Les 40 belles dormantes vont-elles se réveiller ?

En visitant la papeterie de Philip Nemeth, quelle ne fut pas notre surprise de retrouver le petit observateur Emmanuel… Nous l’avions rencontré il y a 3 ans au milieu de sa collection foisonnante dans le parc de son château, et cette fois il nous ouvre les portes de son hangar sous lequel il gare quelques unes de ses belles: elles sont conformes à la collection qui garde son château, c’est-à-dire dans leur jus, seulement rehaussées par un soupçon de rouille de surface qui fait tout leur charme… Entre les Jaguar et les Mercedes dort une Rolls Silver Shadow, et surtout une C6 pour le président, depuis laquelle on peut contacter l’Elysée par beau temps. Mais nous ne pouvions pas ne pas retourner au cimetière des éléphants, devant le château d’Emmanuel, et derrière aussi, et partout autour en fait: rassurez-vous ses autos n’ont pas bougé d’un centimètre, et nous ne savons plus où donner de la tête entre les Jaguar “dans leur jus” ou les 504 “comme neuves”… Laissez-vous transporter dans cet univers atypique et enchanté où le passé est roi et la rouille reine.

L’avis des Petits Observateurs !

19 commentaires au sujet de « Les 40 belles dormantes vont-elles se réveiller ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Antoine

    Genial. Du vrai POA. Ça me fait penser à la collection de Monsieur Paul, une des premières vidéos POA que j’avais vue, il y a plus de 6 ans maintenant, que devient-elle? Bonne continuation

    Répondre
  2. Philippe

    Je suis partagé. Autant j admire la passion de ce propriétaire autant ça me fait mal de laisser a l’abandon des voitures comme ça dehors. Il devrait mettre en vente celle qui sont dehors car elles vont pourrir. Et c est un trésor piur les générations futures. Peut être que des gens seraient intéressés piur en acheter et en prendre soin.

    Répondre
  3. chapman

    Enfant des années soixante j’ai souvenir de casses auto immenses ou je pouvais me promener facilement. Essentiellement des populaires mais parfois des belles, très belles autos attendaient leur anéantissement, parfois longtemps. J’ai beaucoup joué à leur bord, à faire semblant de conduire, à rêver de la refaire démarrer.
    Emmanuel, avec sa drôle de passion, me replonge dans ces années où l’on attend notre vie d’adulte en sublimant notre vie d’enfant.

    Répondre
  4. Mat Ador

    Moi aussi je les aime toutes et jalouse en secret Emmanuel de son beau coffre à jouets.
    Quoique de coffre, je ne sais pas pour vous, mais elles font tout de suite plus belle devant le château.

    Répondre
  5. Thierry

    C’est beau et triste à la fois, c’est du vrai POA pur jus comme on aime avoir sur le site ! Merci Renaud de nous faire découvrir des « allumés » aussi sympathiques et attachants .

    Répondre
  6. Pierre_

    Comment faire face à pareille passion?
    Une souscription, un appel aux dons pour offrir un toit à toutes ces Belles.
    La dévotion à l’Auto.

    Répondre
  7. Henri

    Whaou…. du haut vol dans la passion automobile jusqu’à se perdre… et peut être perdre aussi une grande partie de ces belles automobiles….
    A tout prendre, je préfèrerais n’en avoir qu’une, la restaurer pour la faire vivre, c’est à dire rouler… et vivre avec elle une très belle expérience !

    Répondre
  8. Dubby Tatiff

    C’est la première fois que je réalise à quel point la Mark Ten est beaucoup plus grande que la XJ. Jusqu’à présent, j’imaginais que ces voitures étaient de même gabarit.

    Merci Emmanul et POA.

    Répondre
  9. Nabuchodonosor

    On entendrait chanter ces 40 au bois dormant : « Un jour mon Prince viendra »
    Vous êtes en effet un grand malade Emmanuel, mais Dieu que vous faites du bien.
    Je me suis déjà repassé la séquence deux fois et cela va tout de suite mieux…
    🙂
    Nabupathos

    Répondre
    1. Karl Champ-Léger

      Ach nein.
      Das ist Blanche-Neige.
      Für diese Bel-les Dor-man-tes, die texte des liedes sind :
      « Refusons tous deux que nos lendemains soient mornes et gris.
      Nous attendrons l’heure de notre bonheur, Toi ma destinée, je saurais t’aimer,
      J’en ai rêvé. »
      Wunderbar !

    2. Fils de Pub

      Si j’étais une belle endormie, je chanterai du Eddy :
      C’est pas perdu puisque tu m’aimes…
      😉