Café Garage Oct 17 : la bagnole c’est foutu ou l’électricité va-t-elle la sauver ?

Au menu de ce Café Garage d’octobre 2017, un débat sur le climat ambiant qui hésite entre l’espoir d’une auto propre et la crainte de fin de la voiture en ville, qui secoue le monde de l’automobile. Les retombés du « Dieselgate » n’ont pas finit de nous impacter. Mister Fréour nous raconte l’ambiance à Francfort et il nous livre ses coups de coeurs, Floriane nous parle du plan Hulot et Renaud nous fait rêver avec une Rolls et un aspirateur électrique qui se transforme en voiture. L’électrique sauvera-t-il le monde ? C’est la question que se pose nos chroniqueurs, sans oublier les 70 ans de Ferrari et plein de petites surprises à picorer.

L’avis des Petits Observateurs !

57 commentaires au sujet de « Café Garage Oct 17 : la bagnole c’est foutu ou l’électricité va-t-elle la sauver ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Eladso

    Beau sujet que le comportement de la Chine qui vient d’annoncer vouloir passer son parc au bioéthanol d’ici a 2020….en important du maïs et recycler ses déchets sous cette forme…Carlos avait une info ?

    Répondre
  2. Farnaby

    Je trouve que le biais anti-FCA devient franchement insupportable, et je dois dire que j’ai de moins en moins envie de regarder POA. Exemple dans ce Café garage : à Frankfort, il y a des supercars incroyables (une Mercedes qui est un F1 dans la rue, wouah), mais Ferrari fait de trop grosses supercars… Ensuite, toujours les mêmes ragots infondés sur FCA, toujours les mêmes erreurs (Marchionne n’a jamais dit qu’il n’y aurait JAMAIS d’électrique dans le groupe (la Fiat 500 100% électrique existe depuis des années, la Pacifica hybride aussi…) : tout ce qu’il a dit il y a quelques années, c’est que, dans l’état du marché et de la technologie, l’électrique était difficilement viable économiquement… C’est très différent de « Marchionne a jugé qu’il n’y aurait jamais d’électrique chez FCA ». Bref, le ton amical est sympathique, mais il ne dispense pas d’un minimum de sérieux. D’ailleurs, la remarque de Floriane est assez drôle, puisqu’elle peut être interprétée comme le signe que ce pessimisme de mauvaise foi ou de manque d’informations, est erroné : si, comme elle le dit, il y’a des années que POA annonce la mort de FCA, eh bien POA se trompe. FCA est toujours là, en meilleure forme que jamais dans son histoire récente… Si je peux me permettre un conseil, ou une demande : lors d’un prochain Café garage par exemple, faites un débat sur FCA, mais en ayant réellement étudié les dossiers, chiffres etc. avant.

    Répondre
  3. pierre

    Pour la voiture electrique, il est indispensable d’abandonner nos codes de quinquagénaires,
    et …. de penser que les générations qui vont en profiter ce seront surtout les jeunes d’aujourd’hui, qui ont des reflexes automobiles , de déplacements et d’achat totalement différents…..et que ces nouvelles technologies seront certainement adaptées à leurs comportements de vie.

    Nos générations regretteront peut-être les temps des voitures polluantes et bruyantes (et souvent too much)
    ……… mais quand je prend le volant d’une Tesla ou d’une I-3 je me dis que le progres n’est pas si désagreable, (meme si il reste à faire des avancées considérables sur les systèmes de recharge et surtout…..de disponibilité des bornes en France),
    ……et que je vois la réussite de Musk avec Tesla qui a démodé de 10 ans tous les constructeurs automobiles qui profitaient d’un conservatisme passéiste et qui…apres ces années n’ont pas encore rejoint le niveau de la marque américaine .!!!
    je me dis que l’evolution automobile que nous « commençons » à vivre est assez séduisante et qu’en tout cas…je suis tres heureux de pouvoir la vivre en direct !!

    Répondre
    1. michaël OUALID

      Il serait intéressant de mesurer à quel points « les réflexes automobiles , de déplacements et d’achat totalement différents (des jeunes d »aujourdhui) » sont provoqués par l’offre des constructeurs automobiles d’aujourd’hui, unique de Logan à Bentley:
      « VENDRE TOUJOURS PLUS DE PRODUIT DANS LE PRODUIT ».
      Cela n’a d’intérêt (peu) que pour les constructeurs dans leur lutte fratricide aveugle. Il ne faut pas sous-estimer le fait que les constructeurs dépensent en moyenne 1500 dollars PAR VOITURE VENDUE (et donc inclus dans le prix de vente) pour nous marteler leur message moyenâgeux ACCUMULATION = MODERNITE (totalement en décalage avec toutes les réussites de e-business nées au XXIeme siècle)
      Les utilisateurs sont donc bien obligés de trouver des solutions par eux-même, en attendant que les constructeurs leur propose des solutions qui les supportent dans leur vie plutôt que de les contraindre dans des univers de Marque archaïques et totalement contre productif en terme d’écologie, d’économie et de sociologie.

    2. Bill

      j’entends votre discourt, mais est ce qu’il reflète vraiment la réalité? on nous dit que tout les jeunes voient la voiture comme un bien de consommation rendant un service de mobilité qui peut être rendu par d’autre moyen d’autres modèle… ca me laisse sceptique… surtout quand je vois Arthur 5ans et demi devant mon cabriolet , j’ai même du mal a y croire…
      j’ai l’impression que ce discourt est tordu biaisé par des gens qui veulent imposer leur vision. maintenant je me trompe peut être mais ca ressemble a un discourt parisiano parisien…
      Musk a racheter TESLA a un gars qui, pour rendre les voitures electrique cool, a électrisé une lotus élise…. il aurait fait un suppositoire électrique tesla n’existerait plus.
      Oui la voiture plaisir ou la voiture possédé ne convient pas a tout le monde et d’avoir d’autre modèle va répondre a des besoins qui jusqu’alors n’avait pas de réponse.
      Ces besoins de mobilité pure et dure existent depuis toujours mais ca n’enlève pas les qualités d’une voiture, qui plus est qui fait Vroum vroum avec plein de cylindres et de soupapes.
      Pourquoi oppose t’on les 2? moi j’ai rien a redire au gens qui achète un véhicule électrique. un jour j’en adhèrerai surement une, si il répond a me besoin et a mon plaisir a ce moment la.
      Mais Non il n’y a rien a faire la partie de la population qui argumente pour les véhicules électriques ne peut s’empêcher de traiter les autres de vieux con ringard.
      les constructeurs ne sont pas conservateurs passéistes, ils sont des managers qui évalue des risques et établissent des stratégies. est ce que investir a tout va dans l’électrique il y a 10 ans était raccord avec leur business modèle, leur capacité d’investissement et la maturité de la technologie? ils ont répondu non, Tesla était dans le proof of concept et ne gagne toujours pas d’argent… qui a raison?
      Bref tout ca pour dire que la voiture électrique a un gros défaut, elle est accolé à l’écologie qui a un gros gros défaut: Les écologistes.
      Les écologistes dans leur grande majorité par leur approche très militante pour ne pas dire sectaire nuisent à l’écologie, ils caricaturent le débat n’acceptent pas de voix discordantes et provoque un rejet de certaines personnes mal informé.
      D’ailleurs sur beaucoup de sujet l’information « réel » n’est plus disponible car toute les sources d’informations sont biaisées dans un sens ou dans l’autre par des idéologies.

