Fiat 500 X : Dites 333 !

Par Patrice Vergès. 50 000 Français roulent en Fiat 500 X depuis son lancement il y a déjà 4 ans. L’âge de raison pour ce petit crossover qui vient de subir un léger lifting assorti de nouvelles motorisations plus écologiques.

En une teinte (rouge Amoroso) ou en deux (série spéciale) la 500 X est toujours craquante

Les boucliers avant et arrière ont été légèrement redessinés

Ce vent de jeunesse porte sur un dessin inédit des boucliers, une calandre plus épanouie, de nouveaux feux à led qui changent son regard surtout quand ils sont allumés, des configurations de coloris plus attractives liées à des finitions inédites, une planche de bord en partie redessinée mais qui a conservé son ton couleur carrosserie et surtout des motorisations originales. Bonne nouvelle, Fiat a abandonné son peu mélodieux bicylindres TwinAir intéressant sur le papier mais peu convaincant à l’usage pour une nouvelle génération de moteurs modulaires 3 et 4 cylindres tout en aluminium très compact à la cylindrée unitaire de 333 cm3.

Nouvelle génération de moteurs modulaires ; 999 cm3 en 3 cylindres et 1332 cm3 en 4 cylindres coulés en aluminium

3 et 4 cylindres

Si les 3 motorisations diesels sont encore fidèles au poste, une nouvelle famille d’un groupe essence prend place sous le capot répondant au joli nom de « FireFly » dont chacun sait que ça signifie luciole en anglais. Soit un 3 cylindres Turbo de 1 litre 12 soupapes délivrant 120 ch ou un 4 cylindres de 1332 cm3 16 soupapes avouant cette fois 150 ch. Des moteurs écologiques équipés d’un FAP en série, qui d’après Fiat, polluent et consomment 20 % de moins que les précédents,.

Pourtant au niveau des émissions de CO2, le résultat n’est gère probant avec 140 grammes par exemple sur le 1300 contre 157 précédemment sur le 1400 170 chevaux MultiAir en boîte auto. Malgré ce léger gain, ils sont donc malussés à hauteur de 253 euros pour le 3 cylindres et 690 euros pour la 4 cylindres équipée en série d’une boîte à 6 rapports DCT à double embrayage dont le fonctionnement m’a séduit.

L’écart de tarif de 3 000 euros entre ses deux versions est conséquent et il est dommage que la boîte au double embrayage plus légitime en utilisation urbaine ne soit pas proposée sur la 3 cylindres 1000 cm3 120 ch justement à vocation plus citadine comme le propose PSA sur sa motorisation 110 ch 3 cylindres. Car vous connaissez ma passion pour les 3 cylindres et celui là m’a semblé particulièrement réussi et exempts de vibrations. Il est suffisamment coupleux et puissant, silencieux et à la fois tonique et agréablement musical si on monte en tours minutes. Si j’avais à acheter une 500 X, c’est sans hésitation la motorisation que je choisirais avec (hélas) la boîte mécanique au maniement, notons le, net et onctueux.

L’instrumentation est plus visible, la commande de la radio plus préhensible tandis que le volant a été redessiné

Les sièges manquent un peu de générosité mais permettent une excellente habitabilité

Toute la lumière sur la 500 X

Seuls les deux hauts de gammes sont équipées de blocs optiques Full led qui d’après Fiat améliorent la portée de l’éclairage de 100 mètres à 90 km/h. Très intéressant mais il faut grimper à la finition S-Design pour en bénéficier dont le prix débute à 24 990 euros en 1000 cm3. Des tarifs pas exagérés comparés à ceux d’une Mini pour ne pas la nommer puisque la gamme débute à 18 990 euros pour s’achever à près que 35 000 en version 4X4 ( base de Jeep Renegade) avec boîte à 9 rapports ETA, gros diesel de 2 litres de 140 chevaux tout le toutim. Notons que Fiat propose quand même quelques packs très séduisants propres à faire grimper les prix mais qui permettent une personnalisation de sa 500 X.

Barre chromée élargies, bouclier type Cross et nouvelle signature lumineuse à led

Le coffre de 350 litres est modulable

À 24 990 euros ( 200 euros mensuel en location), la S-Design 1000 cm3 me parait la plus raisonnable posée sur de belles jantes de 17 pouces, boucliers style baroudeuse, démarrage sans clé et généreux équipement intérieur avec des sièges en partie en Eco cuir qui doit être du vrai plastique mais en revanche flatteurs à l’œil, sans oublier un GPS.

