Mazda CX-5 190 ch: Osez l’essence !

Renaud Roubaudi et Cédric Fréour essayent le nouveau Mazda CX-5 (190 ch essence). L’un et l’autre sont séduits par la précision de conduite, la douceur des commandes et la polyvalence du CX-5 qui mérite d’être reconnu comme un des tops du segment.

L’avis des Petits Observateurs !

16 commentaires au sujet de « Mazda CX-5 190 ch: Osez l’essence ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mat Ador

    Le ressenti que l’on peut avoir après votre reportage reste très subjectif. J’aurai deux bémols, pour ce tableau de bord timoré qui semble ne pas valoriser l’habitacle notamment avec un écran central qui parait avoir une ou deux générations de retard et le porte-à-faux avant qui est trop présent et déstabilise l’équilibre général de l’auto. Pour le reste c’est un sans-faute de Mazda.

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Mon cher Marc, nous ne sommes que subjectivité, POA est subjectif par définition. Le titre, crée en 2008 je le rappelle, de Petites Observations Automobiles était une façon de me protéger du regard des essayeurs de la presse automobile qui se dit objective. POA ne revendique pas d’être un media d’essai mais bel et bien de petites observations « humaine » donc subjective.

    2. Mat Ador

      Pardonnez-moi Renaud je ne cherchai pas à qualifier votre reportage au demeurant excellent comme d’habitude mais vous dire toute la difficulté d’appréhender une auto dans sa globalité en la percevant par le filtre d’une courte vidéo; Je me suis donc mal exprimé. Si cette CX-5 semble friser la perfection aux deux détails près que j’ai relevé, je me languis bien évidemment d’aller les vérifier de visu puis par un petit essai.
      En revanche si vous voulez un mot concernant l’objectivité légendaire des médias spécialisés, et bien y’a qu’à d’mander :
      Comme beaucoup d’entre nous je suis tombé dedans petit et, une fois le biberon jeté et la papette digérée, je me suis rapidement mis à dévorer la presse papier française et devenir addict aux premières émissions télévisuelles d’Auto-Moto qui remontent à 1975 je crois… Et il ne m’a pas fallu longtemps pour prendre la mesure du lobbyisme régnant… Je rêvais souvent d’étrangères mais tests comparatifs à l’appui, les françaises leur damaient presque toujours le pion (sic !)… Y’avait un truc, j’ai finis par m’y accommoder et m’arranger avec cela… N’ayez crainte, les objectifs aux lecteurs captifs n’ont aucune leçon à donner aux objecteurs qui eux se doivent de les conquérir puis constamment de les garder. Ne changez rien, vous êtes pile dans le bon ton.

  2. Hugo

    Je crois que comme Honda et Toyota, Mazda innove pour de vrai en motorisations thermiques. En effet chez les allemands et les français depuis le common rail et le turbo à géométrie variable qui n’ont pas rendu le diesel plus frugal, on n’a fait de la pseudo innovation. C’est à dire ; rallongement des rapports, downsizing, micro hybridation symbolique, filtres en tout genre qui ont augmentés les pannes et les coûts des réparations. Et pour les moteurs essence je ne suis pas convaincu que le turbo a fait mieux que les athmos.

    Répondre
  3. a

    Extérieurement que ce soit l’avant ou l’arrière de ce nouveau X5 est assez réussit et réellement en nette amélioration, ce rouge est vraiment magnifique.
    En ce qui concerne l’intérieur il seront à moyen terme à revoir la totalité du look avec une intégration d’un écran bien plus important.
    Mr Le Premier Ministre vous avez pu apprécier la douceur de certains éléments relatifs à l’assistance de conduite et c’est très bien, il est exact que parfois ont se demande QUAND VA SE DECLANCHER le freinage par exemple et avec qu’elle ampleur (cela devient un stress ayant un doute de la réaction du véhicule quelque soit l’aide à la conduite).
    Dans un précédent commentaire Mr Le Président mentionnait que la démultiplication de toutes ses aides arrivaient à agacer certaines personnes et ainsi nous perdrions notre esprit de BAGNOLARD…. il a raison en fait.
    J’ai pu essayer il a quelques mois un X5 puis un X3 il m’a été impossible de trouver la bonne position de conduite hélas !
    Attendons maintenant la version avec le nouveau moteur pour 2019…

    Répondre
  4. Pierre simplement

    Salut L’équipe.

