Fiat Tipo 5 portes : Low-price et non Low-cost

Par Patrice Vergès. En France, le prix d’achat moyen d’une berline de segment C est de 25 000 € contre 15 500 euros pour une Fiat Tipo. Voici le pourquoi du comment.

D’après Fiat, c’est l’esthétique avant le prix qui fait choisir une Tipo. Ce n’est pas faux

Il y a deux ans, POA essayait la Fiat Tipo 4 portes qui ne représente plus que 20 % du volume des ventes de cette berline depuis la sortie de la Fiat Tipo 5 portes, avec hayon, pourtant plus chère de 1 500 euros. Fiat se défend lorsqu’on déclare que la Tipo est une voiture low-cost en rétorquant que c’est plutôt une low-price qui répond aux besoins d’une famille aux revenus plus modestes. Si son esthétique très valorisante fait songer à celui d’une Peugeot 308 sous certains angles, le plastique de sa planche de bord n’en a pas le raffinement, sa suspension surtout arrière semi-rigide n’en a pas le moelleux et son moteur 1400 cm3 turbo essence qui n’est pas un perdreau de l’année n’en a pas le silence et sa direction la même précision. Construite en Turquie, utilisant beaucoup de composants de modèles Fiat (plate-forme de 500 L) déjà bien amortis, la Tipo peut être proposée à ce tarif hyper performant sans être une low-cost dont l’Italien fut le pionnier avec la Palio au milieu des années 90 sans connaître le succès de la Dacia. Il ne faut pas avoir raison trop tôt.

La Fita Tipo 5 portes (Hayon) mesure 4,37m de long

Vaste, pratique et bien équipée

Pourtant le résultat est largement positif si on l’oppose au prix de vente très compétitif avec une gamme qui débute à 12 590 euros pour s’achever à prés de 25 000 euros dans le cas du break SW en motorisation diesel 120 ch Multijet. A cause des nouvelles normes de dépollution, la version diesel plus coûteuse de 2500 euros n’est pas la meilleure affaire de la gamme. A notre avis, la Fiat Tipo n’a d’intérêt que si on l’achète en motorisation essence T-Jet 1400 cm3 120 ch ou 95 ch. Cela dit, il ne faut pas oublier que l’écart de prix redescend à 1 550 euros lorsqu’on enlève les 953 euros de malus écologique exigés par le moteur 120 ch essence qui émet 139 g/km. Néanmoins, si on parcourt autour de 10 000 km par an, l’essence reste vivement conseillée surtout dans ce segment de prix sans évoquer l’aspect évidemment écologique et économique.

Planche de bord rationnelle, tout est la bonne place.

Pour le reste, la Fiat est une honnête machine à rouler et qui fait bien le job et en toute sécurité pour ses passagers d’autant qu’elle est équipée de tout l’arsenal sécuritaire d’une voiture moderne. Elle transporte une famille qui peut prendre ses aises dans une carrosserie (4 37 m) fort accueillante autant à l’avant qu’à l’arrière avec un grand coffre de 440 litres qui peut même accueillir un réservoir de GPL de 53 litres sans obérer son volume. (Supplément de 1 500 euros).

A partir de l’Easy, grand écran tactile de 18 cm. Le GPS est optionnel contre 500 euros

Valorisante

Comparée à une Dacia Logan, ce n’est pas son prix qui détermine l’achat de cette Fiat mais son esthétique plutôt valorisante. Si on la choisit en version Pop ou encore mieux Easy, vous aurez droit à quelques chromes là où il le faut (calandre, contours des projecteurs) comme sur une Audi, des jantes de 16 pouces en alliage léger au dessin réussi, une tablette au tableau de bord tactile de 7 pouces comme sur les Mercedes. Ajoutons l’air conditionné qui équipe toute la gamme, un volant et un pommeau en cuir dont je n’aurais la mauvaise foi de prétendre que son toucher vaut celui d’une BMW, 4 vitres électriques et j’en passe comme le capteur de pluie et les vastes espaces de rangement. Version Easy facturée 16 990 euros en 1,4 l essence 95 ch un peu juste pour ses 1,35 tonnes contre 18 490 euros pour la 120 ch à peine plus gourmande ( 6 à 8 litres) mais plus nerveuse ( 10,8 s de 0 à 100) davantage à son aise pour transporter sa petite famille.

