Citroën C4 Cactus 2018 : je veux de la tendresse

Patrice Vergès. En marge de la vidéo de Renaud, voici quelques réflexions qui ont traversé notre cerveau lors des 250 km parcourus au volant de cette nouvelle version de la Citroën C4 Cactus 2018 en progrès par rapport à la précédente.

La conduite régulière des voitures des années 70/80 pour mes rubriques rétro et bouquins me rappelle, à chaque fois, comme elles étaient plus confortables que celles d’aujourd’hui. Sans remonter aux Citroën AMI 6 ou GS, les Simca Horizon et 1510, les Renault 25 et 30, les Peugeot 309 et 405 offraient des sièges moelleux et des suspensions bien plus souples. Devenus prescripteurs en matière automobile, les constructeurs allemands ont imposé des sièges plus durs et des suspensions plus fermes auxquels il faut ajouter des pneus à très bas voir trop bas profil.

Prés de 90 % des panneaux de la carrosserie sont nouveaux. Sa silhouette épurée s’inspire beaucoup de la C3

Retour vers le futur

Si certains jeunes confères ont moyennement goûté le moelleux de la nouvelle suspension de la Citroën C4 Catcus 2018 à butées hydrauliques progressives en trouvant la voiture moins précise dans ses réactions avec une prise de roulis accrue, ce n’est pas notre cas. Sans donner l’impression de conduire un Chamalow comme l’Ami 6 que je vous souhaite de découvrir un jour et dont chaque virage vous permettait de frôler (si affinités) votre passagère, équipée de ces amortisseurs, la Cactus offre une tendresse de suspension de bon aloi. En rajoutant de la douceur dans certaines phases de détentes et surtout de compression, la C4 avale mieux les violents ralentisseurs qui hérissent nos routes. La Citroën C4 Cactus 2018 devrait séduire la clientèle Citroën plus âgée (autour de 60 ans) que celle des autres constructeurs automobiles. Avec la disparition de la C5, on a trop reproché à cette marque d’avoir abandonné sa légendaire suspension pneumatique qui fait partie de l’ADN de la marque. Elle l’avait oubliée avec la rude DS5 qui a fait fuir ailleurs les anciens possesseurs de C5. D’ailleurs, il sera décliné sur de futurs modèles qui verront bientôt le jour.

Malgré la discrétion des Airbump, la C4 offre une bonne protection contre les chocs urbains

J’veux de la tendresse

Cette douceur est liée aux nouveaux sièges Advanced Comfort qui rajoutent encore une sensation de moelleux au fessier (plus qu’au dos). Mais on ne s’enfonce pas dans les sièges comme dans les voitures du passé, car sous la couche de mousse haute densité de 1,5 cm rajoutée, la fermeté est toujours là. En vérité, ce matelassage m’a rappelé le sur-matelas que je viens d’acquérir tout en appréciant les matelas fermes par ma morphologie. C’est comme la confiserie chocolatée Raider, « deux doigts coupe-faim » où sous le caramel tendre se cache le biscuit dur Dommage que la marque n’ait pas repris les fameux tapis en Dulopillo de la DS dans lesquels les pieds s’enfonçaient voluptueusement en accroissant encore le sentiment de se poser sur un tapis volant.

La planche de bord se distingue par sa netteté et sa simplicité qui ont fait disparaître tous les boutons

Un poids inférieur de 150 kilos à celui de la concurrence permet à la Citroën C4 Cactus 2018 de se montrer légère à conduire sur les petites routes où elle s’enroule dans les virages avec une grande réactivité. Du bonheur ! Renaud et moi comme vous l’avez vu, avons apprécié le petit 3 cylindres essence PureTech turbocompressé de 110 chevaux moins vibratoire que dans ma mémoire. Il est devenu particulièrement discret sur ce modèle dont l’insonorisation a été largement accrue. On l’entend à peine feuler si on monte dans les tours. À tarif presque égal, je choisirai plutôt la version 110 ch à boîte auto EAT6 à 6 rapports (plus 1600 €) que la nouvelle 130 ch à boîte mécanique (plus 1050 €), il est vrai plus tonique.

Avant que ce soit la mode, Citroën avait innové par sa tablette tactile de 7 pouces qui ne se montre pas toujours très pratique, hélas !

