Souvenirs d’Autos (211) : la Porsche qui fait pout-pout

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Cette histoire nous est envoyée par Julien Lacroix, 17 ans, à qui je dis : « Bienvenue, Julien, dans le monde des bagnolards ! »

Nous sommes donc le 7 septembre 2018, et je sors de mon lycée à 16h00. J’enfourche mon vélo (un Royal Fabric des années 1950 ayant appartenu à mon grand-père), et je remonte la rue qui longe mon bahut.

Je regarde au loin, et là, mes yeux commencent à s’ouvrir en grand et ma bouche dessine un large sourire benêt. La raison de cette tête digne d’un enfant de 4 ans ? Une magnifique Porsche 911 type 930 Turbo, à la couleur grise foncée splendide et à l’état exceptionnel, qui sortait d’une allée donnant sur le boulevard au bout de cette rue.

 

Vite, vite, je pédale à toute allure pour admirer, écouter et voir la bête s’engager sur ce boulevard. C’est alors que le « propriétaire » (les guillemets ont une importance pour la suite), voyant ma mine intéressée, m’interpelle :

  • Vous pouvez m’aider à la pousser ?

Je m’empresse alors de traverser, de poser mon vélo et de commencer à aider le monsieur décidément bien embêté :

  • Il y a un problème de batterie, je vais essayer de la démarrer en marche !

Il monte (ou plutôt il descend) alors dans sa voiture. Je commence à pousser, je m’évertue, mais rien y fait, les roues avant de la belle 911 refusent obstinément de sortir du caniveau. Heureusement, quelques copains, me voyant suer corps et âme, viennent à ma rescousse et à celle du pauvre homme. Nous voilà à 4 ou 5 derrière et sur les côtés, et  on arrive alors à dégager la voiture qui commence à descendre le boulevard, prendre de la vitesse et… démarrer dans un bruit sauvage. Victoire ! Le conducteur fait demi-tour et revient nous voir. Il nous remercie, et je lui demande, par curiosité, s’il s’agit d’une version 3.0 ou 3.3.

  • J’en sais rien, c’est pas ma voiture, on me l’a prêtée !

Après quelques derniers échanges, l’emprunteur (chanceux malgré tout?) de la 930 Turbo grise s’en va alors dans un bruit et l’odeur d’essence qui ne peuvent laisser de marbre un passionné d’autos (et des vielles en particulier) comme moi.

Depuis, je me dis que ça serait sympa si ça devait m’arriver tous les jours en sortant du lycée…

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…  Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

11 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (211) : la Porsche qui fait pout-pout »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Olivier

    Gamin je faisais souvent du stop entre Malesherbes et Pithiviers pour aller au lycée (année 1980), une fois j’ai été pris par un sympathique conducteur d’une 911. A la question Vous allez où? J’ai hésité à lui répondre « comme vous ». Super souvenir, d’autant que le proprio à fait en sorte de m’en mettre plein la vue.
    Olivier.

    Répondre
  2. Pierre_

    Ce qui est formidable aujourd’hui est qu’il n’est pas rare de croiser des Belles de tout modèle près de chez soi.
    Je me souviens, très jeunes, assis sur le trottoir dela rue principale du village, nous les attendions encore et encore.
    Ton récit est magnifique Julien. Bravo.
    Merci Commandant.

    Répondre
  3. Georges Piat

    Que ce soit en 1969 ou en 2018, la 911 fait toujours autant d’effet ! Je dis cela car en 1969, c’est aussi une 911 qui m’avait fait flasher.
    Il y a une magie dans cette voiture, une magie qui fait dire « quand je serai grand, j’en aurais une ! »
    Bon, faut pas non plus que le prix des bougies d’anniversaire dépasse celui du gâteau car à ce moment, on est un peu vieux pour « descendre » dans la Porsche !

    Répondre
  4. oufjeflotte

    Merci d’avoir publié mon petit souvenir ! J’en suis tout ému…
    Commandant Chatel, je le dis sans le cacher, je vous cire les pompes…

    Répondre
    1. Docteur_Oliv

      Ben mon Gars, C NORMAL que ce soit publié ! Pourquoi ? C’est tout simple : ça respire tellement la Vérité et un moment fort, que ça va m’inciter à écrire au Commandant…

    2. Nabuchodonosor

      Ah c’est donc vous Julien 17 ans.
      Ça nous en fait donc deux… de Julien sur POA. Comment vous distinguer l’un de l’autre ? Disons 36.15Julien et Julien.2.
      Alors, bienvenue Julien.2 dans le monde des bagnolards de 7 à 77 ans.
      Moi aussi à votre âge j’aimai les vieilles, enfin les un peu plus âgées, je veux dire…
      Vous verrez avec le temps, qu’il arrive un moment ou vous préférerez échanger une cinquantenaire bien tassée contre deux de vingt-cinq…
      En attendant je vous souhaite de passer le plus rapidement possible du statut de pousseur occasionnel de 911-930 Turbo à pilote patenté, c’est très addictif vous verrez…
      🙂
      Nabu
      (PS : Je dépose mon n° de tel en Off, pour les éventuelles jeunes catherinettes qui voudraient faire un tour en S2K).

    3. Michael

      Bravo Julien pour cette sympathique contribution !
      Je pense que ce serait sympa si dans l’immense communauté des PObservateursA, un heureux propriétaire d’une 911 en version 930 Turbo pouvait se manifester pour faire une petite ballade avec l’ami Julien. Comme cela, nous serions définitivement certain qu’il serait bien « piquousé » à la bagnole !!!

  5. Jean-Francois BERTRAND

    Ah ces classe G !…
    Elles ont et vont encore marquer bien des générations de bagnolards!
    C’est le genre de souvenir inaltérable, qui peut être à l’origine de bien des passions !….

    Répondre