BMW E30 Cabriolet : on décapote sous la pluie ?

Découvrez la BMW E30 320 I Cabriolet du petit observateur Mehdi. Si vous aussi vous avez une voiture, moderne ou ancienne, que vous souhaitez venir présenter chez POA à Paris. Pour cela envoyez nous 3 photos de votre auto et un bref descriptif vous concernant à : lequipe@poa.tv Si votre voiture retient notre attention, vous aurez 15 mn pour nous convaincre que c’est la plus belle et le tout sera diffusé sur POA.

L’avis des Petits Observateurs !

28 commentaires au sujet de « BMW E30 Cabriolet : on décapote sous la pluie ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Stephane CVS

    Très bon reportage, superbe auto. Merci Renaud d’avoir coupé l’intermittenue des essuies glaces c’etait insupportable……. Donc, très belle auto vintage avec un proprio très sympathique et attachant, bref, très POA.

    Répondre
  2. Suissefan

    Il me semble que les coutures du contre-porte sont dites « coutures melon »… répandues sur nos chères Jaguar XJ (jusqu’a X308) et qui – pour notre plus grand plaisir tant c’est élégant, refont surface sur Xf en finition Portfolio et même sur la nouvelle Mazda 6…

    Répondre
  3. guy

    très jolie voiture aux lignes simples et pures; ayant longtemps habité la même commune que Maria PACOME je l’ai souvent vue au volant de la sienne (325 peut-être) d’un joli bleu métallisé, qu’elle conduisait
    bien plus près du volant que Medhi !

    Répondre
    1. Pascal DeVillers14

      Bonjour,
      Maria Pacôme habitait à sainte Geneviève des bois je crois me souvenir ?
      Pascal

  4. Georges Piat

    Vraiment pas cher pour cet état « concours ». Dans ma Série 3 de 2017, j’aimerais bien une belle montre comme celle-ci !
    Quelle auto magnifique, j’adore.

    Répondre
  5. Jagman

    C’est dingue car avec l’attitude, le côté dandy avec une pointe de classe dans le comportement, côté gentleman, lui qui aime les beaux matériaux et les volants « à l’ancienne » je le vois parfaitement en XK8 cabriolet. Mais la BM est pas mal c’est vrai. « Merci pour ce moment » :).

    Répondre
  6. gaetan

    Tellement désirable, tellement cool, cette E30 !
    Cette voiture me faisait déjà rêver quand j’avais 6-7 ans. J’en ai 40 aujourd’hui et elle me fait toujours le même effet…

    Répondre
  7. Chapman

    Ah oui en effet, on a bien progressé en matière de capote depuis l’époque. J’ai eu une 304 cabriolet qui, il me semble, était plus rapide à ouvrir mais beaucoup moins bien rangée derrière les sièges.
    J’adore cette ligne droite entre l’avant et l’arrière. C’est l’une des époques les plus élégantes de la marque à l’hélice … Mes préférées restant les 2002, 2800 et les coupés CS.

    Répondre
  8. Gérald

    La classe absolue c’était de mettre les cables de démarrage dans le sac Vuitton !
    L’architecte chez qui je bossais en 90 en avait une noire intérieur beige, j’ai eu très peu de fois l’occasion de la conduire, mais je me souvient parfaitement du feulement du 6 cylindres pour aller aux réunions de chantier, voiture tout à fait adaptée, j’en conviens…

    Répondre
  9. Ed

    J’adore cette E30 cab, elle est en superbe état !!
    Ça me rappelle mon enfance, une amie de mes parents avait une 32Oi berline et cette voiture m’a littéralement marquée. A l’époque, dans la famille nous étions Peugeot à fond mais qu’en j’entendais le démarrage du 6 cylindres de la 320i c’était magique. ! Le démarreur faisait une bruit particulier que je trouvais très beau et très noble (surtout comparé à la 405 des parents). J’adorais les compteurs et les petits trucs typiquement BMW comme le check control, l’horloge, le poste de conduite orienté vers le conducteur, le superbe volant en cuir M et surtout le feulement du 6 en ligne…
    Bref je me disais « un jour j’aurais une BMW ».
    Depuis j’ai eu des Peugeot, jusqu’au jour où, après avoir collectionné les problèmes sur une 308 je me suis dis : il est temps de franchir le pas et d’acheter une BMW. J’ai donc acheté une E90 318i quasi neuve mais le moteur bien qu’agréable m’a laissé sur ma faim. J’ai donc succombé au charme de la E92 en 325i il y a 5ans et je ne regrette absolument pas mon achat : une ligne indémodable, un produit solide (bien que parfois capricieux), le dernier 6 cylindres atmo BMW hyper agréable, performant et consommant vraiment peu 8.4l/ 100 en moyenne sur 45000km…
    Bref moi qui achetait des voitures récentes, jamais gardées plus de deux ans, je m’étonnes presque de ne pas vouloir en changer…
    Les nouvelles BMW sont très bien, mais il faut faire une croix sur le 6 cylindres essence et ça honnêtement je ne m’y fait pas à l’idée (les 335i et 340i sont devenues trop puissantes).