Je n’avais pas aimé la précédente C4 Cactus autant par son concept de SUV mal situé entre deux rives (pas assez haut avec position de conduite trop basse) que par sa présentation trop vulgaire notamment avec ses Airbump démesurés. (L’article intitulé «  La confusion des sentiments doit toujours être en ligne sur POA). Chargée de remplacer la C4 que j’ai toujours trouvé moche (clone de Fiat Stylo 5 portes), la Citroën C4 Cactus 2018 s’est « berlinisée » et ça lui va bien au teint. Ses défauts sont devenus des qualités. Elle fait songer à une grosse C3 tout en ayant acquis une fluidité de forme qui permet de mieux apprécier la grâce épurée du dessin du pavillon et de la custode qui poursuit les glaces arrière surteintées (en option sur la Feel). En allégeant sa silhouette, Citroën n’est pas tombé dans le piège du dépouillement et la carrosserie qui propose encore une excellente protection à tous les petits chocs urbains bien oubliée sur beaucoup de ses concurrentes.

Beau couvercle de la vaste boîte à gants dans la tradition de la bagagerie de luxe. Bien vu !

Les sièges matelassés garantissent déjà un confort visuel mais il faut rajouter 350 € pour certains garnissages plus flatteurs

Plus statutaire

En changeant de statut et devenant la remplaçante de la C4, la Citroën C4 Cactus 2018 a vu son prix augmenter jusqu’à prés 2000 euros selon les versions. Cette augmentation va de pair avec une amélioration de son équipement et une présentation plus cossue. Sans être obsédé par les plastiques moussés, celui des contre-portes fait encore low-cost. Si notre cher Cédric dit Audiman avait été présent lors de cet essai, après les avoir tâtées, il aurait été pleurer dans les w.c. Renaud et moi avons fulminé contre l’écran central digital qui exige de quitter les yeux de la route pour taper deux ou trois dedans rien que pour baisser le chauffage. Citroën devrait revenir à un classique bouton mieux préhensile comme avant. Enfin, espérons que l’accroissement du débit de la ventilation fasse de la Cactus une voiture moins chaude l’été comme cela avait été souligné.

Cette vue de profil permet de mieux voir la pureté du dessin du pavillon

Pour le reste, vous savez tout. Avec un prix moyen de 23/24 000 € (dès 16 950 €) pour la 110 ch en finition Feel si on se plie à quelques tentantes options (jantes alliage 17 pouces bi-tons, clé mains libres, vitres surteintées), cette version apparaît surtout plus attractive que la précédente au succès commercial médiocre. Je ne suis pas certain qu’un possesseur de C4 la remplace par ce nouveau modèle qui reste d’un segment inférieur malgré indiscutable une montée en gamme mais le futur C5 Aircross devrait répondre en partie à souhait. Mais Citroën n’avait pas d’autres choix et ce qui a été fait est très malin à défaut d’être commercial.

Réactive, légère, la C4 Cactus est un bonheur à conduire sur routes tourmentées

Ces roues bi-tons de 17 pouces sont optionnelles contre 500 € sur la finition Feel

L’avis des Petits Observateurs !

18 commentaires au sujet de « Citroën C4 Cactus 2018 : je veux de la tendresse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. kris

    Dans mon proche entourage, la C4 à été remplacée par cette C4 Cactus.
    Affaire à suivre.
    Citroën va dans le bon sens en attendant la future C4 ainsi que le C5 Aircross…

    Répondre
  2. fifitroiscentquatre

    Je viens de passer en concession, et je viens de voir la nouvelle C3 Aircross, pas mal du tout, même si je préfère de loin la nouvelle C3 normale.
    La Cactus, certes C4, va devoir se faire une place dans tout ça. c’est quand même pas gagné. Je me demande (et ce depuis un moment) si l’offre n’est pas trop surrabondante. L’automobiliste s’y perd. Il n’y a finalement, dans la plupart des cas, que le porte monnaie pour trancher entre tel ou tel modèle.

