Tesla Model 3 le débrief : vos questions/nos réponses

 

Rediffusion de l’émission en direct consacrée aux question des petits observateurs à propos de la Tesla Model 3 avec Cédric Fréour, Julien Rosburger et Renaud Roubaudi.

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « Tesla Model 3 le débrief : vos questions/nos réponses »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Etienne

    Bravo Mr le President pour votre objectivité dans ce live. Le plus amusant c est que vous, vous avez une électrique (une Mia). Vous aviez d ailleurs fait des video sur cette Mia.

    Le discours presque propagandiste du PM me rappelle le discours des pro diesel d il y a 10/15 ans…on sait ce qu il en est aujourdhui.

    Je crois que le PM écoeurait meme les plus convaincus, comme avec Audi (on sait d’ailleurs ce qu il en est du style Audi aujourdhui).

    Dans notre beau pays, je ne crois pas un instant que les avantages fiscaux d une électrique perdurent ni que l electricite reste aussi peu cher. « Ils » nous trouveront bien une ou des taxes…qui aurait cru que le litre de diesel serait plus cher que le litre d essence.

    Pour repondre a votre question (etes vous client) :
    – j aurais une maison ou un parking équipé d une borne de recharge, je me servirai de mon véhicule quotidiennement (commute), alors oui je pourrai etre intetesse…mais pour des raisons d esthétique je regarderais finalement une 530e que je trouve plus convaincante et abordable.
    – je me laisserai plus tenter par une hybride rechargeable sans doute car je crois plus en cette technologie.

    Répondre
  2. Joe

    Autre petit commentaire. Le nom model 3 n’est pas spécialement du au 3ème véhicule produit par Tesla.
    Il devait s’appeler Model E pour pouvoir former S E X Y avec ses 4 modèles.
    Ford souhaitant garder le nom model E, Tesla a pris un E inversé qui fait un 3

    Répondre
  3. Joe

    Juste un petit truc qui m’étonne. On s’extasie devant la sobriété du choix de l’écran unique dans la Model 3.
    C’est un choix en effet radical, mais qui a été motivé avant tout pour un soucis d’économie. C’est un vrai gain en terme de coûts de tout rassembler dans un seul écran, avec toute la flexibilité que ça donne aux évolutions avenirs.

    Ca permet également de ne pas avoir grand chose à changer quand on place le volant à droite (pour les pays à conduite à gauche UK, Japon etc…)

    Alors oui, c’est très bien fait avec la contrainte (on fait de superbes choses avec de grosses contraintes) mais peut être que si il n’y avait eu de si fortes contraintes économiques sur le model 3 ils auraient fait un tout autre tableau de bord.

    Mon point est juste que c’est un choix contraint parmi d’autres mais je ne suis pas sur que ça soit forcément l’avenir tout tracé de toute nouvelle production. Des constructeurs peuvent faire des choix totalement différents. Ce n’est pas tout à fait pareil que l’iPhone qui a créé un standard sans clavier physique.

    Répondre
    1. Guillaume Tell

      Je n’en sais rien mais je me dis qu’il faudrait être un plus précis sur la question.
      Par grand froid à l’arrêt dans des bouchons interminables, le chauffage, le dégivrage, la radio fonctionnent de concert et bien que le véhicule ne progresse que très peu, la batterie doit forcément en prendre un coup sur la gueule. Il n’y a pas de miracle ou-bien ?

  4. Lau

    Je pense que le tout écran pose un réel problème de sécurité. Contrairement à ce qu’afufirme le 1 er ministre, sur des boutons physiques, on peut accéder aux fonctions sans même les regarder. En les touchant, on peut actionner le désembuage, la clim, la recirculation d’air dans un tunnel, régler le chauffage ainsi que les sièges chauffant sans quitter la route du regard, régler le volume de l’audio, etc…
    Que l’écran tactile ou l’écran piloté par molette soit une interface pour l’audio ou le GPS se conçoit mais davantage de fonctions contrôlées me parait dangereux. Il ne faut pas aller chercher plus loin les causes des accidents sur les routes (en hausse depuis l’arrivée des smartphones…) puisque le conducteur doit quitter la route pour effleurer avec précision l’écran ou naviguer sans cesse dans les menus.
    Quand on pense à l’ergonomie des tableaux de bord des Saab (origine aéronautique), on se dit que le « un bouton= une fonction » avait beaucoup d’avantages.

