Nissan Leaf 2018 : Ce que l’on ne vous dit pas

L’équipe POA découvre la nouvelle Nissan Leaf deuxième génération. L’occasion de tester les bornes de recharges Autolib et Betlib à Paris, et de discuter avec notre partenaire Jean Pagezy, courtier en location longue durée (PCA Services), à propos du tarif en LLD de la Leaf. Pour la première fois, une voiture électrique est plus compétitive face aux voitures thermiques. Découvrez l’offre de PCA Services : Nissan Leaf Acenta 150ch (option Peinture métallisée) : 309 € TTC /mois – Offre sans apport (bonus de 6000€ intégré aux loyers) sur 37 mois et 35.000km incluant l’entretien complet du véhicule et la garantie perte financière.

 

L’avis des Petits Observateurs !

27 commentaires au sujet de « Nissan Leaf 2018 : Ce que l’on ne vous dit pas »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cédric Moret

    Merci POA pour ce reportage! que je viens de re-regarder avec grand intérêt
    Expert dans le domaine de la mobilité électrique, je suis convaincu par ce genre de véhicule et par sa pertinance sur nos routes françaises (Mr le 1er ministre, si vous m’écoutez…;-)
    De manière à comprendre l’usage de la recharge, je vous propose de nous rencontrer pour vous proposer un « decriptage » pour nos petits observateurs au sujet de l’infrastructure de recharge, comment ça marche, etc ..
    > autolib, où en sommes nous ?
    > comment accéder aux réseau de bornes sur la voie publique ?
    > les réseaux d’itinérance (Gireve) et réseaux de superchargeurs (Tesla, Ionity, Sodetrel, etc)
    > la recharge en copropriété, à la maison ou sur son lieu de travail
    > les technologies disponibles : T2, Chademo, Combo CCS
    > Les bornes connectées et les applications Smartphone

    Bravo pour vos reportages et à bientôt j’espère

    Répondre
  2. Filou_75

    Bonjour Président,
    je roule en A3 e-tron depuis un an en utilisant les bornes Belib pour me recharger à Paris et même si cela vous a paru difficile c’est globalement assez simple avec un minimum de pratique. Une fois que vous avez reçu le fameux badge qui va bien cela marche très bien. Autre avantage, la borne du milieu vous permet de vous recharger entre 20h et 8h le lendemain pour un coût nul. Compte tenu du nombre encore peu élevé d’utilisateurs et du nombre croissant (mais très lentement) du nombre de bornes Belib, il est assez facile de se recharger à faible coût.
    Comme mentionné par un autre petit observateur, le stationnement est également gratuit dans tout Paris (avec un disque bleu) pour une durée de 6h consecutives.
    Bref, je suis pleinement satisfait de mon achat hybride et je n’y vois que des avantages.

    Répondre
  3. Sebastien Doutreligne

    Merci pour ce reportage.
    Le stationnement gratuit pour les VE à Paris c’est 6 heures depuis janvier 2018 !
    Sinon les prises Be’Lib, je confirme : ça reste pas évident du tout… Je fais pas mal d’allers-retours Vernon-Paris en Hyundai Ioniq 100 % électrique (super caisse. A quand l’essai ?) et je me suis trouvé une station où la borne fonctionne et ne se met pas en défaut avec une prise Combo branchée.
    Plus généralement, ce qui n’est pas évident quand on se déplace en VE au-delà de l’autonomie nécessaire pour l’aller-retour maison, c’est de prévoir un plan B au cas où la borne prévue pour se charger ne fonctionnerait pas… ce qui n’est pas possible sur les autoroutes à ce jour. En général, on trouve une solution, si on est armé de plusieurs badges et en préparant bien son trajet.
    De mon point de vue, les désagréments causés n’arrivent pas à la cheville des multiples facettes du plaisir (conduite, finances, écologie, son Infinity pour la Ioniq) que procure au quotidien le fait de se déplacer en VE.
    Et sinon, le e-pedal, ce n’est pas une nouveauté, on est bien d’accord. La i3 de BM a un dispositif similaire. La Ioniq également.
    Merci pour votre média, très apprécié.
    Et encore plus quand vous causez VE !

