Pourquoi j’ai choisi une DS7 Crossback ?

Par Patrice Vergès. Bernard est un petit observateur qui roule depuis quelques semaines en DS7 Crossback. Pour POA, il explique son choix et ses impressions après quelques milliers de kilomètres à son volant.

La DS7 Crossback de Bernard n’est pas noire mais  » Bleu Envie « 

Aujourd’hui, rien ne va. Le ciel déverse des larmes de pluie et la Renault Zoe de Bernard est en panne. Notre sujet programmé depuis 15 jours tombe à l’eau. On ne va pas se mentir, ce sujet devait porter sur 20 000 km réalisés au volant de deux versions de Renault Zoe. Las, à seulement 1500 km, les batteries de sa dernière Zoe 41 kWh viennent de rendre l’âme (15 jours d’immobilisation !). Bernard a emprunté sa nouvelle DS7 pour notre rendez-vous amical. L’histoire de joindre l’utile à l’agréable et savoir pourquoi il a préféré une DS à d’autres voitures du même segment comme la Volvo XC 40 ou BMW X1 voire Audi Q3.

Nous devions évoquer sa Zoe mais ses batteries ont rendu l’âme à 1500 kilomètres !

 » Avec l’autre Zoe, j’ai fais 20 000 km sans ennuis. En la portant chez Renault, j’ai appris qu’il y avait pas mal de problème de batteries sur la Zoe. Ce sera pour une prochaine fois car c’est une voiture que j’adore ».

Venons en à sa DS7 que je vois noire mais qui est « Bleu Encre », c’est à dire un bleu très foncé facturé 1000 euros supplémentaires. Pourquoi une DS7 Crossback ?

« Une Jaguar, ça se mérite ! »

« Quand j’étais jeune dans les années 80,  j’ai eu plusieurs DS : D Super, DS 21, DS 23 injection électronique. C’étaient des voitures très en avance sur leur temps qui marchaient très fort surtout la DS 23. D’ailleurs, quand j’ai rencontré ma femme, elle roulait aussi en DS. Plus récemment, j’ai eu aussi une C5 dont j’ai gardé de bons souvenirs. Ma dernière voiture était l’Espace de cinquième génération. Une voiture pas mauvaise avec laquelle j’ai parcouru 35 000 km mais que j’ai prise en grippe à cause de la tablette centrale Link 2. Pas du tout pratique et dangereuse qui exige de pianoter l’écran en quittant la route des yeux. J’ai eu envie de me faire plaisir et acheter une Jaguar E Pace. C’était une voiture qui me plaisait par son nom prestigieux, sa ligne et sa finition ».

Hélas, la voiture lui plait mais pas le vendeur. Apprenant qu’avec le malus et la carte grise, il doit débourser 8500 euros supplémentaires, comme piètre argument commercial, le vendeur lui déclare  » Monsieur, une Jaguar, ça se mérite ! » Bernard comprend qu’il ne la mérite pas et songe à la DS7 Crossback dont la silhouette le séduit tandis que la lecture des essais presse l’ont convaincu. Il n’a pas été tenté par d’autres SUV du même segment.

« La DS, on ne connaît pas ! »

Naturellement, par habitude, il se rend chez un concessionnaire Citroën où le vendeur lui déclare  » le DS7, on ne connaît pas « . Il ne savait pas que la DS était seulement vendue dans les DS Store. Comme il n’y en pas dans la ville où il habite, il va chez le concessionnaire DS Cazes à Bergerac, où c’est l’accueil qui fait la vente autant que le modèle.

