Jaguar XJR Supercharged : Griffe de fer dans patte de velours

Par Patrice Vergès. Cette année, la mythique Jaguar XJ souffle le 50eme anniversaire de sa naissance. Dans la famille XJ évoquée de nombreuses fois sur POA, nous avons choisi la XJ8 de la fin des années 90 dans sa livrée la plus sportive XJR Supercharged.

Les 5, 04 m de long opposés aux 1,31 m de haut allongent encore le profil interminable de ce modèle

En 1994, Jaguar, alors sous la tutelle de Ford, lançait la 3eme génération de la berline XJ sous le vocable X300. Par rapport à la précédente XJ 40, Jaguar était revenu à une silhouette plus proche de la première XJ de 1968 moins anguleuse et avec une face avant à phares ronds. Dès 1996, les moteurs 6 cylindres en ligne furent remplacés par un nouveau V8 à 24 soupapes double-arbre en 3,2 l (243 ch) et 4 litres (293 ch) sous le nom de XJ8 (X 308).

La 3eme génération de la XJ reprenait sensiblement la silhouette du modèle 1968 avec des formes plus rondes, une ceinture de caisse plus épaisse et 4 phares ronds

375 chevaux !

Face à la concurrence des BMW et Audi 8 cylindres, Jaguar concocta une version plus sportive baptisée XJR Supercharged. Comme sur le coupé, un compresseur accroissait la puissance du 4 litres à 375 chevaux. C’est cette version que possède Jean Pierre.

 » J’ai toujours rêvé de rouler en Jaguar, surtout en ancienne particulièrement en XK 140. Puis, un jour de 2007, en Belgique, dans un garage j’ai découvert cette XJR de 2001. Venant d’Allemagne, elle semblait neuve totalisant moins de 60 000 km. J’ai eu le coup de foudre autant au niveau de sa silhouette que de son habitacle avec ses sièges en cuir clair. Même si son prix était raisonnable, ce n’était pas un achat bien raisonnable, mais j’ai craqué. Il y a plus de 10 ans et les 30 000 km parcourus à son volant ne sont que du pur bonheur ! « .

Très belle planche de bord en bois précieux avec un habitacle entièrement tendu de cuir sur cette finition

Du cuir, du bois, c’est une Jaguar et c’est beau

Si je vous dis que la nouvelle Alpine A110 est plus habitable que la XJR, vous n’allez pas me croire. Si on dépasse 1,85 m, il faut baisser cruellement la tête pour se glisser dans l’habitacle tendu de cuir et de bois précieux. Il est vrai qu’elle est étonnamment basse avec seulement 1,31 m de haut pour plus de 5 mètres de long. Rapport générant un profil étonnamment élancé par rapport aux dernières Jaguar. Dans sa version XJR chaussée de jantes de 18 pouces avec sa calandre noire grillagée, son habitacle surbaissée, elle dégage encore une sacrée allure fusionnant subtilement l’agressivité et la classe. Une Jaguar n’a pas d’âge !

Double sortie des échappements, sigle XJR et jantes de 18 pouces caractérisent ce modèle

D’abord un moteur !

La salle des machines. 4 litres V8 32 soupapes à compresseur Eaton. 375 ch !

La XJR c’est d’abord un moteur et quel moteur ! On soulève le grand capot avec respect pour découvrir l’imposant V8 ou sont gravées en grosses lettres surpercharged sur le compresseur situé entre les cylindres. Tout un programme ! Se réveillant sur un ralenti à 500 tr/mn, le fauve ne glougloute pas comme un gros bloc US. Il gronde plutôt avec discrétion dans une sonorité ouatée par le compresseur Eaton refroidi par eau. Belle mélodie riche. Équipée d’une boîte automatique d’origine Mercedes V12 à 5 rapports, le fauve fait patte de velours en ville. Si on ouvre les gaz, il sort ses griffes en toute sa rage. Il est déconseillé de l’utiliser en boîte sport en ville, car malgré l’anti-patinage, sur routes mouillée, la XJR se met à l’équerre à chaque démarrage. Il est vrai qu’il y a 535 Nm (!) de couple à passer aux roues arrière aussi épaisses soient-elles.

La XJR pointait à 250 km (bridée) et surtout engloutissait le 0 à 100 en 5,3 secondes et le 1000 mètres en 26 secondes avec des relances encore plus percutantes. Mieux qu’une Porsche de l’époque. Lorsque les Mercedes AMG et BMW M5 se sont pointées, Jaguar l’a équipée d’une carrosserie aluminium plus légère et poussé le V8 à 4,2 l et plus de 400 ch pour leur résister.

