Quelle ancienne voiture GTI acheter ?

Quelle ancienne voiture GTI acheter ?? Voilà la question du dimanche matin que se pose le quatuor POA composé de Floriane Brisabois, Julien Rosburger, Cédric Fréour et Renaud Roubaudi. Chaque dimanche matin, POA se pose la question de savoir quelle voiture pour…, un jeu auquel vous pouvez participer en votant à la fin de la vidéo en cliquant en haut à droite. Bon dimanche à tous.

L’avis des Petits Observateurs !

27 commentaires au sujet de « Quelle ancienne voiture GTI acheter ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Docteur_Oliv

    lA POMPE KUGELFISHER est mécanique
    La Merco est 220 SE E = Injection en Allemand
    La KUGELFISHER existe aussi en 6 pistons sur la CAPRI RS

    Répondre
  2. Docteur_Oliv

    Chez CITROËN,les CX ou BX ne font pas partie des GTi au sens générique.
    Je pourrait dire que si je les ai acheté c’est parce que ça roulait bien !!
    J’ai un ami qui avait la chance d’avoir une GOLF GTi 2 en voiture de fonction. Il s’en est fait voler 2 donc le patron a dit PLUS de GTi
    Il a pris une JETTA GT ! Excellent choix puisque sa femme tomba enceinte derechef
    Mais quand il a garé la JETTA sur le Parking il a eu instantanément les tempes grises…

    Répondre
  3. Thierry Lemettre

    Effectivement, la Cx, en version 2400 Gti interieur cuir noir et blanc fin 70’s, ou en version 25 Gti Turbo interieur cuir noir fin 80’s, ça déménageait bien, avec un confort et une tenue de route au-dessus de tout soupçons, sous un look futuriste Star Trek

    Répondre
  4. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    Je ne suis pas trop inspiré par le sujet , c’est pas trop mon style de voiture , mais je vote 205 GTI , car c’est pour moi la plus aboutie surtout en 1.9l.
    Mais en même temps , un petit coupé HONDA CRX 1.6i VTEC de 150 cv c’est pas mal non plus et peu fréquent à voir.
    Après coté française, je proposerai bien une BX GTI puisqu’elle est sortie en 1987 :
    4 cyl en ligne , Cylindrée 1.9l , Vmax 198km/h , puissace 125cv , poids plume 1025kg pour une familiale !!!
    Et un confort de roulage ….
    Parfaite pour le président .
    Bonne fin de Week end .
    Pascal

    Répondre
  5. Raymond

    J’ai tout de suite pensé à de l’exotique… 104 xs2 ou visa Chrono !!! (Et après un tour sur le parking, il en reste ! Toutes n’ont donc pas été bouffée par la rouille).
    La r11 dans sa version 90 gt était vraiment sympa… habitable comme une R11, coupleuse à souhait et moins puissante mais également moins connue qu’une r11 turbo
    Jeune permis (en 2000!), j’aurais bien aimé une super 5 gt turbo mais la consommation et la propension de l’engin à ré-accélérer au rétrogradage (avant d’entrer en courbe) avait refroidit mes ardeurs… Et le tuning avait déjà fait beaucoup de dégâts !
    J’ai donc acheté une Micra de 1991 et en feuilletant la revue technique du bolide, j’ai découvert qu’il existait une version sport « Super Turbo » hélas uniquement disponible en conduite à droite et principalement distribuée au Japon. Mais franchement posséder 120CV (moteur de 1 litre de cylindrée avec compresseur volumétrique et turbo !!! ) sur une caisse de 750 kg dans laquelle j’arrivais à me faire des chaleurs avec seulement 60 CV est un doux rêve que j’ai toujours rêvé d’avoir dans mon garage.
    Si ca c’est n’est pas de la GTI exotique !!!

    Répondre
  6. Georges Piat

    Les GTI, même solides, ont bien souvent été matraquées et je ne lancerais pas dans l’aventure ! Ou alors, avec une solide expertise…

    Répondre
  7. SLIMAN.M

    Pour moi c’est la 205 GTi !
    Voiture fascinante, esthétique, signe extérieur de réussite dans les 80′ et les pubs télé étaient juste incroyable! (surtout la version James Bond!)
    De plus elle évoque tellement de chose cette voiture!
    Au delà de la GTi c’est la voiture qui sauve Peugeot de la faillite, c’est les rallyes en groupe B, le Paris-Dakar avec Ari Vatanen (fantastique pilote!)

