Café Garage Juin 18 : Le Mondial est-il mort ?

Au menu du Café Garage de juin 2018 : En entré le départ de PSA en Iran et le retour aux USA ? La note salée d’Autolib pour les Parisiens et les problèmes de Tesla qui licencie 4000 personnes. En plat principal : le Mondial de l’automobile 2018 est-il mort face aux défections en cascades des constructeurs ? Pour y répondre, François Roudier, directeur de la communication du CCFA (comité des constructeurs français automobiles) à qui appartient le Mondial), est l’invité du trio POA, Renaud, Cedric et Floriane. En désert, les annonces des sujets à suivre dans les semaines à venir sur POA

 

L’avis des Petits Observateurs !

26 commentaires au sujet de « Café Garage Juin 18 : Le Mondial est-il mort ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Arnaud

    L’autopartage en Suisse marche bien.
    C’est Mobility, abonnement annuel, facturation supplémentaire au kms, stations prés des gares, zones urbaines, industrielles ou commerciales.
    Plusieurs types de véhicules, citadine, break, monospace, plaisir.
    Le seul bémol est de devoir ramener la voiture à la station ou on l’a prise.

    Répondre
    1. Guillaume Tell

      Par contre Palexpo emboîte le pas de Paris, puisque le salon Suisse ne recevra ni Volvo ni Ford en mars 2019…
      🙁
      Faudrait qu’ils songent à le coupler avec le salon du chocolat, des montres et du gruyère…

  2. Pascal MOORE

    Le Monsieur en costume noir, assis derrière vous, travaille chez TESLA me semble-t-il, il envoie des textos sans arrêt…..Mais non, mon dieu, c’est François ROUDIER !!! Quelle malheureuse méprise……C’est triste de constater que le MONDIAL de l’AUTOMOBILE ne représente plus ce qu’il fût…..Il ne faut pas oublier que la multiplication des médias de toutes sortes, donnent un accès immédiat, à toutes les informations souhaitées par les consommateurs. Un peu comme ces petites foires de provinces, où l’on pouvait découvrir le dernier robot ménager…Cela existe toujours certes, mais devient désuet avec le temps….Il faut  » redynamiser  » le salon avec des animations dans lesquelles le public peut participer pour vivre le moment. il faut réfléchir sur ce point et les gens du marketing trouveront des idées géniales, dont je ne doute pas. Et continuez à faire en sorte que les enfants soient encore fascinés par l’automobile pour que les générations futures soient passionnées comme la mienne.
    Merci pour ce beau café-garage et toutes les news de l’automobile, toujours appréciées par les petits observateur de tout poil. Je ne sais pas ce que peut représenter Carlos GOSHN pour les gens qui travaillent pour lui, mais je peux vous dire que Louis SCHWEITZER était très apprécié par beaucoup de salariés de cette immense entreprise.
    Au plaisir de revoir le prochain café -garage, les reportages de POA et tous les messages des amis de POA sur Facebook. Longue vie à POA pour notre plaisir !

    Répondre
  3. Stéphane.nc

    Je pensais que vous alliez traiter une des informations automobiles importantes de la semaine.
    Une fuite dans des journaux allemands portant sur l’analyse détaillée de l’autopsie d’une MODEL 3 par les constructeurs allemands. Il en ressort que la technologie employée dans la batterie est en avance sur celle des allemands et que le cout de revient d’une MODEL 3 autorisera une rentabilité unitaire de très bon niveau permettant de booster le développement de la marque une fois les 10000 livraisons mensuelles réalisées (sommes à 6500 et cela continue de monter). Détail dans l’article joint (il y en a plusieurs sur ce sujet qui a beaucoup intéressé la presse financière anglo saxonne).
    https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/tesla-model-3-ne-couterait-que-28-000-dollars-a-produire-plus-rentable-que-prevu_592788
    Cette information va au delà du simple cas Tesla : l’electromobilité peut rapidement devenir au moins aussi rentable que le thermique.

