Hyundai Kona Electrique : le premier suv compact électrique

L’avis des Petits Observateurs !

8 commentaires au sujet de « Hyundai Kona Electrique : le premier suv compact électrique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Julien Toussaint du Wast

    2 remarques :
    – je suis impressionné par votre connaissance des marques mais aussi des acteurs dans les marques.
    d’autre part, l’apport de Julien sur la vidéo rend les vidéos mille fois mieux
    Bravo

    Répondre
  2. Georges Piat

    Un stand superbe. Ces voitures sont très sympa et le proto est vraiment réussi. Je ne parle pas de l’avancée technologique…
    Va falloir qu’on se bouge en Europe, et très vite !

    Répondre
  3. Mat Ador

    Une réflexion qui part d’un postulat et d’une question corolaire :
    – On ne sait pas correctement stocker l’électricité qui « fuit » dans un accumulateur (batterie).
    – Comment adapter la puissance embarquée en fonction de l’usage, si celui-ci n’est pas régulier ?
    Exemple type : De petits trajets réguliers en semaine et un grand aller/retour, voir aucun déplacement le week-end.
    La solution est peut-être, tout comme pour le thermique, de rechercher, non pas dans la puissance à embarquer, mais, dans la disponibilité de points de recharges sur le parcours et la rapidité à le faire.
    Sachant que l’électricité est produite par de grandes centrales qui, quelle que soit l’énergie primaire consommée, fossile, nucléaire ou renouvelable, la balance dans le réseau qui aboutit à chaque coin de rue, chaque maison, et dont le surplus se perd, pourquoi ne pas stocker ce surplus d’énergie, la nuit notamment ou la consommation globale baisse fortement, voir l’été également, via des piles à combustibles réversibles (électrolyseurs H2O), produisant de l’hydrogène à partir de l’électricité réseau pouvant au besoin être retransformé ou pas. On dispose alors, sans surcroit de production en amont, d’électricité ou d’hydrogène à consommer selon ses besoins. Les gros stockeurs ou sur-stockeurs pouvant mettre à disposition de la mobilité leur réserves constituées en hydrogène moyennant un tarif réduit puisque, je le répète, il n’y a pas surconsommation à la base, seulement une meilleure gestion de l’énergie…
    Bon faudrait qu’EDF commence par revoir sa tarification puisque surplus ou pas on paie le KWh au débit… Ou que des associations type « resto du kW » les récupère comme dans les supermarkets.

    Répondre
    1. michaël OUALID

      l’hydrogène est cher à comprimer, et de particulièrement volatile, donc difficile à stocker. Même si mon petit doigt me dit que la solution est à regarder de ce côté là.
      Il y a des solutions pour stocker l’énergie dans des bonbonnes d’air comprimé, ou dans des bassins d’eau de mer au pied des éoliennes marines qu’on relâche comme dans les barrages, pour lisser la consommation.
      Comme vous, je pense que la solution est dans une vision globale du réseau.

  4. Photobruno

    Une fois pour toute, on ne dit pas iounedaille, c’est pas sérieux, sinon pourquoi pas l’essai de l’électrique Konasse 😉

    Répondre