    Répondre
  4. Wrangler man

    Bonjour à tous,
    Je serai curieux de reproduire l’experience en Suede ou en Norvège pour voir comment ça se passe chez eux.
    Belle journee

    Répondre
  5. Pi

    Monsieur le Président…

    Pour votre information, je n’ai jamais passé aussi peu de temps à « recharger » mon véhicule que depuis qu’il est électrique… 5 secondes pour la brancher et 10 secondes pour la débrancher, soit 15 secondes le plein… Avec une borne de recharge à domicile !

    Sans borne de recharge à domicile, il faut s’armer d’une app et de quelques cables (un T2 au format officiel européen et un T3 pour les franco-français que nous sommes et qui n’appliquent pas à la lettre les normes européennes comme sur les stations Autolib).

    Pour l’app : https://chargemap.com/map

    Sur cette app, il est facile de filtrer pour ne voir que les bornes publiques de charge rapide… (en T2 ou en ChadeMo)…

    Les stations BeLib sont des stations de charge rapide, mais malheureusement Madame Hidalgo prends quatre fois plus de temps à les construire que dans ses annonces tonitruantes…

    Enfin… Il reste la communauté des conducteurs de V.E. qui pourrait vous aider avec plaisir… Et vous n’auriez plus besoin que de quelques minutes pour recharger votre V.E…. Voire quelques secondes !

    Appel de phare !

    Répondre
  6. Chapeau Stéphane

    Bonjour POA,
    Encore une fois votre reportage est très intéressant.
    La Nissan Leaf ne ressemble pas à une voiture électrique, le temps de charge est beaucoup trop long ,…,
    21 heures,…,
    Il faut deux Nissan leaf pour pouvoir partir tous les jours au travail en voiture électrique.
    Chapeau Stéphane

    Répondre
  7. lp2b

    Je tiens avant tout remercier la très belle Mme Nissan pour cet essai de la «  »Leaf 2018″ »

    Après le visionnage du reportage une voiture très bien conçue Mr Le Président et qui a pas mal d’atouts en sa faveur «  »personnellement j’ai une préférence tout de même pour la i3 de chez BMW » ».
    J’ai remarqué que le freinage est identique à la i3 dès que nous levons le pied de l’accélérateur avec en prime la recharge systématique ((contrôle sur tableau de bord)).
    Hélas de nouveau surgit le lendemain Mr Le Président une nouvelle fois le très très très très gros problème de la recharge de la Nissan malgré votre pass {{non pas Navigo}} mais Nissan Mr Le Président & Julien .
    Comme dirait Mr Le premier Ministre ………. POA c’est la vraie vie ! ! ! +++++ l’angoisse lors de la recherche d’une borne afin de recharger le véhicule !
    5 années que vous disposez d’un véhicule électrique et rien n’a évoluer depuis Mr Le Président ………. Dramatique comme constat ! ! ! !
    Vous le dites si bien Mr Le Président à Paris très difficile de trouver chaussure à son pied pour recharger les véhicules électriques alors imaginez vous un peu par exemple en Corse en Auvergne en Bretagne etc etc
    Il nous faudra suivre avec grande attention l’ensemble de l’évolution de toutes les bornes qui seront misent en place dans les mois à venir.

    Pourquoi la marque TESLA au fin fond de l’Aveyron à positionner des bornes pour sa marque {il y a quelques jours je vous avez adressé des clichés à ce sujet} ?

    COURAGE sera le mot de la fin

    Répondre
  8. Mat Ador

    Allez, je vais faire mon Premier Ministre : « On ne le dit jamais assez » mais POA ça se passe dans la vraie vie !

