Concept 360c, le vision de la mobilité de demain selon Volvo

Premières images du concept Vovlo 360c qui pousse la réflexion de la voiture autonome jusqu’au bout avec une voiture salon/couchette qui n’hésite pas à vouloir se positionner face à l’avion moyen courrier. On en reparle. Forcément.

Volvo 360c Interior

Volvo 360c Interior

Volvo 360c Interior

Volvo 360c Interior Office

Volvo 360c Interior Party

Volvo 360c Interior Party Detail

Volvo 360c Exterior

Volvo 360c Exterior

Volvo 360c Exterior

Volvo 360c Exterior

Volvo 360c Exterior

Volvo 360c Exterior

Volvo 360c Exterior Safety

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « Concept 360c, le vision de la mobilité de demain selon Volvo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. michaël OUALID

    Tous les poncifs ont été convoqués dans le discours, comme dans le design. On se croirait dans la cour de récréation d’une école de design des quartiers chics.
    Le niveau intellectuel baisse à vitesse grand V. Ce qui fait penser qu’en effet, c’est bien une représentation réaliste de ce que pourrait être un futur non souhaitable, débile et sans saveur, mais très probable.
    Mais d’un seul coup cela me rend très optimiste, car si certains décident le futur dans cette direction trop propre et aseptisée, cela veut dire que d’autres vont réagir avec des trucs plus R’n’R… wait and see. De toutes façons, les seuls business models pour la voiture autonome seront la prostitution 2.0, la vente de crack et le hold-up. Ce sera R’n’R quelle que soit la bourgeoisie du carrosse.

    Répondre
    1. michael OUALID

      En fait , je me rends compte qu’il y a une raison à tout ce non-sens. Il doit y en avoir une.
      On parle beaucoup de l’Intelligence Artificielle pour conduire la voiture autonome, mais en fait l’idée même de voiture autonome provient de l’Intelligence Artificielle. Nous sommes en train d’assister à la naissance d’un projet mondial qui n’est rien d’autre qu’un emballement d’un système qui n’a plus rien à voir avec les Humains, même si certains sont employés pour développer ce projet.
      En fait, la voiture autonome n’a aucun intérêt pour nos problèmes écologiques, économiques ou sociologiques. Ca n’a d’intérêt que pour l’évolution de la machine elle-même.
      J’espère que c’est suffisamment clair pour les deux ou trois personnes qui liront ce commentaire, mais ça me soulage d’avoir enfin trouvé « une » explication à cette vaste supercherie. Un poids en moins.

    2. Pascal DeVillers

      Bonsoir,
      Vous avez raison c’est un peu comme l’emballement de la réaction en chaîne dans la fusion nucléaire.
      Un jour l’intelligence artificielle éjectera l’homme du processus de conception et de création et nous serons cuits.
      Pascal

    3. Nabuchodonosor

      … Puis, la machine ira se faire réparer chez une autre machine, par une lointaine cousine de celle qui l’avait hier, mise au monde. Les machines se coopteront, s’applaudiront entre elles pendant que l’homme, hagard, leur quémandera un peu de nourriture organique pour tenter de subsister…

      En se connectant télépathiquement à Emma, une adolescente qu’il a côtoyée douze ans plus tôt, Proteus II ira même jusqu’à acquérir une conscience…

      « La guerre en héritage » – Louis Raffin. Chez tous les bons libraires… Et déjà sur Amazon.
      🙂

  2. Learch

    Elle est jolie cette Volvo Un Tour. Jolies formes. Qui est le ou qui sont les designer(s) ?

    C’est quoi ces ailerons ? Une évocation de quoi ? Des américaines des 60’s ?

    Si dans le futur on me permet de continuer à conduire ma vieille bagnole avec embrayage et direction non assistée, je n’aurai rien contre ce type de concept. Mais je ne serai jamais utilisateur, ça me stresse d’être conduit (Dieu sois loué, je ne suis pas devenu un haut dignitaire ou un grand chef d’entreprise), je n’arriverai pas à me concentrer sur une lecture et ne dormirai pas, c’est certain. J’ai déjà du mal dans le tram, le taxi ou le bus… faire confiance à une intelligence artificielle ? J’ai déjà du mal avec une réelle, alors…

    D’un autre côté je ne pense pas que le futur ressemblera à ça. Mais ça se regarde comme on regarde un film de SF. Il n’y a pas une caisse comme ça dans le premier Blade Runner ? Ou dans i Robot ?
    – « Hi, how can i help ? »
    – « Don’t exist ».

    Répondre
  3. Nabuchodonosor

    Un châssis sur base rectangulaire, quatre moteurs-roues rejetées aux angles, le pack de batterie bien calé dans le sandwich du plancher, le cockpit peut s’étirer sur toute la surface et, comme dirait Corbu, le plan devenu libre permet maintenant toutes les audaces… Je me demande ce qui fera la différence une fois les autos devenues autonomes ?
    La qualité de vie offerte par le mobilier, sans-doutes…
    J’imagine déjà des projets foisonnants avec les grands noms de l’art de vivre à la gauloise, de ligne roset à conforama (sic)…

    Et pourquoi ne pas concevoir des cassettes de vie extractibles ?
    J’ai 900 bornes à me taper cette nuit, je réserve une cassette couchette que je remplacerai au petit jour par une cassette kitchenette/douche/water, pour prendre mon petit déjeuner tout en voyageant ?

    Po, po, dit, elle est pas belle la vie ?
    🙂

    Répondre
    1. Mat Ador

      Sur les deux premiers clichés on croit reconnaître la cassette « La Première » d’Air-France.
      Welcome aboard !