Opel peut-il devenir cool ?

 

POA rencontre Pierre Olivier Garcia directeur du design avancé d’Opel et Céline Clément designer couleur et matière. Ils nous présentent le concept Opel GTX qui annonce le futur style d’Opel. Découvrez avec POA les détails et les « combines » de designer et montez à bord afin d’observer la planche de bord et les différents éléments de style intérieur. En seconde partie de la vidéo, on (re)découvre le concept Opel GT de 2016 et le concept CD de 1969, deux concepts cars qui ont influencé les recherches sur le nouveau style Opel.

Pour mémoire, les précédentes rencontres de POA à propos du design Opel

 

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

22 commentaires au sujet de « Opel peut-il devenir cool ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Michel

    Ce que j’apprécie, c’est un design fluide, a l’opposé des dernières présentations avec des lignes anguleuses (LEXUS – NISSAN) et/ou torturées (AUDI – MERCEDES – PEUGEOT – DS)

    Répondre
  2. Philippe

    Opel devrait juste arrêter un truc : leur allusion à l’Allemagne sur toutes les pubs. C’est horrible et rien que pour ça je n en achèterai pas. D ailleurs vw faisait ça aussi et a arrêté après le diesel gate.

    Répondre
  3. Huiledecannes

    Je pense que POA est vraiment le meilleur media pour comprendre les subtilités du design Automobile, en laissant la parole aux designers et en les écoutant dans une ambiance hors salon qui permet une interview plus intimiste. Je me régale toujours devant vos vidéos. Un grand Merci !
    Pour en revenir au concept CD de 69, c’est une pure merveille d’équilibre et de beauté. Sur la photo publié sur Insta, il était en arrière plan, et j’ai cru que c’était un concept car actuel…
    Un design intemporel, comme un bâtiment de Frank LLoyd Wright que l’on arrive pas à dater. Incroyable de modernité pour un véhicule de bientôt 50 ans !
    Les nouveaux ne sont pas en reste, de la bel ouvrage !
    Un reportage passionnant ! encore merci !

    Répondre
  4. Nabuchodonosor

    Excellent reportage.
    Si la marque au Blitz veut subsister dans ce monde de brutes, il va lui falloir en effet se sortir les doigts du c…
    Avoir choisi un type né en Haute-Savoie pour définir son futur en design, ne peut pas être une mauvaise chose.
    GoPOA, GoPOG, GOpel
    🙂
    Nabuallobroge.

    Répondre
  5. Pierre_

    Opel… Aïe!
    Notre prof d’allemand ne jurait que par la marque, mais il conduisait les modèles les plus moches.
    Terrible, tout gosse nous étions évidement attentifs aux bagnoles et d’emblée nous avons détesté.
    Un Souvenir à charge.
    Un reportage riche d’enseignements.
    Merci POA.

    Répondre
  6. Jean-François TANNE

    Tout ceci est bel est bon, mais ces designers ont-ils pris en compte la nécessité de passer les crash tests ? Je pense en particulier au pare-brise « ouvrable ». D’autre part, mettre les haut-parleurs dans les fauteuils ne fait pas preuve d’une grande innovation. Dire que ça permet d' »amincir » les portières, c’est oublier que si les caisses ont épaissis, c’est précisément pour renforcer la tenue aux chocs latéraux (voir le début de ce post).

    Répondre
  7. chapman

    Opel est une marque très étrange pour moi. Comme nombreux de ma génération, le « flash » c’est avant tout la GT qui était vraiment très excitante dans la production de l’époque. Il y avait aussi la Manta A qui était une petite américaine aux dimensions de l’Europe, mais malgré tout, et je ne saurais dire pourquoi, c’est aussi et surtout les Reckords mazout puantes qui se traînaient sur la route et qui faisaient passer cette marque pour le déplaçoir à fuir.
    Ce qui m’a fait aimé cette marque c’est l’Amérique à la bonne dimension, ce qui me l’a fait détester (le terme est un peu fort bien sur) c’est le mensonge marque allemande. Je vois que l’on continue à argumenter au niveau publicitaire sur le fait qu’il s’agit d’une marque germanique alors qu’elles sont incomparables avec les productions BM, Audi, Mercos et consorts.
    Moi qui suis sensible à la cohérence, me vendre une voiture conçue en Amérique en me la faisant passer pour germaine, ça m’agace. Allez demander aux Britons ce qu’ils pensent de leurs Vauxall……ils sont convaincu que ce sont des voitures anglaises. Donc c’est des quoi ces Vauxall finalement?……des GM non?
    Les Toyota Yaris de Valenciennes sont des voitures Japonaises, ne nous y trompons pas, et les Clio construites en Slovénie sont des voitures Françaises.
    Les Opel d’aujourd’hui sont donc des voitures encore un peu hybrides Franco-Américaines puisque issues pour certaines (Corsa, Astra….)des bureaux de GM à Détroit et pour d’autres, Grandland par exemple, des études voulant nous faire avaler des 3008 dans un style plus conventionnel…….et même pas plus Allemand finalement; juste plus international.
    Bon maintenant que j’ai dit tout ça, j’ai passé un excellent moment en votre compagnie autour de ce joli concept. J’adore les portes à ouverture antagoniste……depuis la Simca 8 qui ne dira rien à beaucoup. Le tableau de bord est pas mal et l’arrière….mais il est ou le coffre?
    Pour finir sur le concept de 69, il frise une forme de perfection et nous rappelle s’il en était besoin le zénith du design automobile que furent les sixties et early seventies .