    Quant à la Life de la Leaf, merci Madame Nissan pour cet essai très instructif nous permettant de conclure que quand ça roule c’est le top mais à l’arrêt c’est le flop. Cela ne fait toutefois que rejoindre la problématique de toutes les autres électriques, Mia compris Président, à l’exception des protégées d’Elon qui, en bon visionnaire, a développé à grand frais son propre réseau… On comprend maintenant un peu mieux ses choix. Tout comme ceux de Toy’ que j’ai vu promouvoir récemment dans une pub l’hybridicité sans recharge… En attendant l’hydrogène.
    Dans Automobile sont juxtaposés les mots Auto et Mobile, c’est-à-dire Charles, va pour mes amis et pour mes amours, mais pas pour mes emmerdes…

    Ne soyons pas « bornés », ouvrons les yeux. Trouvez-vous cohérent qu’à la veille de la voiture autonome, qui aura certainement la capacité d’aller faire sa recharge toute seule comme un grande, on en soit encore à un système manuel de branchement avec des fiches et des câbles multiples qui pendouillent au dehors de partout ? On a entendu parler de l’induction par-ci, de la route connectée par-là, c’est intéressant mais où en est-t-on concrètement ? Je pense qu’il serait plus efficace de balancer les aides dans les infrastructures, au moins le profit ne finirait pas dans un paradis et l’investissement resterait sous les yeux du contribuable… Enfin, avoir une politique européenne cohérente de bout en bout serait fort apprécié par tous les citoyens de l’Union.

    Mat Ador, citoyen militant pour la vraie vie.

    Répondre
  9. Georges Piat

    Bref, on est pas sorti de l’auberge !
    J’aimerais savoir pourquoi, bien souvent, les voitures électriques ont un design si rebutant ?

    Répondre
    1. Mat Ador

      Sans doutes pour faire peur aux thermiques qui voudraient se stationner sur les emplacements réservés…
      😉

    2. Michel

      La première je la trouve vraiment « moche », celle ci a un design acceptable, reste le probleme de la recharge
      au début de l’automobile, la couverture en station service n’était pas aussi dense, et les auto embarquaient souvent des bidons d’essence, a quand des accus de secours type piles « WONDER » pour recharger entre 2 points de charge

  10. Gérald

    Et dans 20 ans nous aurons le même problème pour trouver une station qui vend encore du pétrole…
    Une petite question, vu la galère du stationnement dans Paris, une fois que la voiture est chargée, on est verbalisé si on squatte la place ?

    Répondre
  11. 2rak

    ça a vaguement un rapport mais je me pose la question depuis les premiers essais de voitures électriques avec des super chargeurs: on va prendre une date et un modèle du segment comparable; bref en 34, sortie de la citroen traction: combien de kilomètre entre chaque station service en moyenne ? quelle était la couverture en europe ? on faisait le plein dés que l’on voyait une pompe à essence par précaution ?

    Répondre
  12. Chapman

    J’ai eu l’occasion d’essayer la version précédente et j’ai été conquis immédiatement par l’évidence de cette voiture. On l’a fait immédiatement sienne, comme une évidence.
    Par contre, la recharge….. On a pas le cul sorti des ronces comme on dit dans mon coin ha ha. !.

    Répondre
  13. Arnaud T

    C’est bizarre, quand-même, trois hommes partis à l’aventure sans avoir pensé à prendre le 06 de Madame Nissan aperçue en début de séquence. Elle vous aurait guidés, avec son sourire à distance… Plaisanterie mise à part, toutes ces bornes ne sont pas aussi aisées à utiliser qu’elles pourraient en avoir l’air. Il n’y a pas longtemps, je me suis retrouvé embarrassé pour payer mon heure de stationnement devant une de ces nouveautés installée dans une petite ville : je cherchais à utiliser l’écran comme s’il était tactile alors qu’il ne l’était pas, il fallait valider les choix, étape après étape, à l’ancienne, oserais-je presque affirmer. Le monde du numérique évolue tellement vite que l’ergonomie peine à suivre.

    Répondre
  14. Maxime de Nice

    Au chapitre des petites observations inutiles-mais-indispensables, je me permets de remarquer la Toyota Corolla E80 à coffre à 4:44… Sans doute la dernière de Paris !