Dessin très réussi de la console centrale. Il y a encore un lecteur de cassettes

Mais aussi du bois précieux et du cuir

Cela dit, malgré sa suspension pilotée réglable et affermie par rapport à la version normale 4 litres, avec son poids de 1800 kilos, la XJR était plutôt une machine à avaler les autoroutes qu’à grimper le Tourmalet. Elle demeurait fidèle à la philosophie des Jaguar ; de la vitesse dans une ambiance cosy. Là, nous sommes servis. Avec une planche de bord au dessin admirable toute en rotondités, du bois et du cuir partout, on a envie de partir en balade avec la voiture.

Dans ses nombreux sujets sur la XJ sur POA, Renaud a évoqué la fausse mauvaise réputation du manque de fiabilité de ce type de Jaguar. C’est confirmé par Daniel qui a parcouru sans problème 40 000 kilomètres avec sa XJR qui tourne comme une montre suisse. Après reste l’entretien avec une conso plus raisonnable qu’on ne le croit variant de 13 à 18 litres et les révisions d’usage honnêtes effectuées par son ami Olivier du Sporting Garage, spécialiste des Jaguar. Seuls les épais Pirelli P Zéro de 255X 18 peuvent alourdir le budget d’entretien surtout si on a le pied lourd.

Petite balade dans les vignes du bordelais pour tester les 375 chevaux

Des prix raisonnables

Vous le savez, les XJ d’occasion sont proposées à des prix raisonnables. J’ai cherché un peu sur le net et déniché des XJR entre 8000 et 13 000 euros seulement. Jean Pierre le sait.  » Vu le prix que je la vendrais, je préfère évidemment la conserver. Elle offre un rapport prix-plaisir-performance exceptionnel. J’ai pratiqué la compétition automobile et parfois je me fais plaisir avec. C’est un avion de chasse ! Je ne l’utilise que sur de grands trajets et c’est un vrai bonheur de rouler dans cette ambiance cossue, avec cette réserve de puissance sous le capot et cet étonnant silence intérieur seulement troublé par le bruit du vent dans les rétroviseurs ».

Donc pas question de la vendre pour notre passionné qui possède aussi une Jaguar Mark 10 3,8 l 1963 qu’on vous garde au chaud pour une prochaine fois. C’est sûr, Jean-Pierre (Jeep pour ses amis) est un homme de goût !

« Jeep » est un passionné de belles voitures notamment de Jaguar

L’avis des Petits Observateurs !

25 commentaires au sujet de « Jaguar XJR Supercharged : Griffe de fer dans patte de velours »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. thierry

    j’ai la chance de posséder une jaguar xj40 xjr . Eh oui ce sont les toutes premieres xjr qui n’étaient pas boostées par un compresseur ,mais dont le moteur était retravaillé par TWR , peu d’exemplaires ont été produits ce qui les rend aujourd’hui très rares . Jaguar qui voulait donner une image plus sportive avait donné mission à Tom Walkinshaw Racing de fournir deux véhicules « sportifs » , un sur la base très sage xj40 l’autre sur la base du coupé xjs . La mission est plutôt réussie car cette 40 là est un pur bonheur !!! je ne m’en lasse pas surtout après avoir possédé la placide xj40 3,2litres qui est certes attachante mais un peu « pépère » . bref j’espère la garder longtemps ,mais pas de soucis après 26 ans et 200 000kms elle est pimpante ,et surtout elle « envoie » comme au premier jour.

    Répondre
  2. Paul

    j’ai la change d’avoir une des 500 « XJR 100 » depuis 2008 et je confirme; la fiabilité est au RDV 🙂
    Je me suis garé ce week-end à coté d’une Peugeot 307; la jaguar était nettement plus basse…..la classe
    A ceux qui en rêve…foncez !

    Répondre
  3. Pascal DeVillers14

    Bonjour,
    Coté audio ,c’est d’un autre âge radio cassette et te et même la radio est bloquée sur Nostalgie.
    La XJR c’est vraiment un des plus beaux modèles JAGUAR, le félin dans toute sa splendeur, voiture élancée prête à bondir.
    Franchement sur POA il y en a pas un pour relever l’autre…
    Je ne sais plus quoi faire , toutes les semaines je suis obligé de retourner voir l’agent immobilier qui me recherche un garage et à chaque fois ,il faut ajouter des M2.
    Pascal

    Répondre
  4. Christophe

    Fluidité et harmonie se sont incarnées dans cette oeuvre intemporelle. Elle synthétise les 2 modèles que je possède (xj6 série 2 et s type 3.0) et comme on touche au divin, je n’exclue pas d’en faire mon 3 ème élément de la sainte trinité (même si la XK 150 pourrait me faire perdre la raison -et mon plan épargne logement-)…

    Répondre
  5. Fabrice

    C’est une vraie Jag et donc une voiture extraordinaire. La mienne est dans la famille depuis toujours (20 ans cette année) et a 217000 kms sans le moindre problème. Un ami a même parcouru 495000 kms avec la sienne sans ouvrir le moteur! Mais que reste-t-il aux allemandes?

