Les Chargeurs de batteries, une spécialité française en pleine expansion

Cedric Fréour interview Bruno Bouygues, Président de GYS, société française spécialisée dans les chargeurs de batterie. Un marché en pleine expansion soutenu par la croissance annoncée des ventes de voitures électriques.

L’avis des Petits Observateurs !

4 commentaires au sujet de « Les Chargeurs de batteries, une spécialité française en pleine expansion »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. damien

    Effectivement, ça mérite un big cocorrrrrrricooooooo !
    Il faut souhaiter que ce type d’entreprises conservent encore longtemps cette modestie-ambition-innovation….et sens du commerce !
    Bravo.

    Répondre
  2. Georges Piat

    Franchement, je n’avais pas pensé une seconde à cette activité de chargeurs. En effet, mon chargeur m’aide bien en hiver pour la moto car il n’y a plus de kick sur les 2 roues de nos jours, seulement un démarreur électrique…
    J’imagine la taille du marché des chargeurs avec la montée en puissance de la voiture électrique. Super intéressant.

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Oui, nous adressons un tonnerre d’applaudissements à Monsieur Bouygues pour la présentation concise de sa société d’équipement dans cette rubrique « Les affaires sont les affaires », qui nous permet de booster notre connaissance du sujet.

      Deux remarques me viennent spontanément à l’esprit :
      On s’est épanché dernièrement sur le dernier né du rejeton Citroën, même bien lâché pour être au clair, et l’un de nous a même judicieusement observé que la calandre de la DS3 Cross machin chose lui rappelait celle de feu la deux-deuche nationale. Or, je me souviens avoir observé dans mes jeunes années que les chevrons faisaient acte de résistance en laissant la prise de manivelle transparaître dans la calandre de leurs produits. Dispositif sans-doutes emporté par l’amélioration qui s’ensuivit des batteries et des chargeurs…

      Je me souviens également que gamins, nous avions tous un chargeur de batterie DAV dans nos garages de Haute-Savoie pour lutter contre les rigueurs de l’hiver. Et de constater le nombre d’équipementiers et de sous-traitants qu’ils nous restent à demeure notamment dans la vallée de l’Arve qui s’étend de Chamonix à Genève, ou vallée du décolletage. DAV, implantée à Vétraz-Monthoux appartient, sauf erreur, aujourd’hui au groupe VALEO et produit les écrans pour Renault…

      Arvi’pas.

    2. Nabuchodonosor

      PS : Je précise que le décolletage n’a rien à voir avec la fabrication de lingerie affriolante ou pigeonnante.
      Merci donc de nous éviter ce genre de commentaires…