Toyota Corolla : deux salles, deux ambiances

Visitez avec nous le Mondial de l’Automobile 2018 à Paris et découvrez les 25 voitures à ne pas manquer cette année en compagnie de POA avec Cédric Fréour, Julien Rosburger et Renaud Roubaudi.

L’avis des Petits Observateurs !

7 commentaires au sujet de « Toyota Corolla : deux salles, deux ambiances »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fabien

    Je suis surpris que vous passiez si vite sur le stand Toyota qui semble pour moi être un des seuls constructeurs (le ?) à être au niveau des enjeux en cours. Ils ont en effet des véhicules à la pointe de la technologie et une techno hydride performante et éprouvée. Pour le design je suis par contre moins convaincu.
    J’aurais voulu avoir votre avis sur le nouveau RAV4 2019. A quand pour un essai ?

    Répondre
    1. Bonnin Christophe

      POA consacre 2 sujets a Toyota sur les 23 sujets consacré au salon. Je trouve au contraire qu’on peut saluer la démarche de s’être intéressé spécialement à Toyota de la sorte. Le RAV 4 a déjà été présenté sur POA et c’est logique que POA se concentre sur ce qui arrive de neuf sur le marché.

      Donc, Oui… Toyota est bien traité. Par exemple, en comparaison, Renault n’a aucun sujet… alors que c’est un constructeur nationale. En même temps, il faut bien avouer que Renault présente de nouveau un prototype immonde qui tombera dans le même oublie que la plus part des précédents prototypes Renault. Je suis admiratif de la constance que Renault a pour rater systématiquement leurs prototypes. C’est un savoir faire remarquable. Renault présente une Mégane RS Trophy anecdotique. Renault présente un restylage ridicule du Kadjar. Ils rendent définitivement les armes face au 3008. Ce dernier va pouvoir poursuivre son succès tranquillement. La descente aux enfer va être longue pour le Kadjar. Bref… Sur Renault, il n’y avait éfféctivement rien à traiter.

      Non, moi, Je suis content de la sélection de POA qui est logique.

  2. aimelauto

    les Toyota (avec les VW….) ont toujours été au-dessus du lot des marques concurrentes , tant en qualités de conduite qu’en fabrication et fiabilité,
    mais depuis une dizaine d’années ils ajoutent un design vraiment performant et bien dans son époque.

    Avec en prime la technologie hybride….elles sont vraiment incontournables !

    Répondre
    1. Learch

      « qualité de conduite » ?? Heeeeuuuu…. Pour rouler en ville ou sur autoroute, j’dis pas, mais pour attaquer des virolets avec un chrono en rentrant du boulot, là je demande des preuves… ce ne sont vraiment pas les deux marques que je citerai en premier pour ce genre d’exercice, qui est ce qui se fait de plus complet et amusant en matière de « conduite », me semble-t-il. Après à chacun sa définition du terme. Pour la fiabilité, je suis de votre avis. Et encore, pour les bagnoles fabriquées avant les années 2000…

  3. darkargos33

    Je l’ai vu en vrai au salon et autant le design extérieur qu’ intérieur m’ont séduit. La qualité des plastiques est nettement supérieure à une Audi A1 ou Q2. Ils sont déjà sur des motorisation hybrides ultra fiabilisés et sobres en ajoutant enfin du dynamisme et on l’espère du plaisir de conduite grâce à leur nouveau 2L 180ch et une évolution de leur transmission à variation continue baptisée direct shift-CVT. Fini l’impression de mouliner à l’accélération ? On croise les doigts. Mais les Toyota ont désormais une personnalité propre et une longueur d’avance en technologie hybride bien plus probante que du film électrique encore trop limité en autonomie et problématique à la recharge hors domicile.

    Répondre
  4. Bonnin Christophe

    Tien ? Il n’y a personne pour commenter la Toyota Corolla… Alors, J’en profite.

    Lors de la présentation par un petit observateur (Guillaume) de sa Renault Safrane, il y a une formule qui a été utilisé et que j’avais trouvé génial : « C’est une voiture ordinaire et on peut aimer une voiture ordinaire et la trouver extraordinaire ». Je trouve que cela s’applique parfaitement à Toyota en général, surtout si on rajoute le facteur temps. Plus les années passent, et plus votre Toyota se révèle fantastique à un point que vous n’auriez pas imaginé à l’époque où elle était encore neuve. Les Toyota des années 90 sont aujourd’hui d’incroyable Youngtimer.

    C’est tout ce que l’on peut souhaiter à cette nouvelle Corolla. Rendez vous dans 30 ans (si il reste de l’essence pour la faire rouler, bien sur) !

    Le nom « Corolla » revient. Le nom « Camry » revient. Le nom « Supra » revient. On se croirait revenu dans les années 90 chez Toyota. Est ce que la nouvelle « Yaris » va bientôt reprendre le nom « Starlet » ?

    Répondre