POA au Canada (5): Les enfants d’André

 

POA AU CANADA EN CITROËN C3 AIRCROSS – EPISODE 5

Cinquième étape de notre Road Trip au Canada et rencontre avec des collectionneurs de Citroën ; oui, malgré la distance et l’absence de constructeurs français depuis maintenant un temps qui se compte en décennie, cela existe encore… Moment hors du temps où le plus ancien des fans de Citroën du Québec, qui n’a plus jamais croisé la route d’une Citroën moderne depuis 40 ans, découvre une petite Citron flambant neuve arrivée de France…    

Photos Ronan Rocher

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

49 commentaires au sujet de « POA au Canada (5): Les enfants d’André »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Maxime de Nice

    Bonjour à tous,
    C’est non sans un certain enthousiasme que j’écris mon tout premier commentaire sur ce formidable site, où la passion automobile respire comme nulle part ailleurs (ou presque) sur le net.
    Merci pour ce mémorable road-trip québécois, si bien organisé par Cédric, filmé par Renaud et photographié par Ronan.
    La 2 CV repeinte de Serge a attiré mon attention, surtout dans son ancienne configuration rose et noire… Aucun doute, c’est bien celle que j’ai aperçue en Gaspésie à l’été 2012, et photographiée tant bien que mal (plutôt mal, d’ailleurs) à plus ou moins 80 km/h (en tant que passager, rassurez-vous !) : https://i.goopics.net/dLGYJ.jpg
    Puisse tout ce patrimoine automobile continuer ainsi à se transmettre, malgré la difficulté que j’imagine grandissante à trouver des pièces et des spécialistes.

    Go POA et vive la France éternelle !

    Répondre
  2. Photobruno

    … et toujours cette p…. de marmotte dans le champ de la caméra, cela gâche le plaisir de regarder la vidéo.
    C’est le seul reproche et il est facile à corriger.

    Répondre
  3. Pascal MOORE Twice Golden Member

    L’équipe de POA nous fait encore vivre de bons moments et des rencontres bien agréables avec des personnages authentiques et sympathiques.
    Je n’ai pas rêvé en attendant qu’une 2cv se négociait 24 000 CAN$ !!! J’en connais qui vont se pencher sur le sujet.
    ENCORE MERCI pour ce beau voyage au QUEBEC. Cela me rappelle de bien bons souvenirs. On se sent très bien là-bas….

    Répondre
  4. Pascal DeVillers14

    Bonjour,
    Je regarde la vidéo pour la troisième fois ,c’est trop bien à quand le prochain épisode Monsieur Fréou?
    Et le prochain Café Garage ?
    Quels projets pour 2018 ?
    Pour en revenir à ce magnifique reportage , on distingue chez Anatole, sous une bâche comme un bijou une belle SM bleue métal.
    J’aimerai bien l’avoir dans mon garage à coté de mon Alfa …
    Peu être dans quelques années qui sait….
    Bonne journée à toutes et tous.
    Pascal

    Répondre
    1. Fréour

      Prochain épisodes dans les moments qui viennent et CaféGarage dans les jours qui viennent… Tournage demain !
      Bon dimanche et très bonne semaine à tous.
      GoPOA !
      Cédric

  5. Gaspard

    Je bosse dans un lycée qui répare des voitures de collection, anciennes ou de compétition , et j’adore cet épisode : des rencontres rares, des gens pas frelatés, un goût du partage. Merci !

    Répondre
  6. Jigalain

    Bravo à Cédric pour l’idée et son dénouement
    Bravo au Président RR pour son enthousiasme éclatant
    Bravo à Ronan pour ses photos (belles) et sa post production (géniale)
    Bravo à C3 Aircross , même pas peur!
    Et bravo à tous les cousins de la Belle province!