      Aujourd’hui il devient quasi impossible de savoir si la voiture électrique est une bonne solution parce-que quiconque dirait non, se fait directement traité de vieux con ringard… voir d’hérétique

    3. Karl Champ-Léger

      Un suppositoire électrique ? Ach, ça s’appelle un sextoy que che sache, inutile te tourner autour tu pot…
      🙂

  4. Bill

    L’autre jour je marchais dans un parc et il y avait une aire de jeux pour les gosses. Dans cette endroit il y avait une voiture en bois monté sur des ressorts. A l’intérieur un petit garçon s’agitait de manière frénétique un hurlant « Vrooooooooouuuuumm Vrouuuuuuum »
    Et la une grande tristesse m’a envahi en voyant passer juste derrière une Zoe…..
    Imaginez le petit garçon qui monte tous les jours dans la voiture de maman, une ZOE, ou dans la grosse berline de papa une Tesla…. il fait quoi au parc quand il monte sur la petite voiture en bois…. il reste silencieux?

    Avant la voiture les petits garcons montait sur des chevaux de bois et hennissaient comme des pures sang. Le moyen de transport qu’était le cheval, était associé a un attribut de virilité , de puissance, de classe.
    La voiture thermique a tout a fait remplacé ca, avec son bruit ca performance, ca dangerosité.

    La voiture électrique silencieuse, qui plus est autonome, va laisser un grand vide. Je ne vois pas ce genre d’engins éveiller le rève de virilité de puissance et de séduction chez un gamin de 4 ans.

    c’est d’ailleurs intéressant que Jaguar pour rendre l’électrique Cool , électrifie une type E. preuve en est que toute seul l’électrique ne l’est pas du tout.
    Je pense que les constructeurs devrait aller plus souvent au parc regarder les gosses jouer… il y trouverait peut être plus d’inspiration pour nous faire des voitures qui font vraiment rêver.

    Répondre
    1. Claudia Schai-iffer

      Ah, nous y voilà. L’auto du macho qui fait bobo ! Ça faisait longtemps et je nous croyais épargnées…
      comme cela fait bien longtemps que les petites filles ne jouent plus à la dinette, depuis que Buitoni et Consorts s’occupent de tout au rayon des plats préparés…
      En espérant ne jamais avoir à vous croiser dans un parc, exhiber vos jouets de mâle devant les enfants…
      🙁

    2. JBL

      Le passage à l’électrique s’accompagne d’un changement de l’ordre des valeurs de la société, où virilité et puissance ne sont pas forcément aussi bien vues qu’auparavant (et encore, lorsqu’elles étaient bien en vue, ces valeurs étaient surtout celles de la moitié masculine de la population). Personnellement, cela ne me dérange pas que ces valeurs pas forcément si positives que ça se dissocient peu à peu de l’automobile, qui est un objet sociétal et pas simplement le jouet de quelques passionnés attirés par des attributs « de virilité, de puissance et de classe ».
      Cela dit, l’automobile est indissociable d’un certain rêve et d’un certain plaisir enfantins, que l’électrique pourrait bien mettre à mal. Aux constructeurs et à nous de réenchanter cet avenir…

    3. Bill

      Claudia, si vous aimez les voitures c’est très bien mais je ne vois pas en quoi mon propos interdit au petite fille d’aimer jouer au petite voiture…
      Dire que la voiture ou plus généralement le moyen de transport est vécu par les hommes à travers l’histoire comme un signe extérieur de virilité c’est une constatation qui me parait inattaquable.
      Après visiblement vous jugez très négativement que l’ont puisse être attaché a des attributs de virilité et donc de masculinité.
      Pour ma part, je ne crois pas qu’un homme qui se sent viril et masculin soit obligatoirement un espèce de gros rustre qui méprise les femmes.
      La voiture revoit une image de virilité aux hommes c’est une constatation. comme le beau cheval ou la grosse épée au moyen age ou le gros flingue dans le farwest .
      Vous trouvez ca idiot ou du moins suranné, c’est votre opinion, mais votre réaction est pour le moins une belle preuve d’intolérance.
      sinon les ptites filles joue toujours a la poupée et les ptits garcons au ptite voiture… vous ne devez pas avoir d’enfant je pense…
      Maintenant le propos de JBL est beaucoup plus constructif , il est de dire que la « masculinité » n’est plus une valeur a la mode, la je suis bien d’accord et pour le coup je pense et la on ne va pas etre d’accord claudia, c’est que c’est bien un problème, et la on s’éloigne de la voiture donc je vais m’arrêter la.

      Pour conclure, ma nostalgie était de dire que la voiture électrique n’allait pas incarner la voiture « statutaire » comme disent les » marketeux » ou voiture « viril » comme je dis moi.
      2 réponses sont possibles: si la voiture électrique va l’incarner , ou non elle ne va pas mais ce n’est pas grave, plus personne ne veut démontrer sa virilité ou sa réussite par la possession d’une voiture.
      Aujourd’hui je ne crois pas que la voiture électrique tel qu’elle est fasse rêver un ptit garcon ou un grand petit garçon comme on est nombreux à l’être. Tesla a commencé sa carrière dans cet axe et aujourd’hui l’abandonne.. quand on voit le modèle X….
      Maintenant je ne pense pas que la recette qui a marché pendant des millénaires et qui vient surement de bas instincts animales qui sommeillent en nous, s’arrête de marcher sous pretexte que 3 militants féministes ont décrété la masculinité ringarde.
      les industriels qui eux ne font pas dans le détails, ils font ce qui se vend, continueront a jouer sur cet axe et nous trouverons un substitue a notre pot d’échappement qui fait Vroum.

    4. Claudia Schai-iffer

      Lorsque vous avez écrit, je vous cite « je ne vois pas ce genre d’engins éveiller le rêve de virilité puissance et séduction chez un gamin de 4 ans », mon sang n’a fait qu’un tour et je vous ai répondu sèchement, trop peut-être. A la réflexion ma réponse n’était pas adaptée. Sachez que je ne voulais pas vous offenser mais simplement vous dire que mes filles jouent aussi dans le parc et qu’elles se plaisent à manipuler des miniatures d’auto. Une fois entrées dans le monde des adultes, je suis certaine que l’automobile qu’elle soit thermique, hybride, électrifiée ou automatisée ne leur posera jamais aucune frustrations eu égard à leurs rêves d’enfance, qu’elles sauront elles-mêmes les choisir, les conduire et en faire bon usage au quotidien, quand bien même ce ne seraient pas des Opel…