    Répondre
  6. Pierre

    J’ai toujours rêvé d’une Jaguar XJ. Mais j’ai toujours été arrêté par les problèmes récurrents de fiabilité. Une XJ8 est plus solide que les 6 cylindres ? Belle voiture !

    Répondre
    1. Philippe

      X308 3,2 plus de 200 000 km, du plaisir chaque fois que je tourne la clef de contact. Cette voiture n’a pas de problèmes de fiabilité tant qu’on l’entetient régulièrement. Elle n’a même pas de fuites d’huile moteur. Presque anormal pour une anglaise

    2. henri

      Non, les moteurs V8 sont moins fiables que les 6 cylindres montés dans la x300 (les fameux AJ16).

    3. Yves

      Une Jaguar XJ est un véhicule très fiable du moment qu’elle est entretenue dans la plus grande règle du constructeur. Mon JX40 – 4.0L de 1991, a à ce jour 405 000 Km, Toujours le même moteur et même BVA

  7. Patrick

    On ne se lasse pas de Jaguar. Mordu depuis 2009 par le félin, il semble qu’il n’existe pas d’antidote. Ma XJ 40 de base et de 3,2 est plutôt paisible et avalé les kilomètres d’un Paris – Royan dans un confort ouaté. Cela dit, un peu plus de pêche ne me déplairais pas. C’est pourquoi une XK-R serait la bienvenue.

    Répondre
  8. Karim

    Depuis quelques semaines j’ai une certaine admiration pour les Jaguar XJ surtout la génération X 300 et celle qui l’a suivi . Ce sont certainement les vraies Jaguar . Quand on voit les Jaguar modernes telles que les XE et XJ on s’aperc Que ce n’est plus la même chose . De Maserati on peut la même chose . Les intérieures des Jaguar récentes se sont tellement germanisés , c’est sombre et austère , par exemple sur les photos de cette belle XJR il y a une gaieté qui touche . Depuis environ un an Jaguar a démarré sa gamme de SUV , j’ai trouvé le petit E Pace vraiment pas Jaguar du tout . Heureusement que Jaguar continue la F Type mais je tend à penser que une nouvelle XJ aurait du sens . Ça pourrait une belle voiture de grand tourisme alors que la F Type est plus sport .

    Répondre
  9. Boizard Vincent

    Heureux propriétaire d’une XJ 308 3.2, 40 000 km en 6 ans, je ne peux que confirmer la parfaite fiabilité.

    Pour moi les 243 cv du « petit » moteur sont bien suffisant et permettent des déplacements ouatés en famille. UN PUR BONHEUR !

    Je la garde !!

    Répondre
  10. Paul

    Cette belle XJ préfigure les lignes délicieusement vintage de la S type. A cette époque Jaguar a le vent en poupe puisque les XK F et R coupés et cabriolet dont la motorisation est issue sont déjà de dignes héritière de la Type E

    Répondre
    1. Boisselier

      Propriétaire d’une S-Type, et ayant eu auparavant 2 X308, j’ai toujours une petite envie de xjr x308.
      Sur ce, je vais faire un tour sur autoscout :v

  11. Georges Piat

    J’adore ces autos aristocratiques, la classe mais aussi un sacré moteur. J’ai fait un tour de XJ 12 automatique, bleu nuit, cuir bleu et conduite à droite… Si tu n’as pas essayé, tu ne peux pas comprendre !

    Répondre
  12. Xavier

    Cette série de XJ300, 308 est pour moi la dernière Jaguar qui soit dans la lignée de la création finale de Sir William Lyons ; sa forme est la version la plus conforme au modèle original , le moteur V8 n’est pas un moteur Ford mais conçu à 100% par les ingénieurs Jaguar , allonge et silence de fonctionnement irréprochable et fiabilité en prime ; moyennant un entretien régulier, c’est une youngtimer très agréable et sûre. Je possède une 4LV8 version Longue de 1998 et j’en suis plus que ravi.
    Merci pour cet article , GO POA 😉

    Répondre