    Vous avez entre les mains un véhicule d’un constructeur qui se démarque au niveau design, personnalité et conduite..
    Ils osent l’essence, ils osent la vrai cylindrée sans turbo -en général- et osent la vraie légerté avec le skyactiv’
    Mais alors que dites vous sur leurs quasi obligation de venir au ECRAN..?? C est _NULLLL
    Des compteurs, c est oser ne pas faire comme tout le monde. et le petit écran ne vous illuminent pas la tronche a tout va..aussi
    Un vrai habitacle pour vivre et discuter avec vos passager.. la vrai bagnole..
    Ils ont juste et encore plus s il ne change pas.. lâchez vos Smartphone qui vous déconnecte et remettez vous en question sur ces choix Mainstream dont vous tombez dans le panneau.
    Un bagnolard qui aime la différence et ceux qui la cultive a bon escient.
    Pierre

    Répondre
    1. Koubiakiller

      Je suis entièrement d’accord.

      Et j’ajouterais également que Mazda est à l’heure actuelle le meilleur motoriste du marché. Pas dans le sens où il obtient les meilleurs rapport puissance/cylindrée (de la poudre aux yeux des lors qu’on a recours à un turbo, pour le contre exemple voir honda), mais dans le sens où c’est un des rares constructeurs à produire des moteurs d’ingénieur, conçus avec intelligence et pragmatisme en prenant en compte les lois physiques et chimiques propres au moteur à combustion interne.

      Prenons pour exemple leurs diesel Skyactiv-D, qui passent les prochaines normes européennes anti-pollution sans recours à l’adblue (ce sont les seuls pour l’instant, sauf erreur de ma part) :

      Le constat : l’augmentation importante de la pression du turbo et ainsi du taux de compression des moteurs diesel modernes (due particulièrement à la flemmardise des constructeurs en matière de recherche, qui préfèrent sans doute développer des logiciels de triche aux tests antipollution…) a eu pour effet de faire exploser les taux de particules fines et de nox à l’échappement et implique de faire un bloc plus épais – et plus lourd – pour éviter qu’il ne casse.
      La solution : baisser le taux de compression du moteur et bosser sur l’optimisation de la combustion à la place.

      C’est très con et très simple, mais ça marche ! Et c’est plus fiable qu’un tdi ou un hdi.

      Et il en remettent une couche avec le Skyactiv-X…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Skyactiv

  5. Mustang98

    Cher 1er Ministre, faudrait savoir !
    Soit l’absence d’écran « panoramique » renvoie à la préhistoire du siècle dernier et c’est un défaut majeur, soit il vous faudra convenir, enfin, que le toujours mieux est fatalement l’ennemi du « seulement » bien !
    Mais vous ne pouvez vous en sortir avec la pirouette des aiguilles des compteurs, même bien dessinées !
    J’emprunte donc bien volontiers le sillage du Prez, qui affirme goûter l’humilité spatiale de ces appendices électroniques…
    J’aime bien l’idée de traverser la France, éventuellement sur 2 cylindres pour moins consommer, avec les cartes routières IGN pour la navigation que l’on pourra aisément seconder avec le GPS du smart-phone.
    Merci à Mazda d’offrir à nos yeux des bagnoles qui ne sont pas que des accessoires de mode !

