Lexus LC 500 : As tu vu ma qualité perçue ? (2/3)

Lors de nos diverses pérégrinations, POA a eu l’opportunité de rencontrer le cabinet de design et de qualité perçu Style & Design. L’occasion était trop tentante de leur mettre en les mains la nouvelle Lexus LC 500 et de la livrer à leur jugement d’expert, tant sur le plan du style que de la finition, sujet au combien sensible pour notre POA. Le résultat démontre l’impact du design Lexus auprès d’un public, certes professionnel, mais varié. Femmes, hommes, jeunes, moins jeunes, personne n’est resté insensible au style japonais et aux partis pris forts de la Lexus LC 500. Quant à la qualité perçue, même s’il ne s’agit pas d’une étude approfondie, elle impressionne nos experts.

L’avis des Petits Observateurs !

30 commentaires au sujet de « Lexus LC 500 : As tu vu ma qualité perçue ? (2/3) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. JOSEL

    Elle est belle, un peu mégalo dans ses traits mais belle.
    On voit des L de Lexus partout, je ne sais pas pourquoi mais elle me fait penser à la RX8 de Mazda, par son coté chargé mais cohérent avec des rappel d’identité un peu partout, histoire de ne laisser planer aucun doute sur le fabriquant de ce vaisseau routier. La Mazda est moins premium que cette Lexus mais c’est un sentiment, une impression.
    De la belle ouvrage par nos amis Nippon qui sont tout aussi capable que les Européens de nous émerveiller avec un foultitude de fonctionnalité utile ou pas et des matériaux valorisant pour convoyer dans cet écrin le plus précieux des bijoux : NOUS.
    Bravo!

    Répondre
    1. Stéphane.nc

      Je plussois
      Lexus fait du Lexus, et assume sa nipponité
      Cela fait quelques années que les BM « s’asiatisent », que les Ferrari tournent le dos à la sensualité du design Pininfarina (le vrai), que les Corvette « japonisent » leurs lignes…cela fait du bien de voir un constructeur creuser son sillon. Quant à l’intérieur il est vraiment magnifique.
      Bravo Lexus

      Toujours dans le haut de gamme, une nouvelle qui vaudrait débat dans un café garage : Tesla a vendu en Europe plus de Model S que de Classe S et que de Séries 7. Tout est là
      http://www.automobile-propre.com/europe-tesla-model-s-simpose-face-aux-berlines-allemandes/
      Bravo E Musk.

  2. joelMX-5

    Le logo POA subtilement incrusté à 05:04 sur le bandeau passager : quelle classe ! On ne remerciera jamais assez toute l’équipe POA pour la qualité des reportages et sans oublier l’excellent niveau des commentaires. On est vraiment dans le premium des blogs auto ! Merci à tous ! Personnellement tout me plait dans cette Lexus. Et elle marque les esprits.

    Reste que ce n’est pas du tout la marche à suivre pour l’avenir…

    Répondre
  3. Mustang98

    Excellents reportages comme d’hab’, et la montée en gamme technique est soutenue par un contenu d’intérêt, et rien que pour ça merci POA.
    Pour ce qui est de cette Lexus, ben je dirais que pour 100 K€, encore heureux que la qualité réelle soit au niveau de celle perçue, le contraire serait un comble.
    S’agissant de la signature visuelle de cette Lexus : Je ne lui trouve rien d’exceptionnel, c’est assez torturé et compliqué pour trouver à me séduire. Mais en même temps, le style est assez connu depuis quelques années, puisque né sur la gamme standard de Toyota. Ç avait débuté, je crois me souvenir sur l’Auris avant sa déclinaison sur Yaris et sur le reste de la gamme.
    Ma Grand-Mère, qui ne savait pas dépenser sans raison, me disait souvent que le mieux était l’ennemi du bien… Assurément, là, elle botterait en touche et passerait son chemin.
    Et je suis d’accord avec Ques un peu plus bas quand il écrit :  » comment peut-on faire autrement que très beau sur une voiture à 100 K€ ? Le tour de force est plutôt chez Fiat qui arrive à faire beau avec sa Tipo pour 10 K€. »
    Et je le suis tout autant avec Michaël Oualid dans sa prospective vers le XXIIème siècle.
    Bref, je suis durablement en rupture avec la vision projetée de l’automobile présente et à venir, tant d’un point de vue technologique où le « too much » n’est pas loin d’être atteint, s’il n’est pas déjà dépassé, que du design où je pense que la surenchère en est devenu le maître mot…
    L’auto ne cherche plus à plaire, elle se contente de complaire ! Et c’est bien dommage…