    5. Bill

      Chère Claudia,

      Je sais bien que les filles, du moins certaines, aiment les voitures , que les petites filles jouent aux ptites voitures, j’y jouais avec ma sœur, et qu’il peut y avoir de vraie bagnolarde, ma compagne considère qu’en dessous de 6 cylindres ce n’est pas une vrai voiture… Résultat avec mon 4cl 2l tubo je me fais traiter de ptit joueur, faute au downsizing….
      Maintenant quand vous regardez une cours d’école maternel, vous sentez bien que la testostérone agit quand même bien sur le comportement et l’imaginaire des enfants…
      Effectivement le comportement des parents agit, l’environnement agit, mais je crois que ce besoin primaire des Mâles de démontrer qu’ils sont les plus fort et les plus beaux reste quand même bien ancré dans nos gènes ( j’ai pas dit que c’était intelligent… ) et il faut reconnaitre que la voiture a joué le rôle de support a ca pendant prèt d’un siècle, et je pense continuera. Qu’on se comprenne bien je ne parle pas de démontrer forcement aux autres qu’on est le plus fort ou le plus beaux mais qu’on se le démontre a soit, c’est pour moi le ressort de base d’achat d’objet que l’on considère comme beau, genre une belle montre par exemple.
      Les constructeurs et en particulier leur marketeux et pubard ont joué la dessus pendant des années.. la pub 205 GTI dite « garce » vous vous en souvenez? . aujourd’hui ca devient politiquement incorrecte de le faire alors ils le font de manière détourné, mais quand alfa veut lancer sa Guillia Il présente un montre de 500ch pas le modèle familiale avec la fixation siège bébé intégré…
      Tesla a commencer par faire une voiture qui disait,  » on peut etre ecolo avec des c….. » je parle du roadster
      il est resté un peu la dessus avec le modèle S qui se voulait l’anti prius
      mais depuis ils sortent le modèle X, qui n’est qu’un soccer mom car a 100k$
      la modèle 3 communiquent plus sur la praticité et le prix que sur le plaisir de conduire une voiture par exemple avec un couple de folie.
      aujourd’hui les voitures électriques qui font réver les ptits garcons ou dit autrement qui flattent nos bas instincts de mâle dominant… ( ou de femelle dominante, il en existe ) ca existe pas vraiment. ou alors c’est des protos qu ne roulent pas vraiment, exemple la E-tron.
      j’aimais bien la Fisker Karma, mais je crois qu’ils ont coulé….

  5. Nabuchodonosor

    Trois mois de vacances et l’automobile qui met les voiles. C’est peu de dire que nous fûmes orphelins de vous durant tout ce temps pris dans une tourmente d’actualités… A moins de coordonner votre prise de quart avec celui des grands gourous de la planète, faudra songer à soustraire les prochains d’une actu posée sur le feu… Et puis, même si c’est gratos, au-delà d’un sablier de garde, les C.G vont devenir beaucoup trop longs pour nous autres moussaillons déjà au taquet… Pour ne rien vous cacher, à la fin de celui-là un coup de barre me fît bayer aux corneilles de tous les muscles de la mâchoire lorsque vint ce petit air de samba lente au piano qui, bien secondé je dois le dire par le kaléidoscope de la Phantom, finit par m’emporter vers les brumes abyssales de Morphée…
    Certes, je préfère mille fois être séduit par la multiplicité de l’offre que de succomber à un trust, aussi je suis moins inquiet d’entendre Dyson qui veut en être lui aussi (du festin) lorsqu’il nous dit se mettre à l’aspi de Tesla, pour déventer sans doutes un peu plus la voilure des vieux constructeurs dont les gréements tournoient déjà dans l’œil du cyclone, que d’ouïr la clameur de haro montante visant à saborder le diesel, reprise en cœur par tous ceux qui hier encore ne juraient que par lui…
    Please, don’t throw the baby out with the bathwater !
    Heureusement qu’il y a POA et les petits observateurs qui chaque soir me gardent les yeux ouverts et veillent au grain, au bon grain, pas à l’ivraie…
    Seigneur accorde-moi des mers démontées plutôt qu’une vie de facilité.

    Nabuquisiesteparfois
    Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le marin ajuste ses voiles.
    🙂

    Répondre
  6. Mustang98

    J’aime vraiment beaucoup ces CG qui évoquent des choses sérieuses sans trop en faire… Ça change des discours souvent convenus, même si notre Gouvernement POA demeure très parisien, et de mon point de vue ce n’est pas seulement un défaut !
    Pour autant, avant de discuter du sexe des anges sous entendu quelle serait la meilleure alternative automobile ou de mobilité pour la monde, il me semble important de rappeler les principes fondamentaux du système économique occidental (anglo-saxon) qui prévaut en ce XXIème siècle adolescent. Car en effet, tout découle de cette organisation qui stipule que tout est marchandise et doit rapporter plus qu’il ne coûte, qu’il s’agisse du crayon de bois, de la turbine de réacteur nucléaire ou de l’heure d’hôpital et ce faisant de l’automobile… Dans ce monde merveilleux du bizness intégral, l’écologie est réduite à la portion congrue quand le simplement durable doit faire la preuve de sa rentabilité immédiate. La France, acteur historiquement majeur du développement automobile n’a pas (plu !) sont mot à dire… C’est la Commission de l’UE qui décide de ce qui est bon ou pas fonction des exigences du « Marché ». Rien dans les textes qui nous régissent, évoque ou même suggère une réponse au besoin des peuples. Ainsi les industriels mettent sur le marché les produits dont leur bas de bilan a besoin pour assurer une croissance qui ne peut pas s’éteindre, pas les produits dont nous aurions besoin…
    Si tel était le cas, l’offre ne serait pas tant pléthorique ! Notre concours de consommateurs n’est pas sollicité pour que nous donnions notre avis, ou si peu que l’on peut considérer que c’est à la marge ; mais pour acheter et jeter, pas pour conserver et faire durer… Et pour qu’il y ait croissance continue, l’endettement permanent est impératif, même si nos gouvernants taillent et coupent pour le réduire… Entendez-vous Trump fustiger la dette intérieure US ??? Non, et pourtant, la dette américaine culmine et c’est un record mondial à 400% du PIB quand celle de l’hexagone frise les 240%. Il est à noter que l’endettement des ménages français est parmi les plus bas du monde occidental… Alors qu’on nous matraque au motif d’un état en quasi faillite, que penser des States dont le change en or du dollar en 33 était de 1 USD / I gr, soit 35 USD l’once… Aujourd’hui, la même once d’or vaut 1270 USD et encore il s’agirait d’un cours manipulé donc contenu artificiellement. Ceci pour dire, que d’un point de vue strictement économique l’USD n’est plus désormais qu’ une monnaie de singes… Prélude à une autre secousse du type 1929 ?!!!
    Dans ce cas, le débat sur l’électrique, avenir ou pas de l’automobile me semble prématuré. Il est plus urgent à mon avis de savoir quel sens, nous, humains voulons donner à la vie sur terre. En attendant, je vais faire durer mon vieux Range et ma vieille Deuche ! Cdlt.

    Répondre
  7. mgbgtv8

    Très bon café garage qui nous montre effectivement qu’une révolution automobile arrive mais qui n’est malgré tout pas pour demain. Je tient aussi à dire que Mercedes n’est pas la première marque à faire une voiture de F1 qui roule sur route puisque Ferrari à sortie la F50 ainsi que la Enzo. Je trouve aussi l’idée de Jaguar avec la type Electrique que peut donner un nouveau souffle et une possibilité de continué à rouler en ancienne dans de grandes villes comme Paris.
    Vive POA
    GO POA

    Répondre
  8. Fréour

    Merci. Un immense merci à chacun d’entre vous pour la richesse des commentaires. Je peux vous dire que tout le monde les dévorent ! Et dire que le sujet de l’électrification n’en est qu’à ses prémices… Bravo à tous. On en reparlera forcément, riches chacun des observations des autres. Et à ceux qui l’attendant : Michael Oualid, Ministre du futur, s’apprêtent à prendre bientôt la parole en vidéo… GoPOA

    Cédric

    Répondre
  9. Stéphane.nc

    Sujet passionnant que je vais essayer d’aborder, au premier degré, sans provocation ni polémique (je vais prendre sur moi).

    Et oui l’éléctrique pollue comme toute énergie, et nous avons besoin d’énergie pour vivre. Sapiens est devenu ce qu’il est pour avoir domestiqué le feu, la traction animale, le cheval vapeur, le pétrole, les atomes….le problème c’est le nombre de sapiens. Et bien entendu notre mode de consommation qui ne peut et ne doit surtout pas s’etendre à la majorité de l’humanité. Et non, trois fois non, pas plus que les beaux esprits, je souhaite renoncer au train, à l’avion, à l’automobilie : bref à la mobilité. En conscience, car nous avons déjà franchi le point d’insoutenabilité. Cynique peut être, hypocrite, non.