    PS: Ça serait bien d’avoir l’adresse du garage qui a vendu la voiture à Mehdi car ils ont l’air de très bien travailler !

    Répondre
  10. Pascal DeVillers14

    Bonjour,
    Pour l’instant , je ne suis pas déçu , 2 reportages comme j’imaginais vouloir que ce soit, c’est super Monsieur ROUBAUDI.
    C’est bien ,parce que cela remet le focus sur des autos communes d’il y a quelques années ,voire quelques dixaines d’années et s’apercevoir que ces voitures qui nous paraissaient communes et même des mal aimées et qui sont devenues de vraies pepites symboles d’une époque.
    Alors parmi les automobiles d’aujourd’hui qu’elles seront celles qui resterons comme des marqueurs forts de notre quotidien actuel que nous pourrons présenter dans 20 ans.
    l’autre côté intéressant c’est de découvrir la personnalité des propriétaires , les motivations qui les ont poussé à acquérir ces voitures et leur projet les concernant.
    la E30 décapotable c’est la classe à Dallas ,pourtant elle à ce petit côté barque une fois décapotee mais contrairement à d’autre ça lui va bien.
    Je trouve qu’elle a bien vieilli.
    Bravo Mehdi pour ce choix et vos projet d’avenir avec.
    Je vous souhaite de belles aventures à son volant.
    Pascal

    Répondre
  11. Dubby Tatiff

    Difficile d’être impartial avec la E30 car c’est la Béhème de mon adolescence, période d’imprégnation bagnolistique forte. Toutefois, cette précaution épistolaire faite afin de ne pas fâcher les amateurs des E21, E36 … j’affirme haut et fort que c’est la plus emblématique des Béhème série 3 et que c’est la version cabriolet la plus belle, car la plus « droite » de l’aile avant à l’aile arrière. Et que l’on ne me contredise pas.

    PS : très jolie formule « ado-proclamé », Gran Turisto 😉

    Répondre
  12. Miata-Boy

    Voiture et propriétaire parfaitement élégants et accordés.
    L’Instagram de Mehdi est aussi un bonheur de lieux et de moments streetwear, un autre Paris que j’aime pour ma part tout autant que celui, plus classique, que nous adorons tous.
    Merci pour cette rencontre avec ce binôme harmonieux, rafraîchissant et définitivement dans l’air du temps.
    Go POA !

    Répondre
  13. Gran Turisto

    Quel mythe cette E30!
    Avec la Saab 900, nous avons les deux must-have ado-proclamés par moi-même à une époque où les années me séparant du Saint-Graal B rose ne semblaient pas avancer bien vite (maintenant, ça va un peu trop vite…)
    Je l’ai possédée en 318is, stock, aucune option sauf toit ouvrant… pour résumer: « agrément de conduite ».
    Je suis fan de la ligne, de l’intérieur (ah, cette petite horloge façon réveil Braun des 70’…), de la position de conduite parfaite, de sa façon de commencer à chauffer dans les embouteillages parisiens, de son arrière-train un peu facétieux suivant la météo (ou le poids de mon soulier droit…), des petits voleurs d’écrous centraux des jantes BBS…
    J’ai eu d’autres montures depuis, différentes, plus grosses ou plus puissantes, mais ma E30 gardera une place particulière dans mon garage intérieur. Tu me manques!

    Répondre
  14. Nabuchodonosor

    Vintage pour vintage sautons à pieds joints. Désolé mais ce qui m’a surtout fasciné dans le reportage c’est ce lieu chargé d’histoire, surtout côté jardin :

    Le quartier de la Nouvelle Athènes aux abords de La place Saint Georges où trône en son sein le buste de Gavarni, grand observateur des mœurs légères, accueillit outre les Lorettes, nombre d’illustres parmi le gotha romantique des arts et des lettres en cette deuxième demi-moitié de 19ème siècle.

