Rencontre avec l’ambassadrice de France à Washington, une SM de 1972

Merci au petit Observateur Matthieu Cossé pour ses cartes postales en provenance de Washington aux USA : aujourd’hui rencontre avec une Citroën SM et son propriétaire qui collectionne les détails de 1972, année de production de cette SM.

L’avis des Petits Observateurs !

14 commentaires au sujet de « Rencontre avec l’ambassadrice de France à Washington, une SM de 1972 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Commandant Chatel

    Au prochain GRAND CONSEIL DE POA, à la pleine Lune de juillet, je proposerai que Brian soit fait GOLDEN MEMBER.
    Quant à Matthieu que lui dire à part un GIGANTESQUE MERCI ! ?

    Répondre
  2. Chapeau Stéphane

    Bonsoir,
    Fantastique SM,
    Cette voiture ma toujours fait rêver,…, »vive le garage Goillendeau ».
    Merci Citroën, merci POA.
    Chapeau Stéphane

    Répondre
  3. Marc B

    Exceptionnel, j’en ai vu une Dimanche a une exposition, la grille à chevron sur le capot, les sièges en cuir accueillant, elle n’était pas aussi rutilante que celle-ci et il manquait à coup sûr le paquet de gitane, le guide Michelin et le téléphone à cadran !

    Bravo.

    Répondre
  4. Saint-Ofer

    « Bryan, your french car is too « clichééïï !! »
    Où comment se faire remarquer aux soirées de l’Ambassadeur.

    J’ai du mal à voir si Bryan est un réel passionné ou l’imitation outre-atlantique du français marrant qui roulerai en Cadillac Coupé 62, bottes Country Western et chapeau Stetson, juste histoire de faire comme « Jaunie puting con ! », Cash, dans le meilleur des cas.

    Sa Majesté mérite toute l’attention liée à son rang de Grande GT avec Confort, elle fait partie du patrimoine français et de l’histoire de l’automobile, j’espère que Bryan Whereis en est conscient. Non mais.

    Répondre
  5. Francois

    Magnifique ! Toute une époque, une vraie voiture de technicien, avec de réelles innovations technologiques qui lui procuraient de formidables qualités routières encore très actuelles aujourd’hui… J’ai eu l’immense chance d’en posséder, magnifique, a la finition revue et a la mécanique retravaillée et fiabilisée après un passage entre les mains du maitre génial de la SM, Monsieur Regembeau , passage a l’initiative de son ancien propriétaire.

    Une voiture qu’il faut avoir longuement conduit pour en saisir toutes les incroyables qualités…une de ces voitures qui reste en mémoire et qui vous fait voir l’automobile autrement….

    Citroen n’a pas cru dans sa voiture avec un service commercial et SAV de l’époque inadaptés, la crise pétrolière de 73, les limitations de vitesse, la fiscalité et déjà le politiquement correct ont eu raison de de son existence et d’une possible évolution ou descendance… les derniers modéles furent assemblés chez Ligier….no comment.

    Cette voiture était avec la DS le symbole de la France a l’étranger…oui vraiment toute une époque…

    PS: En arrière plan une GS, chose encore plus rare aux US, Jay Leno en a t il une ?

    Répondre
  6. Chapman

    C’est vraiment un petit coin de France, il y a même une GSA derrière!!.
    Cerise, sur le gâteau, cette SM est en configuration Europe, puisqu’elle présente cette superbe face avant en verre qui avait été défigurée par la législation américaine avec une série de phares fixes vilains, pas beaux et moches.

    Répondre
  7. Nabuchodonosor

    Joli clin d’œil au Président Roubaudi, Matthieu. Assurément, vous marquez des points !
    🙂
    Et toutes nos félicitations à Bryan pour cette SM parfaitement conservée dans son jus.
    A propos, doit-on comprendre qu’il existe aussi une catégorie « Collection » là-bas, puisque la vôtre n’est pas affublée de ces affreux phares ronds que l’US Dept. of Transportation sous Nixon, exigeait ?

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      En fait la législation US permet de revenir en configuration d’origine pour les véhicules de collection. je ne connais pas le délai nécessaire, mais l’info vient d’un ami résident américain. du coup beaucoup d’amateur installe la vitrine et les phares d’époque. Curieusement, avec le temps, bien que fan de la SM d’origine, j’ai appris a aimer le dessin de l’avant en configuration US (4 phares ronds, sans vitrine et sans phares tournants). c’est sans doute du au catalogue américain qui met en scène une sm à phares ronds dans des décors si kitch que c’est devenu culte). Renaud