    Maintenant essayons d’explorer quelques dimensions clés de la problématique, ce qui va je le regrette nous éloigner du complotisme (les méchants lobbyes, les affreux financiers, les horribles multinationales derrière lesquels se trouvent…des millions d’emplois!!), du romantisme (mon automobile révée, mon energie miracle empêchée par les pétroliers…) et des considérations de comptoirs.

    La révolution électrique n’est pas pour demain. Notre parc auto vieillit. L’âge moyen d’une voiture est de 9 ans en France en 2016 et ne cesse d’augmenter. Les voitures sont plus fiable. La relation à l’automobile a évolué, les gens de plus en plus achètent une voiture pour se déplacer , de moins en moins comme marqueur social. Il y aura encore pour longtemps une majorité de thermiques dans les rues.
    Une récente étude de Price Waterhouse Coopers estime que la croissance de l’autopartage pourrait faire baisser de 80 millions le parc auto en circulation en Europe d’ici 2030. Le développement de l’électrification et de la conduite autonome devraient selon cette étude doper la conduite partagée. Un véhicule roulerait en moyenne 58000 km par an contre 13000 km par an pour une voiture non partagée. Voitures qui seront donc changées tous les 4 ans au lieu de 17 ans. Mais, il y a un mais, 54% des allemands excluent ce jour le partage de leur véhicule contre 84% de chinois qui y sont prêts. Mais la vérité du jour peut évoluer….avec le renouvellement de générations et le vieillissement (se faire conduire quand on n’est plus en état de le faire).
    Concernant l’électrique, l’enjeu est stratégique pour la Chine. Bien entendu l’air des villes est irréspirable, mais cela va bien au delà. Actuellement l’explositon de l’industrie automobilie chinoise cache un échec : plus de 70% des voitures faites en Chine portent une marque étrangère (européenne, américaine, japonaise, coréenne). L’industrie auto chinoise n’a pas imposé ses marques sur son marché pas plus qu’à lexport. Plus de la moitié de la valeur revient aux constructeurs étrangers qui conservent le savoir faire sur la motorisation thermique. 50 à 80 ans d’avance jouent en leur -notre- faveur.
    La motorisation électrique permet aux chinois de remettre les compteurs à 0 dans la compétition atomobile mondiale. Le marché éléctrique demeure marginale (moins de 2% des ventes en Chine) mais prendre de l’avance sur le sujet, en l’imposant sur son marché (le premier au monde) permet de bâtir des avantages compétitifs permettant « de sortir » les marques centenaires du marché domestique et d’aller les chasser chez elles. Exit l’avantage des occidentaux sur le thermique. Les batteries sont en majorité fabriquées en Chine qui contrôle également une bonne part des terres rares (mais les océans recèlent de potentialités, et la France avec la seconde zone maritime mondiale aurait une carte à jouer si nos énarques s’intéressaient au sujet).
    Bref les enjeux sont cruciaux pour nos économies, l’avenir de nombre de nos industries centenaires, et de leurs emplois.
    Mais nous avons de la R&D, nous avons des entrepreneurs…certes les VE ne peuvent répondre à toutes les demandes aujourd’hui, mais couvrent honnêtement une bonne part des usages des atomobilistes occidentaux. Et ils progressent très vite (avec l’évolution des batteries et de l’électronique de charge), plus vite que les thermiques. Il serait bon de sortir du « j’aime j’aime pas (sans avoir jamais essayé!!) »; du « c’est un truc de bobo »….avant de se précipiter dessus quand ce sera chinois…

    Mais , pour conclure, le sujet des infrastructures va être déterminant à l’avenir.
    Un récent article de la Tribune citait un expert de l’Union française de l’électricité : « le VE est très efficace et sobre. 10 millions de VE ne feraient augmenter la consommation que de 10 Terrawhateurs soit 2% de la consommation d’energie électrique française ». ENEDIS anticipe 5 millions de VE et Hybrides rechargeables en 2030.
    LE sujet c’est l’impact de la recharge de ces véhicules sur le réseau : gestion intelligente d’appels de puissance importants et simultanés. On va devoir développer des bornes intelligentes, communiquants entre elles et avec les véhicules . Renault travaille d’ors et déjà avec EDF et la CNR sur le « smart charging ».
    On peut se damander si tout cela ne modifiera pas la chaine de valeur. Tesla ne gagnera t’il pas autant voire plus avec ses Super Chargers qu’avec ses voitures? N’est ce pas là l’avantage compétitif majeur de Musk dans sa future lutte avec les anciennes marques en voit d’électrification?

    Répondre
    1. chapman

      toujours aussi pertinent Stéphane. Merci pour ce point de vue éclairant.
      Euh perso, j’attend Oualid, j’aime bien ses avis tranchés et percutants. Toutes ces opinions tranchées et divergentes m’aident à me forger une conviction; les plus, les moins…..comme en électricité
      ;-).

  10. le balier stephane

    Merci pou ce café garage toute fois la réalisation de la vidéo trop léchée a mon goût perd de son côté copains a l arrachés mais bon c est mon avis

    Répondre
  11. Bill

    Je ne partage en rien l’enthousiasme autour des voitures électriques. Pour moi ca fait partie des fausse bonnes idées du moins pour l’avenir immédiat.
    Le discourt qui se veut pragmatique du patron de mercedes est affligeant. si je résume il dit que la voiture électrique soit le top ou une ineptie économique et écologique on y va parce-que le bon peuple ne voudra acheter que ca.
    Ca me rappelle les politiques qui ne proposent pas d’idée nouvelle mais qui se rallie a « l’opinion » qui est souvent non pas l’opinion du peuple mais celui des journaliste qui le retranscrivent…. les leaders sont la pour éclairer le peuple pas pour le suivre.
    Bien entendu que se battre pour dire l’électrique c’est naze on roulera aux carburants fossiles jusqu’à la fin des temps est absurde. Mais dire demain en 2030 2040 on aura plus de voitures électriques que de voitures thermiques, est tout aussi stupide.
    C’est stupide pour plusieurs raisons.
    Pour faire marcher des voitures électriques il faut:
    un système de stockage de l’energie, que ce soit une batterie ou un réservoir d’hydrogène.
    un réseaux de distribution de l’énergie, pour l’hydrogène il n’existe pas pour électrique il est embryonnaire.
    un réseaux de production de l’énergie. Pour l’hydrogène il n ‘existe pas pour l’électrique NON PLUS. aujourd’hui si on met 20% du parc auto en charge le soir a 20H en europe le réseau électrique tombe.
    Ensuite il faut produire les voitures.
    on a pas assez de terre rare pour produire les batteries avec les techno actuels.
    on a pas de filière de recyclage des batteries
    la production de batteries est extrêmement polluante.

    Et last but not least on nous vend la voiture électrique comme étant l’alpha et l’omega de l’écologie, c’est faux et archi faux une voiture électrique au global aujourd’hui pollue plus qu’une voiture essence. l’electricité il faut bien la produire… et c’est pas la production d’énergie renouvelable qui va alimenter 30 millions de véhicule en france.