    Répondre
  15. Francois

    Bonjour,
    j’aime bien cette leaf, elle correspond bien aux déplacements urbains, beaucoup de qualités et super agréable une fois ses spécificités intégrées. Sans doute une des meilleurs dans sa catégorie. Pour le reste hélas tout est dit…coté recharge rien n’a changé depuis des années et quand on a la chance de trouver une station, on se trouve face a un certain nombre de difficultés, soit comme le montre le sujet votre carte pass n’est pas valide ou pas reconnue, soit toutes les bornes sont occupées voire squattées depuis des heures ou des journées et enfin quand vous trouvez la bonne station, que votre carte est reconnue, qu’ il y a les bonnes connexions donc la délivrance en prévision… et bien la station ne charge pas ou alors moins qu’a la maison… Tout ça pour dire que les infrastructures pour la recharge des véhicules électriques a pris un retard immense qui va a l’encontre de toutes les déclarations de nos incompetents politiques et que cela freine terriblement le développement de la mobilité électrique.
    Je roule également en thermique et j’apprécie de ne pas avoir ces contraintes qui me gâchent le plaisir de me déplacer autrement en faisant un effort ( surtout financier hélas..) pour contribuer a une meilleure qualité de vie en agglomération.
    Francois

    Répondre
  16. Miata-Boy

    L’expression du jour : « On dirait une poule qui a trouvé un couteau », exprime l’incompréhension de quelqu’un, devant une situation qui le dépasse.

    Répondre
  17. Nabuchodonosor

    Résumons : les loueurs font le pari de la bonne tenue de la valeur de revente parce qu’aux vues des difficultés à recharger, ce type de véhicule n’aura probablement qu’un très faible kilométrage en fin de location… Et les plugs seront quasi neufs…
    🙂
    Pardon Mr Pagezy je plaisante bien-sûr, mais de cet excellent reportage il ressort que cette auto, c’est un peu Dr. Jekill & Mr. Hyde. Un coût d’achat raisonnable ou de location très compétitif mais une recharge hors les murs pour le moins aventureuse… Une normalisation serait la bienvenue…

    Vous résumez cependant très bien Renaud, compte tenu des infrastructures disponibles, elle est parfaite comme « seconde voiture » dans la mesure où l’on est wallboxé à la maison et que l’on dispose d’une prise complémentaire au boulot. Le reste est poésie…

    Me vient une question à 2 watts : Les véhicules électriques bénéficient d’un bonus incitatif à l’achat et d’une exonération de la TVS pour les entreprises, bien. Mais qu’en est-il du barème kilométrique pour le remboursement des frais, faut-il s’en tenir à la catégorie des < 3CV sur le barème actuel des thermiques ?

    A vous lire.

    Répondre
    1. John Steed

      Nul besoin de programmer l’obsolescence du véhicule, la borne se débrouille très bien toute seule.

  18. Delahaye Mickael

    Bonjour les petits observateurs.
    Voilà un essai des plus pertinent. Une voiture faite pour la ville, maniable, silencieuse, pratique, pas trop de clinquant. Bref la voiture du quotidien. Concernant la recharge, je m’interroge sur les services de l’état et ceux de l’union européenne. Pourquoi autant de prise différent? Aujourd’hui l’EU impose dans les campings un modèle de prise dite « européenne ». Pourquoi ce n’est pas le cas pour les voitures électriques? Pourquoi n’impose t on pas un modèle de borne de recharge tout aussi normée? Plus voiture électrique sera simple, facile à recharger et moins coûteuse plus elle s’imposera. Aller à bientôt.

    Répondre
  19. Hakim Mansouri

    Reportage très intéressant qui montre la vraie vie et non pas les phantasmes de l’électrique. Moralité, les autorités ne sont pas encore au point et l’électrique n’est pas aussi souple que le thermique.
    PS: Julien, la mustang GT c’est quand même mieux. 😉

    Répondre