Les sièges maintiennent bien le dos, leur revêtement semble robuste

Si votre occasion en reprise avoue plus de 7 ans, il faut soustraire le bonus EcoFiat de 1000 euros, rajouter, hélas, le malus de 953 euros et enlever votre remise que vous négocierez patiemment auprès de votre concessionnaire Fiat. On n’est pas chez Dacia, on peut discuter les prix chez Fiat en restant évidemment dans le domaine du raisonnablement commercial pour lui.

Sur l’Easy ou en option contre 500 euros sur la version de base, le pack chrome en rajoute là où il en faut avec des jantes en alliage léger en prime

Les grands gabarits disposent d’un bon volume pour les jambes à l’arrière

Plus rationnelle qu’émotionnelle

D’où le prix moyen de 15 500 euros qui explique que la Fiat Tipo ait représenté 14 000 ventes dans notre beau pays en 2017, soit la 2eme chez Fiat derrière la petite 500 toujours au top. Certes, nous sommes loin des 30 000 ventes annuelles en 1990 de la précédente Fiat Tipo élue Voiture de l’Année dont votre serviteur a possédé deux exemplaires et qui était bien plus novatrice à son temps que la nouvelle plus rationnelle qu’émotionnelle. Et comme diraient certains, c’est bien suffisant pour rouler à 80 km/h sur nos belles nationales radarisées…

Avec 440 litres, le coffre est vaste mais un seuil de chargement est un peu trop haut

Nouvelle finition Style plus cossue avec calandre noire, jantes de 18 pouces, vitres AR surteintées, planche de bord noire laquée contre un supplément très honnête

 

L’avis des Petits Observateurs !

19 commentaires au sujet de « Fiat Tipo 5 portes : Low-price et non Low-cost »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Hugo

    Non la version diesel est la meilleurs affaire. Je ne suis pas pro diesel mais malgré un coût plus élevé du à la taxe, ce moteur est tres fiable et beaucoup plus performant que les autres diesels. En outre il ne consomme pas. C’est sans doute le meilleurs turbo diesel du marché avec le 1.6 Honda. Enfin cette voiture n’a aucun défaut rédhibitoire. À part peut être celui d’être une voiture normale des points de vues de la a finition, l’habitabilité des aspects pratiques, de comodité et du design. Elle est dans la catégorie « low cost » pour justifier son prix. En effet, Fiât à certainement cru bon faire cela car à cause de l’image de marque, elle ne se serait pas vendue aussi bien qu’une Mégane ou qu’une 308 alors qu’elle n’est pas moins bien sauf en terme d’aspect visuel de la planche de bord moins bling bling.

    Répondre
  2. jordan

    L’essentiel est dit, la mienne suit sont chemin et pas de défauts particuliers. Elle n’est pas parfaite mais on ne peut pas lui demander la Lune, on est conscient de ce qu’on achète ! Et elle fait le boulot 🙂

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Désolé d’avoir torpillé votre protégée Jordan. Parfois les mots dépassent nos pensées…
      🙂
      Naburepentis

  3. Pascal DeVillers14

    Bonsoir,
    Depuis sa sortie je trouve cette voiture très réussie,elle est dans ma sort list pour remplacer ma voiture de tous les jours.
    Effectivement pour une voiture petit prix , c’est une belle voiture , comme quoi beau ,bien équipée et pas cher c’est possible.
    Elle s’incrit bien dans le concept « Essentiel » tout comme DACIA en particulier avec le Duster qui bien que peu cher est une voiture SUV qui sort du paysage .
    Très bon article Monsieur VERGES.
    Pascal

    Répondre
  4. Vincent

    Ce modèle est un produit industriel cohérent, mais au mieux insipide. Pour moins de 16500€, on trouve plus de trois cents 308 d’occasion récentes et ayant moins de 30 000 km sur la Centrale… A quoi bon acheter cette Fiat neuve quand on a ce budget ?

    Répondre
  5. Nabuchodonosor

    Là on n’est plus dans l’investissement du bon père de famille mais dans le consommable, le jetable façon Kleenex. Chez Fiotte ils font même l’économie d’ingénieurs pour en programmer l’obsolescence vu que le bidule va s’éparpiller tout seul à l’issu de la période de garantie façon puzzle. Petit, une com’ de la marque disait que leurs voitures étaient faites pour durer sept ans; Cela m’avait choqué car j’adorai les bagnoles du moment que j’espérai pouvoir conduire une fois grand, si toutefois elles me laissaient le temps de grandir… C’était il y a bientôt un demi-siècle et force est de constater que leur philosophie n’a pas bougée d’un iota…