    Donc on est une fois de plus dans les dictats d’idéologues qui ne maitrisent pas les dossiers et qui imposent via un matraquage médiatique leur point de vu.
    Les ingénieurs qui produiront ces voitures n’ont pas les réponses pour dire aujourd’hui « QUAND » et « COMMENT » le parc auto migrera vers l’électrique.
    Les politiques ne sont pas capables de chiffrer investissement publique nécessaire pour que cette mutation opère.
    qui plus est ils n’ont pas l argent pour le faire.
    Mais le matraquage de l’écolo endoctriné fonctionne a plein régime et on arrive a avoir un grand patron qui dit je sais pas si c’est ne bonne idée mais on va droit dans le mur mais de toute façon il n’y a que cette voie…
    C’est pas rassurant….

    In fine oui on ira vers des voitures électrique… ou peu être qu’une technologie disruptive viendra casser ce paradigme… mais aujourd’hui si on y regarde bien… l’écosystème de la voiture électrique n’est pas viable.

    Répondre
    1. Mustang98

      Héhé ! Je suis assez d’accord avec vous…
      Si l’on considère les discours des tenants du milieu de l’auto, de l’énergie, de la politique et de l’information, tous biberonnés à la doxa mondialiste fatalement (forcément ?!!) heureuse, on peut penser qu’il s’agit davantage d’un mode incantatoire qui se rêve en en prophétie auto réalisatrice…
      Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt… Écrivait Confucius. Ainsi, comme le fait remarquer Nicolas, juste en dessous, sin on considère le « dust to dust », l’électrique est bien plus polluant que le thermique et devient ipso facto, le doigt regardé par l’imbécile !… On n’arrête pas le progrès ! Cdlt.

  12. Nicolas

    Merci à l’équipe de POA pour ce café garage fort intéressant.
    Je me permet de réagir car oui il y a un tournant actuel dans le monde de l’automobile pour l’electric. Cependant le point soulevé par Tavares est intéressant car je me souviens d’une étude publié en 2007 par le cabinet américain CNW research qui ont pris le temps d’étudier l’empreinte carbone de différents véhicules verts et moins verts (telles que qualifiés par les gouvernements) mais cette fois considérant le «dust to dust» de poussière à poussière et le résultat est totalement différent de ce que l’opinion publique peut penser. En effet avec la conception des batteries, l’extraction des métaux précieux et le destruction écologique que cela implique, la conception dans un pays éloigné, etc, etc… en prenant compte toute la chaine, par exemple la Toyota Prius a une très mauvaise empreinte carbone alors que l’Hummer H1 est excellent.
    A mon avis la direction de l’électrique n’est pas forcement bonne pour l’écologie mais bonne pour l’industrie et la consommation. C’est un système qui plait à tout le monde car il va permettre aux grands groupes de continuer à générer des profits records d’année en année avec en plus l’aval de l’opinion publique.

    Il est aussi intéressant de corréler ceci avec le fait qu’aujourd’hui les grands groupes industriels automobiles font une grosse part de leurs marges pas seulement avec les ventes de voitures mais avec la maintenance de ceux-ci. Or nous savons que les voitures électriques ne nécessitent qu’une maintenance sur les consommables usuels (plaquette de freins et pneumatiques) pour pallier à ceci je ne me fais pas d’illusion sur le fait qu’ils vont être capable de générer de la maintenance obligatoire comme par exemple la mise à jour régulière du software de la voiture et cela nécessairement par un garagiste un peu comme la mise à jour de l’IOS de votre iphone mais payant bien entendu.

    N’oublions pas non plus l’importance du lobbying des entreprises pétrolières qui eux aussi, à mon sens, essayent de trouver leurs intérêts dans ce virage. Potentiellement pour le moment ils freinent le développement d’une motorisation écologique et économe car ils ne vont pas accepter si facilement de baisser leurs bénéfices même si l’exploitation pétrolière aura bien une fin un jour.

    Je pense donc que l’ensemble des grands groupes industriels ont été jusque maintenant plutôt retissant vis-à-vis de l’électrique et que le développement a été plus lent que cela n’aurait pu l’être. Cependant une nouvelle ère arrive poussée par les gouvernements qui contraignent au final le consommateur en jouant sur son portefeuille et la limitation de ses accès dans les villes au nom de l’écologie.
    Car rappelons-nous de l’histoire. Durant la seconde guerre mondiale avec l’utilisation du gazogène (simple et peu couteux à mettre en place) pour pallier la pénurie de carburant traditionnelle. Sans parler des systèmes palliatifs pour diminuer la consommation de carburant comme l’injection d’eau permettant une baisse de 30% des consommations. Tout ceci existe déjà et nous n’entendons pas ces autres solutions.

    Donc pour moi cela va aller de pair et tout ce jolie petit monde va se mettre ou s’est mis d’accord (d’où ce virage actuel?) pour que les compagnies continuent de faire un maximum de profit. Le réel perdant sera comme toujours la planète et le consommateur final (sur l’aspect couts) mais dans tout cela la question que je me pose en tant que bagnolard et petit observateur vont-ils être au moins capable de nous laisser le plaisir de conduire? Je l’espère et je pense que nous pourrons trouver notre plaisir dans autre chose que le joli son d’un moteur dixit l’interview de Frederic avec son model X.

    Répondre
  13. Alex

    Madame La Ministre :
    Je reprends votre commentaire sur l’injustice du malus pour les familles nombreuses (19ème min dans le café garage). Effectivement peu de monospaces et autres SUV familiaux sont sous la barre des 120g. Ceci dit, sachez qu’à partir de trois enfants à charge, vous pouvez déduire 20g par enfant au taux de CO2/km du véhicule acheté. Il faut payer le malus puis se faire rembourser à hauteur des 60g / 80g / … récupérables selon votre nombre d’enfants à charge. Donc avec trois enfants, un véhicule émettant reste « neutre » jtant quel reste sous les 180g. Ce qui rend neutre un Renault Espace TCe 225 Ch… par exemple.

    à bon entendeur.

    Alex

    PS : à toute l’équipe Bravo pour cette rentrée ! les saison précédentes étaient excellente, la saison 2017 s’annonce encore meilleure !

    Répondre
    1. Denis L.

      Bon… je vai donner un point de vue qui va sans doute choquer beaucoup d’entre vous et je reconnais volontiers qu’il est très socialement incorrect.
      « Pensez vous que les charmants bambins qui occupent ces grosses voitures familiales en compagnie de leurs gentils parents ne participent pas à la pollution? Le fait que ces monospaces soient malussés ne reflète t’il pas tout simplement cela? Et oui, un être humain commence à poluer dès sa naissance et à fortiori quand il se déplace dans une grosse voiture pour emmener le contingent de barda qui l’accompagne. Nous faisons des enfants, nous devons assumer la part de pollution qu’ils génèrent comme nous assumons leur subsistance et leur éducation. »
      Voilà c’est un point du vue qui va peut être vous indigner mais dans un monde qui va compter plus de 9 milliards d’individus vers 2050 il faut bien vous dire que la question de la surpopulation va se poser et il viendra un jour à mon avis assez proche ou la responsabilisation des futurs parents par rapport à leurs envies d’enfant (car on ne parlera plus de nécessité) sera clairement évoquée. Mais c’est un autre débat.

  14. Florent

    Merci pour cette analyse très ouverte, qui prend le contrepied de la pauvreté des débats dans les magazines auto. Récemment, un journaliste de renom d’un magazine de sport automobile français de premier plan expliquait qu’arrêter les énergies fossiles allait mettre tout un secteur économique à mal…et donc, je traduit, qu’il fallait continuer comme avant !!!

    On peut aimer follement l’automobile et se préoccuper aussi d’écologie…Étant trentenaire, j’ai l’impression d’avoir un pied dans les deux mondes.