« Bon accueil. On ma proposé 8000 euros de plus pour la reprise de mon Espace et une petite réduction sur la DS7 dont le malus est de 613 euros seulement  sur la version essence Pure-Tech 225 ch que j’ai préférée à la diesel. Je n’ai pu l’essayer qu’en diesel mais j’ai été convaincu par son confort et son agrément de conduite sa finition de haut niveau. Je l’ai choisie en finition Grand Chic Rivoli que j’ai préférée pour sa présentation intérieure et sa suspension pilotée et ses sièges ventilés en cuir. Après avoir signé le bon de commande, surtout pour un problème esthétique, j’ai voulu avoir des roues de 20 pouces mais c’était trop tard car la voiture était programmée. Je ne regrette pas car elle est plus confortable avec les jantes de 19 chaussées de pneus plus hauts de 235/40/19 contre 235/45/20. Je l’ai commandée en janvier et j’ai du patienter jusqu’en mai pour la recevoir. C’était long ! »

Il a préféré la finition haut de gamme Grand Chic Rivoli à cause du revêtement  » plus classieux  » de la planche de bord

Démo de l’interface très intuitive par rapport à son précédent Espace

Très confortable

L’occasion de faire une petite balade à ses cotés et de tirer un mini-bilan après quelques milliers de kilomètres seulement.  » Jusque là, rien à dire sauf le régulateur de vitesse que je trouve mal placé derrière le volant. Par rapport aux critiques que j’ai lues, la disposition des autres touches centrales ne me gène pas car je commande mes glaces par la porte. Je trouve que l’interface est beaucoup plus sophistiquée que sur l’Espace, que le régulateur adaptatif est efficient et que son confort est bien supérieur. Avec 225 ch, la puissance est bonne et le moteur est très silencieux. La boîte auto à 8 rapports est un régal et pour le moment, sur route, car c’est un véhicule de loisir, la consommation ne dépasse 8 à 8,5 litres. Jusqu’ici, le bilan est très positif « .

La montre BRM (400 euros en option sur les autres finitions). Bernard aime, je n’aime pas !

Nous faisons un test du passage d’un ralentisseur que la suspension pilotée de la DS7 avale en souplesse. D’un doigt vicieux à la Cédric Fréour, on tâte les plastiques moussés sur les contre-portes et accoudoirs, le velouté de la planche de bord en cuir Nappa, on teste les commandes vocales. Rien à dire, rien à médire. Presque frustrant pour un journaliste essayeur. N’oublions pas que la bête frôle les 52 000 euros quand même !

S’il en rencontre pas d’ennuis avec sa DS7, Bernard pense qu’il l’a remplacera dans 2 ans par la version hybride E-Tense 300 ch 4 roues motrices. Rendez-vous dans deux ans si vous le voulez bien…

Les jantes Roma de 19 pouces sont plus confortables que les 20 chaussées de pneus plus bas

Bernard a possédé plusieurs » vraies  » DS dans sa jeunesse

Depuis peu, il a droit à la réflexion ‘ Tu as la même DS que Macron « 

L’avis des Petits Observateurs !

43 commentaires au sujet de « Pourquoi j’ai choisi une DS7 Crossback ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. BERNARD

    J’ai pris livraison de ma DS7 « la première » moteur essence 225 ch fin juin. 7 mois d’attente avant de l’avoir. Sur le plan commercial pas mal de reproches à faire vis à vis du DS STORE, notamment pour le contrat d’entretien de 3 ans offert à la réservation sur le site DS (pas d’autre moyen de l’avoir). Venant d’une DS5, la DS7 est géniale en terme de confort. Le niveau d’équipements est très complet, et j’ai ajouté toutes les options possibles, incluant le toit ouvrant. Le niveau sonore à l’intérieur est faible, on entend le moteur « ronronner » et il est réactif en cas de besoin. La boîte de vitesse à 8 rapports est très douce. J’en suis super content et je ne regrette absolument pas mon achat. La commande pour le régulateur de vitesse est effectivement mal placée. Pour un équipement équivalent je pense que le coût d’une allemande aurait été supérieur. C’est pour moi en voiture française haut de game qui peut rivaliser avec les Audi (désolé Mr le PM). Ce qui me plait le plus dans la voiture, les feux arrières et avant avec les écailles. Alors Mr le Président, voiture présidentielle ou pas ?
    Alain

    Répondre
  2. Alban

    Avant on allait chez Citroën pour s’acheter la déesse, aujourd’hui on va chez « DS » pour acheter un SUV.

    Il ne faut pas s’étonner que le haut de gamme français soit mort quand des marketeur s’assoient sur des épaules de génie (André Lefèbvre pour ne pas le nommer) pour refourguer du pseudo premium allemand sur le marché chinois.