    Répondre
  4. Georges Piat

    Je vois plusieurs voitures quand je regarde la carrosserie. Je la vois « par patches » mais je ne vois pas de cohérence générale, Par exemple, l’avant et l’arrière ne me semblent pas raccord. On est loin des designers italiens des années 70.

    Répondre
  5. Dubby Tatiff

    J’ai beau voir et revoir les deux premiers reportages avec sérieux, je ne comprends pas cette voiture. Je ne comprends pas à quoi elle sert, ni a qui elle est destinée. Elle est illisible à mon entendement.

    Sans faire de jeu de mots ni une tentative d’humour (ce n’est vraiment pas mon genre), cette voiture est auto-référente !

    Répondre
    1. 'pablo

      Ni mon genre.
      La question peut se poser pour bien des automobiles: pourquoi une Rolls? une Alpine? Ds7? Et Neymar (qui n’est pas une voiture)?!!!
      Ma moitié (ministre des finances et de la cohésion familiale) me la pose pour pas mal de mes centres d’intérêts.
      Je peux me tromper, mais cette voiture, monstre à contre courant des inspirations de bon nombre d’entre nous, est à l’image de la clientèle visée.
      Quand je me fais dépasser par une Aston M, la première question qui me vient ce n’est pas, pourquoi, mais quel métier peut bien exercer le gus derrière le volant.
      Je suis plus septique sur la débauche d’écrans qui envahissent nos tableaux de bord, avec le sentiment qu’à l’image des énergies fossiles, nous sommes dans une course au toujours plus tout aussi néfaste.
      Mais je m’égare…

  6. michaël OUALID

    Comme d’habitude, mes commentaires sont plus des questions, que nous devons nous poser si nous voulons un XXIIème siécle.

    Evidemment que cette voiture est très séduisante (d’autant plus que ce n’est pas le cas de toutes les Lexus cf. LX570) et peut-être même que j’accepterais de partir en week-end avec.
    Mais il y a de nombreuse autres façons de séduire. Alors pourquoi tous les constructeurs de Dacia à Bentley utilise celle de la surenchère? Surtout que ce n’est pas la plus simple techniquement ni la plus efficace émotionnellement, et surement pas la plus rentable, et encore moins la plus écologique. En effet, et je continue d’insister, la surenchère de lignes appelle la surenchère d’équipements qui impliquent elle-même plus de lignes, dans une spirale sans fin qu’il faut sans cesse nourrir de signes sans sens de plus en plus « débiles » (je me permet de faire remarquer que dans l’épisode 1, le GPS était utilisé sur le téléphone clipsé au tableau de bord de la locomotive de la high-tech nippone).
    Voici 10 m3 et deux tonnes de rouge, dans un « laboratoire » avec pléthores de spécialistes, pour disséquer un symbole de la modernité, et la première remarque se pose sur la poignée de portes. Puis uniquement pour faire parler les bavards, des phares qui débordent de partout sont offert en pâture sur un plateau d’argent.
    Et en fait c’est bien là le seul effet recherché, masquer l’incompétence du système en place pour résoudre les questions économiques, écologiques et sociologiques de notre époque. Applaudir sans mettre quoi que ce soit en perspective, c’est collaborer à cette déchéance en marche que personne ne souhaite.
    Et ce n’est ni Google, ni Apple, et encore moins ce beau parleur cynique d’Elon Musk qui vont avoir envie de résoudre nos problèmes.

