Peugeot 5008 vs Citroën C6 : le débat présidentiel !

La Peugeot 5008 est-elle à la hauteur de son statut de voiture de la présidence française ? Pour le savoir, nous l’avons confronté à la Citroën C6, référence nationale en tant que voiture présidentielle.

L’avis des Petits Observateurs !

20 commentaires au sujet de « Peugeot 5008 vs Citroën C6 : le débat présidentiel ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. FG

    Il est moussssèèèè! M. Le Président, pourrait-on disposer d’une compilation de tous vos « il est moussèè » s’il vous plaît ?

    Répondre
  2. ericdu76

    Je suis quand même surpris que POA est pris le DS7 en grippe …
    Renaud qui apprécie le cuir des jaguar et le confort de la C6 devrait essayer cette voiture avec le moteur Essence Puretech 225, c’est un régal.

    Et ne me parlez pas de la face avant bling-bling à cause du chrome … quand on voit le nouveau Touareg !!!

    Répondre
  3. MF67

    Débat intéressant !
    Roulant exclusivement en Citroën hydraulique, moderne et ancienne, je reste convaincu de la suprématie indiscutable de cette suspension en matière de confort. Et ayant voyagé plusieurs fois en 5008, je confirme cette suprématie de la C6 quant au niveau de confort obtenu. Mais la 5008 reste néanmoins assez confortable à mon goût, avec un problème, la place aux jambes à l’arrière n’est pas suffisante (surtout sièges avancés, en configuration 7 places) . La 5008 est une très bonne voiture, mais elle n’est pas présidentielle, dans le sens où l’on est mieux à l’avant qu’à l’arrière. La C6, elle, offre un espace idéal pour que le passager puisse voyager confortablement, et en cela, elle est présidentielle. Elle se rapproche d’ailleurs en cela de la CX Prestige des 70’s/80’s et de son espace immense à l’arrière.
    Ensuite, la ligne générale de la C6 la place tout de même dans la cour des berlines statutaires éligibles au statut de char de l’état. A contrario, la 5008, reste un SUV, et ne me parait pas forcément « présidentiable ». C’est peut-être aussi une affaire de goût…

    Mais la problématique, est aussi celle de l’absence d’une véritable remplaçante de la C6: Quelle voiture française pourrait prendre la succession de la Citroën dans le parc élyséen ?
    La DS5 est trop « petite », idem pour la DS7. Reste alors à la rigueur, la Talisman et la 508, mais ont-elles l’aura de la regrettée C6 ? Je ne le crois pas. C’était quand même la meilleure berline française des années 2000… Et finalement, je trouve que bien qu’ayant été arrêtée depuis longtemps, elle n’a pas si mal vieillit cette C6.

    Répondre
  4. ques

    Je roule en C6, et j’ai vu le 5008 en show room chez pizo.
    A l’arrière, la C6 EST présidentielle (confort, inclinaison dossier, matières, longueur aux jambes, accoudoir) : c’est feutré, c’est luxe, c’est pour Chirac ! La 5008 est à l’arrière pour enfants ou ados (sièges raides, tablettes plastique, absence d’accoudoir, puisque le milieu est lui même un siège indépendant) : c’est comme un bon vieux monospace, d’ailleurs le 5008 est un monospace relooké en SUV. Un genre de bétaillère à famille nombreuse, avec le vomi du bébé, les miettes des sandwitchs et les auréoles des sodas !
    A l’avant, la 5008 valorise le « pilote » avec tous ses gadgets et ses écrans, mais le moteur est un 3 cylindres ! lol ! Dans la C6, le conducteur n’est pas un pilote mais un chauffeur de maitre ! Il drive une péniche toute en douceur, avec un gros moteur onctueux. Perso j’adore, c’est pour ça que je suis content de ma C6. Elle est aristo, le 5008 n’est que popu-chic : la voiture de Mr tout le monde.