    L’électrique est une bonne solution aux déplacements « contraints » (aller au travail…). Quand on voit les véhicules récents, on ne peut ignorer que les constructeurs cherchent à produire des moteurs de plus en plus silencieux, avec un couple le plus constant possible. Ceci se rapproche des prestations d’un moteur électrique. Personnellement, quand je conduis un véhicule récent, de m’embête déjà en termes de sensations, donc autant faire propre !…Ensuite en analysant la structure des déplacements des français (très petits trajets pour l’immense majorité), l’électrique devient encore plus pertinent.

    Pour alimenter votre débat, nous pouvons aujourd’hui devenir acteurs en matière de production d’énergie propre (panneaux solaires, éoliennes, bois) dans nos logements pour alimenter la consommation de nos autos du quotidien, ainsi que notre chauffage. Cette solution à aussi le mérite de faire un pied de nez aux acteurs peu scrupuleux du monde de l’énergie fossile et nucléaire.

    Et pour prendre en compte l’avis des passionnés de voitures qui grondent, dont je fais aussi partie, il est toujours possible de se garder un véhicule sympa au garage pour rouler plaisir le Week-end, de manière raisonnable. Et si possible, puissant, mais léger ! Car ce qui compte ce sont, comme vous le dites si bien, les sensations (vive Mazda, TVR et Alpine)…et pas les performances.

    Répondre
  15. Christophe BONNIN

    Tout d’abords, c’est un café garage exceptionnelle que j’ai dévoré avec tellement de plaisir… Un grand merci à vous.

    Maintenant… la voiture électrique : « Il faut espérer que cela soit les bon choix ? »
    Espérons, effectivement !

    Mais on attend quand même des instances dirigeantes de ce monde qu’elles servent une sorte « d’intérêt générale » à l’échelle planétaire. On s’attend à ce que ces questions ne soient pas jouées à la roulette Russe dans chaque coin du globe.

    Là, on a l’impression que tout les états se regardent les uns et les autres et que maintenant que la Chine semble bouger sur le sujet électrique, tout le monde se dit :
    – « Mince… C’était donc bien la solution… On aurait du partir plutôt, mais on va se refaire ». Et c’est ainsi qu’ils y allèrent !!!

    Ce qui serait intéressant de savoir, c’est pourquoi la Chine décide de miser sur l’électrique dés maintenant alors même que cela veut dire pour eux… Rouler au Charbon, ce qui est en soit une catastrophe écologique certaine.
    – Qu’elles sont les données qui nous manquent ?
    – Qu’est ce qui fait que la Chine à intérêt à cela aujourd’hui ?
    – Pensez vous vraiment que la Chine a la démarche planétaire que le monde attends ?

    Pour ce qui nous concerne, en France, la situation est particulière. Nos politiques nous promettent depuis des années un certain désengagement du nucléaire. C’est alors qu’on s’aperçoit que ce n’est pas si simple et que cela va finalement nous coûter des sous… Puisqu’on avait visiblement jamais vraiment envisagé qu’un jour, il faudra peut être démanteler proprement nos vieilles Centrale. D’ailleurs, c’est à se demander si on sait vraiment faire. C’est à se demander si à l’époque de l’installation du parc Nucléaire, on ne s’était pas aussi dit un truc du genre « Il faut espérer que cela soit les bon choix ? ».

    Mais peu importe. Quand la demande en électricité va exploser avec nos voitures électriques… Que vont nous dire nos politiques ?
    – « Excusez nous… mais finalement, on ne peut pas trop se permettre de fermer nos centrales maintenant, vous comprenez… On n’avait pas anticipé la demande qu’on a provoqué nous même avec nos propres décisions ».

    En attendant, dans le monde de fou dans lequel nous vivons, on se demande encore comment une centrale ne nous à pas déjà explosé à la figure.

    Bref.

    Pour conclure… la voiture électrique n’est pas le sujet. Le sujet, c’est l’énergie dans le monde :
    – Comment on la produit ?
    – Comment on la stock ?
    – Comment on la distribue ?
    – Combien est il raisonnable d’en fabriquer par rapport au ressources ?
    – Quels sont les priorités de consommations et les restrictions qui doivent être faites en conséquences ?

    Bref… quelle stratégie énergétique décidons nous pour notre monde ? Dans nos pays ? Dans notre Pays ?

    Et bien, pour le moment, on a juste l’impression qu’on tente la voiture électrique avant même d’avoir établie une stratégie énergétique… ce qui n’a, en soit, aucun sens.

    Bon… Écoutez… Je ne vais pas me rouler par terre. Je vais faire comme vous. Positivons et répétons tous ensemble notre dernière prière : « Espérons que cela soit les bon choix ».

    Répondre
    1. Alex

      Qu’est ce qui fait que la Chine à intérêt à cela aujourd’hui ? ==> La Chine est producteur de terres rares, dont l’industrie automobile électrique aura besoin.

      Les réserves mondiales en oxydes de terres rares étaient estimées par l’USGS (USA) à 110 millions de tonnes fin 201022 détenues à 50 % par la Chine, devant la Communauté des États indépendants (17 %), les États-Unis (12 %) et l’Inde (2,8 %). La Chine estime quant à elle détenir seulement 30 % des réserves mondiales de terres rares, bien qu’elle fournisse 90 % des besoins de l’industrie et se penche sur les techniques de recyclage de ces terres rares dans les déchets électroniques23. La production mondiale d’oxydes de terres rares de la Chine s’est élevée à environ 130 000 tonnes en 2010, constituant un quasi-monopole mondial.

    2. Dubby Tatiff

      Et la Chine a mis en place des quotas d’exportation afin de maîtriser la chaine de production qui démarre au minier pour aller jusqu’au produit fini.

  16. Piat Georges

    Génial le débat !
    Concernant l’electrique, on parle beaucoup des voitures mais beaucoup moins du mode de chargement, les bornes, les prises etc…

    Répondre
    1. Piat Georges

      Très sympa la fin de l’entretien avec la présentation de la nouvelle Phantom sur fond de piano bar. Ça fait du bien ces temps-ci !

  17. Denis L.

    Très intéressant comme d’habitude et la qualité d’image de son et de prise de vue à diablement progressé, bravo!
    Je veux revenir sur l’électrique, aujourd’hui tous ses détracteurs font leurs choux gras sur la pollution des batteries au lithium et la rareté de ce dernier, je vous fais partager cette vidéo très vulgarisante sur le stockage électrique pour nos voitures. On va vous parler de celui dont on ne parle jamais, le supercondensateurs! Allez hop!
    https://m.youtube.com/watch?v=ww9cxN2BYVw
    Ce Youtuber oublie de parler de l’énergie massique du supercondensateurs qui est aujourd’hui de 10 à 15 Wh/kg, c’est très peu d’où sa discrétion sauf en compétition où il est roi, mais en labo certains atteignent 155 Wh/kg, soit un peu plus que le lithium ajoutons à cela qu’il est dit Inusable, un rendement proche de 100%, et le fait qu’il puisse prendre n’importe quelle forme… Ce n’est qu’une question de temps avant que la batterie au lithium ne lui cede sa place. La voiture électrique vivra alors sa véritable révolution.

    Répondre
    1. Hugo

      Oui mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. Quartes dynamos aux quatre roues d’une voiture et hop !! Mais hic !! Le HIC ce sont bah les….. Pas besoins de le répéter. Bref il n’y aurait plus besoins de stockage d’énergie ni de ravitaillement grâce à cela.