    Répondre
    1. Jigalain

      Et la caméra de notre Président!
      Et la pertinence de ses questions et la sincérité de ses commentaires…
      Bravo POA

  7. Francois

    Monsieur le président, Monsieur le premier ministre.
    POA est tellement riche de belles personnes, de sujets passionnants et d’histoires magnifiques, qu’il faudra un jour penser a réunir tous les petits observateurs automobiles pour une rencontre qui devrait être mémorable…..
    Continuez a nous raconter ces belles histoires autour des bagnoles qui unissent les gens ( et le reste aussi bien sur…)
    Go POA

    Répondre
  8. pablo

    Des Mécaniques et des Hommes
    Comme c’est riche…
    Il y aurait tellement à dire et écrire.
    Ma rencontre avec POA s’est faite par hasard lors d’une errance internetesque, en quête de sujets automobile.
    Je me souviens de m’être dit: voilà un original (notre président) qui me parle enfin de bagnole comme je les aborde.
    Ce road trip illustre parfaitement ce qui anime votre équipe, la passion. Elle est le trait d’union de ces rencontres (extraordinaires) du bout du monde.
    C’est chouette de voyager à vos côtés.

    Répondre
  9. Wendy Rancourt

    Quel beau vidéo qui nous présente des VRAIS PASSIONNÉS de Citroën!! Fabuleux!! Merci d’immortaliser ces moments et de faire découvrir au reste du monde ces merveilleuses bagnoles et surtout de nous présenter Anatole et Mr Ménard, deux références au Québec quand on parle de Citroën. J’ai eu la chance de rencontrer Anatole cet été et c’est un type charmant qui est dévoué pour la marque. Il m’a aidé dans mes recherches d’une DS et m’a donné de très bon conseils. C’est rassurant d’avoir quelqu’un comme lui qui est toujours là pour répondre à nos questions et nous aider dans l’entretien de nos belles voitures. Encore une fois, bravo!!!

    Répondre
  10. Dubby Tatiff

    Les photos sont vraiment réussies. Ces lieux sont incroyablement photogéniques (ou du moins rendus comme tels par l’œil de Ronan) et Anatole sur la 9° photo pourrait tourner dans un film : il a une gueule d’acteur.

    Répondre
  11. Lenormand

    On a ben l’envie d’partir au loin, avec la complainte dans les oreilles et le froid au bout du nez. Quel bonheur en ces jours français si tristes …
    Merci pour la bande son en raccord avec nous autres !!!

    Répondre
  12. Arnaud T

    Qu’elle est bonne, l’idée d’un diaporama à la fin de la vidéo, j’adore le concept. En découvrant le hangar de cet octogénaire, je ne parviens pas à imaginer tout ce qui peut se passer dans son cerveau, comment il décide de s’occuper de telle voiture ou de telle autre, comment il parvient à s’organiser, mais je devine son plaisir, tout à sa tâche, avec passion et talent. Ce reportage tient du rêve, on se demande si c’est possible.

    Répondre
  13. ThomasC

    Magnifique…Émouvant…
    Cette série Canada était déjà fort sympathique mais ça… C’est du grand POA. C’est un retour au source même cela faisait longtemps que l’on avait plus vraiment de reportages sur des vrais passionnés. De vrais excentriques de la bagnole Citroën qui plus est.
    Continuez comme ça faites nous rêver.

    Répondre
  14. Stephane CVS

    Merci pour ces reportages ô combien passionnants ! C’est madame là ministre de la féminité qui doit faire la g**** de ne pas vous avoir accompagné……. Bravo à mister FRÉOUR., qui si j’ai bien lu, est l’organisateur de ce roda trip….. J’espere seulement qu’il y en aura plein d’autres !!!

    Répondre
  15. lp2b

    Chaque jour une nouvelle vidéo et de nouvelles très belles rencontres chez nos cousins du Canada ……. Que des passionnés…………… {DES BAGNOLARDS} …

    Le dernier épisode est encore plus intéressant que les précédents, toujours de magnifiques photos BRAVO …
    J’attends avec impatience la suite et la prochaine diffusion.

    Merci à toute l’équipe de POA.

