Mash : la Moto à 2000€ pour Tous

Julien Rosburger, porte parole du gouvernement POA et motard (125cm3) au quotidien, nous présente Mash, un constructeur français de motos accessibles au style néo-retro qui cartonne depuis quelques années.

L’avis des Petits Observateurs !

16 commentaires au sujet de « Mash : la Moto à 2000€ pour Tous »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pierre_

    Une moto pour Supermarché?
    Je repense à ces VTT chinois au look et équipements sophistiqués, racoleurs, coutant à peine 100euros…
    Connaissant un peu la chose, mon responsable m’en fit acheter 2 ou 3 pour le Service je me souviens, dans les années 90. Ces VTT de pacotille passèrent rapidement à la bène ..déchets métalliques.. . Aïe!
    ‘Les puristes du 2 roues avec ou sans moteurs sont impitoyables!’

    Répondre
  2. Rb

    Je suis motard plus que bagnolard, j’adore les belles vieilles mécas, comme vous tous. J’ai découvert la marque mash en regardant la vidéo de Ben qui a fait un roadtrip dans la France avec sa Mash 400…. Une belle histoire : https://m.youtube.com/watch?v=6ATrgG3OU_E#

    Je veux juste dire que mash, c’est un point d’entrée dans l’univers de la moto…et si pour 2000 balles vous vivez des trucs géniaux, faut y aller.

    Répondre
  3. Laude

    Encore une fois un produit purement marketing et un phénomène de mode néo-rétro avec le talent des chinois pour copier (s’inspirer?) les grandes marques, Ducati, Norton, Triumph, etc, et le talent commercial français d’une société pérenne, la SIMA qui a déjà une longue histoire motocycliste. Donc oui, produit dans l’air du temps mais avec des parties cycle des années 80 – 90, des projets futurs (puissance, boîte et refroidissement moderne) mais à quel prix? et le vent soufflera t-il encore dans le sens du vintage? Attention aux nouveaux pilotes qui voudront s’essayer à ce type de machine, le temps va vers l’hiver et les routes vont glisser. Un scooter 3 roues me semble plus en adéquation avec le profil des entrants sur le marché de la 125 voir du 350/400. Pour ce qui est des moyennes cylindrés une Royal Enfield indienne est sans doute plus amusante avec une vraie histoire et du rétro-contemporain. Pour conclure ces motos ne sont, comme dit dans le reportage, pas pour le motard passionné et aimant rouler toute l’année. Mais bon, la clientèle est là.

    Répondre
  4. Georges Piat

    Petites machines légères, sympas. Comme toutes les motos qui ont une transmission secondaire par chaîne, il faut graisser cette chaîne de temps en temps et la retendre aussi avec les instruments adéquats. Et puis nettoyer l’ensemble, bref, un peu d’entretien pas toujours aisé sur un trottoir de ville. Et puis, les jours de pluie, il faut l’équipement étanche qui va bien, pas forcément compatible avec des vêtements de ville. Penser aussi au type qui pile devant vous : Avec les petits pneus et sans ABS, c’est pas toujours marrant etc etc.
    Tout ça c’est beau au Mondial de la Moto, ça brille, tout est facile mais ensuite, il faut aimer la moto, être passionné sinon c’est vite la galère…

    Répondre
  5. Aurélien

    Le nouveau modèle de Mash est une pâle copie du scrambler Ducati… de loin elle fait cheap mais de près un constructeur Chinois aurait peut être fait mieux… C’est assez décevant je trouve, alors que leurs modèles 400 sont plutôt réussis, surtout la cafe racer !
    Il manque à cette marque de VRAI moteur, quitte à payer un peu plus cher !

    Répondre
  6. Arnaud

    Fiabilité réputée désastreuse… au regard du prix. Moteur peut être d’origine japonaise mais avec des matériaux chinois.
    Dans le même genre, orcal et brixton semblent un cran au dessus en qualité.

    Répondre
  7. Matthieu

    Juste une petite précision, M.A.S.H. est un film de Robert Altman qui a eut la Palm d’Or à Cannes en 1970. Et l’action se passe durant la guerre de Corée et non du Vietmam :-); la série quant à elle a été diffusée sur CBS de 1972 à 1983. Les deux formats étant excellents.
    Tout aussi excellent que votre travail. Encore merci et GO POA

    Matthieu

    Répondre
  8. Nabuchodonosor

    On apprend tous les jours : Je vous remercie donc pour la découverte de cette marque de deux roues sino-gauloise qui, Marshmallow oblige, me laisse un léger goût de guimauve…
    Doit-on comprendre dans son dessein qu’il ne s’agit que d’un aperçu de ce qui nous pend au nez demain ?

    Transposez à la bagnole et l’empire du milieu nous inonde de ses modèles néo-rétros tirés des Dinky Toys de notre enfance, emballés comme un bonbon acidulé autour d’un moteur électrique avec les terres rares qui vont biens et vendus à un prix non négociable sur smartphone en prime sur l’ap’ de notre Gafa-vori…

    Affordable disiez-vous ?

    Nabu et moi, et moi, et moi…

    Répondre
  9. Thierry

    Loin de moins l’idée d’être un spécialiste moto, j’ai eu seulement deux Yamaha et une Honda, je préfère et de loin une bonne japonaise d’occasion, à ce type de produit ! Ce n’est que mon avis, peut-être qu’elles ont progressé ! et pourquoi toujours parler de moteur type Honda ? Est-ce que dans les autos on dit celle là a un moteur type Mercedes ? Non … alors, motoculture, quad, moto, l’original sera toujours meilleur que la copie.

    Répondre