    Répondre
    1. vierage

      BONJOUR
      LA publicité dont vous parlez , je m’en souviens bien , et il s’agissait de la 131 « construite pour durer 10 ans! » , j’ai failli en acheter une (1400tc) en 1984 en region parisienne , mais l’essai ne fut pas concluant et je me suis rabattu sur une LANCIA HPE 2000 (15000francs, mais 145000 km et une BV récalcitrante + train avant mal réglé + conso etc…ont fiat que je m’en suis séparé à regret car les Alpes autrichiennes restent encore gravées dans ma mémoire avec cette auto bleue !)
      Bref, FIAT TIPO me semble un bon outil à cheval entre utile et agréable (j’ai eu l’occasion de l’utiliser en location il y a peu , et ce fut e bonne expérience en fait ; ,sauf moteur 95ch un peu juste en montagne…mais tenue de route , calme , stabilité , espace étaient excellents au vu du prix demandé )
      Bonnes poades à tous!

    2. ALMERAS

      Bonjour,
      50 000 km en Cinquecento, 60 000 km en Panda, + de 100 000 km en Brava et pas une panne, pas un ennui majeur. La Tipo ne me concerne pas mais je suis persuadé qu’elle aura une bonne fiabilité.
      Il y a des légendes qui perdurent à tord.

    3. Nabuchodonosor

      Allons Messieurs, pensez vous que je puisse m’abaisser à critiquer sans raisons ?
      Petit j’ai baigné dans l’univers des FIAT des émigrés italiens qui m’entouraient…. J’ai essuyé mes fonds de culottes dans les FIAT de mes vieux. Puis, à mes débuts au volant j’en ai eu avant de les rejeter… Le remord me rongeant, j’ai fini par en racheter tout récemment… Mais je suis sans doutes tombé sur des mauvais chevaux comme l’étaient ceux qui ont néanmoins enrichit ma boîte à souvenirs… D’accord, je reconnais que je n’y suis pas allé avec le dos de la cuillère, j’ai beurré allègrement certes, mais j’ai exprimé néanmoins ce que je pense… Désolé pour la légende…
      😉
      Quinenabuseraplus, promis !

  6. Francois

    Bonjour,
    Un véhicule très intéressant dans la catégorie avec une ligne que je trouve harmonieuse et une cohérence technologique. Une réponse aux attentes de beaucoup de personnes il me semble…
    Cela étant les acheteurs potentiels la garderont peut etre longtemps donc la question de la durabilité du produit se posera, a travers la qualité intrinsèque du produit, celle du sav et des coûts de maintenance…. Quand on voit l’énergie mise par les marques pour vendre un nouveau véhicule en vous dissuadant de poursuivre l’entretien de votre ancêtre âgé de 5 ans ou plus…..

    Répondre
  7. Thierry

    L’auto fait envie, elle est essentielle, plus qu’une Cactus, mais c’est l’image de Fiat qui fait freiner … Les articles de Presse sur le grand patron, les concessions Fiat qui sont toutes devenues multi marques et qui poussent a acheter l’autre marque justement etc, et une lointaine image de fragilité.

    Répondre
  8. Chapman

    Je ne déteste pas le concept  » essentiel  » dans l’automobile populaire, surtout quand il est accompagné d’un design de bon niveau comme sur cette jolie Tipo.

    Répondre
  9. Amok

    Très bon article de l’excellent M. Vergès qui nous montre un produit cohérent conçu pour une cible de clientèle, sans faire de comparaisons inutiles et verbeuses avec d’autres modèles d’une catégorie différente.
    Question subsidiaire : quelle est la marge réalisée par le constructeur sur ce type de voiture ?
    On peut espérer un bon taux pour Fiat qui a puisé dans la banque d’organes du groupe et utilisé des moteurs et équipements déjà amortis.
    Ceci pourrait faire l’objet d’une QAG (Question au Gouvernement POA). Y a-t-il un ministre ou un secrétaire d’état pour répondre ?

    Répondre
  10. Franck

    Fiat revient à ses origines qui ont fait son succès pendant des années, une bonne bouille, un prix ultra compétitif, des prestations plus que correctes…et compte tenu des conditions de circulations et de la proliférations des radars, cette Tipo a toute sa place sur notre marché ou elle rencontre un certain succès.

    Répondre
  11. Mustang98

    Bien, tout ça fleure bon le nivellement par le bas !!!
    Quitte à tout sacrifier sur l’autel du prix, je ferai volontiers quelques économies supplémentaires sur l’électronique embarquée, dite « d’infotainment », à commencer par la plaque à crasse de doigts appelée écran tactile !
    J’aime pô être tenu en laisse… fut-elle électronique.

    Répondre