      Et puis on pourrait en attendant exploiter la « technologie » de l’air comprimé. Nos déchets nucléaires aussi ?? L’éthanol 85 pourrait devenir de l’éthanol 100 qui serait issu des déchets végétaux agricoles et de l’entretien des espaces verts et jardins uniquement et non des champs de cultures qui sont destinés initialement à l’alimentation. On pourrait aussi arrêter d’exploiter le gaz fossile et utiliser cent pour cent du gaz méthane que nous rejetons de nos foyers, de l’agriculture et de l’industrie.

      Il n’y aura que des pseudos améliorations sur les énergies (et le reste) tant qu’il n’y aura pas au delà des velléités générales, une volonté courrageuse du peuple d’en découdre avec nos choix politiques inhibiteurs de progrès pour ne pas dire destructeurs. Et Nicolas Hulot dans tout cela il n’y peut rien :)!!! Il est un autre exemple d’une personnalité politique contradictoire et sans intérêt. Il est un symbole. C’est un homme qui a de l’entregent, une grande habilité d’orateur. Si ça se trouve, il a une piscine privée et un spa, il « roundup » son jardin, il mange de la viande 3 fois par jour et il roule en Mercedes unimog. LOL !!

    2. Hugo

      Denis quatre dynamos au niveau des 4 roues. Ces dynamos seraient reliées à un anneau métallique lui même entraîné mais indépendant du mouvement des roues. Les anneaux métalliques mis en rotation feraient tourner les dynamos qui produiraient alors l’énergie aux 4 moteurs électriques. Ces anneaux métalliques pourraient être mis en rotation avec des aimants pour créer un mouvement perpetuel. La puissance serait délivrée sur une deux, trois ou les quatre roues en fonction de l’adhérence de chaque roue et de l’accélération souhaitée. Il n’y aurait plus besoins de batteries.

    3. Hugo

      Mais pour moi la véritable écologie serait avant tout l’éthanol de nos déchets verts et le gaz utilisés dans des moteurs ultra bien usinés avec des pièces durables et un rendement optimisé à fond. On serait capable de réaliser des moteurs qui font des millions de kms mais l’obsolescence est trop intéressante alors on fait du jettable… Le réchauffement climatique et les gaz à effet de serre ça existe depuis la création de la terre non pas avec les moteurs thermiques et l’industrie mais avec les énormes troupeaux sauvages de bisons par exemple ou la décomposition végétale etc… Je suis climatoseptique et je pense que les véritables problèmes sont les pesticides, les produits chimiques (shampoings, lessives) non dégradables par les bactéries de notre environnement. Aussi, les extractions des ressources fossiles, les incendies et la déforestation détruisent directement l’environnement. Les matériaux et les produits chimiques pour la fabrication des ordinateurs et smartphones sont bien plus dangereux que les gaz à effets de serre issus de leur fabrication.

    4. Denis L.

      Ah oui, c’est bien ce que je pensais…
      Allez j’ai un peu de temps à perdre. Alors, il y a une règle de base en physique et en chimie:
      « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ». Citation atribuée à Antoine de Lavoisier, chimiste du 18ème siècle… bien avant les lobby pétroliers donc.
      Cela signifi qu’ on peu transformer une énergie, chimique en électrique ou mécanique ou bien l’inverse par exemple mais il est impossible de CREER de l’énergie. (A moins d’être dieu peut être). Donc au mieux vos anneaux tourneront perpétuellement (ce qui relève de l’utopie à cause des pertes de rendement) mais il sera impossible d’en récupérer le moindre millionième de miliwatt… c’est comme ça depuis que le monde est monde, on y peut rien. aucune machine quelle qu’elle soit ne peut délivrer plus d’énergie qu’elle n’en reçoit.
      Le système avec aimants permanent ne fonctionne pas car Il y a autant de résistance que d’énergie et comme il y a toujours des pertes mécanique…. le seul moyen de le faire fonctionner c’est d’activer et désactiver l’effet des aimants aux moments opportun. Mais là ca s’appele un moteur électrique….
      Faite vous une maquette et constatez par vous même.

    5. Hugo

      Merci d’avoir perdu votre temps. Vous êtes formidable !! Quand à l’idiotie de mon commentaire n’y prêtez pas attention car vous êtes au dessu hein…

      Pour la maquette je n’ai pas les matériaux pour en créer une. Et ce n’est pas avec des aimants et des outils conventionnnels que je pourrais faire quelque chose. La force de la rotation magnétique ne permettrait pas d’entraîner une dynamo. Et puis je ne suis pas ingénieur et physicien. Mais je ne m’arrête pas sur votre remarque parce que je crois que si elle était si pertinente que cela, vous n’auriez pas fait une introduction autaine comme quoi vous « perdez votre temps ».

      Je crois que si la remarque à mon commentaire venait d’un docteur en physique ou génie mécanique, il m’aurait répondu avec un esprit plus contradictoire et pédagogique sans me faire savoir qu’il perdait son temps. Par conséquent je considère également votre remarque avec légereté.

      Ne perdez donc plus votre temps avec le « tres très petit observateur » que je suis !

    6. Hugo

      Denis la malice, j’etais un peu mais pas totalement vexé de votre remarque autaine et prétencieuse ( pas totalement vexé parce que vous semblez être une personne pas super cool ) que j’ai tapé sur Google « produire de l’électricité avec des aimants » et je suis tombé sur le projet de Luc Besançon qui n’est autre que ce que je dis mais avec des termes techniques et scientifiques. Ce qu’il dit est pris au sérieux. Vous trouverez sûrement une autre citation ou bien une remarque de bon petit écolier qui a bien appris sa leçon pour me contredire ou me « faire la morale » juste pour le plaisir de faire la morale et de vous sentir supérieur mais en attendant, je suis conforté sur le fait que ma remarque n’était pas si idiote que cela. Ouf ! J’ai eu peur de me dire que j’allais me coucher peut être plus bête que je ne l’étais ce soir !! Par ailleurs, les grands de ce monde qui font des découvertes sont autodidactes et remettent en question les « vérités » bien établies. Ils réfléchissent par eux même. Ils testent, ils font et disent des choses jugées peu probables. Ces choses deviennent absurdes lorsqu’elles émanent de gens lambdas non diplômés dans le domaine.

    7. Denis L.

      Désolé de vous avoir vexé ce n’était pas le but, mais comment être pris au sérieux quand on parle de mouvement perpétuel et de création d’énergie? Pas besoin de sortir de St Cyr ni d’être un génie pour tenir les propos que je vous ai tenu, c’est de la physique niveau collège.
      Effectivement on produit de l’électricité à partir d’aimants ou d’electro-aimants c’est même le principe des dynamos, alternateurs et autres génératrices. Sauf que ces bebetes doivent être entraînés par une machine et par la loi des rendements il sortira moins d’énergie du générateur qu’il n’en est rentré dans la machine qui l’a entraîné tous ceux qui se sont penché la dessus le savent et ne perdent plus leur temps avec les croyants de la théorie inverse. Ce que je vai faire d’ailleurs.
      Libre à vous de Croire et encore désolé de vous avoir heurter, mais Je dois pas être le premier.
      Sans rancune aucune.