    Répondre
  5. Grégory Lopez

    Cette semaine en allant au boulot j’ai suivi une C6 noire, impeccable, vitres teintées et immatriculée 75 (je suis a toulouse). Je me suis demandé quel personnage politique elle pouvait transporter, en tous cas sa stature présidentielle ne fait aucun doute, on s’attend à en voir descendre un De Gaulle des années 2000. (Bien que le président qui a beaucoup utilisé des C6 etait beaucoup plus petit…)

    Répondre
  6. Miata-Boy

    Je suis certainement un (déjà) vieux ronchon, mais ce qui m’ennuie dans cette conception uniforme des véhicules présents au sein d’une même gamme c’est que je suis parfaitement incapable de différencier, dans la rue, un(e) 3008 d’un(e) 5008… ce qui est quand même dommage.
    A part ça, ce(tte) 5008 reste un plutôt bel objet automobile et sa conception semble qualitative comme l’ensemble des Peugeot d’aujourd’hui. Et ça c’est bien.

    Répondre
  7. Nabuchodonosor

    Débat présidentiel oblige : Le changement, il l’a dans le cul !
    Car de sa proue jusqu’au montant B, les différences entre le 5008 et le 3008 ne sont que poudre de perlimpinpin, à la motorisation près.
    La disruption est derrière. Un empattement allongé d’une vingtaine de cm lui permet de supporter son gros bottom up cubique, ce qui constitue son ipséité.
    Faut bien tout ça pour emporter un Président, sa trousse à outils, sa mallette nucléaire…
    La carabistouille est qu’au volant, le chauffeur se pense en 3008, sans le cortège, le protocole ni tout le toutim logistique derrière… C’est croquignolesque et doit lui faire tout drone.
    Bien qu’il se veuille jupitérien et malgré mon irénisme je crains in petto que le 5008 ne soit qu’un palimpseste de 3008, un galimatias parfaitement inintelligible.
    😉
    Nabu 1er

    Répondre
    1. Thierry

      Depuis toutes ces années que je lis POA …. les écrits de Nabu sont toujours les plus remarquables ! Tu dois y passer du temps, ne serait-ce que pour nous coller, comme ce jour, des mots tout droit sortis de @Quotidien …. euh pardon de E. Macron ! En tout cas félicitations pour cet humour magnifique, et ces pseudos toujours aussi drôles !!! POAmicalement …

  8. Philippe

    Tres sympa ce reportage. J’ai eu une C6 comme voiture de societe il y a maintenant longtemps et je viens de recevoir un 5008 hdi 180 en ba8 . On ne peut pas comparer serieusement mais la c6 etait une autoroutiere d’enfer , avec le v6 240 . La 5008 c’est autre chose, de l’espace, super fonctionnel et en meme temps un vrai plaisir de conduite, des techno bien mises en valeur et utiles. J’ai pris un 5008 pour le coffre mais c’est un bonheur de conduire cette auto. Succès mérité amha.

    Répondre
  9. Guillaume D.

    Alors, pour info, le grand rangement réfrigéré dans l’accoudoir central, il y avait déjà dans la première génération de 3008/5008. Super pratique car on peut y mettre une bouteille d’eau de 1,5l: c’est suffisamment rare pour le souligner!
    Concernant les sièges de la 3ème rangée, petite observation: ils sont extractibles, et ce, très facilement! Ça permet de dégager un rangement supplémentaire dans le coffre. Le maintien des ceintures de la 3ème rangée est astucieux (grâce à un discret aimant).
    Pour ma part, malgré mon grand gabarit, pas de souci avec l’icockpit. Petite astuce: si j’ai l’habitude de régler mes sièges au plus bas dans une berline, il ne faut pas hésiter à relever un petit peu son siège dans le 5008 (et plus généralement dans un monospace ou SUV) pour trouver la position de conduite idéale dans ce véhicule, c’est d’ailleurs ce qu’évoque le premier Ministre à un moment donné.

    Pour le reste, j’abonde dans votre sens: l’EAT6 était déjà pas mal (plutôt prédictive), l’EAT8 est dans la même veine, les 2 rapports supplémentaires aidant certainement à réduire la consommation à vitesse soutenue. Et le 3 cylindres puretech est assez surprenant: il fait le job!

    En conclusion, ce n’est certainement pas un véhicule présidentiel, mais c’est un SUV bien pensé et agréable à vivre: tout ce qu’on attend d’une voiture familiale!