    Répondre
  3. Mustang98

    Ben c’est tant mieux si celle-ci plaît davantage que sa devancière et j’irai par curiosité essayer cette nouvelle suspension Citroën censée nous faire oublier l’hydraulique des 15/6H, DS, GS, CX, Xantia, XM, C5 et C6…
    J’ai particulièrement goûté 10 ans durant l’Hydractiv II de ma C5 2,0L Break Exclusive… Et la regrette encore !
    Et moi, j’aimais bien les gros Air-bumps de la C4 Cactus originale, qui avaient l’avantage d’une réelle protection en plus de lui donner une vraie signature visuelle à nulle autre pareille, mais ce n’est qu’affaire de goût, et je suis heureux, que mon goût ne soit pas celui de tout le monde…
    Si les nouveaux combinés amortisseurs se montent sur la 1ère du nom, elle pourrait même avoir son mot à dire sur le marché de l’occase…
    Belle Poade qui s’apparente désormais à du « caviar » dont on aura du mal à se passer… Bravo !

    Répondre
  4. BenoîtDumas

    « Une vrai caresse pour les noix » est la réplique fleurie du cinéma français qui me vient à l’esprit dans ce reportage. La première fois que j’ai entendu Georges Géret la dire à Lino Ventura, dans « La Métamorphose des cloportes », en s’asseyant sur une banquette de son manège, j’ai tout de suite pensé au confort de la GS de mes parents. C’était mon premier émois. Si mes parents me lisent…
    Ce film me fait d’ailleurs penser au dernier roman de Patrice Vergès: « Le Septième mercenaire ».
    Ici aussi, il s’agit d’une série « d’accidents », mais que le personnage principal cherchera à élucider.
    La narration n’est pas linéaire, comme dans d’autres romans du même auteur, ce qui créé un réel suspens.
    Son écriture est efficace. D’ailleurs, dans ma lecture, je l’imagine souvent lire son texte à haute voix, avec son accent caractéristique. Un vrai bonheur.
    L’Automobile y est une actrice principale.

    Répondre
  5. Pascal DeVillers14

    Bonjour,
    Il est bien ce Cactus c’est vrai qu’il y a une petite ambiance BX dans cette auto.
    Bien qu’ayant perdu des épines par rapport à la première version, ce Cactus est très plaisant .
    l’arrière est plus banal.
    Une bonne voiture bonne à tout faire.
    J’espère pour Citroën que cette fois ci , il trouveras sa clientèle.
    Pascal

    Répondre
  6. Sébastien

    En extrapolant un peu, les amortisseurs à butée hydraulique peuvent donc être installés sur la C4 Cactus actuelle !? Ce serait une excellente nouvelle pour ceux (dont je suis) qui préfèrent « l’originale » à ce replâtrât.
    Si les amortisseurs sont totalement indépendant de la plateforme, ils pourraient donc être installés sur d’autres voitures !? Il suffirait de les acheter en pièces détachées.

    Répondre
  7. MF67

    Content de voir que ce nouveau système de suspension tient ses promesses ! Citroën se devait de doter sa production d’une suspension et d’une sellerie plus confortable que le tout-venant automobile. Surtout sur ce segment où les GS, BX et Xantia ont fait des merveilles !

    Je suis vraiment emballé par ce nouveau modèle qui, en plus du confort qu’il offre, est assez bien dessiné et ne ressemble pas aux autres !

    D’ailleurs après avoir vu l’essai vidéo, l’envie m’a prise d’aller m’installer dans ma GS pour goûter au confort des sièges très moelleux, et pour « jouer » avec la suspension hydraulique géniale..!

    Répondre
  8. Franck

    Je suis surpris par l’envie de rouler au quotidien avec cette auto, perfectible sans aucun doute, mais il y a quelque chose de rafraichissant et a la fois cool dans la réalisation et la présentation de cette Citroen…je la trouve attirante à travers l’excellente présentation de POA qui a encore une fois nous a montré, sans langue de bois, l’essentiel a retenir de cette voiture….Un excellent et vrai confort, des performances et un comportement largement suffisant au quotidien, pas de superflus ou d’équipements inutiles et une zenitude a l’usage bienvenue…Finalement dans la plupart des situations elle correspond à nos attentes en étant peu agressive pour nos finances…et la on retrouve le sourire… En un mot j’aime bien donc c’est irrationnel et il en faut pour tous les goûts…

    Répondre
  9. Dubby Tatiff

    En tout cas, visuellement, elle est bien plus agréable que l’ancien modèle. Quel soulagement.