    Répondre
    1. Docteur_Oliv

      La 205 a sauvée PEUGEOT ( Merci M. BOILLOT ! ) mais la GTI a été développée en cachette….Demandez à Claude VILLAIN !

  8. Docteur_Oliv

    Bon Alors ? Que dire de cette pensée Mainstream ??
    Une MITSUBISHI COLT GTI TURBO ou une COROLLA GTI 16 ou pour faire plaisir à Floriane une HONDA CRX…
    Bravo M le PM la UNO n’a pas de train AV !
    Pour Learch : VISA GT, elle a des roues pleines en Alu donc les freins surchauffent aisément. sinon 180 sans Pb
    D’accord sur tout le reste, surtout la 309 GTI 16S (en Bleu Miami bien sûr)

    Répondre
  9. Learch

    Mes respects matinaux au Premier Ministre ! On sent qu’il les aime ces GTi… comment ne pas les aimer lorsque, comme moi, on est né au bord des spéciales chronométrées de l’Ardèche… Bref je vote pour la Golf, bien évidemment.

    Par contre, affirmer qu’elle est la première « GTi » est à mon humble avis totalement faux : je pense que la première GTi est l’Austin Mini Cooper avec la définition des GTi donnée par Sir Issigonis : traction avant, moteur transversal, gros moteur dans petite caisse, les roues aux quatre coins, poids plume, boite bien étagée, sportive avant tout.

    Il y a eu d’autres modèles après la Mini Cooper et avant l’arrivée de la Golf GTi : Autobianchi A112 Abarth mk1, Simca 1100 S mk1 (1204cm3 75cv puis mk2 1294cm3 75cv), Simca 1100 Ti (1294cm3 82cv), Fiat 128 Rally, Alfa-Romeo Alfasud Ti mk1, Ford Fiesta S, Renault 5 LS (avec la version Coupe) etc. sans oublier la Renault 5 Alpine mk1 sortie la même année…

    Pour en avoir conduit un bon nombre, pas toutes mais presque, car famille de professionnels de l’automobile depuis les années 80 et inclus dans le milieu du rallye, j’affirme que les plus belles quiches (j’aime bien ce nom, chez moi on disait charrettes ou carioles ou poubelles 🙂 ) sont :
    Ford Fiesta XR2 mk1 et mk2 : non-tenue de route ou tient TOUTE la route (départementale).
    Ford Escort XR3, XR3i : même motif (mais elle est tellement belle…)
    Fiat Ritmo Abarth 1O5TC : quicaillerie chantante, finition moscovite (mais moteur « Ferrari »)
    Renault 5 Alpine Turbo : temps de réponse et motricité aléatoire
    La Golf GTI mkII 16S : train avant de berline diesel, boite mal étagée, suspension molle, poids en hausse, du foutage de poire.
    La Super 5 GT Turbo : je suis grand, je n’aime pas conduire la tête collée au plafond…

    Mes préférées :
    – L’Alfasud Ti. Je n’ai conduit que la version 1,3L, un pur bonheur ! L’Alfasud est ma première voiture à moi rien qu’à moi… souvenirs de mes 18 ans… Seul inconvénient : le frein à main sur les roues avant et les disques in-board qui ont tendances à TOUT chauffer… (si un poaiste en connait une qui ne se soit pas auto-digérée dans sa propre rouille, qu’il me fasse signe, j’arrive)
    – La Peugeot 205 Gti kit PTS 125cv : banzaï !!! Sortie avant la 130cv…
    – L’Autobianchi A112 Abarth : mais comment un truc aussi petit peut-être aussi performant et amusant ?
    – La Peugeot 309 GTi 16S : la plus performante des GTi de tous les temps. A ne pas mettre entre toutes les mains. Enfin dans Paris, si, mais ailleurs méfiance…

    Je n’ai pas conduit la 128 Rally, la R5 LS, la Fiesta S (mais je me doute…), la 104 ZS2, la Visa GTi et surtout, grand regret, je n’ai pas conduit la Golf Mk1 16S Oettinger.

    Dans le rayon bizarrerie originales (que je n’ai pas conduites non plus), il y a aussi la Honda Civic S mk1, la Visa GT, l’Innocenti De Tomaso Turbo, l’Autobianchi Y10 Turbo et la Rover Metro Turbo (à mon avis rédiger son testament avant l’essai de ces trois dernières).