    Répondre
  10. Nabuchodonosor

    C’est sympa d’avoir laissé l’intro à Julien porte-parole du Gouv. POA.
    Cela montre que rien n’est immuable, que la voiture du Président d’hier ne sera pas celle du Président de demain. Comme tout le monde aujourd’hui porte des jeans ou des baskets il faut se faire à l’idée que l’on ne distingue plus nécessairement la classe sociale par la bagnole. Qu’il neige qu’il pleuve ou qu’il vente ce gros 5008 fera le job quel que soit votre job, quand bien même vous seriez le Président, le number one.
    Bon, ce n’est pas trop ma tasse de thé, comme vous Renaud j’ai été formaté autrement. Et puis le transgenre me gêne, on le présente comme un SUV, je vois un monospace déguisé avec le cockpit d’une compacte, sentiment qui semble se confirmer à son volant… Et les incrustations de faux carbone c’est pour dire quoi, qu’elle n’en oublie pas la sportivité ? J’ai le sentiment d’un fourre-tout malgré tout. Elle n’est pas laide, probablement bien pensée, bien finie et très efficace sur la route, mais elle n’a pas, du moins pour ce que j’en perçois au visionnage de votre vidéo, ce chien, ce caractère qui fait qu’on la choisit pour la faire sienne, se l’approprier. Mais comme je suis à l’ancienne, je ne parviens pas à sortir de mes critères de bagnolard… Déjà que toutes ces aides nous enlève du plaisir de conduire, si on ne peut plus contempler une belle auto, alors que nous reste-t-il ?

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      Le dessin de la C6 est magnifique, mais je la trouve tout de même difficile à assumer. Son positionnement dans mon esprit est incroyablement étroit. Je l’associe (en tant que véhicule neuf) aux adjectifs : exclusivité et autorité. J’ai du mal à imaginer l’acheteur type de cette C6 à sa sortie.

      En revanche, j’ai adoré la C5 II. Le dessin était consensuel, dynamique, statutaire sans trop en faire, à la fois classique et dans l’air du temps. J’ai roulé dedans en version hydractive et j’ai eu honte sur le moment de posséder une voiture allemande que j’ai acheté en réaction à la mauvaise image des voitures HdG française. Tous les clichés sur les voitures françaises, véhiculés depuis des décennies, s’envolaient à son bord. Cette C5 II, j’insiste sur le II, était bien finie, d’un incroyable silence de fonctionnement et d’un confort inconnus sur les voitures allemandes.

  11. Chapman

    Ah ça y est vous avez votre drône!!! Chouette, ça fait de belles images.
    Vous avez réussi à me donner envie de m’approcher de cette auto….enfin, de la 3008 plutôt, parce que celle ci est un peut trop imposante pour mes besoins. Je ne suis pas fan (du tout) du e-cockpit mais je dois bien reconnaître que la présentation est plus que flatteuse. Sinon, je suis probablement comme Renaud, plus amateur de grosse cylindrée à la puissance « suffisante » que de petits moteurs survitaminés qui me poussent toujours à abuser de leur top bonne volonté me transformant petit à petit en vrai délinquant de la route. En fait ces petits moteurs donnent envie de toujours et encore les mettre à l’épreuve quand les gros nous rassurent et nous tranquillisent.
    Floriane m’a beaucoup manqué! pas vous?

    Répondre
  12. Roberto

    Assez d’accord sur le bruit du coffre qui est horrible sur une C6!!! Il devait rester des stocks de coffres de CX! C’est le même bruit. Une histoire de marketing immersif sans doute! Petite erreur sur le mode sport: 2 actions possibles: sur les supensions avec le petit bouton de droite et sur le moteur avec le petit bouton de gauche (Qui gère les départs sur sols glissants aussi!). Je ne fais pas le malin, j’ai mis 2 ans pour m’en apercevoir! 😉

    Répondre
    1. ques

      mais non, le mode sport n’agit pas sur le moteur mais sur la BOITE qui pousse les rapports plus haut. L’autre mode sport est bien celui des suspensions ! dès qu’on met deux trois subtilités sur une voiture, 80% des utilisateurs sont paumés.