    La dernière DS est la C6.

    Répondre
  3. Jules

    Je l’aime bien moi ce DS7 tant esthétiquement qu’a la conduite.
    Son confort, sa conduite automatique, son luxe sont une nouveauté chez les françaises.
    Je pense que je vais me laisser tenter !

    Répondre
    1. Milo44

      Tu aurais bien raison.
      J’ai pris livraison du mien la semaine dernière en remplacement de ma jaguar XF et suis vraiment satisfait. DS peut vraiment rivaliser. La qualité des matériaux et la finition sont meilleures. Je ne parle pas du confort.

    2. Safia

      Bonjour,

      Conseillère commerciale DS sur Paris, j’ai pu voir que le DS 7 Crossback vous intéresse. Si c’est toujours le cas, n’hesitez pas à me contacter pour toutes demandes d’informations techniques ou budgétaires au 0777334808 ou par mail : Safia.dhaime@mpsa.com

      A très vite.
      Safia

  4. helric

    Ancien possesseur de DS 5, ce DS 7 m’a hélas laissé de marbre, je n’y retrouve pas l’audace et le côté décalé de la DS 5, et en plus j’apprends que celle-ci est abandonnée et n’aura pas de successeur. Cela ne semble pas très cohérent comme politique : pour faire du premium, il faut aussi apprendre à ne pas dévaloriser ses anciens modèles/clients. Là j’ai juste l’impression que DS renie ses premiers modèles et me dit : « ok on s’est plantés avant, on vous a dit que c’était le renouveau du luxe à la française, mais non, en fait c’est maintenant… de plus, si la valeur de revente est incertaine ou faible, adieu les juteux leasings, etc etc
    Je serais curieux de connaître l’avis du Président et du Premier Ministre à ce sujet.
    En plus, le discours marketing pompeux me fait bien rire : la DS 7 n’est pas plus une « vraie » DS que la 5, c’est juste la même recette : un 3008 recarossé, mais cette fois en copiant les allemands pour les proportions générales et en ajoutant plein de trucs qui brillent, et on reconduit le THP qui est un moteur mal né …
    Donc ce sera sans moi, alors que j’adorais ma DS…

    Répondre
    1. eric du 76

      Que vous soyez déçu par la politique de DS qui a laissé tomber la DS5 … je vous comprends … j’avais même envisagé d’en acheter une …
      Néanmoins:
      Le DS7 a une ligne trop classique (SUV) … mais la DS5 n’a pas marché car trop « clivante ».
      Les « trucs qui brillent » … vous avez regardé la face avant du nouveau Touareg … et les IPAD et autres chromes de l’intérieur de la nouvelle classe A ?
      Le THP reconduit … sur toute la gamme PSA (nouvelle 508) … heureusement fiabilisé depuis sa sortie.

      Mais, rien ne vous empêche d’aller goûter aux autres marques … heureusement.

      Perso, je trouve que ce DS7 a un bon rapport qualité / prix et surtout … un confort remarquable que vous ne retrouvez pas chez les concurrents.
      Le DS7 … il faut l’essayer !!!

    2. Francois

      Il est vrai que depuis l’apparition du DS7 les possesseurs des modèles précédents DS3 et 4 mais surtout pour ceux de la DS5 reçoivent un discourt de la marque qui dévalorise quelque peu le produit, ou qui renie les arguments utilisés pour ces modèles aujourd’hui arrêtés…
      La DS5 était une excellente routière dont les versions haut de gammes étaient tres qualitatives, hélas comme jadis avec les 23injection, CX turbo, SM, XM et C6, la marque tant au niveau commercial que SAV a été en dessous de tout pour valoriser le véhicule…
      Avec ce DS7 on essaye de vous faire comprendre que votre DS5 est totalement dépassée et sans grand intérêt ( valeur de reprise ridicule…) ….Ok j’ai compris…. 45 de fidélité ne sert a rien….je vais rouler en ancienne…de collection…