    Quant aux jérémiades sur WLTP je pense qu’il faut admettre que le monde automobile va connaitre un important bouleversement dont l’électrification n’est qu’un avant goût. Pleurnicher sur le vroom vroom de notre enfance est inutile, vain, et je suis très inquiet en lisant la presse automobile de voir des « professionnels » aborder le sujet de la même manière que des spécialistes du vinyle se trouvant confrontés brutalement au MP3. A titre d’exemple, j’ai consulté ce que la toile et le papier peuvent fournir sur la dernière 508 et dinguerie totale, on évoque à longueur d’essais la conduite sportive, à la limite…..pour une familiale…en 2018…avec le permis à point , les radars, les bouchons, le coût du carburant…je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises mais « allo quoi! Dans quel monde vivez vous?? ». Faites du karting, achetez une petite monoplace pour tourner sur circuit , faites de la course de cote, du rallye….Quand je lis que les 160CV, les 180 CV sont un peu justes..que franchement kôa c’est encore juste par rapport à une allemande…..je rêve. Pour rouler au régulateur de vitesse à 130 (vitesse GPS)…. réveillez vous les hibernatus!! Ces caisses sont achetées en LLD. Que je sache un comptable n’est pas recruté comme l’était Ari Vatanen.

    Autre information qui n’a pas eu le retentissement mérité, Renault investit 1milliard d’euros dans ses sites français pour développer l’électrique. La France sera donc la base de développement de l’avenir du groupe. Douai fabriquera la future plateforme électrique de toutes les marques du groupe, ZOE et sa descendante demeurent à Flins (doublement de la capacité), Cléon conserve les moteurs électriques et va monter en charge, Maubeuge aura en charge les utilitaires électriques (le plus important car ce sont bien les utilitaires et les taxis qui tournent à longueur de journée dans nos villes avec des diesel).

    J’en ai marre des pleurnicheries sur la puissance, la vitesse, les écrans, les normes d’émission….les bagnoles seront de plus en plus autonomes (vivement le niveau 5!!), possédées différemment et l’enjeu est de savoir si ce sont nos industriels , nos ingénieurs, nos ouvriers qui les fabriqueront ou les chinois. La bataille des batteries semble déjà mal partie.

    Demain arrive très vite, et je demeure effaré du nombre d’acteurs (clients, journalistes, intervenants sur les blogs dont de nombreux PO) qui ne font que prolonger la courbe d’un monde manifestement très prochainement révolu.

    Répondre
    1. Chapman

      On ne peut pas tourner la page en une seule fois….il faut bien quelques soubresauts et laisser un peu de temps à l’industrie qui ,n’évoluant que sous la contrainte, traîne un peu à trouver les solutions et à s’adapter au monde nouveau ….. qu’une certaine vision de l’avenir nous promet.

    2. Mat Ador

      On peut tout à la fois être porté vers l’avenir et néanmoins ressentir de la nostalgie pour tout ce qui nous a fait grandir, comme on peut tout à la fois exposer son point de vue et être disposé à en recevoir un autre. Pourquoi ce ton péremptoire ?

      Pour les plus perplexes d’entre nous, dont je suis, la difficulté est celle de lire l’avenir.

      Quand les politiques au volant sont incapables de dresser un plan de route qu’ils laissent aux mains des mieux-disant du marché (GAFAMIS & Co.), quand ceux qui mettent en place des dispositifs de substitution (vélib, autolib…), voient ceux-ci partir en déconfiture, quand les plus grandes instances professionnelles se questionnent (CCFA), comment voulez-vous que le petit observateur s’y retrouve ? Reprenez un peu de café-garage.
      Prenons le bonus/malus : A mesure que les véhicules zéro émissions deviendront dominants, si tant est qu’ils y parviennent, les règles changeront, les prétextes se déplaceront et tout le monde finira par mettre la main à la poche ne serait-ce que pour rééquilibrer sans cesse le dispositif. Personne ne s’y trompe, on est dans un véritable jeu de dupe, une course vers un absolu infini… Un non sens.