    Répondre
  16. Pascal DeVillers14

    Bonsoir à tous,
    Je viens de passer un bon moment à regarder cette vidéo et lire tous les commentaires qu’elle sucite.
    Comme tous les autres j’ai trouvé cet épisode formidable et peut être même meilleur que les 4 précédents.
    D’abords parce que le garage de Monsieur MÉDARD et d’Anatole et leur environnement me rappele celui de mon grand père et mon oncle .
    Ils habitaient en région parisienne et en plus de leur travail normal réparaient et bricolaient les voitures du voisinage pour arrondir les fins de mois.
    C’était souvant de vieilles voitures et puis derrière le garage,un terrain herbeux avec de vieilles voitures en fin de vie ,garées pèle mêle. DS ,403 et puis il y avait cette Panard 24 .
    J’étais encore enfant, je passais des heures à son volant ,immobile mais m’imaginant dans de grands voyages .
    Et puis cette odeur intérieure de vieille voiture que je garde encoe en mémoire.
    Je crois que c’est là que j’ai pris le virus et suis devenu bagnolard.
    Et bien votre reportage d’aujourd’hui me replonge dans cette nostalgie d’enfance ,alors merci à vous.
    Au prochain épisode !
    Pascal

    Répondre
  17. Jeremy Clarkson

    Quel voyage fantastique mes amis Ahahah !
    Et il monte en puissance, chaque jour votre road trip nous prend un peu plus aux tripes… Chaque épisode est fait de belles rencontres qui fluidifient et nous font monter la sève d’érable… Nul besoin de supercars, de débauche de puissance, de superproduction hollywoodienne… The Grand tour n’est que spectacle et vous êtes l’émotion intacte. On en a le tronc qui frissonne, les branches qui bourgeonnent, les feuilles qui reverdissent, la forêt toute entière se courbe et vous bisse : « Thundering applause ». Il reste trois épisodes et en Maître du suspens vous avez gardé le meilleur pour la fin, petits malins… Une rencontre demain avec une tribu amérindienne, un Pow-Wow tardif chez les Micmacs, un calumet partagé chez les Mohawks, va savoir… Le voyage touche à son paroxysme. POA vous n’avez pas votre pareil pour nous faire vibrer de tout notre être et ce n’est que pur bonheur !
    Avec Hamster et Captain slow, nous sommes conquis.
    On the road again froggies !
    Jezza

    Répondre
  18. chapman

    Bon dites donc les gars, il y avait une DS dans le garage de Serge, derrière la deuche bicolore.
    Ah messieurs, quel épisode, quel charme…..ces passionnés !! Et Anatole et son atelier, c’est merveilleux, tellement amical, on a envie d’aller boire une mousse sur le capot d’une auto pour discuter le bout de gras.
    Et monsieur Ménard. Un modeste dans la plus belle caverne d’Ali Baba de pièces de rechanges. Pas un ordinateur ne parviendrait à classer toutes les petites choses indispensables à une restauration dans les règles.
    Une demi heure qui passe comme un éclair.
    Vivement demain.

    Répondre
  19. Christophe BONNIN

    Ah la la… encore un épisode fabuleux ! Des Citroën et des hommes.

    Pour la première fois de cette série, on sort de la ville avec de la neige, du soleil et du ciel bleu. A nous les grands espaces.

    Au menu, la mise en bouche avec les deux pimpante 2Cv de Serge en zone pavillonnaire. Le plat de résistance avec le garage champêtre d’Anatole (le prénom du personnage joué par Bourvil dans le film « le Cerveau »… La France Éternelle). Et enfin, le dessert avec Monsieur Menard. Le tout baigné dans son jus de country nord américaine… Un genre musicale plutôt bien représenté dans la bibliothèque audio de YouTube ce qui nous arrange ici.

    Déjà chez Anatole, l’entré de l’hiver et ce début de manteau neigeux, évoque les mondes engloutis de l’ancien empire Citröen, s’étendant jadis, jusque dans ces paysages là. Nous entrons déjà dans une sorte de paradis blanc. Renaud, soucieux de notre confort auditif, sort très vite son arme secrète de cette rentré 2017… Le micro à Bonnette. J’ai lu que certains se plaignaient de la voir apparaitre. Pour ma part, je me fiche complètement qu’elle s’invite de temps à autre dans l’image. Je savoure simplement le son obtenu, très convaincant dans ces conditions extérieur difficile. Je pense que l’ami de POA qui nous avait décrit, au touché, les lignes de la LandRover Evoque, doit y être sensible également. Un bon investissement.

    Super, l’histoire de la SM avec le « t’es pas sérieux » , sous entendu, de m’avoir cacher un trésor pareil !

