Alfa Romeo GT V6 : la dernière Alfa ?

Découvrez le petit observateur Valentin qui nous présente son Alfa Romeo GT V6. Si vous aussi vous avez une voiture moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à ParisPour cela envoyez nous 3 photos de votre auto à et un bref descriptif vous concernant à : lequipe@poa.tv Si votre voiture retient notre attention, vous aurez 15 mn pour nous convaincre que c’est la plus belle et le tout sera diffusé sur POA.

L’avis des Petits Observateurs !

30 commentaires au sujet de « Alfa Romeo GT V6 : la dernière Alfa ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Seb

    Excellente voiture même si l’nterieur ne se démarque pas assez de celui de la 147… C’est vrai qu’elle est lourde de l’avant mais quelle ligne et quel moteur ! Un monument. Elle me fait penser à une panthère prête à bondir sur sa proie. Et comment oublier sa prestation dans le cultissime « 36 quai des orfèvres » de Marchal…? Déjà un collector.

    Répondre
  2. Etienne

    Super cette video et cette Alfa !!

    J aime bien cette jeunesse qui prend du plaisir avec le passé, c est un peu le concept du bagnolard eternel !!

    Et la rencontre avec Julien est trop drole…le coup de la carte et du « Valentin GT »…gros fou rire…

    Sinon j ai le meme avis que les deux messages en dessous sur la Guilia : gros plaisir de conduite (ripage du train avant et sonorite du JTD mis a part), belle ligne, ambiance intérieure…mais visiblement c est un succes commercial tred relatif.

    Répondre
    1. Philippe

      PArce que sur ce segment les berlines ont beaucoup baissé en part de marché. Les suv ont piqué une grosse part. Et ce qui reste en berline c’est pour le trio allemand car les gens n’y connaissent rien en bagnole en général et ils se fient aux vieilles rumeurs : alfa ça rouille, citroen ca rend malade et audi, mercredes etc c’est super fiable alors que pas du tout. Pas plus que les autres.
      Le jour où les gens se feront plaisir ca changera mais je pense que pour une grande majorité de gens, la voiture est un moyen d’aller à un point A à B et que surtout il suivent les modes.
      LE monospaces (alors qu’un break a le même volume, on est mieux installé, et meilleur CG et aéro), le suv, (pareil) et là vous allez voir qu’ils vont redécouvrir le break dans 5 ans. Je le sens bien.

    2. LEON

      alfa à lancé ses premières tractions avant avec l’ ALFASUD en soixante-dix , en gardant la propulsion pour la gamme plus haute , ce n’ est qu’a partir de la 155 que le passage à la traction avant s’ est fait avec le partage de la plate forme des FIAT Tipo/Tempra / de l’ époque ……

    1. Philippe

      Je crois que c’est une histoire de chassis. Ils ont commencé à prendre un chassis fiat pour la 164 et après ils ont continué à se partager les plate formes pour limiter les couts.
      Dites moi si c’est juste

    2. Roadhog

      Tout simplement en se faisant racheter par FIAT.
      Les nouveaux propriétaires de la marque ont imposé les chassis FIAT à ALFA Romeo. Puis après, ce fut les moteurs, et maintenant, ALFA est mort, vive ALFIAT.

  3. damien

    Il y a qlqs années, un mécano fiat-alfa-lancia m’avait dit que de toute façon, quoi qu’il fasse, il fallait tomber tout ou partie du moteur. Du coup, selon lui, ça permettait de faire la différence entre les bons mécanos et les moins bons….il m’avait l’air de faire partie des bons. Mais moi je venais juste pour une batterie et j’étais bien soulagé quand tout a été ok en 10 minutes chrono. Dans cette superbe Alfa, je voudrais pas payer la douloureuse quand ça commence à faire gling-gling. Désolé pour ce manque de romantisme.

