Simca Chrysler 2 litres : Mon nom est personne !

Par Patrice Vergès. Lancée fin 1970, la 160/180 abandonnait le nom de Simca pour Chrysler qui en avait pris le contrôle en 1963. Nom qui dérouta les acheteurs français d’autant que ce modèle reprit le sigle Simca en fin de carrière avant de se renommer Talbot sous le sigle de 1610. Incompréhensible !

Lancée en 1973, la 2 litres était reconnaissable à son pavillon recouvert de vinyle de série, ses phares additionnels et ses roues de 14 pouces spécifiques

Ces multiples changements de noms joueront un rôle négatif dans l’histoire de cette marque. La Chrysler 180 avait été décidée par les Américains dans l’esprit d’une voiture US plutôt que d’une européenne. D’abord au niveau du look dessiné par Roy Pikes en Angleterre chez Rootes également racheté par Chrysler ainsi que de ses suspensions particulièrement un essieu rigide à l’arrière. Ce furent d’ailleurs ses deux gros points négatifs. Avant qu’ils ne soient remis à la mode par Audi, ses flancs hauts à surface vitrées réduites choquèrent l’œil. Dans le réseau Simca Chrysler, on l’appela vite « la grosse Bertha ». Ensuite son essieu rigide rebuta d’autant que ses concurrentes directes offraient toutes des roues indépendantes plus moelleuses avec la Renault 16 TS, 504 Peugeot et autres Citroën DS 20.

La 180 a été vendue en Australie par Chrysler nous le nom de Centura avec un gros 6 cylindres en ligne de 3,5 l

Un super moteur !

En revanche, son 4 cylindres proposé en deux cylindrées (1600/1800 cm3) était une belle réussite. Dessiné à Poissy, offrant un arbre à cames en tête et un solide vilebrequin 5 paliers, il ne demandait qu’à développer des chevaux en plus. En 1973, Il fut porté à 2 litres sur la version automatique qui nous concerne. Il connut une vie beaucoup plus longue que sur ce modèle qui vivota jusqu’en1979 produit à 275 000 exemplaires. Il reprit du service en 2,2 l sur la Tagora puis sur la Peugeot 505 Turbo (150 à 180 ch) et sur la Matra Murena. Des versions coursifiées (16 soupapes Roc) animèrent des monoplaces et des prototypes et grâce au turbo, il grimpa à plus de 500 chevaux sur les Peugeot 505 de Supertourisme au milieu des années 80.

Fortement inspiré par le dessin du BMW, ce beau 2 litres à arbre à cames en tête connut une très longue carrière puisqu’on le retrouva sous le capot avant des Peugeot 505 Turbo et à l’arrière des Matra Murena

« On ne sait pas pourquoi on l’aime ! »

La silhouette pansue de la Chrysler 180 très inspirée du style US choqua fin 1970. Aujourd’hui, c’est elle qui fait son charme

Chrysler tenta avec des chromes d’alléger sa ligne en 1972. Vous remarquerez que les jantes ne sont pas d’origine et que le vinyle est absent du pavillon

Nous vous avons déjà présenté la Simca 1100 Spécial de Fabien. Jeune passionné de la marque Simca, il en compte une douzaine d’exemplaires. Une Tagora 2,2 l vient récemment de compléter sa collection et il aime tant cette marque qu’il a debadgé sa Talbot Horizon Premium avec laquelle il va bosser tous les jours pour y coller celui de Simca. Inutile de préciser qu’il n’était pas né lorsque les Chrysler 180 a vu le jour  » En fait, c’est une voiture dont on en sait pas pourquoi on l’aime. C’est vrai, j’adore sa ligne de petite américaine comme son intérieur. Elle a des sièges très confortables et il est agréable de voyager avec la boîte automatique qui est très douce. Je sais, elle n’est pas conforme sur deux points : elle n’a pas le toit recouvert de vinyle des Chrysler 2 litres ni les jantes en tôle de 14 pouces mais des 13 pouces en alliage de Sunbeam TI que je trouve plus belles. En plus, c’est de la même famille ».

2 litres espagnole

Chrysler avait osé proposer une version à boîte automatique en série à 3 rapports d’origine US dès 1973 avec la 2 litres. A cette époque, les voitures automatiques ne dépassaient pas 1% des ventes. Elle se particularisait par une présentation plus cossue, ses phares additionnels dans la calandre, des sièges plus confortables et un moteur porté à 2 litres donné pour 110 ch contre 100 pour la 180 (165 km/h). Un moteur qui équipera la 1610 à boîte mécanique en fin de carrière où ses chaînes furent déménagées de Poissy en Espagne chez Barreiros. Ce dernier la commercialisera jusqu’en 1982 surtout en version diesel inédite en France et c’est dommage. Sa 2 litres de 1979 est donc d’origine espagnole, pays où Fabien espère trouver un ensemble vinyle en bon état pour coiffer le pavillon de sa belle.

La Chrysler 180 me plaisait beaucoup en son temps en me semblant plus excitante que la 504 paternelle avec sa ligne de petite américaine et son intérieur plus sportif avec son petit levier au plancher, son faux bois et ses sièges intégraux masquant une visibilité déjà médiocre et son moteur plus tonique. Lorsque j’ai pu en essayer une lorsque j’ai débuté ma carrière journalistique, j’ai mieux perçu ses défauts et aussi ses qualités. Son 2 litres était agréable, sa boîte très douce bien qu’énergivore, ses sièges bien accueillants, son équipement riche. Mais sa direction à crémaillère avait tendance à « enrouler » et son essieu arrière bien que bien guidé par 4 bras de poussée, manquait d’adhérence sur mauvais revêtement.