    Bon j’arrête de parler de moi… merci à POA pour cet vidéo dominicale qui donne le sourire de bon dimanche matin…
    🙂

    Répondre
    1. Learch

      Maintenant que je suis mieux réveillé/que j’ai fini mon café, je m’aperçois que j’en ai oublié pas mal : Lancia Delta HF Turbo, Renault 11 Turbo, Opel Kadett GT/E mk1 et mk2…

      En restant dans le cahier des charges établi par/pour la vidéo (GTi d’avant les années 90) on arpente un monde déjà très vaste… surtout si on sort de la disposition Issigonis et qu’on ajoute les propulsions (Simca 1000 Rallye, Opel Manta GT/E…). Bref, de quoi écrire un dictionnaire !

      Dire que ces dinosaures ont tous disparu sous le poids des gadgets, des options, des normes anti-pollution et de la sécurité routière (l’adjectif « sportive » est presque devenu une insulte pour une automobile… à part pour les fils d’émirs qui font des burns-outs avec des prototypes).

      Dès lors, comment s’étonner devant les prix affolants qu’ont dorénavant ces merveilleuses petites bagnoles ?

    2. Learch

      Oh bon Dieu… heu… Oh bon Walter ! J’ai oublié une des plus géniales, je vais me faire engueuler par mes collègues du Club Simca France !
      😛
      La Talbot Samba Rallye !
      Ah puis la Visa Chrono aussi… pffff y’en a trop !

    3. Circonspect

      La première voiture française à être équipée de l’injection indirecte ( Kügelfischer ) a été la Peugeot 404 en 1962. Elle reprenait le système inauguré par Mercedes sur sa 300 SL au milieu des années 50 et installé de série sur la nouvelle 220 .

    4. 24heures (X350)

      Allez, je remets une pièce dans le moulin…
      Ibiza SXi
      Escort RS2000
      Kadett GSi
      Alfa 33 QV
      Polo G40
      Maestro Turbo
      Corsa GSi
      Honda CRX (un must notamment en Gén 2…)
      Nissan Sunny Coupé
      Toyota Corolla (berline & Coupé)
      Mitsubishi Colt GTi
      Mazda 323 (me souviens plus du nom de la finition)

    1. Nabuchodonosor

      Excellente remarque. L’hérésie était d’appeler GT (Grand Tourisme) une compacte. Le I final allant pour l’Injection (électronique).
      Du reste je me demande si Citroën n’a pas été précurseur en matière d’injection électronique lorsqu’il en équipa la DS 21.
      Je crois que c’est l’équipementier Bosch qui la lui fournit.
      🙂
      Nabuheured’hiver

    2. PhareOuest

      C’est en 1967 qu’arrive une technologie qui allait complètement bouleverser l’automobile : l’injection électronique.Le D-Jetronic de Bosch, c’était une révolution en 1967, et ce fut sous le capot d’une humble Volkswagen que tout a commencé sur la 1600 TL, en juin 1968 présentation des TYP 3 à injection electronique.
      Effectivement en France, c’est Citroën fut le premier à adopter la nouvelle technologie sur la DS21 Injection Electronique en 1969.

    3. Mat Ador

      Volkswagen succomba en premier au chant des sirènes de l’électronique.
      Le ver était dans le fruit. Oder, die würme ist in der frucht !

      En badgeant le logo GTI au cul de la version sport de la compacte Golf, nouveau cheval de bataille post Käfer, sortie 18 mois plus tôt, le ver aura bien opéré en coulisses.
      Car jusque là les appellations Grand Tourisme était en effet réservées aux autos d’un tout autre standing, celles pour Gentlemen.

      C’est à c’est instant là que nos vessies devinrent lanternes.
      Le dieselgate était donc prévisible…
      Ach !

    4. Maître Folace

      Forspringue douche technique.
      Forspringue douche technique.
      Mon cul oui.
      A l’époque les chevrons tenaient le haut du pavé, pas les mange-merde…

  10. PhareOuest

    Bonjour,
    je vote évidemment pour la Golf GTI puisque j’ai eu la chance d’en posséder une série 1 en version 1800, mais mon coup de cœur irait à la FIAT
    Ritmo Abarth 130 TC (même si elle n’est pas en injection mais 2 carburateurs double corps) c’est une voiture vivante et très attachante.
    Bon dimanche.

    Répondre
    1. Maître Folace

      Heureusement que l’emprunteur indélicat était occupé à compter le grisbi au fond de la r’mise, sinon j’te dis pas l’omelette qu’aurait fait le baveux de la sainte famille Fréour !