    3. toy6981

      Je comprends ta réaction, mais en même temps, DS7 est le premier maillon d’un renouvellement de gamme qui passe ensuite par DS3 l’an prochaine et une nouvelle berline (descendante de la DS5 donc) l’année d’après.
      Peut-on en vouloir à DS d’avoir démarré son renouvellement par la catégorie qui marche le mieux en ce moment ?
      Individuellement tu préfères les berlines, mais aujourd’hui 40% des voitures vendues sont des SUV. Les 60% restant se partagent entre monospace (qui faire la moitié de ces 60%), les breaks, les coupés, les cabriolets et les berlines. Que DS démarre par les SUV est peut être triste mais incontournable pour la marque. Tout le monde y vient car c’est ce que veulent les clients (en tout cas la majorité). Qui aurait parié sur une Bentley ou une Porsche SUV il y a qq années ?

    4. François

      Ce n’est pas le fait que DS renouvelle sa gamme en commençant par un SUV ( que j’ai essayé dans la version puretech 225 et qui est tres convainquant ) ce qui est logique compte tenu de la mode actuelle. Ce qui me déplait c’est les messages et le comportement des collaborateurs de la marque qui dévalorisent les anciens produits, notamment les DS5 ce qui ‘est pas flatteur pour les possesseurs de ce modèle. Chez les marques premium reconnues, il y a une grande attention envers les utilisateurs des anciens modèles et il est toujours fait en sorte que les nouveaux produits ne cassent pas l’image des anciens…

    5. helric

      Je n’en veux pas à DS de faire un SUV, je viens d’ailleurs d’en acheter un (et pas un VW, je n’apprécie pas du tout VAG) … mais pourquoi une telle rupture envers la gamme précédente qui a quand même, qu’on le veuille ou non, été les débuts de DS ?
      J’ai vu un concept (pas officiel évidemment) de DS5 remise au goût du jour avec la grande calandre, s’ils en avaient fait une version un peu surélevée ou Crossover, et j’étais conquis !

      Alors par contre le commentaire sur la nouvelle classe A me semble complètement biaisé, objectivement il faut bien reconnaitre que ce système ridiculise toute la concurrence et lui met 5 ans dans la vue, le système du DS7 étant d’un goût douteux avec ses carrés sur pointe à toutes les sauces,, pas très lisible et surtout pas aussi fluide.

  5. Toy6981

    Franchement, vous l’avez essayée cette voiture avant de la critiquer comme ça. Je n’argumenterai pas sur son style : chacun ses goûts. Perso, son style me plait (un peu moins l’arriere malgré des feux qui sont sublimes), et l’interieur est top également avec un vrai traitement haut de gamme. Du cuir ou de l’alcantara jusque sur les contre-portes ou la planche de bord.
    A la conduite, on a une des meilleures boites autos du marché, une suspension incroyablement confortable (seule la classe S proposé également une caméra pour anticiper dynamiquement le réglage des suspensions), une sono Focal incroyable, une conduite semi-autonome parmi les meilleures du marché ou encore un système de vision nocturne bluffant !!
    Et pour couronner le tout un tarif 10k€ en dessous d’une Volvo, Mercedes ou autre à équipements équivalents (j’ai fait le test sur les configurateurs des constructeurs).
    Alors oui, DS a tout à prouver. Ils se donnent d’ailleurs 15 ans pour réussir.
    Normal d’etre exigent vis à vis d’une marque qui se veut premium mais il faut aussi être indulgent. Laissez leur une chance de réussir.

    Répondre
  6. Jekyll

    On peut violer l’histoire de Citroën, à condition de lui faire de beaux enfants ;
    Ce qui n’est pas à proprement parler le cas avec les nouvelles DS….

    Et pourtant, étrangement, je commence à m’habituer, voir à apprécier ce nouveau SUV :
    Passé outre les gimmicks prétentieux des marketeux de la marque (ah, ces feux cristal…), je trouve la ligne générale plutôt agréable et sans réelle fausse note. En plus, l’auto a l’air confortable. Somme toute, un parfait déplacoir.
    Surtout, sa relative rareté (en tous cas pour l’instant), ainsi que tout le débat qu’elle suscite, font d’elle une curiosité automobile digne d’intérêt.