Je ne vous ai pas dit, la Fiat 500 X a amélioré ses aides à la conduite comme toutes nos voitures actuelles avec lecture des panneaux, franchissement de la ligne blanche que je trouve fort agaçant, freinage d’urgence, régulateur auto adaptatif et j’en passe. L’équipement est non seulement généreux mais la finition est de bonne facture et il faut noter le progrès de la marque turinoise ces dernières années autant au niveau des peintures que des qualités de plastique.

Bonnes qualités dynamiques mais une certaine fermeté de suspension Sauf la version de base, toutes les 500 X sont chaussées de jantes en alliage de 16 à 18 pouces selon la finition

Bientôt une 500X Hybride

Avec sa double boîte à gants, ses nouveaux compteurs à la lecture plus aisée, son volant plus agréable en mains, la 500 X est aussi craquante à l’intérieur qu’à l’extérieur surtout comparé à la 500 L dont elle n’a pas toutes les qualités de praticité et de visibilité à cause des formes plus grasses mais ô combien sensuelles. En vrac, citons un coffre plutôt grand à double fond de 350 litres, de larges vide-poche, une excellente habitabilité et accessibilité avec 1,60 m en hauteur.

Plutôt ferme en suspension surtout en jantes de 17 ou 18, la voiture est sécurisante à conduire comme toutes nos voitures actuelles dont il n’y plus grand chose à dire. J’imagine qu’on ne l’achète pas pour ses qualités dynamiques mais d’abord pour son physique sensuel. Dans une catégorie hyper concurrencée des crossovers, la 500 X s’en tire plutôt bien et n’est pas pour rien dans la progression des ventes de Fiat en France.

Marque qui avait touché le fond en 2014 et qui a pratiquement doublé ses ventes avec près de 80 000 voitures en 2018 dont 15 000 500 X. Une future version hybride devrait permettre à la 500 X de viser mieux.

L’avis des Petits Observateurs !

8 commentaires au sujet de « Fiat 500 X : Dites 333 ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Thierry

    Elle a une jolie gueule, on commence à en voir pas mal … le réseau Fiat fait pourtant peur à pas mal de gens, même si les produits sont excellents.

    Répondre
  2. Christian

    La 500 X est bien plus séduisante que la 500 L mais elle n’a pas la magie de la 500 2 portes. Elle a quand même bien plus de charme que des concurrentes françaises

    Répondre
    1. Dominique

      Il faut être sacrément de mauvaise foi pour ne pas trouver la 500 X agréable de lignes. C’est aussi à mon avis, sa meilleure qualité

    2. PhareOuest

      Très à la mode, je fais parti de ceux qui ne trouve aucun charme à cette Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf. Rajoutons à ça la sellerie ferme, une assise courte et des suspensions sèches, on se rend compte très vite que le confort ne fait pas parti du cahier des charge, c’est une auto fatigante à l’usage, sans même parler du prix….

    3. Philippe

      Tu m étonnes c est mieux plus beau que le captur la voiture Playmobil ou le duster que je ne peux plus voir tellement c est horrible et tellement je ne comprends pas pourquoi les gens achètent ça. Ils habitent tous dans des bois ou des chalets en montagne ?

  3. Philippe

    Ils ont corrigé ce qui était nécessaire mais la base était très bonne. On a un 500x 120ch diesel dct. La boite est top surtout en sport, en ville un peu hésitante. C’est normal que le taux de co2 soit remonté on est passé en wltp maintenant.
    Les compteurs illisibles ont été corrigés. Lintérieur est très habitable et la position de conduite est pas mal pour un crossover. Bonne voiture qui change des captur

    Répondre
  4. Hakim Mansouri

    J’ai toujours trouvé que ce crossover était une réussite, en tout cas bien plus que le 500L. L’évolution des moteurs est une bonne chose. Ayant moi-même une fiat 500 phase 1 manuel en 1,2, la fermeté des suspension n’est pas dérangeante pour une voiture à vocation citadine, mais sur une voiture orientée plus pour la route cela peut devenir inconfortable. Pour ma part, je ne suis pas partisan de cette aide à la conduite invasive qui me dérange plus qu’autre chose.

    Répondre