      Si, par exemple, on expliquait aux automobilistes que leurs taxes servent à financer un réseau à minima européen de bornes de recharges publiques (électrique, hydrogène…) à l’horizon de 5 ans et valable pour les 20-30 ans à venir et dont tout un chacun peut en constater le développement effectif, tout le monde comprendrait et se ferait à l’idée que tôt ou tard il lui faille se délaisser de son vieux thermique, du moins pour ses déplacements réguliers, ce dans la mesure où il constate l’évolution dans le même sens pour les autres secteurs énergivores évidemment…

      L’Europe est un minimum par défaut parce que les ressources et les nuisances sont planétaires. De fait, les enjeux de l’énergie, de la mobilité et des services sont planétaires eux-aussi… Le hic est qu’il manque un régulateur à ce niveau-là et qu’il serait dommage par la gabegie d’en arriver au point de non-retour et que ce soit l’écosystème planétaire qui finisse par réguler la folie des hommes.

    3. Philippe

      Peut être qu’ on l aimait bien ce monde. On va se faire ch… avec des voitures autonomes électriques

    4. raoul volfoni

      l’article de Challenges démontre une chose, celle que Tesla ne sera jamais rentable ! 35 ke de prix de vente avec un cout de production de 28 Ke ont est bien loin des ratios de couts production de l’automobile souvent de 1 pour 5 !
      en effet une auto vendue 15 ke en général ne coute pas plus de 3 ke à produire et même avec ces rations et les volumes les marges ne sont pas colossales ……. alors sur le papier affirmer que Tesla gagnerai 7.000e par Model 3 produit n’en fera absolument jamais une auto rentable et si c’était vraiment le cas Musk ne s’empresserai pas de licencier 10 % de ces effectifs pour tenter de rétablir son compte d’exploitation en déficit perpétuel depuis 15 ans ! quand on pense que certains ont annoncé le faillite de PSA ou GM à plusieurs reprises et que d’autres refusent de voir celle de Tesla qui est pourtant inéluctable et sans doute proche ……

      quand aux « jérémiades » liées aux nouvelle normes et à la nostalgie d’un ancien monde là aussi voila bien un discours issue de la lobotomisation des masses, la vitesse est le mal, la voiture pollue et tue « 40.000 personnes par an en France » et va mettre l’ours polaire en péril etc etc
      la voiture est surtout l’impôt indirect le plus facile à lever donc nos politiques s’en donnent à cœur joie car le conducteur grogne mais ce laisse tondre …… nos politiques dans ce domaine sont lâches, incompétent, orgueilleux alors ils tapent sur la « bagnole » comme un récent ancien premier ministre qui dans une interview de début d’année se plaignait de la circulation infernale dans Paris problème qu’il découvre ce cher Manuel depuis qu’il ne roule plus en voiture blindée en grillant les feux toute sirène hurlantes et oui cher Manuel quand on redescend au niveau de cochon de payant d’automobiliste on découvre la vraie vie …..
      ne parlant pas du nouveau en mal d’existence face à son président jupiterien qui s’accroche comme un morbac à une vieille c$*ùlle flétrie au 80 km/h pour affirmer un embryon d’autorité et d’existence politique …… tout ça pour nous prendre un peu de blé comme avec les voitures radars conduites par le privé qui sont illégales mais que le gouvernement ne reconnaitra qu’a la rentrée histoire de tous nous racketter sur la route de nos vacances …….

      c’est ça le « charme » de nos politiques, ils sont à la fois capables de faire du sauvetage des 5000 emplois des chantiers de St Nazaire,qui fabriquent des immeubles flottants qui crachent de la particule autant que des centaines de milliers de véhicules en 7 jours de croisière en Méditerranée, une grande cause nationale et dans le même temps depuis 30 ans gauche et droite en cœur tapent sur la bagnole à tort et à travers alors que ce secteur à pesé à une époque 20 % de la population active et oui car vente, réparation, recyclage, administration et emplois directs chez nos constructeurs nationaux cela représente des millions d’emplois qu’on sacrifie au nom de la soit disant lutte contre la « violence routière » en omettant de prendre en compte les évolutions de sécurité passive et active qui elles ont sauvé des millions de vies ! comme il ne conduisent pas ils ne peuvent pas savoir qu’une citadine d’aujourd’hui tient la route comme une GTI d’il y 20 ans …….
      l’urgence de lutter contre le Co² elle est louable amis dans un pays une la majorité des bâtiments publiques et HLM ont été construite avant la mise en vigueur d’une réglementation thermique digne de ce nom peut être que la priorité commence aussi par là avant de taper toujours et encore sur la bagnole ……