    En définitive, ce qui me dérange le plus chez DS, c’est leur plan de communication, dont les messages sont assénés avec la subtilité d’un marteau piqueur:
    «Mais si, nos voiture sont le summum du chic à la française ! C’est incontestable puisqu’on l’a décrété ! En plus, on vous vend du rêve avec le Louvre, le Président, et notre présentation blingbling ».
    Ou comment forcer sur le maquillage et les bas résille en espérant ressembler à une femme du monde, pour finalement passer pour une cagole…

    En définitive, C’est extrêmement vulgaire, le chic autoproclamé.

    Répondre
    1. Toy6981

      « Violer » ??? Vous n’etes pas un peu extrême ?
      Reprendre le nom de DS est risqué. Faire une voiture trop proche de l’icone de 1955 l’aurait été encore plus. Commencer par un SUV qui ne fait que des échos indirects a l’ancetre (phares tournants, suspension incroyablement moelleuse) est plutôt habile, je trouve.
      Elle a beaucoup plus que des « bas résilles » : suspensions pilotées dynamiquement par caméra, vision nocturne, conduite semi-autonome avec choix du postionnement latéral dans la voie pour « prendre soin » des motards, …
      Ça fait beaucoup pour des bas résilles non ?

    2. Jekyll

      Bonjour Toy6981,

      Aucune malice dans le début de mon commentaire, mais juste un petit clin d’œil à A. Dumas.

      Concernant la pertinence technique de ce véhicule, je pense que nos avis ne sont pas si éloignés que ça…

  7. Séberic

    Mon dieu, que c’est laid. C’est loin du style scandinave épuré, sobre, élégant et classe. Ce DS est plutôt surchargé de formes géométriques, de bling bling, de non reposant, voire de torture visuelle tant intérieur qu’extérieur. Bref, c’est clair c’est l’antithèse de volvo.
    Etant conducteur de BMW entre autre, c’est quand même plus agréable….Et puis désolé la « mouvance » SUV n’est pas suffisante pour entraîner une image positive. Là c’est surfait, çà veut démontrer que c’est haut de gamme alors qu’il n’en est rien ; juste un 3008 rhabillé.
    Et pour répondre à ceux qui croit que c’est français donc nul, je vote pour une alpine, je vote pour mégane RS, je vote pour une future DS fluide, classe et originale par la technologie et non par le marketing.
    Avoir créer une marque DS, ce n’est pas une mauvaise idée encore faut-il ne pas délaisser Citroën. A quand une future CX, dans la lignée de cette dernière avec une technologie avancée ?
    Cela dit, il en faut pour tout le monde.

    Répondre
    1. ques

      réaction typiquement française qui trouve tout moche et miteux si ça vient de France, alors qu’on adore les poires horreurs, pourvu qu’elle viennent de l’étranger !

    2. Saint-Ofer

      Ah que non, personnellement je trouve aussi ce qui vient de l’étranger horrible ! :o)

      Mais je dois être positif, alors : j’ai quand même trouvé les deux prototypes Honda blancs du dernier salon de Genève absolument géniaux, merveilleux, beaux, novateurs, intelligents, précurseurs, sans faute de goût, bien pensés etc… J’aimerai connaître le nom du ou des designers qui les ont dessinés, ils méritent le respect.

    3. Thierry

      Très réducteur de dire c’est français on n’aime pas d’office …
      Honda, c’est vrai que les protos blancs de Genève étaient aussi beau que la nouvelle Civic est délicate, mais rien de sert d’échanger ainsi avec hardeur, il faut de tout pour faire un monde, Fiat a bien vendu le Multipla (alors que franchement cette démarche était limite criminelle !)

    4. Viggo

      Anti voiture française mais non j’ai une Traction Avant de 1955 ! Ca c’est la vraie french class.
      Mais ici on est en face d’un mélange de plusieurs concurrents (Kia Mazda ?) avec une touche de « luxe » tapageur, prétentieux et maladroit … j’aime les belles mécaniques : un moteur 1,6 de mini dans un tel engin ? J’espère néanmoins qu’elle va se vendre pour les emplois qu’elle génère en France, il sera intéressant de savoir quel est le profil de l’acheteur.

