Souvenirs d’Auto (210) : Lotus et bouche cousue

Par le Commandant Chatel. Le dimanche matin, je ne rate jamais POA à 8h00 du matin. J’adore ce petit jeu ou les questions les plus sérieuses, les plus marrantes et les plus compliquées sont posées.

 Mais la question : « Quelle voiture a marqué votre vie ? » m’a laissé devant un abîme de perplexité…

Était-ce la 4CV de ma grand-mère, l’Ondine de mon grand-père, la Caravelle de mon père, la 4L de ma mère… NON !

Alors, c’était ma première voiture ? Une Fiat 500 L donnée par ma mère ? Même si je l’adorais et que cette petite auto m’a offert la liberté, non, ce n’était pas elle non plus.

Et la 604 ? Ma première voiture luxueuse ? Non… toujours pas. Ce n’est pas non plus ma Jaguar XJ6 (X300)…

Ma Chevrolet Camaro de 67 ? non.

Il a fallu que je m’allonge par terre et que je ferme les yeux. Je ne connais rien de tel pour se concentrer.

Et j’ai fait un peu d’introspection… un retour en arrière.

Nous sommes en 1968.

En juin. Il fait beau. Je suis chez ma chère grand-mère, rue de l’Église à Neuilly-sur-Seine. J’habite Puteaux, mais dès que je peux, j’enfourche mon vélo et je viens la voir.

Tout est plus calme à Neuilly… en tout cas, il n’y a pas de bandes qui rodent et qui n’ont qu’un désir : vous dépouiller.

Je suis chargé de descendre au Prisunic pour aller acheter je ne sais quoi. Un Bic peut-être ou des enveloppes ?

Je passe chez Valet-Pressing qui est tenu par les parents de mon ami, Marc, histoire de lui dire bonjour.

Et là, dans la contre-allée, le choc. J’en avais entendu parler, mais je ne l’avais jamais vue.

De profil, l’Europe montre se silhouette si particulière et sa mauvaise visibilité latérale qui exigera une carrosserie plus échancrée sur l’Europa Ford

 

Elle est devant moi, basse, racée, sublime.

C’est une Lotus Europe rouge sang. À cet instant de ma vie (j’ai 9 ans), je comprends quelque chose de très important.

Une auto ça ne sert pas seulement à aller d’un point A à un point B….

Ça sert aussi à se faire plaisir.

Un autre copain à moi (j’ai oublié son prénom) déboule et m’explique :

  • Elle est nulle cette bagnole ! En plus, elle a un moteur de R16 !

Comme si c’était un défaut ! Moi qui connaît toutes les Renault par cœur, vu que ma famille considère que les autres marques n’existent pas, je sais qu’elle sont très fiables.

Donc, un moteur de R16, pour moi, c’est une qualité !

Mais, je dois aussi dire qu’il y a quelques années quand on a fait Renaud et moi, le Touratoto, j’ai sympathisé avec Philippe Dorme, un magnifique bagnolard qui a possédé une Lotus Europe et qui m’a dit :

  • Tu est trop grand, tu toucheras le plafond, tu ne pourras pas passer les vitesses car le pédalier est minuscule, tu ne…

Une suite de désastre.Cette Lotus Europe est donc pour moi un Graal impossible, un rêve inachevée, un fantasme non réalisé.

Et je crois que c’est très bien comme ça.

En 1971, date de la sortie de cette S2, Lotus comptait 4 titres de champion du monde. Ils vont se faire plus rares avant que l’écurie disparaisse en 2015

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA ! Merci.

C’est le luxe, la S2 avait reçu des glaces électriques qui n’empêchaient pas un vaste vide-poche. Beaucoup d’accessoires sont empruntés à la marque Triumph

La S2 avait reçu une planche de bord en bois plus cosy. La tige montée prés du court levier de vitesses permet d’éviter de passer la MA au lieu de la 1ere, car la grille est très étroite

Silhouette encore très moderne en dépit d’un dessin qui date de plus de 50 ans signé John Frayling

 

 

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

9 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Auto (210) : Lotus et bouche cousue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Docteur_Oliv

    Pour la Marche Arrière, SI la Boite est celle de la R16, il y a eu 2 commandes. pendant environ 3/4 ans, il faut tirer le levier suivant son axe puis le ramener vers soi et enfin l’abaisser ! C’est plus ou moins la position de la 2ème mais plus bas.
    Tirer le levier était extrèmement difficile, donc s’il a ce modèle la commande modifiée ne peut pas améliorer le système merdique d’origine
    PS : Ensuite ils ont fait standard On pousse et on abaisse.
    PPS : La tôle Alu pour diriger l’air vers le Radia, c’est un Minimum qui devrait être d’usine. ça ramène au débat : On modifie ou pas ? Si oui avec des pièces réc entes ou d’époque comme le TO sur la FUEGO Turbo.

    Répondre
  2. Nabuchodonosor

    Excellent Millestone pour une vie de bagnolard mon Commandant.
    Europe : Décidément les anglais ont tout inventé.
    Permettez moi d’en remettre une louche non cousue mon Commandant, en vous offrant un autre chef d’œuvre à la gratte portant le même nom :
    https://www.youtube.com/watch?v=TCAeDIF2svc
    Et si jamais vous passez par la Riviera vaudoise, n’hésitez pas à venir vous détendre les guitares dans cet endroit merveilleux.
    Mes respects, mon Commandant.

    Répondre
  3. ques

    Sinon, hier sur RTL entre 20h et 21, un certain Thibaut Chatel, à la voix fort ressemblante à celle d’un certain commandant, nous a parlé faux-monnailleurs en compagnie de ce cher Jacques Pradel !

    Répondre
  4. chapman

    Un charme fou cette lotus. Et puis c’est la voiture de Spirou dans quelques épisodes. Comme une élise aujourd’hui, on achète ça uniquement pour le plaisir de conduire. Pas question qu’elle rende le moindre service. C’est ça qui est bien.
    Elle n’était pas très aimée à l’époque si je me souviens bien.

    Répondre
  5. Georges Piat

    Je comprends, c’est un ovni dans le monde de l’automobile cette voiture !
    Du temps où il y avait encore quelqu’un dans les cabines de péage d’autoroute, j’ai vu un possesseur de Lotus Europe qui essayait d’attraper sa monnaie.
    Le proposé était à moitié sorti de sa guérite, la bras fouillant des profondeurs abyssales alors que l’autre tentait désespérément d’atteindre le ciel… Et en plus, il ne pouvait même pas ouvrir sa portière et sortir car il s’était trop rapproché de la cabine. On s’est tous bien marré, vraiment cocasse !

    Répondre
    1. Francois

      Oui c’était absolument hilarant pour les autres conducteurs ce qui les récompensait d’une attente parfois longue au péage… Etant possesseur a l’époque d’une Europe j’ai connu lors de ces situations des grands moments de solitude ….vite oubliés lors des premiers kilomètres après le péage ou on enrhumait la majorité avec leurs véhicules plus conventionnels mais tellement plus pratiques..