    Ce qui est troublant lorsque l’on compare les deux photos côte à côte, c’est de réaliser que les ailes, les portières, le capot, la malle, les boucliers et les bas de caisse sont différents ! Cela doit faire partie des restylage de milieu de vie commerciale, les plus chers de l’histoire automobile.

    Répondre
  10. Claude

    J’aime beaucoup la cactus qui est une voiture méconnue. Grace à POA , elle est réhabilitée surtout sur cette nouvelle version en très gros progrès et quel beau duo !

    Répondre
  11. Stéphane.nc

    Je ne sais si c’est lié à la C4 mais j’ai trouvé ce reportage apaisé et apaisant. Bravo pour la production avec une belle qualité d’image et des incrustations de qualité tout en conservant le côté POA. Dans quel coin -du Lubéron?- était ce tourné?
    Pas de fiche technique mais des zooms sur ce qui est vraiment intéressant, notamment les suspat’ et les sièges version matelas TEMPUR. Pour dormir dessus, je me demandais quand on aurait de la mousse à mémoire de forme dans une auto.
    Bref une bonne POade comme je les aime
    Amicalement vôtre

    Répondre
  12. Francois

    Bonjour,
    C’est assez sympa de mon point de vue et ça change de l’uniformisation qu’impose chaque segment automobile, Je pense que l’utilisation au quotidien de ce véhicule doit être assez agréable quand je vois son aménagement intérieur et les couleurs choisies. Le retour du grand confort est pour moi un atout important surtout sur cette segmentation et participe au plaisir des longs voyages seul ou en famille….
    Bien sur rien n’est parfait et nombreux details de finition égratignent mon regard ou ma recherche d’ergonomie….il y a encore du travail pour l’evolution de ce produit.
    A propos des vitres AR qui s’ouvrent en compas ( et celles fixes de la DS4 ) c’est regrettable mais honnêtement il est vraiment très rare aujourd’hui avec la clim que l’on baisse ces vitres…
    Pour en avoir la preuve j’ai désactivé les interrupteurs de vitres AR sur ma voiture…depuis 6 mois….et aucun passager ne m’en a fait la remarque…. et il y a aussi tellement d’autres choses que l’on veut avoir dans sa voiture sans jamais les utiliser…et même oublier qu’on les possède…

    Finalement c’est loin de la voiture essentielle mais c’est une voiture que je qualifierai de raisonnable dans notre environnement irrationnel ou il en faut toujours plus et fini par rendre le monde automobile actuel assez insupportable….ou les plaisirs simples disparaissent…

    François

    Répondre
  13. Chapman

    Heureux du retour du confort, ça fait des années que je me désole d’être puni à chaque nid de poule et autre gendarme couché. Globalement j’aime bien le volume de cette Cactus, j’aimais d’ailleurs bien la version précédente et ses fameux Airbumps. Deux choses m’ont retenu au moment de prendre la décision. Tout d’abord un confort très relatif sur la première version, avec une position de conduite inadaptée à ma grande taille 186cm (je ne vous raconte pas le coup de boule dans le pare soleil en m’installant à bord) et un tableau de bord qui ne me laisse froid, pas qualitatif pour un sou et ergonomiquement absurde (trop de manip en quittant la route des yeux pour des opérations simples type chauffage).
    Donc, j’irais à l’occasion essayer ce nouvel opus par curiosité…..et parce que moi aussi j’ai bientôt soixante ans et que la DS est mon graal automobile…..

    Répondre
  14. ques

    Je roule en Citroen C6 au quotidien et l’aspect tapis volant de la suspension hydropnematique est très agréable mais les sièges sont un peu durs et les acoudoirs ne sont pas rembourés (c’est pas top quand on y pose le bras). En cela la nouvelle C4 est mieux (sièges plus moelleux, accoudoirs rembourés) et si sa suspension est hydraulique-touch ça en fait une citroen dans la tradition qui j’espère séduira un large public. Je roule aussi régulièrement en BX et là les sièges sont hyper moelleux, et ajouté à la suspension hydrau c’est vraiment bien, il n’y a que l’insonorisation totalement dépassée qui soit un inconvénient sur cette voiture.

    Répondre
    1. patouny

      Si l’on en croit la communication sur la nouvelle C4 Cactus, je pourrais donc abandonner immédiatement ma DS19 en liquide rouge sans crainte pour mon confort ?