Lexus ES 300h : mieux qu’une Audi A6 ?

Découvrez la nouvelle Lexus ES 300h lors de sa présentation à Bruxelles en compagnie de Cédric Fréour et Julien Rosburger. Chaînon manquant entre la IS et la LS, la Lexus ES enfonce le clou d’un design très japonisant qui se différencie du classicisme allemand. Cédric et Julien nous livrent leurs premières impressions à bord de la voiture et interroge Didier Ric, designer et journaliste à l’Argus. Tous les 3 semblent d’accord, Lexus a trouvé son style.

L’avis des Petits Observateurs !

10 commentaires au sujet de « Lexus ES 300h : mieux qu’une Audi A6 ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Docteur_Oliv

    Pour un scoop, c’est moi qui suis en retard !!
    Bon Lexus c’est souvent un peu TOO MUCH mais ça vaut mieux que les premières.
    En 1994 j’ai conduit une berline 400 dont la seule originalité était un tableau de bord Bleu et Blanc super joli et inédit
    Pour le reste un bateau très difficile à faire glisser et un siège façon conducteur de bus ou Mercedes S des années 60. Traduction : l’assise est plate et se déplace verticalement d’un bloc.
    L’andernier un e IS 300 h sur parcours variés. Accélérations bonnes, Conso : génial même avec un pied assez lourd et une esthétique qui se fait remarquer mais pas caricaturale.
    Donc on attend l’essai.
    PS on parlera des RX plus tard….

    Répondre
  2. Philippe

    Bonjour

    ce n’est pas citroen avec ses gs, bx visa etc qui avait des satellites au dessus du compteur pour les phares, clignotants ?

    Répondre
  3. Pascal DeVillers14

    Bonjour,
    cette ES300H , je la trouve plutôt élégante .
    Je trouve le style plus apaisé, plus matutre. C’est vrai qu’en blanc ça rend pas mal, mais j’aime moins le profil arrière qui hésite entre le fastback et le coffre d’une berline classique.
    Ce que je trouve particulièrement réussi c’est l’intérieur ,le poste de conduite très enveloppant avec de très beau siège baquet en cuir rouge et petite observation, ce beau volant rassurant à la jante très épaisse à la taille de l’engin.
    Espérons que la marque DS trouve également son chemin pour aboutir à une vraie identité qui restaure l’image du luxe et du desing à la française.
    Pascal

    Répondre
  4. Nabuchodonosor

    Cela fait une impression bizarre de lire ici et là que cette ES, bien que plus longue, est en fait plus petite en gamme que la GS… Cette ligne de ceinture de caisse qui prend courbure sur l’aile avant parait ensuite désespérément longue, rectiligne et horizontale, passant sans aucun égard sur le galbe de passage de la roue arrière qui ne propulse plus. Cette ligne interminable semble étirer la tombée de pavillon qui la rejoint juste au-dessus des feux qui s’étirent aux-aussi de part et d’autre de l’angle arrière. Et le sablier, le coupe frites ou le rasoir Braun de sa calandre n’y changeront rien. Tout cela pour dire que je la trouve un peu fadasse comparée à la GS qu’elle remplace et dont la ligne avait du chien. Ce n’est bien sûr qu’une première impression d’esthétique extérieure mais elle me laisse un goût, non pas de bricolage, mais d’adaptation un peu gauche d’un modèle préexistant. A l’heure ou la Dernière Prius peine à plaire sous son lourd fard, je verrai bien cette ES faire le bonheur des taxis et VTC. En revanche pour satisfaire l’égo des cadres en flotte d’entreprise, pour répondre à ce besoin de reconnaissance sociale, source de motivation, l’affaire ne me semble pas encore tout à fait gagnée… Sans compter que, dans la balance, il y aura cette foutue valeur de revente…

    De toute façon on s’en cogne, c’est vendredi !
    🙂

    Répondre
  5. JB

    J’attends de la voir dans la rue pour me faire un avis définitif, mais je la trouve fade. Le coupé LC est incomparablement plus réussi au niveau du style.

    Répondre
  6. lp2b

    Je la trouve jolie extérieurement, agressive {vue de devant}, spacieuse mais une longueur plus qu’importante comme le fait remarqué Mr Le Premier Ministre pas évident du tout pour le stationnement sur paris et en général en France.
    Tableau de bord en recul par rapport à la concurrence mais cela la différencie tout de même assez bien et amène une touche rétro avec la petite horloge comme sur certaines marques de prestige.
    Peugeot a aussi tout un ensemble de touches sur les SUV 3008 &5008 alors pourquoi pas alors sur la Lexus ES 300h !

    Un essai sur route serait le bien venu pour compléter cette présentation Mr le Premier Ministre accompagné bien sur de Mme La Ministre et Mr Le président….
    A suivre…

    Répondre
  7. Mat Ador

    Super POA pour le scoop ! Les autres médias, dont je tairai les noms, sont à la rue.

    La GS devait s’attaquer au marché des classe E, série 5 et autres A6. Cette ES sur base Camry (plateforme TNGA), bien que plus longue et avec cette fois un coffre digne de son rang, est, semble-t-il, de gamme inférieure pour se positionner cependant toujours entre l’IS et la grande LS. Je ne parviens toutefois pas à comprendre quelle est exactement sa cible ? A moins qu’il n’y en ait pas vraiment car en définitive, en full hybrid sur le segment, il n’y a pas foule…

    Au chapitre petites observations, ce travail de mix sur la planche de bord entre le digital et le sensuel au toucher me séduit tout comme vous. La coiffe du bloc compteur, quant-à-elle, me renvoie immanquablement au Kanzashi dont s‘ornent les chignons des Geisha. Preuve supplémentaire que Lexus a trouvé son style. Un style pour lequel j’ai cependant besoin d’un peu de recul avant de me prononcer; Il faudra sans doutes la voir en vrai.

    Heureux possesseur d’un RX vieux de 12 ans, je ne puis qu’appuyer dans le sens de la fiabilité légendaire de la marque après 350 000 km de bons et loyaux services, sans panne majeure. Et que dire de son confort, de son silence de fonctionnement, dont elle ne s’est jamais départie ? Sans compter l’attention que m’a toujours portée mon concessionnaire.

    Le style de vos autos a parfois de quoi surprendre, mais pour le reste, s’il vous pait, ne changez rien.

    Répondre
  8. Frankreich

    Elle est jolie, mais je la trouve tellement en recul par rapport à la GS que je ne me sens plus du tout concerné. Trop grande, trop peu motorisée en France, base de Camry, un intérieur que je trouve très daté,…. Mon cheval pour une GS mais celle-ci non merci.

    Répondre