    Répondre
  6. Miata-Boy

    Très belle unité au sein de l’actuelle gamme Mazda. Et les protos sont jubilatoires !
    Vivement l’essai dans POA de la MX5 RF, dont j’ai cru comprendre l’annonce…

    Répondre
    1. Renaud Roubaudi

      Disons que ce ne sera pas un essai au sens stricte du terme. Plutôt une évocation du charme indéniable de cette voiture. rendez-vous dans quelques jours avec…

  7. Nabuchodonosor

    Osons l’essence… Emportés par les flots tumultueux d’un courant de pensée unique qui, du commercial en boutique à la pointure siégeant en politique en passant en revue toute la clique, nous pollue l’atmosphère chaque jour de la même rengaine vantant les bienfaits de l’électrique ou, à défaut, nous promettant la raréfaction de la particule fine en suspension par le rétrécissement cubique voir l’ablation cylindrique, nous voici interloqués de votre superbe reportage par le cap suivi par Mazda qui nage à contre-courant et nous démontre là, non sans humilité, sans cette modestie minimaliste propre au pays du soleil levant, que d’autres voies sont possibles, mieux, que celles proposées ici réussissent à réconcilier l’irréconciliable, l’écologie et le plaisir de conduire… Nous voilà maintenant entièrement sous l’empire de Fuchu.
    🙂
    Quel regret toutefois que, sous le coup de l’émotion sans doute, Numéro 1 et 2 n’aient eu le temps de nous parler de tout ce que bolide rouge devrait receler sous son capot, comme la technologie de l’i-Eloop sorte de micro hybridation régénérante permettant de récupérer une partie de l’énergie cinétique… Et tac.

    CX-5, c’est-à-dire étiqueté très certainement d’un excellent coefficient de pénétration dans l’air comme nous le laisse suggérer ces magnifiques lignes tendues par l’âme du mouvement. A propos dites, Monsieur Geffroy, 162 grammes de Co2 expirés par kilomètre parcouru mesuré tout de même dans le spiromètre, pardon mais, ça souffle… Dépêchons nous donc de faire notre liste au père Noël qui descendra du ciel car dès la nouvelle année le malus d’us comme les droits de succession, ça va partir sévère (glups).

    Nabukenjo
    « Plus lourd est le sac de riz, plus baissée est la tête ».

    Répondre
  8. Jean-Pierre FAURE

    Bonsoir, je viens de regarder l’essai du Mazda CX5 que vous venez de réaliser.
    Je fréquente toutes les semaines POA. J’ai été, comme d’habitude, très intéressé par vos commentaires ainsi que votre essai de ce nouveau CX5.
    Je possède depuis 6 mois un CX3, essence 150 cv, 4 roues motrices, également en Soul Red.
    Je suis enchanté de ce véhicule qui procure réellment une grande satisfaction de conduite, que ce soit au niveau de la souplesse du moteur ainsi que du confort et des aides électroniques.
    Je pense que c’est un véhicule qui ne demande qu’à être connu !
    Bonne continuation

    Répondre
  9. chapman

    Cher monsieur Geoffroy, je ne fais pas partie de ceux qui trouvent qu’un couple important à bas régime soit plus agréable qu’une puissance qui arrive progressivement à mesure que l’on vient la chercher. En ce qui me concerne, la puissance un peu brutale des moteurs turbocompressés, réveille mes bas instincts de mauvais conducteurs et transforme mon caractère plutôt urbain dans le « civil » et compte tenu du comportement de nombre de mes contemporains, je me demande si l’explosion, ces dernières années, de turbo diesel extrêmement brutaux à bas régime, n’encourage pas les attitudes de « bad boys » au volant.
    Bon ça c’est pour la philosophie générale.
    Je suis néanmoins très favorablement impressionné par le travail que fait Mazda sur la recherche et le développement de ses moteurs essence.
    Maintenant, ce CX5 fait très envie à l’amateur de SUV que je deviens l’arthrose venant. Sobre, élégant et distinctif sans être m’as-tu vu!
    Renaud, je suis comme vous, je pense que l’écran est bien suffisant pour ce qu’on lui demande et que les aiguilles des compteurs seront encore visible dans quelques années.
    Merci pour ce reportage.

    Répondre