédagogie!
    Quant à l’Auto, n’en parlons pas. Une ligne presque parfaite.
    Merci Renaud pour ce partage.

    Répondre
  5. Theodoric

    Ce gars est passionnant, enthousiaste, et rien que le bruit et la ligne expliquée de la voiture valent le détour! Une des grandes qualités de POA, c’est votre capacité à faire des rencontres « intelligentes », des gens qui ont quelque chose à partage. C’est précieux. 😉

    Répondre
  6. PhareOuest

    Malgré un châssis pataud d’origine Jaguar et des composants bon marché venus de chez Ford, l’Aston Martin DB7 avec son magnifique V12 est une belle GT très désirable.
    Les vidéos dont parle Julien sont vraiment une belle preuve de courage et de ténacité pour la concrétisation d’un rêve d’adolescent

    Répondre
  7. Fritz

    Je ne serais trop recommander la chaîne évoqué par Julien si comme moi vos capacités en mécanique frise le zéro, ce qui n’est sans doute pas le cas de la majorité des petits observateurs qui j’en suis sûr sont de fins mécaniciens.
    Le type répare tranquillement, tout seul, son Aston dans son jardin., ainsi que d’autres voitures,. Assez impressionnant (du moins pour moi !).
    Très belle voiture et anecdotes savoureuses, un très bon POA.

    Répondre
    1. Viggo

      Je recommande également d’aller voir les vidéos dont parle Julien… je répare mes voitures avec plus ou moins de succès mais là c’est du vrai talent ! Pour avoir remonté un 4 cylindres il y a peu, Je n’ai pu qu’admirer la patience avec laquelle il a rentré les 12 de l’Aston sans rien abîmer… je le visionne régulièrement et attend avec impatience la prochaine vidéo.

  8. Nabuchodonosor

    Ministre du Design de POA, recevez toutes nos félicitations Philip, pour ce ministère régalien.

    Féline, racée et très sensuelle à la fois, la DB7 dégage ostensiblement une classe de haut rang la distinguant au premier regard, de ses roturières cousines…
    Il va sans dire que nombre de ses courtisans apprécieront l’avantage de la Vantage V12 « Royal Warrant » par rapport au V6 Jaguar fût-il dopé par Tom Walkinshaw et je précise que, pour ma part, le dessin du coupé m’apparait beaucoup plus aérien que celui de la Volante.

    Oui mais voilà, Volante, Coupé, notre idylle s’arrêtera là.
    Une relation mondaine qui en possédait une, m’avait offert, il n’y a pas si longtemps de cela, l’immense privilège de glisser, le mot est faible, dans le Conolly de son salon, dans le fauteuil de gauche que je convoitais suavement…

    Tous ces accessoires chipés ici et là font un peu chiche, cheapskate comme on dit outre-manche. Passe encore pour les feux arrière ou les rétros de CX, mais les commodos et la bimbeloterie Ford étalée vulgairement sur la planche de bord, dépareille franchement du standing attendu. Première impression que je tairai bien évidemment à mon hôte, trop enjoué d’animer de ma baguette cet orchestre symphonique sur roues.

    Au premier bout droit, pied au plancher je décidai de convoquer toute la cavalerie disponible pour voir enfin de quoi il en retournait de la fantasia promise et des 420 étalons dressés par Cosworth. Le train arrière ne va pas tarder à me débouler dessus me disais-je, prépare toi donc à un contre-braquage énergique afin de maitriser la bête… ?!?… Mais rien ne se passa comme prévu. L’accélération puissante certes, mais très linéaire, m’emmena promptement jusqu’au premier virage dans un confort de pacha. Arrivé face au 90° gauche, je tente alors une seconde manœuvre de haute école en relâchant la pédale de gauche tardivement puis en me mettant de tout mon quintal et + debout sur les freins…. Ah mes aïeux, Je me serai signé volontiers si mes mains ne s’agrippaient pas aussi fortement au volant et j’ai bien cru cette fois-ci que la glissière de sécurité allait s’imprimer en bas-relief négatif sur le flanc droit de la belle que mon voisin de droite venait gentiment de me confier… En bon Gentleman Driver, ce dernier ne pipa mot. En fin de séance, un simple rictus accompagnant une tiède poignée de mains, me fit comprendre que je n’aurai pas droit aux essais qualifs…
    Une première donc qui reste donc une dernière.
    😉

    Répondre
  9. Huiledecannes

    La séquence de fin de la vidéo, splendide ! Franchement ça donne vraiment envie de rouler, du coup ce matin j’ai pris le spider pour aller bosser !
    Super boulot, super rencontre, super vidéo, et sur une super recrue pour le gouvernement !
    Go POA !