      quand à la tirade de l’avenir de l’automobile qui passe là aussi par l’électrique là aussi elle prête à sourire ou pleurer comment va t’on recharger ces millions de batteries roulantes avec un parc de centrale nucléaire vieilles de plus de 30 ans nécessitant des dizaines de milliards d’euros de mise aux normes de sécurité ? c’est vrai vive l’électricité ! au lieu de léguer à nos enfants une planète sans calotte glacière on leur léguera une poubelle nucléaire ……….

  4. Eladso

    Poa n’a pas parlé du goodwood français le mans classic.du 6 au8 juillet prochain….une fois tous les 2 ans…pour des bagnolard c’est un péché…de absolvo amen

    Répondre
  5. raoul volfoni

    produire 10.000 voitures à 100 ou 150 ke pièces ça reste à la portée de bcp de constructeurs y compris des bricolos régionaux chinois par contre en produire 1.000.000 à 20 ou 30 ke ça, ça reste une performance pas à la portée de tous et quoiqu’un disent les adorateurs de Tesla aujourd’hui cette entreprise en est incapable !
    certains ont très vite, trop ? enterré les constructeurs « traditionnels » , beaucoup de journalistes (non consommateurs absolus) qui essaient des voitures dans des conditions idéales vantent les mérites de Tesla mais à l’usage ces voitures comme les autres voitures électriques sont confrontées au même ^problème d’autonomie, bornes de recharges etc etc comme le démontre votre reportage sur la vraie vie en Leaf ………

    quand à la norme WLTP là aussi on mésestime l’impact de cette dinguerie européenne ! pas besoin de sanctions de Trump pour couler l’économie européen, les européens s’en chargent eux même …… après le 1er septembre les show-room des distributeurs automobile seront aussi fréquentés que le centre ville d’Hiroshima après le passage de l’Enola Gay …….

    Répondre
    1. Francois

      Hélas je confirme.. Tesla est une voiture intéressante, ludique, mais reste un engin très inadapté aux contraintes de la mobilité au long court, et mettre 100 ou 150KE pour se déplacer intra muros c’est déraisonnable ( un proche dans ma famille possède une Modèle S…..après 2 ans « d’utilisation » il se déplace le plus souvent maintenant une la 308 Diesel qu’il n’a heureusement pas vendue… ) ….
      Quand aux normes WLTP, ce n’est la fait qu’elles seront appliquées, ça évitera les mascarades type voiture hybride de 400 Ch conso moyenne 3 litres ou plus commun et j’en passe… ce qui est totalement débile c’est les malus qui seront appliqués car ils n’existera plus de voitures vertueuses… Mais les politiques ont vu la encore un bon moyen d’augmenter les taxes… et en retour ne propose rien bien évidement….Si l’industrie automobile devait prendre un sérieux coup et tomber bien bas, je serais curieux de voir ces mêmes politiques qui a n’en pas douter ne se sentiraient aucunement responsables ….

  6. 'pablo

    Il était riche ce café,
    il y aurait pas mal de choses à dire, il me laisse un sentiment ambigu d’attraction et de répulsion.
    Le prolo que je suis a du mal à relativiser l’Iran, Tesla, la réussite de Carlos et le hold-up de Boloré.
    Nos passions nous enfument, le dieselgate n’a pas fini de nous le rappeler.
    Je ne peu m’empêcher de penser au suivant, la voiture smartphone, qui j’imagine doit faire exploser les commandes de minerais qui les composent.

