L’hybride rechargeable menacé par les nouvelles normes ?

La plus part des constructeurs suspendent temporairement la commercialisation de leurs motorisations hybrides rechargeables en l’attente des résultats des nouvelles normes d’émissions WLTP en septembre 2018. Cédric Fréour et Jean Pagezy de PCA Services, expert financer et marché de POA , nous expliquent les conséquences des changements de normes sur la re-définition des gammes des constructeurs automobiles.

L’avis des Petits Observateurs !

17 commentaires au sujet de « L’hybride rechargeable menacé par les nouvelles normes ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Delahaye Mickael

    Bonsoir à toutes et à tous,

    Et je bien je dis tant mieux. Ces véhicules prometteurs sur le papiers, écolo dans l’âme….. Ne sont en réalité que de grosse machine d’optimisation fiscale, en rien vertueuse. En effet les moteurs électriques ne compenseront jamais la production de CO2 de ces très gros moteurs. Ces voitures sont trop grosses, trop lourdes…….

    Répondre
  2. lp2b

    Comment vont s’organiser l’ensemble des constructeurs ?
    Déjà la fin d’une époque qui commence tout juste de prendre de nouvelles parts de marché et à progresser et convaincre les purs bagnolards !

    Ils ne nous reste plus qu’à passer maintenant aux voitures à pédales comme celles de nos enfants afin d’être certain de ne pas dégrader notre système planétaire !

    Répondre
  3. Pascal DeVillers14

    Bonsoir,
    Comme beaucoup qui ont déjà laissé un commentaire, il est évident que ces grosses voitures hybrides n’ont rien d’écologique en tout cas pour l’instant . Encore une belle preuve de la manipulation de masse entre industriels et politiques. Ont tue d’un coté pour mieux engaisser le sol de la nouvelle génération qui rapportera plus ,quitte à détourner les aides publiques aux profits de ceux qui n’en ont pas besoin, il suffit pour cela de regarder quels sont les acquéreurs de ce type de véhicule et force est de constater qu’ils n’ont pour la plupart nul besoin d’aide pour s’acheter une voiture.
    La vraie piste à étudier pour que ce concept soit logiquement écologique , c’est la guerre au surpoids de ces chars d’assauts qui devrait les rendre plus efficients ,moins chers . Mais qui dit plus léger dit moins d’options , moins de trucs inutiles et cela n’est pas pour plaire aux marques premium qui sont dans une logique du toujours plus .
    Pour le reste le concept de base est bon, une voiture deux en un ,électrique pour la ville et les petits parcours et une thermique pour les grandes distances sans le souci de la recharge,nul besoin d’avoir deux voitures.
    Attendons de voir en quoi la nouvelle norme européenne WLTP va faire évoluer la situation ,mais je reste assez septique sur la chose.
    Pascal

    Répondre
  4. Gran Turisto

    Moi qui croyais en une honorable fin de la civilisation à la Mad Max, où nous lutterions à mort pour quelques décilitres de super afin d’abreuver nos V8…
    Maintenant que je sais que ça va terminer en voiturettes de golf électrifiées ou pachydermiques SUV hybrides sans fil (ou avec?), le tout en LOA, j’ai l’impression que les courses poursuites vont perdre de leur intérêt…
    Pfff…

    Répondre
  5. Christophe BONNIN

    Les hybrides rechargeables seraient parmi les véhicules les plus vertueux actuellement ?

    – Peut être pour une Toyota Prius Hybride rechargeable avec son petit moteur thermique. Peut être…
    – Sûrement pas pour les prémiums Allemands qui ne font qu’utiliser la règlementation « foireuse » pour contourner les normes et continuer à rendre fiscalement vendable des moteur moyen ou gros qui ne le seraient plus (ou qui ne le seront bientôt plus) sans ce concours artificiel de la partie électrique rechargeable. Cette réglementation est foireuse précisément parce qu’elle considère cette partie électrique comme étant 100 % neutre sur le plan environnementale, ce qui, évidement, est faut.

    De toutes façons, Les clients de cette deuxième catégorie de véhicules sont précisément que des gros rouleurs… C’est à dire, le type de conduite pour laquelle la partie électrique rechargeable ne sera pratiquement jamais utilisée… (sauf lors de l’homologation).

    Cependant, si la norme WLTP pouvait réellement mettre fin à cette deuxième catégorie d’hybride rechargeable, ce serait une vraie bonne nouvelle. Malheureusement, on sait qu’il n’en sera rien. Ce qui se passe aujourd’hui, c’est simplement que les constructeurs vont retoucher leurs modèles afin que les véhicules soit optimisés au mieux avec le nouveau cycle WLTP. C’est ce qu’avait anticipé Volvo. Les autres constructeurs allemands le font simplement maintenant. Pour eux, le calendrier est le même… Ils arrêtent donc tous en même temps la production des anciens modèles. Ils annonceront prochainement la « version 2 » des modèles hybrides rechargeables « version 1 » qu’ils viennent d’arrêter de produire. Vous verrez que ces « versions 2 » s’en sortiront très bien avec le WLTP, comme Volvo l’a déjà fait.