    On perçoit au second plan à deux pas des fenêtres de L’Hôtel Particulier de la Païva, célèbre courtisane et sorte d’ancêtre de Madame Claude, l’ex Hôtel Dosne-Thiers ou vécut un certain Adolphe Thiers, fils illégitime qui devint le Gigolo d’Eurydice Dosne, la femme de son hôte, puis son gendre, ayant épousé l’une de ses filles ce qui ne l’empêcha nullement de courtiser la seconde, Félicie, grivoise comme celle qu’interprétait Fernandel, si je ne m’abuse…

    Rassurez-vous cet homme du monde et du demi-monde, qui fît reconstruire le « bijou de famille » aux frais de la Nation, eu bien d’autres qualités qui l’emmenèrent bientôt sur le siège de Premier Président de la Troisième République. Thiers fût également le père des fortifs qui deviendront le ruban encombré que l’on connait aujourd’hui sous le vulgaire nom de Périph’…

    Revenons côté cour. Mehdi, il tombe des gouttes; Aussi je crois qu’il faut recapoter, vous savez dans un tel quartier mieux vaut sortir couvert…
    🙂
    Nabulupanar

    Répondre
    1. Mat Ador

      Samuel puis maintenant Mehdi, si Renaud semble avoir élu ce lieu haut en couleur pour la présentation de ses couples autos & bagnolards dans sa nouvelle lubrique, pardon, rubrique « Votre voiture », ce n’est sans doute pas un hasard, car le Président choisit toujours très finement ses lieux de tournage. Et ce n’est pas le Pierrot ni la Lorette sculptés au bas de la colonne qui me contrediront…
      A propos, avant l’érection de cette colonne de Puech en 1911, le centre de la place était occupé par une fontaine destinée à abreuver les chevaux, déposée sans doute pendant la construction du métro. Une Gas Station d’un autre temps…

    2. Fils de Pub

      A propos de Pierrot, l’affiche de Cannes 2018 devrait vous plaire.
      Le doux baiser entre Anna Karina et Jean-Paul Belmondo partage l’espace avec une Giulia 1600 Spider, réputée pour la manipulation aisée de sa capote, et une Autobianchi Primula.
      🙂

  15. Brunet

    J’ai eu la chance de posséder pendant 9 années la version 325i de 1987 dans un état d’origine. A cette période son image était désastreuse et les prix en occasion étaient ridicules. Pourtant c’était une vraie voiture passion réunissant les critères essentiels : ligne élégante , moteur noble et lyrique, finition soignée. Je l’ai vendu, fatigué de l’image qu’a trop souvent la marque bmw sur des conducteurs exaltés .Je me suis tourné vers sa concurrente de l’époque ,la Saab 900 turbo en cabriolet. Je regrette les vocalises de la Bmw mais pas sa conduite sous la pluie ni sa boîte si mal étagée. L’idéal serait la Saab avec le 6 cylindres de la Bmw…

    Répondre
  16. FredG

    Quelle ligne cette E30 (finesse, élégance) !
    Les allusions à la Mercos SL et à la Peugeot 306 ne sont pas fortuites : similitude dans la finesse du profil, ligne de caisse basse et horizontale (ne remonte pas en fuyant vers l’arrière avec un gros c.l).
    1ére phase (pare-chocs chromé, feux arrières basiques) j’adore !
    Et la sonorité d’un 6 cylindres en ligne…
    Et le capitonnage des portes, c’est finalement ça la vraie petite observation.
    Quel bon goût ce Mehdi !
    FredG

    Répondre
  17. regis

    Bonjour !
    encore une très belle auto , autant fermée que décapotée , j’avais juste une question , elle est bien de 1990 et en collection ? je pensais que c’était possible qu’avec des autos de plus de 30 ans
    une fois de plus merci pour ce moment !
    regis

    Répondre
    1. Maxime de Nice

      Même une voiture de dix ans peut être assurée collection. C’est la carte grise collection qui n’est accessible qu’aux modèles de plus de trente ans.

    2. Bob de Brighton

      Je me posais justement la même question.
      Maxime de Nice, l’assurance, d’accord, mais la carte grise collection n’est pas obligatoire pour la plaque noire ?