    Répondre
    1. Philippe

      L’intérieur est top … le tableau de bord fait un peu utilitaire, très verticale. Les cuirs oui mais le tableau de bord bof. Ils auraient pu utiliser celui de la 156 ca aurait été mieux.

  4. Georges Piat

    Ça respire ce moteur !
    Pour moi, une Alfa c’est toujours une Alfa. Comme pour BMW.
    Mais je ne retrouve plus les Mercedes.
    Merci pour le voyage de Dieppe, c’était génial.

    Répondre
  5. chapman

    Une alfa c’est une affaire de passion et par là même, presque indiscutable. Valentin adore sa voiture, ça se voit et se sent tout de suite…. Jusqu’à lui donner un numéro de téléphone personnel « valentin gt ». Ça c’est le comble du chic absolu !

    Répondre
  6. Shirtyfolk

    Utilisateur d’une Alfa Giulia moderne depuis maintenant 3 ans (et toujours aussi comblé), je suis très surpris par l’utilisation de l’expression « dernière vraie Alfa » concernant la GT dont la platforme traction avant dérive pourtant toujours de la Fiat Tipo des années 80….
    Une belle carrosserie signée Bertone et un extraordinaire moteur n’en font selon moi certainement pas la dernière vraie Alfa,
    la Giulia actuelle endossant parfaitement ce rôle.
    Beaucoup la considèrent, à juste titre d’ailleurs comme la meilleure Alfa depuis la Giulia des années 60-70 ( 4 freins à disque, boîte 5, CX de 0.34, 180 km/h avec un 1.600…)
    A quand une présentation de ce petit bijou ( l’ancienne ou la moderne) par un petit observateur le mercredi ? Je suis en tout cas partant, même s’il faut venir de Bruxelles…
    Cdt

    Répondre
    1. Philippe

      Inch allah je dois en acheter une fin d année. 2.0 tb 200 sport édition. Je vais la proposer à poa. Mais c’est pas avant octobre je pense. C’est prévu budgetairement comme ça.
      C’est sur que la giulia est une voiture dingue. Ok le.moteur n a pas une super sonorité top et ne monte pas à 8000 tr. Mais il est plein des les bas régime et le châssis est sûrement un des meilleurs au monde. Dans les virages serrés c’est un vrai élastique. Je n ai pas.conduit de gt v6 mais a mon avis le 0laisir au volant de la giulia est meilleur que celui de la gt qui est très lourde du train avant et ne braque pas.

    2. De Wispelaere

      Pour l’ancienne Giulia 100% ok ! Ex alfiste je la pleure encore ! La nouvelle ? Faut me décider à la découvrir, mais son allure extérieure me plaît assez.

    3. yaros78

      Bravo à Valentin, sympathique, compétent et passionné. En tant qu’Alfiste patenté, je comprends tout à fait ce qu’il veut dire en comparant son GT Busso avec la Giulia 200: j’ai aussi une Giulia depuis 2 ans (200 Lusso) et c’est effectivement une voiture exceptionnelle. Mais, ayant eu aussi dans le passé une 156 2,5 V6 et aussi très souvent conduit un coupé GTV 3,2 V6, je peux témoigner que le V6 Busso était absolument unique par son caractère, ses vocalises à la Pavarotti (à mon sens bien supérieur au plan émotionnel au 6 cylindres en ligne BMW). Même si le GT n’est beaucoup beaucoup moins efficace que la Giulia (même en performances pures, le 200 TB est à peu près du même tonneau que le V6 3,2l) du fait de son architecture tirée de la plateforme traction avant des 156/147 avec trop de poids sur l’avant, celui qui n’a pas conduit le V6 Alfa a vraiment raté quelque chose dans la vie. Cette pièce d’orfèvrerie a été tuée par les normes anti-pollution (il doit tirer pas loin de 300 g de CO2) et aussi à cause des errements des comptables de Fiat qui ont préféré, pour des raisons de coût, installer à sa place l’insipide V6 Holden de General Motors sur la Brera.
      Reste que la Giulia offre un autre type de plaisir de conduite grâce à une plateforme de propulsion hyper bien conçue, une direction fantastique, un grand confort et un caractère onctueux procuré par un mariage moteur/boîte parfait. On peut se réjouir (pendant combien de temps ??) de pouvoir conduire des voitures avec une telle personnalité. Mais, dans mes rêves les plus fous, je n’ose imaginer ce que donnerait une Giulia avec un V6 Busso adapté aux exigences d’aujourd’hui.