Planche de bord massive d’inspiration US. Les sièges aux dossiers abaissés pour améliorer la visibilité étaient confortables

Le volant bois n’est pas d’origine remplaçant un de plus grand diamètre à 3 branches (la direction n’est pas assistée). On remarque l’instrumentation de la 1301 Spécial et l’inévitable faux bois très américain

Les portes épaisses génèrent un sentiment de robustesse accru par la faible surface vitrée. En 1973, pas encore question de glaces électriques même sur un haut de gamme !

 

« Je rêve d’une 1200 S »

Aujourd’hui, à l’allure où l’on cruise en Chrysler 2 litres, ses défauts n’existent plus et il ne reste qu’une silhouette devenue presque séduisante de petite américaine d’autant qu’elle en a le nom. Une voiture devenue rare chez nous puisque 70 % de sa production avait été exportée. Fabien est très heureux de posséder cette Simca peu connue. Quand on aime les Simca, on ne compte pas. Après sa Murena, sa récente Tagora, une future Bagheera, il rêve d’un coupé 1200 S dont les prix, hélas, s’envolent. Grace à lui et à beaucoup d’autres passionnés, la marque Simca continue à vivre. Et c’est bien.

Fabien compte une douzaine de Simca, de la 1100 jusqu’aux Matra. En 1976, le sigle Simca réapparut à gauche alors qu’elle est siglée Chrysler devant !

L’avis des Petits Observateurs !

13 commentaires au sujet de « Simca Chrysler 2 litres : Mon nom est personne ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mayet

    J’ai appris à conduire sur la Chrysler 160 modèle 1974 du paternel, magnifique avec sa couleur Brun tabac métallisé. Puis ma première auto fut en 1986 une 2 Litres de 1977, gris onagre et toit marron clair. De bons souvenir !

    Répondre
  2. Mayet

    J’ ai appris à conduire sur la Chrysler 160 modèle 1974 du paternel. Et ma première voiture bien à moi fut en 1986 une 2 Litres 1977. Que de bons souvenir.

    Répondre
  3. Pascal DeVillers

    Bonsoir,
    De 3/4 avant je lui trouve un petit air de famille avec la Ford Taunus .
    Un petit air d’américaines toutes deux avaient des phares rectangulaires et un toit vinyle.
    Pascal

    Répondre
  4. Amok

    Pour les aficionados de POA, souvenons-nous d’une video du Touratoto dans laquelle le Président Roubaudi et le Commandant Chatel étaient déjà séduits par ce modèle Chrysler appartenant à un des participants de ce roadtrip à l’ancienne…
    Cela se retrouve sur la page Youtube de POA.

    Répondre
  5. chapman

    C’est drôle, à l’époque je n’osais pas dire que j’aimais bien cette voiture. Il était de bon ton de la trouver hideuse et pataude. Le temps a passé, je ne sais pas si je ferais de gros efforts pour en posséder une mais je crois que si j’en trouvais une à côté de chez moi …..

    Répondre
  6. Nabuchodonosor

    Personne : Le seul moyen d’allonger la vie, c’est d’essayer de ne pas la raccourcir.

    Pourtant, au tournant du millénaire réapparaitront des Chrysler Daimlerisées puis encore des Chrysler à la sauce piémontaise badgées Lancia avant que Fiat ne lâche sa cousine turinoise…

    Personne : On rencontre quelquefois son destin sur la route qu’on a prise pour l’éviter.

    Ce que je garde de ces Simca Chrysler de mon enfance est ce goût d’Amérique, de générosité dans les formes, les dimensions, le confort, bref cette promesse de liberté et de grands espaces qui nous faisait briller les yeux et nous donnait des ailes. Les Opel et Ford distillaient la même saveur. Je les mets toutes les trois dans le même paquet celui sur lequel résonne ces quelques mots qui me font encore vibrer : « American Way of Life »

    Jack Beauregard : C’est la morale des temps nouveaux. Ceux qui te mettent dans la merde, ne le font pas toujours pour ton malheur et ceux qui t’en sortent ne le font pas toujours pour ton bonheur. Mais surtout ceci, quand tu es dans la merde, tais-toi !

    Nabou « The Wilde Horde »

    Répondre
  7. Georges Piat

    Et en plus, il n’y avait pas de hayon, comme la 1307 qui cartonnait si bien à l’époque.
    Je me souviens, la ligne générale ne plaisait pas à tout monde… Même si maintenant je la trouve superbe.

    Répondre
  8. Thierry

    Je me souviens avec mon père, être allé à la présentation de cette auto (comme tout ce qui roulait d’ailleurs à l’époque) et un peu comme la Fiat Mirafiori, elle en offrait beaucoup plus que ce que nous avions l’habitude de voir chez Peugeot Renault Citroën, surtout une gueule de vraie bagnole !

    Répondre
  9. Learch

    Mon frère en avait une ! C’est vrai que c’était un peu l’Amérique, avec son volant tulipé (pas celui-ci) et sa boitoto…

    Une voiture victime (comme pas mal d’autres) des rachats d’entreprises/de marques entre elles… le summum ayant été atteint, je pense, avec la Talbot-Simca-Chrysler-Sunbeam Lotus. 5 marques en une, qui dit mieux ? :o)

    Merci d’aimer toutes ces Simca, Oncle Pat’ !

    Un petit lien pour voir l’évolution du modèle et les versions d’origine :
    http://pentastar.free.fr/Chrysler_fichier/Modeles/Modeles.htm

    Répondre