    5. ericdu76

      @ Viggo

      Ta traction … c’est 15/6 … ou un simple 4 cylindres, 3 vitesses de HY ?
      Sinon, franchement, à l’époque, les américaines avaient tous des 8 cylindres …
      Même une Versailles roulait avec un V8 …

      Bref …. chacun fait selon ses besoins et ses goûts.

  8. Georges Piat

    Et en plus, ça doit être bien sympa à conduire… Belle finition chez DS, on se démarque des « autres ».
    Merci pour cet essai de propriétaire heureux.

    Répondre
  9. ericdu76

    Enfin un Essai du DS7.
    Renaud, toi qui aime le beau cuir et le confort, qu’attends tu pour essayer ce DS7 en version Essence 225 cv … tu vas voir, c’est un régal …
    Mais surtout, ne prends pas Cédric avec toi !
    Le DS7 , il faut l’essayer sur la route pour vraiment l’apprécier.

    Allez, zou … une petite virée en Normandie avec un DS7 Grand Chic Opéra Essence 225cv …

    Répondre
  10. François

    Bonjour,
    C’est sans doute le même modèle que j’aurais choisit pour remplacer ma très efficace routière, hélas je suis allergique aux SUV et je suis maintenant plutôt berline ou break…
    Beaucoup d’efforts sur les produits DS pour hisser la marque au sein des premiums et y etre enfin reconnue.
    J’ai quand même des craintes que la marque ne perdent ses excellentes attentions et qualités d’accueil auprès des ses clients actuels et futurs pour copier les déplorables comportements chez les premiums actuels et sans parler du SAV….
    Pour une fois qu’une marque française se positionne clairement sur ce créneau avec des produits crédibles on souhaite que la persévérance soit couronnée de succès

    Répondre
  11. Dubby Tatiff

    « … une DS à d’autres voitures du même segment comme la Volvo XC 40 ou BMW X1 voire Audi Q3. »

    Cette phrase qui conclut le premier paragraphe de l’article m’a interloqué. Vous êtes certain, Patrice, que le HdG de cette marque vient se positionner face aux entrées de gamme concurrents ? Je vous crois sur parole car le n’ai pas pris le temps de comparer les prix, les dimensions et les équipements de ces différents modèles, mais ce n’est pas très flatteur pour DS en ce cas ! Dans mon esprit, le DS7 devrait être concurrent des XC60, X5 et Q5.

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      Je viens de vérifier les longueurs (en première analyse) :

      DS7 Crossback : 4.57 m
      Volvo XC40 : 4.42 m
      BMW X1 : 4.44 m
      Audi Q3 : 4.38 m

    2. ques

      je me suis fait la même remarque. Si le HDG français ne concurrence que le BDG allemand, on est mal !

    3. Le Citadin

      C’est une « astuce » de DS : ils vendent le DS7 a un prix inférieur aux XC60, X5 et Q5 et du coup ils le comparent en prix à des modèles inférieurs. Du coup le DS7 CrossBack est le meilleur par rapport aux Volvo XC 40 ou BMW X1 ou Audi Q3.
      L’inconvénient c’est que ça abaisse le DS7 en segment, maintenant il se vend sans doute plus de Q3 que de Q5, donc faire monter en gamme les clients de Q3 pour passer à DS7 ça peut être une bonne idée en volume de vente. A voir…

      SInon petite erreur dans l’article : c’est du 235/50R19 et non pas du 235/40R19 sur DS7.

  12. Frankreich

    Merci pour ce retour d’expérience. C’est la vraie vie ça.
    L’expérience des mauvais vendeurs est assez courante et toutes marques confondues, c’est désespérant sur le moment mais c’est rarement attaché à une marque en particulier. Petit conseil, faites avec les concessionnaires comme avec les impôts ou le RSI quand vous devez négocier un étalement ou autre joyeuseté de ce genre : si vous tombez sur quelqu’un de mal luné, vous raccrochez poliment et vous retentez juste après, il n’est pas rare que le hasard vous fasse parler avec quelqu’un de plus impliqué qui vous débrouille la situation. Pour une voiture qui va vous accompagner plusieurs années, quelques kilomètres de plus c’est jouable..