    Répondre
  10. Jean-Francois BERTRAND

    Pour moi, le plus beau dessin de Ian Callum !
    Et quelle performance de concevoir celà avec si peu de budget.
    Et cette XJ-S si décriée… Pour que l’on s’en serve de base à de nouveaux modèles après 20 ans d’existence c’est qu’elle est plutôt bien conçue et avait ses qualités intrinsèques.
    Je me souviens très bien du salon de Genève où avait été présentée la DB7, j’étais allé voir le stand Aston et, du haut de mes 23 ans, un tantinet provocateur et arrogant, j’avais demandé à un des représentants de la marque, si ça ne les dérangeait pas trop d’avoir une Jaguar sur leur stand… Il fit un pas en arrière et tourna les talons…. J’attends toujours sa réponse…

    Répondre
  11. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Cette DB7 VANTAGE, à effectivement de très belles lignes , dommage que nous ne puissions pas avoir une vue de dessus de cette merveille.
    Deux petit détails me choquent néanmoins un peu esthétiquement parlant .
    Je trouve le porte-à -faux arrière un peu trop important et que la roue arrière ne remplit pas assez le passage de roue . Mais cela est sans doute dû au fait que les designers ont souhaité conserver un maximum de place pour la capacité du coffre la voiture étant un coupé GT destiné au voyage .
    Concernant le design intérieur, je suis moins enthousiaste.
    je ne le trouve pas à la hauteur de l’image de la marque , cela manque d’élégance, c’est lourd et padaud en particulier la console centrale.
    Peut être est ce dû au fait de l’apartenance au groupe Ford qui a imposé l’utilisation d’un maximum d’éléments standards dans la banque d’organes du groupe.
    Vivement les prochains reportages chez Monsieur Philip .
    Il n’y a que sur POA que l’on trouve des reportages de cette qualité.
    Pascal

    Répondre
  12. chapman

    Monsieur Philip vous me faites bien rêver. Votre science et votre passion conjugués à votre modestie et votre accessibilité font de vous un ministre essentiel au gouvernement POA.
    J’ai hâte d’autres visites dans votre trésorerie.

    Répondre
  13. Ju44

    Quelle jolie collection en arrière plan, une Silver Shadow, des XJ et XJS, et un paquet de belles Mercedes Classe S, y compris la W220 qui est sur le parking et qui a mes yeux est de loin la plus belle de toutes les Classe S.

    Espérant que POA va très vite nous les montrer plus en détails, en petites observations, et en anecdotes !

    Répondre
  14. Oliver

    J’ai eu la chance d’en avoir une entre les mains dès sa sortie, lorsque je travaillais comme voiturier dans un Palace à Cannes. Il avait fallu que je la convoie au port d’Antibes .
    J’en étais littéralement tombé amoureux. Sa conduite était plaisante, et je trouvais l’ambiance à bord du tonnerre.
    Pas comme l’inconduisible et horrible Aston-Martin Virage des années 90.
    Une Aston-Martin encore abordable à acheter d’urgence pour les amateurs d’anglaises.

    Répondre
  15. Ju44

    Une de mes Aston préférées, à l’instar de la DB9 qui je trouve à la plus belle ligne de toutes, et de la DBS jaune de Lord Sinclair dans Amicalement Vôtre qui me rappelle tellement de souvenirs…

    Et le son de ce V12… Que dire, si ce n’est Alléluïa à chaque fois qu’elle démarre et Amen dès lors que l’on coupe le contact!

    Quelle beauté, intemporelle et tellement belle. Une grande auto comme seuls les Britanniques savent en créer

    Merci POA

    Répondre