    Répondre
    1. thierry

      Amusant de lire ça …. j’ai eu la même éducation vis à vis de la marque Opel ! d’où ma méfiance pour ces produits, et le fait que je n’en ai jamais acheté.
      Opel = Un mensonge, nous faire passer de l’automobile à l’américaine (en réduction) pour une réalisation Allemande !
      D’ailleurs la publicité a bien appuyé sur ce détail au fil des années, entre mannequin et joueur de tennis, il est certain que VW lui, n’en a pas besoin.

  8. François

    Bonjour,
    Sujet très intéressant, j’ai eu beaucoup de plaisir en visionnant ce reportage.
    Je n’ai jamais eu d’Opel mais j’en ai conduit quelques unes sur de longs trajets et j’en garde d’assez bonnes impressions surtout pour les modèles des années 70/80. Malheureusement ceux de la dernière décennie avaient un peu perdu de l’identité et beaucoup de la fiabilité légendaire de la marque . Je pense que pour les prochaines années il faudra compter sérieusement avec Opel…
    En tous cas, coté seduction cela me semble une réussite.
    Francois

    Répondre
  9. Theo

    On a parfois l’impression que le design, c’est du marketing et du lexique, en plus du dessin. Il faut savoir nommer ce qu’on voit, avant le dessin, après le dessin… (réflexion de béotien, mais enfin c’est une intuition).

    Répondre
  10. Pascal DeVillers

    Bonjour,
    J’ai passé 25 minutes de bonheur automobile à visionner ce reportage, merci POA.
    Quelle simplicité et de bon sens dans l’explication sans prétention et la réflexion sur la conception; franchement c’est très réussi .
    Il n’a pas été évoqué la question de l’energie pour mouvoir ce prototype , mais en regardant la calandre et le tableau de bord , c’est sans nul doute une voiture électrique .
    Tant l’exterieur que l’interieur sont une réussite , c’est franchement mieux qu’une TESLA à 100k€ .
    Si c’est ça le future automobile, je suis pour à 100% pour la transition énergétique ; enfin si l’electrique n’est pas plus pollutant au final et globalement que le thermique , j’ai encore quelques doutes sur ce point mais je reste optimiste.
    OPEL c’est une marque qui sait entretenir les codes de son partrimoine , cette arête centrale sur le capot , elle était déja présente sur l’OPEL ASTRA H de 2005, débutant du bout du capot et se terminant à l’interieur sur le tableau de bord.
    Enfin la présentation des deux prototypes , j’avoue avoir un gros faible pour celui de 1969 un pure delice stylistique .
    OPEL sera le VOLVO de demain c’est une belle marque abordable , sérieusement contruite et qui vieillit bien avec les années.
    J’adore le coupé opel GT de 2007 , peu connu , peu diffusé , il sera sans nul doute un collector dans quelques années.
    Dommage que Monsieur Patrice VERGES , n’ai pu se joindre à votre reportage .
    Encore merci pour ce reportage magique.
    Pascal

    Répondre
    1. 24heures (X350)

      Au-delà du fait que cette auto était une GM rebadgée, l’Opel GT de 2007 a toujours été unanimement conspuée par la presse auto, et notamment française, suite au décès pendant les essais presse aux US d’un journaliste de Nice Matin qui s’est tué à son volant. Le châssis et le comportement de l’auto ont fait l’unanimité contre eux…

  11. Miata-Boy

    Pour ne pas être à la base un adorateur d’Opel, je dois reconnaître que je suis bluffé par la beauté, par la justesse et par la qualité de ces deux nouveaux concept-cars (sans parler de la classe ultime du projet de 1969).
    Je suis également charmé par l’humilité presque artisanale des concepteurs.
    Le regain d’identité que semble rechercher actuellement cette marque aux contours, pour moi, trop flous doit être salué.

    Et en ce dimanche 2 décembre 2018, merci à POA pour cet instant feutré, dans un monde de brutes…

    Répondre
  12. 24heures (X350)

    Welcome to Nanterre!
    Pour l’anecdote il m’a été raconté un jour (par un « résident ») que ce lieu avait été le siège parisien de la Gestapo pendant la WW2, y compris interrogatoires etc.
    Légende ou vérité? Je n’ai jamais jusqu’alors trouvé une autre source pour valider ce dire.
    Ceci dit sans vouloir interférer avec la présentation en ces murs d’un véhicule allemand…
    Sinon, un grand moment de storytelling, de discours Style / Com / Marketing, pour un objet qui n’arrive pas à me parler. Peut-être ai-je un problème avec le jaune (pas à cause des gilets, pour le coup) que je ne trouve acceptable que sur les Renault LM et F1 des 70 / 80’s.
    Le seul passage qui apporte vraiment quelque chose c’est quand le designer parle de l’intégration au Groupe PSA.
    Et le seul objet présenté qui me procure de l’émotion (et pour le coup, intense), c’est le concept CD de 69, fluide, pur… pas Opel en fait, très latin.
    Je crois que je deviens progressivement perdu pour l’automobile actuelle et future. Plus j’y pense, plus il faut que je me reconvertisse.

    Répondre
    1. COMMANDANT CHATEL

      À ma connaissance la Gestapo avait des locaux dans le 16e arrondissement de Paris : Avenue Foch, rue de la Pompe… sans oublier la « carlingue » rue Lauriston (la gestapo « française » de sinistre mémoire…)
      Je n’avais jamais entendu parler de Nanterre. Je regarderai demain au bureau, j’ai beaucoup de livres sur cette sombre période.

    2. 24heures (X350)

      Pour y être allé, ces lieux peuvent nourrir pas mal de « fantasmes »… et je ne voudrais pas être à l’origine d’une « fake news »… même si en effet ça m’a été dit dit par un permanent du studio photo de Peugeot. A suivre…