    Mais je m’égare

    Répondre
  7. Frédéric à Montréal

    Excellent Café garage, où on voit que Floriane n’est pas assez présente au quotidien, même si on comprend bien qu’elle a d’autres chats à fouetter…

    Nous avons à Montréal un service d’Auto-partage (en fait deux avec Car-to-Go de Smart-Mercedes) qui n’est pas subventionné et qui marche très bien. Il n’y a pas de stations, les voitures sont un peu partout et on les trouve et déverrouille avec son téléphone. Les voitures sont en général propres et en bon état. Il s’agit en majorité de Prius hybrides et de Nissan Leaf.
    La principale difficulté du système est qu’il n’y a pas assez de voitures, ou qu’ils se retrouvent souvent concentrés à certains endroits précis le matin (quand les gens les ont empruntés pour aller travailler dans le centre) ou le soir (dans les quartiers résidentiels où les travailleurs les ont ramenés).
    Le fait de pouvoir prendre une voiture et de la déposer au moment et à l’endroit de son choix est vraiment très intéressant.
    Il y a évidemment un avenir à l’auto-partage, mais il faut bien le réfléchir… et le savoir-vivre de chacun est indispensable.

    Répondre
  8. Guillaume D.

    Super café garage! Une précision à propos d’Autolib: je ne pense pas que le fait que les abonnés n’utilisent pas de voiture quotidiennement n’est pas un problème en soi, le contraire l’aurait été! De fait, les transports en commun sont censés répondre aux besoins quotidiens et l’autopartage répondre aux besoins exceptionnels (courses, sorties nocturnes, …), c’est en tout cas ma vision de l’autopartage.

    En tout cas, pas mécontent que ces poubelles ambulantes puissent bientôt disparaître (enfin, ne crions pas victoire trop tôt): c’est incroyable d’avoir des voitures dans un état pareil!

    Répondre
    1. ATP

      Le matin je prends les transports en commun mais j’utilise quotidiennement Autolib pour rentrer (assez tard) de mon travail, à un moment ou les transports en commun sont déprimants à mon gout (et je gagne environ 25′). Le service Autolib rend possible ce genre d’usage et je ne vois pas ce qui va le remplacer! Votre conception de l’autopartage me semble bien étriquée.

      Il y a bien quelques voitures un peu sales, mais ce n’est vraiment pas la norme, et vous le sauriez si vous étiez effectivement client. La fin de votre message est je trouve tout à fait discourtoise vis à vis d’utilisateurs comme moi: comme personne ne vous oblige à utiliser ces « poubelles ambulantes », pourquoi vous permettez vous de porter un jugement?

    2. Guillaume D.

      Bonjour ATP,

      désolé de vous avoir offusqué par mes propos. Le terme de poubelle ambulante, excessif, j’en conviens, fait référence à la couleur morose de ces voitures, les défauts d’ajustement (combien ont la trappe de recharge qui semble ouverte, 100%?) et l’etat de propreté général (c’est mon sentiment, j’ai bien compris que vous aviez une perception différente): si c’est ça le futur de l’automobile, non merci!

      Quant au fait que vous utilisiez Autolib quotidiennement montre que les transports en commun sont vraisemblablement inadaptés, et c’est bien là le problème. C’est bien dommage car sans offre cohérente qui motiverait tout un chacun, la transition vers des modes de transport plus vertueux en matière d’emissions polluantes sera très compliquée voire impossible.

      Et on ne parle ici que des transports en commun en région parisienne, je vous laisse imaginer la situation en province…

  9. Commandant Chatel

    Un commentaire sur les Autolib :
    Si elles étaient gérées par JC Decaux, elles seraient propres.
    Un autre commentaire :
    Je n’ai jamais été perquisitionné… mais fouillé par les Douanes Volantes hier….
    Eh ben… Ça vaut un Souvenir d’Auto, que je vous prépare…
    Un dernier commentaire :
    Ça m’a donné envie d’aller au Mondial (même si je préférais le terme « Salon de l’Auto… »)… où je n’ai pas mis les pieds depuis… longtemps !
    Merci et GO POA !!

    Répondre
  10. Thierry

    Alors là …. je reconnais la « POA touch » !
    Un excellent café garage comme on les aime !
    Et des tas de choses apprises ce soir, du salon aux news de nos amis, bel éclairage de Floriane sur PSA en Iran.

    PS : par contre un son avec des voix et sons parasites détestables !