    Répondre
  13. Saint-Ofer

    J’aime beaucoup le cuir du tableau de bord façon losanges qui rappelle un peu ceux des Visa première série.
    (yessss j’ai trouvé un truc positif :-))

    Sinon un truc bizarre : beaucoup de losanges (tdb, calandre, plastique autour de la montre…) mais ce n’est pas Renault le losange ? Citroën ce sont les chevrons, non ? Ou j’ai raté un épisode ? (ah mince du négatif…)

    Et puis j’ai toujours beaucoup de mal avec le nom de cette marque : DS. C’est bien une idée de service marketing ça, prendre un nom de voiture légendaire, en faire une marque « hos-sol », sans histoire, sans passé, sans références (en tant que marque). Je ne sais pas si je suis le seul mais ça m’a toujours empêché d’acheter un modèle de cette marque… Les japonais l’avait fait auparavant avec Lexus ou Acura mais c’était pour le marché américain, où l’histoire, le passé n’a aucune importance, c’est un pays neuf, jeune… appliquer le même procédé dans la vieille Europe m’a toujours paru hasardeux… (ah mince encore du négatif, bon je m’en vais sinon je vais passer pour un troll…)

    POAmicalement

    Répondre
    1. Grégory Lopez

      « prendre un nom de voiture légendaire, en faire une marque « hors-sol », sans histoire, sans passé, sans références (en tant que marque) »

      Mais pourquoi personne ne pose la même question à propos de Mini?

    2. Thierry

      Parce que Mini (a) fait (au début) des Mini …. alors que DS a fait des C3 et des C4 bling-bling abandonnées depuis.
      Qu’ils nous fassent une vraie bagnole stylée, fine, pourquoi pas à suspension pneumatique, d’autres marques l’utilisent encore, et après on en reparlera.

    3. Grégory Lopez

      « Qu’ils nous fassent une vraie bagnole stylée, fine, pourquoi pas à suspension pneumatique »

      Citroën a déjà essayé, c’était la C6, et personne n’en a acheté…

    4. Saint-Ofer

      @GregoryLopez : on peut, en effet, dire exactement la même chose pour la marque Mini. Mais comme là, le ministère des POA essayait une Citr… une DS… Connaissant le potentiel imaginatif sans limites de certaines équipes (…), à quand une marque Cox ? Ou 911 ? Ou Quatrelle ? :o)

  14. FredCH

    J’ai la chance de rouler en DS7 Crossback depuis début mars.
    Près de 8’000 kilomètres à son volant… Sans aucun soucis.
    Cette voiture est une excellente auto. Finition impeccable, confort royal, équipement pléthorique, et performances d’un très bon niveau.
    Habitant un pays où tu n’es pas considéré si tu ne roules pas en allemande, je me suis fait un malin plaisir à la faire essayer à tous mes amis qui possesseurs de SUV allemand.
    Leurs retours sont dithyrambiques…
    Quand la version E-tense 4 roues motrices sera disponible, DS 7 sera dans les papables de beaucoup de mes amis.
    Bonne route
    FredCH

    Répondre
  15. damien

    C’est peut-être là le secret de cette voiture : un bon produit, bien vendu et un peu rare.
    Pour 52 ke, on peut avoir d’autres SUV premium….sans options !!

    NB : j’espère que les vendeurs Jaguar n’ont pas attrapé la maladie des vendeurs du Audi.

    Répondre
  16. Thierry

    Sympa d’avoir un retour sur la DS7 …. curieux le comportement du vendeur de Jaguar ! à la limite du désagréable, mais s’il fallait s’arrêter aux paroles d’un vendeur pour faire son choix, choix généralement fait avant de pousser la porte de la concession, au travers de la presse, des retours d’essais sur internet etc …
    Par contre je reste dubitatif qu’un client de vraies DS se soit intéressé à ce SUV typiquement badgé par le marketing maison ! et je pense que dans 2 ou 3 ans la Jaguar aurait gardé une meilleure cote d’amour, et valeur de revente. Bonne route

    Répondre