    Répondre
    1. Ju44

      Tout à fait d’accord avec vous !

      Le « une fonction = un bouton » a largement fait ses preuves. Il suffit comme vous le dites d’essayer une Saab pour s’en convaincre. On peut parfaitement la conduire en gardant les yeux sur la route, et tout en bricolant la clim, ou la radio, ou les sièges chauffants et ventilés, ou autre… Et ça c’est prudent, et efficace!

      En revanche il suffit d’utiliser un temps soit peu les smartphones ou dalles tactiles pour se rendre vite à l’évidence, on ne peut rien faire avec sans concentrer son regard sur l’objet. Et quitte à me faire huer, à raison d’ailleurs, j’avoue que par expérience (je sais c’est pas bien!) je suis capable de taper un sms au volant, mais uniquement sur mon Blackberry. C’est possible grâce à son clavier physique, à la forme de ses touches et au ressenti que cela offre et qui me permettent de savoir exactement ce que je fait. En revanche taper un sms sur un smartphone tactile sans détourner le regard, malgré de l’entraînement, ce n’est clairement pas faisable selon moi…

      D’ailleurs ce type d’ergonomie efficace a longtemps été présent chez Porsche, notamment sur la 911. Or depuis quelques temps, celles-ci ont gardé le mode « un bouton = une fonction », mais en remplaçant le bouton physique par une dalle sensitive (genre commande de plaque de cuisson induction…). Et déjà je serais curieux de savoir ce que pensent les possesseurs de ces modèles du gain réel apporté par cette nouveauté hormis sur l’esthétique plus moderne?
      Car certes le bouton physique est plus « old-style », mais il est pratique : même en gardant les yeux sur la route, on sait que l’on a enclenché ou pas la fonction désirée simplement par le ressenti du déclic du bouton lorsqu’on appuie dessus.
      Or sur des commandes sensitives, point de déclic. Alors comment sait-on si la fonction a été activée ou non? Doit-on absolument détourner notre regard de la route, pour regarder le bouton considéré et voir s’il a changé de couleur, ou bien y-a t’il un bip sonore pour nous avertir de validation de la demande?

      Bref encore une fois je ne suis pas certain que le progrès serve la fonctionnalité ainsi que la facilité d’usage!

  5. Jean-François TANNE

    La question de l’écran unique est un vrai sujet. Il faut le relier à d’innombrables travaux menés ces dernières années sur le thème « comment afficher de façon la plus pertinente une situation complexe à un opérateur ». Ça concernait en gros le contrôle aérien, la gestion des centrales nucléaires, etc. Du lourd. Application directe, le cockpit des avions de ligne : 2..3 écrans LCD dédiés à des « blocs » de fonctions, et pas mal de boutons physiques (par exemple pour la clim et les rétros.) Et si la solution était entre un cockpit de B52 et un iPad 2.0 ?
    Encore merci POA pour vos moments d’intelligence (de fulgurance, comme dirait Cédric). Site délibérément futile, et indispensable.

    Répondre
  6. Jeckyll

    Je serai convaincu par le choix du tout écran le jour où tous les boutons seront supprimés du cockpit des Airbus;
    Le premier ministre fait souvent référence à l’aéronautique et à sa technique de pointe dans les reportages POA, mais bizarrement, cette industrie semble considérer que l’ergonomie, la fonctionnalité, et au final la sécurité nécessitent encore quelques bons vieux commodos (oh, trois fois rien, à peine plus de boutons que sur le visage d’un ado en pleine crise de puberté…)

    Je trouve surtout que ces gadgets inutiles nous éloignent de la vraie question du défi écologique et des nouveaux modes de propulsion.
    A une voiture électrique légère, simple, sans fonctions inutiles et au final abordable, je dis banco; mais cet écran … de fumée, non merci

    Répondre
    1. Jean-François TANNE

      Jeckill11, désolé, j’ai un peu merdé à répondre de mon côté, et je viens de tomber sur ta contribution : on est d’accord.

    2. Fab

      Peut-être que le Musk devrait utiliser l’équipe qui a pondu le coup de coussin peteur pour améliorer l’autonomie …