Souvenirs d’Autos (177) : Les vases communicants !

Par le Commandant Chatel. Début des années 70, j’ai une dizaine d’années. Jacqueline, ma mère et Edward, mon beau-père ont loué une maison pour les vacances près de Marbella en Espagne.

 

Il y a beaucoup de monde dans cette petite bicoque.

D’abord, Georges Glass, un copain producteur d’Edward qui était directeur de production des Globe-Trotters. Il était venu avec son fils Christophe (qui devait être un peu plus jeune que moi).

Il y a Pouf (c’est un surnom, il s’appelait Louis) et il était le premier mari de ma mère et le père de mon (demi) frère Frank.

Vous ne suivez pas ? C’est tout à fait normal. Jacqueline, ma mère, avait inventé avant tout le monde la famille recomposée… et elle y avait ajouté le mot « cool ». Personne n’était fâché et tout le monde se voyait. Et surtout on riait beaucoup.

Un jour, Christophe et moi qui cherchions pas tous les moyens à nous faire un peu d’argent de poche, nous proposons à Pouf de laver sa Coccinelle. Vous savez sans doute que la Coccinelle avait une double sortie d’échappement. C’est important pour la suite.

Nous voilà avec un seau, des éponges et le tuyau d’arrosage. Sincèrement, je n’ai pas souvenir que nous mettions beaucoup de cœur à la tâche… Mais bon, disons qu’on retirait la poussière.

Au moment du rinçage au jet, Christophe me dit :

  • Je vais t’apprendre un truc.

Et là, sous mes yeux ébahis, il colle le tuyau d’arrosage dans l’un des pots d’échappement et l’eau ressort par… l’autre !

C’était vraiment très amusant.

La voiture est enfin lavée et Pouf, grand seigneur, nous donne un billet à chacun. Travail impeccable, pourboire royal.

Le problème est venu un peu plus tard… quand Pouf a voulu prendre sa voiture pour aller prendre un verre à Marbella. La Coccinelle refusait obstinément de démarrer…. tant et si bien que ma mère finaude s’est pointée vers Christophe et moi.

  • Hum… les garçons, vous avez fait quelque chose avec la Coccinelle de Pouf ?

Les yeux au sol, les pieds en dedans, nous avouons notre forfait…

Tête de ma mère.

Et là, je dois dire que nous avions des parents formidables, car il n’y avait pas de claque dans cette famille. Je me souviens juste de Georges, le père de Christophe, prononçant ces mots fatidiques :

  • Je me demande combien peut coûter un moteur de Volkswagen ?

Un instant plus tard, à force d’insister, la Coccinelle a enfin démarré et nous avons vu des litres et des litres d’eau ressortir de ses entrailles !

L’incident était clos.

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA ! Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

12 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (177) : Les vases communicants ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pierre_

    La smala et la cocc’.
    Les bêtises d’enfants sont impayables.
    Mais parfois gare au garde champetre, à l’instituteur
    Ou au voisin ami des parents. Aie!

    Répondre
  2. Chapman

    Ah les dernières Cox, les 1303 si mes souvenirs sont bons, gros feux et pare brise bombé et même appuie tête intégrées sur les plus beaux modèles, et tableau de bord en plastique ( moussé peut être bien) . Une bonne copine me prêtait la sienne de temps en temps. C’est moi qui lui avait fait acheter, elle l’adorait et me savait gré de les bons conseils.
    Un soir que je circulait dans Paris avec un copain, la police nous arrête pour un contrôle. J’étais jeune permis et…….
    Merde ! Encore un souvenir d’auto sauvage.
    Excusez moi commandant.
    Mes respects.

    Répondre
  3. Dubby Tatiff

    Il est bien normal qu’après un tel traitement, au démarrage la coccinelle ALPET.

    (cf. photo)

    Dubby Tatiff, raffiné.

    Répondre
  4. Gran Turisto

    Eléphant bleu… Coccinelle bleue… à quelques kilogrammes et une trompe(rie) près, vous étiez à deux pots de donner naissance à un empire du lavage automobile!…

    Répondre
  5. Nabuchodonosor

    On voit bien qu’à cet âge-là vous n’étiez pas encore tout à fait au fait de l’auto mon Commandant.
    🙂 🙂 🙂
    Le circuit de refroidissement à eau n’arrivera que bien plus tard chez VW, tout comme la traction par la K70… en 1970 donc.

    Garde à vous mon Commandant.

    Répondre
    1. Karl Champ Léger

      … Und seit ze lafement mo’teur tu Käfer, Pouf er wurde Plouf !
      Ach, che pou-ffe !
      🙂

    2. Maître Folace

      …Ouf ?!?
      Ah oui, j’ai bien connu.
      … Comment qu’elle s’appelait Nom de Dieu ?