    Comment ne pas évoquer l’épisode de l’embourbage de la C3. On sent la fébrilité de Renaud qui soit… se remémore un passé douloureux, comme celui déjà évoqué sur ce blog, de sa SM lamentablement plantée devant le garage de son paternel… ou soit… de se projeter déjà dans la perspective de rester enliser à jamais dans ce pays qui gèle les mains aussi vite que dans les Pôles de notre planète, passionnément protégé par notre ex-ministre de l’environnement Française… la Ségosor (de la même famille que l’Hidalgor).

    Heureusement… Le mode « Snow » (qu’on imagine avoir été utilisé à cette occasion) extirpe (de justesse) la C3 Aircross de l’humiliation qu’aurait été de se faire secourir par un bon gros Pickup à la planche de bords recouverte intégralement de plastiques durs !

    Dernier chapitre avec le musée fossilisé des Citroën perdues, constitué par une vie… celle de Monsieur Menard. Encore une fois, le micro bonnette est une bénédiction. Elle nous permet de percevoir la finesse de l’écorce de voix abîmée d’un homme qui à consacré une bonne partie de sa vie à sa passion et qui nous rend compte que beaucoup de ses rêves, encore en chantier, ne seront sans doutes pas réalisé sous ses propres yeux. « Depuis 2 ans, j’ai beaucoup perdu en énergie »… Nous avoue t’il. Une situation poignante qui est, ou sera, notre lot à tous. L’étendu de l’organisation de son stock de passion, illustre aussi a quelle point un homme ne se résoudra jamais à sa condition, pourtant raisonnablement connu de tous. Je pense qu’on peut lui adresser le titre du dernier bagnolard de son époque… et de rêver qu’Anatole s’acharne a son tour à poursuivre son héritage.

    Mais avant de terminer le reportage, l’enfant qu’il est toujours, s’installe à bord de cette C3 et l’on se tourne vers l’avenir… Un retour de Citroën ici ? Peut être, un jour. Peut être pour une autre histoire.

    Dans l’actualité du jour, on est en train de mettre en prison quelques anciens dirigeants du groupe VW en Amérique du Nord, faisant toujours suite au DieselGate. Peut être que cela pourrait inciter à une démarche prudente pour un groupe comme PSA sur les aspects réglementaires de ce continent là.

    Répondre
  20. Mustang98

    Bon, désormais à partir de dorénavant, ça va pas être simple de faire mieux !!!
    Tout est bon, beau et bien fait… Les gens rencontrés, d’abord qui véhiculent la même authenticité que les autos qu’ils aiment et chérissent en toute simplicité ; les images ensuite, qui confinent presque à l’Art, sans rire, je l’écris comme je le pense.
    Enfin, vous, le Gouvernement restreint de POA, mutés en agents très spéciaux, du rayonnement international de -Citroën en l’espèce- l’automobile française.
    Ma Deuche AK 350 de 1970, vous salue bien et vous remercie…

    Un seul regret peut-être, de ne pas en avoir vu une rouler… La DS break bleue d’Anatole me fait rêver !
    Et vivement l’épisode 6….

    Répondre
  21. Francois

    Je n’ai pas de mot assez fort pour vous dire combien votre road trip au Québec est un un plaisir délicieux, un véritable cadeau pour un amoureux des bagnoles…
    Superbe travail …chapeau bas messieurs…merci M.Freour…merci M. Roubaudi..
    Ceci dit c’est vrai que la C3 est un peu juste en puissance …la future C5 aircross sera peut être plus adaptée…..mais je n’ai pas vu sur place autant de 4×4 , de VUS performants que de coréennes ou de japonaises en 2 roues motrices….et pour dire vrai les pick up, hors leur aspect pratique et rustique….sont d’un autre age au niveau des qualités routieres….

    Répondre
  22. Franck

    Quels moments merveilleux pour le fou de citron que je suis….Quand je retournerai la bas j’irai faire un tour pour approcher ces bordels enchantés ou l’âme de ces voitures attendent de faire des heureux ……ma DS 5 n’imagine pas combien ses ancêtres ont une aura exceptionnelle…

    Répondre
  23. Nabuchodonosor

    Les gars vous êtes au top : Excellent reportage, sublimes images, envoutante country. Je suis sur le cul. Et les personnages rencontrés tous simplement incroyables. Ce n’est pas que les précédentes rencontres soient moins marquantes, mais votre dernière là, ce Monsieur Ménard qui roulent les r à la façon d’un brave bourguignon, est un type absolument ex-tra-or-di-naire. Il est à lui seul la mémoire vivante de Citroën dans le nouveau monde et son atelier est plus qu’un musée puisqu’on peut tripoter les pièces et les sortir de leur gangue de poussière pour leur redonner une nouvelle vie… Certains ont droit à des statues pour moins !

