Voitures d’occasion : ce que vous ne savez pas (encore)

Fabrice Fournier, co-fondateur du site le parking.fr, répond aux questions de Cédric Fréour et nous analyse le marché de l’occasion. A l’aide de multiples statistiques croisées, le parking peut vous donner de nombreux détails sur la voiture que vous recherchez : délai de vente, prix moyen suivant les régions dans le monde, couleur la plus demandé etc… un véritable outil d’analyse statistique qui permet de connaitre les gagnants et les perdants.

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Voitures d’occasion : ce que vous ne savez pas (encore) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Très intéressante cette interview de Fabrice Fournier .
    Je crois savoir que le marché de l’occasion est majoritaire sur la masse des transactions de ventes automobiles réalisées France (2/3) d’où l’intérêt de cet entretien.
    En particulier sur l’évolution du diesel; je note à ce sujet que le premier ministre se frotte les mains d’avance et salive à l’évocation de sa décroissance, voire son enterrement.
    Comme s’il avait un contentieux personnel à régler avec ce carburant et je note cette fois une petite déconvenue après la fine mise au point de Monsieur Fournier qui connaît bien son sujet.
    A ce sujet, Je commence personnellement à être légèrement agacé par ce diesel bashing de bon ton qui alimente les bureaux de discution citadins des grandes agglomérations qui veulent irriguer les solutions à leurs erreurs de comportement passées à l’ensemble du territoire .
    Les diesels baissent dans les ventes de petites voitures et c’est tout à fait logique, c’était même une hérésie et d’une bêtise totale et manipulée que de mazouter le parc des petites cylindrées prévues principalement pour les parcours urbains , d’ailleurs ce type de véhicule s’appelle des citadines; cherchez l’erreur!…
    D’ailleurs M.FOURNIER ,précise que même pour les citadines diesel il y a des affaires à faire pour les provinciaux qui font de la route pour aller au travail.
    Je note que ces mêmes procureurs et pourfendeurs zélés du diesel ,se vautrent aujourhui dans de gros cubes essence voire pseudo hybrides aux puissances dithyrambiques toujours pour continuer à rouler en ville en gros SUV et 4×4 voire pick up.
    Pour exemple, j’ai un voisin habitant la region parisienne à LEVALLOIS PERRET 92 qui possèdait jusqu’à récemment un VOLVO XC60 2.4L Diesel ,après à peine 5ans , 60000km et 3 vannes EGR, il s’en sépare . C’était un véhicule société qui ne faisait que de la ville ,maintenant il a changé pour un modèle équivalent chez BMW mais essence, merci la planète!!!!
    Mais vous comprendrez que dans ces coins là de la France des premiers de cordée qu’il faille respecter un standing …
    Après M.Fournier dit que le marché des routières se maintient et quoi de plus logique une routière c’est fait pour faire de la route pas du cabotage fumant entre le domicile,l’école la boulangerie.
    Je connais bien le site LEPARKING ,je l’ai utilisé pour sélectionner mon dernier achat , c’est un bon moyen d’avoir une vision exhaustive du marché pour une modèle recherché.
    C’est normal que le marché se rééquilibre ,et le Diesel n’est pas encore mort pour ceux qui l’utilisent intelligemment.
    Pascal

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Je roule en C6 V6 HDI 240 Pascal, idéal pour mes 440 km du WE Normand aller retour sur autoroute, pour 5,5l de moyenne. Franchement, c’est top. Une fois a la campagne j’utilise la Mia électrique pour aller faire les courses.

    2. Mat Ador

      A puissance et confort comparable (à vérifier), difficile de descendre au dessous des 10 litres au cent de SPB95 avec le RX400H.
      Moins de particules certes, mais bcp + de CO2.