    Répondre
    1. Pascal DeVillers14

      Bonjour,
      Bravo pour cette démonstration,je suis en accord sur tout.
      J’ai attendu un moment avant de faire un commentaire sur cette épisode parce que je trouvais qu’il y avait quelque chose qui sonnait faux et je trouvais que les reflexions de ces spécialistes etaient assez creuses et m’ont laissé dans un vide sidéral sur la signification des mots émis; parler pour ne rien dire au final, mais parler parce qu’il faut parler, parce qu’il faut justifier qu’on est des spécialistes .
      Bien sûr ,on le voit bien étant donné l’aspect du véhicule et son positionnement tarifaire, la qualité perçue est validée; enfin j’espère parce que sinon…
      Il n’est pas besoin d’être sorti d’une de ces HIGHT SCHOOL OF QUALITY AUTOMOTIV DESIGN pour positionner cette voiture sur unotre niveau honorable. .
      Oui c’est une belle voiture dans son ensemble,même si je trouve des incohérences de style entre tout l’avant que je trouve assez moyen jusqu’à la naissance du pare brise et toute la zone arrière que je trouve très réussie ,très tendue.
      L’avant vu de face me semble faire très animal marin genre bouche de raie manta avec ces deux fanons latéraux matérialisés par les optiques tombants.
      Pour ce qui est de l’intérieur encore heureux de ne pas voir de raccords de jointage d’accastilage de bord avec la dose de caramel mou couler sur le mobilier pour noyer le tout. Concernant les contres portes , oui la partie haute est belle, mais la zone basse est très moche et je ne parle pas du tableau de bord côte passager surdaté aux formes anguleuses plus années 1980 que 2020.
      Je note que Mademoiselle AUDIT à l’air presque d’avoir du mal à justifier des éléments de qualité percue par rapport à une TT bien plus épurée, c’est dire..
      Oui, le phénomène Elon MUSK est bien dans cet ordre d’idée , détourner l’attention comme par un tour de magie avec beaucoup d’esbroufe sur du toujours plus inutile, comme cet envoi que je trouve totalement stérile d’une voiture dans l’espace et qui n’apporte rien à mon avis à l’automobile ou alors quelque chose m’échappe .
      Et puis après tout ,c’est pas parce qu’on y comprend rien à l’automobile qu’on a pas le droit d’en parler.
      Pascal

  7. kris

    Un coupé clivant pour cruiser sur les highways de Californie ou de Floride ! 😉 et qui s’inscrira au mieux dans les padages ambiants…

    Un très beau coupé mais de près de 2 tonnes… ouch !!!. Michael Oualid si vous nous lisez 😉

    Répondre
  8. Nabuchodonosor

    Avancées technologiques, lignes fluides, confort, silence de roulement, fiabilité…
    L’esprit DS souffle sur cette auto.
    A moins que Lexus n’ait soufflé l’esprit DS…
    That’s the question !

    Répondre
    1. Lieutenant Columbo

      Ah oui M’sieur, bien que je ne sois qu’un simple lieutenant, je crois que « Je vous ai compris » héhé….
      🙂

  9. ques

    très belle voiture, reportage au top. Seul bémol : comment peut-on faire autrement que très beau sur une voiture à 100 K€ ? Le tour de force est plutôt chez Fiat qui arrive à faire beau avec sa Tipo pour 10 K€.

    Répondre
  10. Frankreich

    Très intéressants ces gens-là. Faudra revenir les voir souvent.
    J’adorerais avoir leur avis sur DS7 que je suis allé voir hier (avenue François 1er, en version HDG) et que j’ai trouvée vraiment impressionnante.
    Et en repartant il m’a semblé voir le PM en X5 gris clair, mais comme ce n’était ni une Audi ni une Classe A, je me suis dit que ce n’était qu’un sosie.

    Répondre
  11. 'pablo

    Je crois que je l’ai déjà abordé (alors désolé si je me répète), le dessin de cette bête est magnifique et ( c’est très personnel) je ne trouve pas qu’elle en fasse des tonnes; en tous cas pas extérieurement. Elle assume sans emprunt et contrairement à certaine est parfaitement dans son standing.
    C’est sur la calandre que je voulais revenir, comme pour bien des marques automobile cette signature n’est pas toujours du plus heureux suivant le segment. Pour cette L 500 c’est comme si elle trouvait enfin l’équilibre (que gâche l’immatriculation).
    Pour les bémols, je suis étonné qu’ils s’expriment sur l’extérieur, alors que les choix de l’habitacle sont pour le coup plus bancals (et peut être en fait-il des tonnes).
    Les contre- portes sont sublimes, donnent un sentiment d’espace, complètement annihilé par cette incongrue « prise, barre, poignée » de la console centrale et que dire des ergots sur la casquette du tableau de bord.
    Mais bon je ne suis ni designer, ni ingénieur et encore moins la cible de cette marque.
    Merci pour la visite et bravo Lexus

    Répondre
    1. michaël OUALID

      Il n’y a rien de plus prévisible qu’une plaque d’immatriculation avant (même USA où elle est obligatoire dans 25 états).
      Pourquoi les designers dessinent-ils les voitures sans?