    8. Hugo

      Je considère que vous avez été de mauvaise fois. Vous vous appuyez comme un bon élève sur ce que vous avez appris. C’est bien, c’est vrai plus ou moins et je ne le conteste pas. Mais ne dites pas que ce qui pensent différemment sont forcément à côté de la plaque. Si vous vous êtes interessé au mec dont j’ai parlé, vous constaterez que son projet est sur le point d’être mis en œuvre alors pourquoi vouloir croire que s’est absurde et que ça ne marchera pas ? Le mouvement perpétuel il existe déjà. Et puis aussi, on se fiche des déperditions d’énergie dans un contexte où elle serait produite sans le moindre coût ni le besoins de la stoquer. Certes, les menteurs et pseudos écolos diraient que ces déperditions d’énergie accentueraient le réchauffement climatique et patati et patata…

      Je vais vous répondre maintenant au sujet de cette pseudo pollution que les médias évoquent et que vous évoquez en parlant de la surpopulation mondiale. Vous sous-entendez l’empreinte carbone en évoluant cela avec le co2 que chaque être vivant rejette. Cette pollution n’en est pas une. C’est une fumisterie que l’on nous met en tête pour cacher les véritables pollutions. La décomposition, le métabolisme, les éructations 🙂 etc… sont des phénomènes naturels et c’est très bien assimilé par notre planète et même indispensable à son bon fonctionnement. Avant qu’il y eût tant d’êtres humains il y eût beaucoup plus de mammifères. Ils « polluaient » tout autant ou plutôt ils participaient au cycle de l’azote favorable aux arbres, aux algues, aux plantes, a eux-mêmes. Je le répète mais les véritables problèmes environnementaux sont l’exploitation des énergies fossiles (souillages, fracturation hydrolique…), la déforestation (c’est elle qui accentue le phénomène naturel du réchauffement climatique), la création de molécules non naturelles (agents texturants des produits de beauté, conservateurs, phosphates artificiel, engrais et pesticides artificiels, parfums artificiels, les solvants, les ogm, la radioactivité non naturelle, les écrans tactiles et les portables avec leurs composants, les métaux lourds, le plastique etc qui détruisent certains animaux et les bactéries du sol indispensables). Ces produits et métaux ne sont pas dégradables par notre environnement et cancérogènes pour les etres vivants. Les émissions de particules directement respirées telles les feux de cheminées, le diesel et tout ce qui est issu de la combustion sont cancérogènes pour les mammifère.

  18. Hugo

    Normal que le diesel se termine puisqu’avec les affaires vw etc… les ingénieurs ont prouvés leur incapacité à aller toujours plus loin dans la dépollution et le rendement de tels moteurs. Je suis sûr que l’on pourrait s’enfermer plus longtemps dans un garage avec un 1.9 tdi 100 d’avant 2000 qui tourne au ralenti qu’avec un diesel PSA hdi 90 actuel avant de commencer à se sentir mal.. Bon, je n’ai pas envie de faire le test mais tout cela pour dire que le diesel a toujours pollué plus ou moins pareil et les rendements n’ont été améliorés que très peu en 30 ans. La vraie alternative serait la dynamo. Mais il faudrait encore recaler total, EDF… et toute la locomotive à lobbying au second rang pour permettre ça. Alors, tant que l’ on continuera à extraire le lithium, que l’on continuera à polluer gravement l’environnement en construisant des voitures électriques et tant que les lobbyings seront lobbyings, que le but de l’être humain, les objectifs des entreprises seront d’abord l’expansion et la rentabilité au détriment du bien etre des gens et de la qualité des services rendus, il n’y aura pas d’évolution positive.

    Répondre
  19. lp2b

    Comme toujours du très grand Café Garage.
    Beaucoup de questions à se poser pour les années à venir, qu’en sera-t-il des voitures thermiques ?
    Mr Le Président, Mme La Ministre, Mr Le Premier Ministre à suivre l’ensemble des différents projets en cours … (passage de la fabrication d’aspirateurs à un véhicule électrique pourquoi pas cela s’appelle à mes yeux de la diversification !)
    « Quel très gros investissement industriel à prévoir en R et D, puis en fabrication, réseau de vente etc etc » cet éventuel modèle ne sera pas réellement rentable dans les premières années

    Répondre
  20. chapman

    J’attends avec une grande impatience les avis aussi tranchés qu’éclairés de M. Oualid .
    Très bon café garage avec un son amélioré, même si certains bruits de circulation viennent un peu perturber la conversation (comme dans la vrai vie). A vous écouter, je me rends compte de la dramatique influence de l’économie administrée sur les comportements collectifs et individuels. Des incitations absurdes ont poussé le diesel ces trente dernières années pour le résultat que l’on sait. Ces nouvelles directives pseudo écologiques ne vont elles pas en effet nous conduire dans un nouveau mur dans vingt ou trente ans.
    Tout comme les nutritionnistes les plus raisonnables, je suis pour « de tout un petit peu »…..si vous voyez ce que je veux dire 😉

    Répondre
  21. Ronan

    Floriane pourrait-elle nous renseigner sur le prix qu’a coûté la transformation de la 2cv en électrique?
    Si (pris au pif) ça coutait par exemple 5 plaques, ce serait quand même beaucoup moins cher d’électriser sa voiture thermique que d’avoir à acheter une toute nouvelle Nissan Leaf ou une Zoé dans 5 ans, non?
    Je disais 5 mais, même à 10 plaques ce serait toujours avantageux!

    En effet je pense que l’électrique est acté MAIS l’essence a selon moi bien plus d’années devant elle hors des villes, la transition se fera selon moi a deux vitesses: les grandes métropoles auront des années d’avance sur la campagne et ses petites villes.
    De plus j’imagine que les pays producteurs de pétrole, voyant que leurs marchés s’effritent, commenceront à baisser les prix par despération et rendront le coût quotidien essence/diesel bien plus abordable et les derniers des mohicans diesels/essence ne passeront à l’électrique que lorsque leurs montures les lacherons pour de bons.

    Je suis d’accord avec quelques commentateurs sur Youtube (mais n’approuve pas leur mépris pour vous) mais vu de ma petite campagne, je me dis que c’est une préoccupation de classes urbaines bien plus que nous rats des champs, parfois j’y pense et me dit « bonne chance avant de devoir remplacer toutes ces bagnoles diesel et encore plus bonne chance avant d’avoir des bornes électriques dans ces milliers de coins paumés. »
    Ce qui me fait penser que l’électrisation totale du marché n’est pas dans 5 voire 10 ans, je lui donne au moins 20 sinon 30. Mais bon, puisque l’on vit dans un mode de marketeux, les constructeurs nous diront bien sûr l’inverse….

    Répondre
  22. Michel Bovani

    Plaisant et drôle comme d’habitude ! Mais quand même deux petites choses. Tout d’abord, je viens d’acheter une Lancia de 1968 et alors, non, non, non et re-non : je ne la mettrai pas à la casse en échanged’une 207 de 2008 et d’une prime (m’enfin !). Ensuite à propos des grosses Ferrari inconduisibles, ça n’est quand même pas nouveau : relisez ce que vous disiez en 2013 de la Daytona ! Mais il est vrai que les belles se sont mises à enfler sans borne : une 911 d’aujourd’hui, c’est immédiatement identifiable comme une 911, mais depuis le début, elle a plus que doublé en masse et en volume ; c’est quasiment une Panamera à moteur arrière !

    Répondre
  23. Miata-Boy

    Bien d’accord avec vous M. le PM, la MX5 est bien la vraie Ferrari d’aujourd’hui ! 😉
    Merci à vous trois pour cette rentrée du CG, bienvenue en cette journée parisienne sans voitures…

    Répondre
  24. Eric

    On vous aime, le son est parfait, merci pour vos reportages et vos café garages! Vos commentaires sont toujours pertinent et donnent envie d’y participer.

    Répondre
    1. benet

      votre approche de l’automobile est rafraichissante , bravo! continuer! des comparatifs décalés du style confort citroen contre celui des volvo ou mercedes pourrait être intéressant, vous êtes seul juge: NB on ne voit pas assez madame la ministre…. cordialement le très petit petit petit … obs … viti…