    La C3 commence à se salir, la boue de la cour n’a pas vraiment mis ses qualités motrices en avant… J’attends avec impatience le roulage sur neige, demain peut-être ? Au fait était-elle équipée en pneumatique M+S ?

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      PS : Au fur à mesure de votre road-trip, nous apparait l’extraordinaire travail de préparation, de tournage et de montage qu’il vous a fallu pour réaliser tout cela. Quel beau cadeau de Noël. Merci encore…
      Go POA

    2. FREOUR

      Bonsoir Nabuchodonsor,

      D’abord, merci – on ne le dit jamais assez – merci pour autant de bons et chaleureux commentaires !

      Pour les pneus : mixte ou AllSeasons – certifiés « neige » ; le flocon sur les flancs est le laisser-passer pour l’hiver au Canada et au Québec.

      Détail pour « l’embourbement », il faisait pas loin de -10 degrés et la zone où je suis allé me garer était gelée en surface et gorgée d’eau dessous (il a beaucoup plu la veille)… Sous le poids, la glace a cédé. Anatole c’est bien marré ! « Moi je vais jamais mettre là-bas ! » A retenir pour ceux qui auraient envie de lui rendre visite.

      Reste 3 épisodes.

      Cédric

    3. Nabuchodonosor

      Monsieur le Premier Ministre, c’est vous qu’il convient de remercier, pas moi.
      Vos reportages ne sont que pur plaisirs à suivre pour nous tous, ils mettent tous nos sens en éveil et ravivent notre flamme pour la bagnole.
      Alors merci encore.

      J’ai hâte de voir comment la « snow touch » de la C3 va l’en sortir dans la neige, j’en fait même une fixette dans votre road-trip canadien… Mon univers est en altitude et je suis entouré de montagnes. Le froid, la neige et les routes sales accompagnent mon quotidien en cette fin d’automne où l’hiver a déjà pris ses quartiers. Pour des raisons de sécurité avec lesquelles je ne badine pas, je roule en 4 roues motrices, montés de 4 pneus M+S finnois neufs. J’ai pleuré ma mère dans des propulsions, serré les fesses dans des tractions et je reste curieux de voir l’efficacité du système de motricité renforcé développé par PSA sur le train avant. J’imagine qu’il s’agit d’un blocage de différentiel couplé à un antipatinage géré par une centrale électronique… En espérant que mon vœu soit exaucé dans l’un des trois prochains épisodes… Mais si ce n’était pas le cas je ne vous en tiendrai nulle rigueur, le froid Québecois l’a déjà fait…
      🙂
      Nabutoutl’antigel

  24. Jean-Paul de Nantes

    Un blouson « Anatole » et une casquette grand froid « Mr Ménard » ca aurait un succès fou à la boutique POA !
    Quelles belles personnes !

    Répondre
  25. MF67

    Reportage très émouvant ! Quel plaisir de voir ces petits bouts de France, si loin de chez nous, entourés de beaux paysages enneigés, et tant appréciés à leurs justes valeurs par ces passionnés ! On ressort vraiment de ce visionnage en étant tout émerveillé, par ces beaux récits, et par ces « bordels enchantés » à l’atmosphère un peu magique !
    Quel bonheur de voir ces DS, SM, CX, et même GS, chez nos lointains cousins !
    Merci POA ! Merci !

    Répondre
  26. ques

    il faut donc deux saisons pour rafistoler une vieille sm, et dans ce froid, en pleine campagne, avec des stocks vieux de plus de 40 ans, c’est allucinant. Le client il flippe un peu quand même avec ses phares tournants hydrauliques ! Ce sont les derniers des mohicants ! Et on n’en a vu démarer aucune ! ils disent qu’elles marchent, elles ont l’air quand même fatiguées !

    Répondre