    2. michaël OUALID

      Comme d’habitude, mes commentaires sont plus des questions, que nous devons nous poser si nous voulons un XXIIème siécle.

      Evidemment que cette voiture est très séduisante (d’autant plus que ce n’est pas le cas de toutes les Lexus cf. LX570) et peut-être même que j’accepterais de partir en week-end avec.
      Mais il y a de nombreuse autres façons de séduire. Alors pourquoi tous les constructeurs de Dacia à Bentley utilise celle de la surenchère? Surtout que ce n’est pas la plus simple techniquement ni la plus efficace émotionnellement, et surement pas la plus rentable, et encore moins la plus écologique. En effet, et je continue d’insister, la surenchère de lignes appelle la surenchère d’équipements qui impliquent elle-même plus de lignes, dans une spirale sans fin qu’il faut sans cesse nourrir de signes sans sens de plus en plus « débiles » (je me permet de faire remarquer que dans l’épisode 1, le GPS était utilisé sur le téléphone clipsé au tableau de bord de la locomotive de la high-tech nippone).
      Voici 10 m3 et deux tonnes de rouge, dans un « laboratoire » avec pléthores de spécialistes, pour disséquer un symbole de la modernité, et la première remarque se pose sur la poignée de portes. Puis uniquement pour faire parler les bavards, des phares qui débordent de partout sont offert en pâture sur un plateau d’argent.
      Et en fait c’est bien là le seul effet recherché, masquer l’incompétence du système en place pour résoudre les questions économiques, écologiques et sociologiques de notre époque. Applaudir sans mettre quoi que ce soit en perspective, c’est collaborer à cette déchéance en marche que personne ne souhaite.
      Et ce n’est ni Google, ni Apple, et encore moins ce beau parleur cynique d’Elon Musk qui vont avoir envie de résoudre nos problèmes.

    3. Fils de Pub

      D’autant qu’en plein délire des contrôles automatisés et autres lecteurs digitaux on pourrait faire plus discret et tendre vers une conformité à la loi de 78 relative à la protection des données personnelles…
      😉

  12. Christophe BONNIN

    Splendide.

    La voiture est à la fois follement audacieuse et rigoureusement maîtrisée.

    Ces deux premiers reportages sur cette LC sont vraiment très très réussi coté POA.

    Merci, merci et… merci.

    Répondre
  13. Stephane-C

    VOILA!!!
    Le POA qui me régale!
    Merci ce focus sur cette bagnole de rêve est splendide, je ne sais toujours pas quelle gueule ont le coffre et le moteur, mais je suis rassasié de tous ces regards professionels

    Répondre
  14. Thierry

    Assez d’accord avec ce qui est dit, elle est extravagante juste comme il faut et surfe sur la limite du « c’est trop » … ce que n’a pas réalisé à faire la Prius selon mes goûts. Continuez à nous trouver des intervenants aussi passionnants.

    Répondre
    1. Bruno

      La ligne extérieure est topissime, celle intérieure est peut être un peu excessive ensuite il faut voir si les commandes sont placées exactement là où on les cherche dans La circulation du quotidien, si le confort est à tous les niveaux et à tout moment présent et si les fonctions de sécurité sont en nombre égal et de même qualité et lignée que la concurrence d’Audi et de BMW (j’aime bien sur certains véhicules les caméras de devant au niveau du pare-chocs permettant de voir lorsque l’on arrive sur une route très circulante et dangereuse ou alors en quittant une ruelle où l’on ne voit ni à droite ni à gauche de savoir si un véhicule s’approche ou des personnes arrivent sur le trottoir de la ruelle dont on débouche).