      Président’ = Twelve points.
      😉

    3. Pascal DeVillers

      Bonjour Renaud,
      Je vous remercie pour votre commentaire et je comprends bien point de vue personnel en regard de votre utilisation.
      Chaque cas est particulier, le tout étant d’utiliser le bon véhicule pour le bon usage en essayant de le choisir avec bon sens.
      Personnellement, il y a deux ans, j’ai acheté en occasion une Alfa Roméo BRERA 2.4l 5cyl 210cv , couple 410 N/M ayant 65 000km pour 9000€ excellent état . J’ai passé 6 mois de recherches à trouver le bon numéro pour finalement faire affaire à 10km de mon lieu de travail.
      Je l’ai acheté comme véhicule de loisir pour les grands parcours et je ne voulais pas que ce soit un gouffre financier en termes de coûts d’utilisation au quotidien d’entretien.
      En consommation réelle mixte route / autoroute et peu de ville, j’en suis entre 7l et 7.2l /100 pour un rejet de CO² de 179g/km.
      En comparaison pour une version, essence dans les même eaux, question rapport poids /puissance /couple, c’est la version 3.2l v6 de 260 cv qui se rapprochait le plus de la version diesel .
      A l’utilisation le bilan est clair: Version diesel 7.2l/100 pour un rejets de CO² de 179g/km / Version essence 13l/100 minimum pour un rejets de CO² de 289g/km, soit près du double en consommation de carburant et 60% de plus en rejet de de C0².
      La seule chose que je me dise actuellement dans le climat actuel de curée faite sur le diesel, si c’etait à refaire, je choisirai peut être le V6 pour le convertir en E85 avec reprogrammation de la carthographie ou kit éthanol.
      Pour le quotidien, je fais en moyenne 20 000 KM annuel pour mes trajets domicile/travail + autre déplacement de tous les jours, j’ai une OPEL ASTRA diesel de 100cv [ cela fera plaisir à Patrice VERGES] que je vais bientôt devoir changer elle approche les 300 000km en consommant 5.7l/100.
      Pour la remplacer, je songe serieusement à une essence E85 , voire une hybride d’occasion et pourquoi pas une électrique toute les options sont ouvertes et les information transmises sur POA me seront d’une grande aide pour guider mon choix final.
      Pascal

    4. Renaud Roubaudi

      je rejoins votre analyse. Que prendre pour remplacer la C6 V6 Diesel ? (elle sera interdite en ville d’ici 2024) Moi qui revait d’une belle berline essence V8 type Maserati quatroporte de 2005,je vois bien que ce n’est plus possible. cela me désole d’autant plus qu’il faudra acheter du neuf ou très récent pour être dans les clous législatif de liberté de circulation ce qui impose un budget conséquent vu mes gouts. Franchement à ce stade je ne sais pas ce qu’il faut faire… j’attend de voir l’évolution du marché mais comme vous toutes les options sont sur la table.

    5. Nabuchodonosor

      Pratiquer l’inverse plairait sans doute aux élus parisiens, Président. Rouler en Mia dans la capitale et disperser vos vilaines particules ailleurs, en Normandie… Toutefois si les autres municipalités, petites ou grandes, s’inspirent des mesures prises par la capitale, mis à part de trimbaler la Mia sur une remorque et de laisser la dite remorque et la C6 sur le parking devant chaque entrée, la méthode ne sera pas des plus commode…

      Abhorrer aujourd’hui ce que l’on encensait hier encore ; Quand est-ce que le législateur fera pénitence de démagogie, quand optera-t-il pour des choix autres que manichéens, quand fera-t-il preuve d’un peu d’observation avant de la soumettre à sa réflexion ?

      C’est ce que tentent paradoxalement certains constructeurs, enfin me semble-t-il. Bien que n’ayant pas de penchant naturel à l’endroit des plug’ in hybrides et des prolongateurs d’autonomie, il est néanmoins acté que ceux-ci permettent de rouler alternativement avec ou sans rejets polluants (plaquettes de frein et pneumatiques mis à part), ce sans qu’il soit nécessaire de changer de véhicule.

      Il y a certes les citadins d’un côté et les campagnards de l’autre, mais il y a aussi tous ceux qui, comme vous, comme moi, traversent régulièrement, dans un sens puis dans l’autre, ces murailles que l’on essaie de bâtir entre nous… Avec un peu de bon sens assorti, par exemple à un inverseur d’énergie qui serait activé à l’entrée de la ville, le législateur national et le Maire concerné devraient être en mesure de leur accorder quelques crédits pour réunir, en l’état de la technologie appliquée au plus grand nombre, une solution satisfaisant ces deux mondes qui en définitive n’en sont qu’un.

      Nabu-ubu-roi

  2. Jacquelet

    Bonjour, l’un des interêt du site Le Parking est de regrouper les annonces de quelques pays européens. Certainement intéressant pour des véhicules rares ? Par contre , sauf erreurs de ma part , il n’est pas possible par exemple de sélectionner une marque , ou un type de carburant , ou les deux ensemble.? Dans ce cas on est très loin des possibilités offertes par le numerique. La recherche devient longue et fastidieuse. La concurrence est déjà au 22 ieme siècle. Je suis avec passion vos reportages , qui apporte de la fraîcheur et une approche de l’automo Qui nous ressemble.

    Répondre
    1. PhareOuest

      Il est tout à fait possible de sélectionner, la marque, le type de carburant, boite manuelle ou auto, kilométrage, prix …….même la couleur