    1. Roadhog

      C’était la dernière à avoir été entièrement conçue chez ALFA et fabriquée avec des pièces ALFA. Celles qui sont sorties après ont de plus en plus intégré des éléments FIAT.

  7. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    La POA vous nous faites un grand plaisir avec la présentation de cette Alfa Roméo 156 coupé GT..
    Belles lignes, bel intérieur et beau moteur. Le trait de cette voiture n’a pas vieilli .
    J’apprécie la fraîcheur d’esprit de Valentin et sa voiture est nickel avec l’option antifouine.
    Je connais la raison de cette option, il paraît que les chevaux ont peur des rats dans leur écurie.
    Le coupé GT est elle la dernière vraie Alfa ? La question se posait déjà avec la 75 dernière Alfa propulsion dans les années 90 .
    C’est vrai que le moteur Busso fut une référence en son temps mais les nouvelles normes antipollution de l’époque ont eu raison d’une nouvelle évolution pour le mettre à niveau, c’est pour cela que le groupe Fiat se tourna pour les types 936 essence (159 et Brera) vers des moteurs d’origine GM/HOLDEN , un crime pour les puristes.
    Quant aux motorisations diesel ce furent des productions d’origine Fiat et en particulier le très bon 5 cylindres 2.4l de 210cv surtout les versions à partir de 2008 .
    Propriétaire d’un coupé Brera depuis deux ans j’ai longuement hésité avec le GT et au moment de l’achat, ce qui a fait basculer mon choix c’est la coupe de la Brera à tomber malgré que cette dernière soit plus lourde, néanmoins les performances restent honnêtes et puis rouler à bord c’est roulé different et rare .
    C’est ma première Alfa et je suis sous le charme chaque fois que je monte dedans , je pense qu’il en est de même pour Valentin et son GT.
    J’ai bien aimé ce reportage bien mieux que celui du mercredi dernier.
    Bravo Valentin et POA.
    Pascal.

    Répondre
  8. PhareOuest

    C’est vrai que ses lignes sont très agréables à regarder. Bertone confirme sa maîtrise du dessin des coupés issus de la grande série.
    La planche de bord est très (trop) proche de celle de l’Alfa Romeo 147 et je ne suis pas fan du (très voyant) cuir rouge.
    Les soubassements qui sont repris de la berline 156 conservent malheureusement la traction avant. Quand au moteur quelle mécanique ce V6 3.2 Alfa avec ses envolées lyriques tellement grisantes . Une auto plaisir avec quatre vraies places, comme en n’en fait plus. Bonne et longue route à son magnifique volant en bois

    Répondre
  9. Michel

    Elle a une ligne magnifique, le seul defaut par rapport à la BRERA, c’est la largeur
    Le V6 des BRERA, est une base HOLDEN, car le « BUSSO » ne passait plus les normes

    Répondre
  10. Huiledecannes

    Alfiste un jour Alfiste toujours !
    Bravo Valentin, j’ai hésité entre le GT et le GTV (916), mais le choix est Cornélien… les deux sont ex-aequo : Bonheur absolu surtout avec le V6 de Monsieur Busso !
    J’ai éclaté de rire devant mon écran en entendant la Remarque de Renaud sur l’anti-fouine ! « On lui montre un Busso et il s’extasie devant un anti-rongeur » Trop bon !
    Une question, en dehors de la consommation, le changement de carburant change les performances ?
    Bonne route avec ton V6 !
    Gérald

    Répondre