    Donc… ne paniquez pas… En septembre, on pourra toujours acheter des gros moteurs thermiques dans des voitures de 2.5 tonnes tout en étant encore très loin du moindre Malus écologique…

    Tout va bien.

    Répondre
  6. Francois

    Bonjour,
    On a l’impression de la fin d’une époque…qui se termine par la mise a mort de l’auto plaisir, de l’auto liberté individuelle….dans ces circonstances je ne vais sans doute pas renouveler mes véhicules que je garderai jusqu’a la fin prochaine de ma vie d’automobiliste… J’ai été heureux de vivre a une époque formidable que n’existera plus…

    Répondre
    1. Pascal DeVillers14

      Bonjour,
      Même sentiment pour moi, mais il faut voir le petit côté positif de la chose, ne tardons pas si on le peut à s’acheter une des ces voitures de nos rêves qui seront bientôt du passé . Utilisons les uniquement pour le plaisir rien que pour le plaisir ,pour les balades,pour les vacances et entretenons les du mieux possible pour les faire rouler longtemps pour témoigner fièrement dans quelques décennies de ce que c’était que ces autos. J’espére seulement que nos énarques et consort n’inventeront pas un de ces trucs pour tuer cette petite par de rêves qu’il nous reste en inventant de nouvelles taxes redibitoires sur les véhicules d’occasions ne réservant plus ce plaisir qu’à une poignée de privilégiés tres argentés.
      Pascal

    2. aginda

      A revoir: L’émission TOP GEAR ,J Clarkson essayant une Aston vantage 12 cylindres sur de sublimes paysages écossais (à confirmer)…musique du moteur et symphonique °british »,
      commentaire si bien dit de sa voix grave et chaleureuse, »it is the end »…..(doors)….Nous avons eu la chance de vivre ça,parfois en dauphine ou en 2cv,mais nous étions si heureux et insouciants!
      bonne route

    3. Pascal DeVillers14

      Bonsoir,
      Superbe vidéo effectivement’j’adore. Dans le même genre je recommande celle de TOP GEAR dans laquelle J CLARKSON essaie l’ALFA ROMÉO DISCO VOLANTE , ce n’est que du bonheur pour les yeux et les oreilles.
      Le rêve continu.
      Pascal

  7. Nabuchodonosor

    Merci pour le scoop. Mais les Petits Observateurs savent depuis fort longtemps que le plug-in hybrid n’est qu’un leurre qui finira tôt ou tard par se retourner contre eux. Le moment semble poindre… De plus, les actions de groupe étant maintenant possibles en France, voilà les constructeurs devenu soudain méfiants, on aura au moins avancé à cet endroit. Diesel échaudé…
    Avec deux moteurs sous le même pavillon (de complaisance), à priori on n’a que l’embarras du choix. Mais chacun sait que l’usage exclusif de l’un des deux modes ne rend guère l’ensemble mobile efficient puisque alors il échoit ipso facto au groupe énergétique sélectionné de porter l’entière carapace de l’autre, devenu poids mort… L’affaire parait binaire tout comme semble l’appréhender Bercy, qui dans son raisonnement on/off classifie d’abord le plug-in hybrid comme vertueux, avant… de lui sortir le bâton…
    Pourtant une auto 2 en 1 peut prendre toute sa légitimé dans un usage combiné. C’est probablement l’opinion que l’on en a du côté de Göteborg. Comme pour le pendulaire en semaine qui part loin les week-ends ou en vacances sans avoir le besoin de changer d’auto et qui peut se permettre de rentrer sur Paris le dimanche soir en mode électrique, sans réveiller Madame Hidalgo… L’exemple est réversible et applicable également au pendulaire de province qui monterait visiter Paname… Ce qui, dans ces cas-là, si ceux-ci venaient à être trop nombreux, ne profiterait ni aux loueurs de courte durée, ni aux constructeurs, équipementiers et tout le toutim, mais à l’espace et plus globalement à l’environnement. Un ange passe…

    C’est que, ma brave dame, une consommation soutenue, ça rentre aussi directement sans les caisses de l’état. Un sou est un sou.
    😉
    Nabusaoulé

    Répondre
  8. Chapman

    Ça fait longtemps que nous savons que les « plug in hybrid » à l’allemande sont des leurres fiscaux. Comment croire à la vertu d’un V8 de 400 cv quand la batterie ne permet péniblement que 30 ou 40 km d’autonomie en restant cool du pied droit.
    Bon, Volvo semble vertueux, c’est bien mais vous n’avez pas parlé des Japonais et des Coréens très présent sur ce marché. Ne me dites pas qu’ils se sont retirés du marché aussi!!!
    Très instructif, merci pour l’info. On a pas fini de casquer si j’ai bien compris.

    Répondre
  9. JB

    Je commence juste la vidéo, mais commentaire sur la forme: la petite intro avec musique de fond, ça fait pas très POA. On dirait un lancement de Stéphane Plaza sur M6!

    Répondre