    Répondre
  11. Francois

    Bonjour,
    Un excellent Café Garage comme je les aime, Un panorama des news qui auront une incidence dans le monde de l’automobile…et un invité de marque terriblement sympathique mais surtout très intéressant en la personne de François Roudier. Je n’oublie pas la présence de Floriane qui se fait trop rare et dont la pertinence et le bon sens sont très souvent salutaires pour garder les pieds sur terre…

    Je partage l’avis du premier ministre concernant l’auto partage, une idée de bisounours sur le papier, pas vraiment transposable dans la réalité… et ce n’est pas demain que ça va changer.
    Tesla veut licencier 11% de ses effectif ( et pas 9…) L’entreprise commence a rentrer dans le dur et se trouve confronté aux mêmes soucis que tous les constructeurs du marché… Faire différent quand on arrive, c’est facile et jouable, avoir une activité pérenne et rentable c’est un chalenge bien plus difficile…et là pas de révolution…

    Les nouvelles normes WLTP seront je le crois un véritable tsunami, il y a des modèles qui risquent de perdre toute attractivité et mettent a mal les constructeurs… je vais devoir anticiper le renouvellement de ma seconde voiture …..sinon je serais obligé de me contenter d’une voiturette…

    Merci POA pour ce très bon café Garage
    François
    PS: Pas toujours stable la qualité de l’image, et beaucoup de bruits parasites … Il dormait Julien ?

    Répondre
  12. Saint-Ofer

    Je la trouve très bien cette affiche : l’automobile telle que nous la connaissons, telle que nous l’aimons depuis notre enfance, est morte. Ou meurt tout doucement si vous préférez.
    Pic pétrolier, écologie, démographie, pouvoir d’achat sont les assassins involontaires. Ce n’est pas le Mondial qui est mort, mais l’auto.
    Comme disait je ne sais plus quel scientifique récemment : l’automobile est un luxe que la race humaine ne peux plus se permettre. Surtout l’automobile populaire. Elle aura vécu environ 70 ans (1950-2020).
    Je prédis un grand avenir à la motocyclette et au vélo électrique, à la basket et aux transports en commun. L’automobile, tout comme à son tout début sera réservée à une riche élite (mes parents s’en souviennent très bien, peu de maison avaient une auto dans leur village, ils voyageaient en car et en train).
    Le seul problème est que certains pays ont une grosse part de leur PIB basé sur l’industrie automobile. Ils ont encore beaucoup d’ouvriers qui vivent directement ou indirectement grâce à elle (malgré les délocalisations en Chine).
    Tout comme l’industrie militaire a été transformée en industrie automobile juste après guerre, vers quels horizons l’industrie automobile va prochainement être transformée ? A priori beaucoup parient sur le high-tech… mmoouais… à voir.

    Répondre
    1. Saint-Ofer

      Musk est-il le Stavisky du XXIe siècle ? Non.
      Musk est-il un Stavisky du XXIe siècle ? Oui :o)
      Seuls des politiciens totalement incompétents dans ce domaine et certaines rêveurs mal renseignés pensent que la voiture électrique a un quelconque avenir. Au début du XIXe, on lui a préféré le moteur a explosion, pour de très bonnes raisons, dont la plupart toujours valables.
      Je viens d’écouter le Président Fillon (de l’ACO ;o) il a parlé de l’avenir des 24h (ils sont en train de définir les futurs règlements en partenariat avec les constructeurs automobiles), ce sera d’abord l’hybride et ensuite la pile à combustible. Les constructeurs se servent de telles épreuves pour éprouver les équipements qui se retrouveront chez Mr Tout-le-Monde, donc cela nous aide à savoir ce qu’ils prévoient réellement. La voiture full-électrique n’a aucun avenir, et je le ré-écris, si on prend en compte l’intégralité des processus de fabrication (batteries comprises), elle est de loin le type d’automobile le plus polluant. Je rappelle aussi que si Tesla fabrique toutes les voitures qu’il ont prévues, il n’y aura plus de lithium sur la planète… sacré « Beau Sacha » comme l’appelait Lulu la Nantaise ;o)