Abarth 124 Spider : mieux que la Mazda MX5 ?

Renaud Roubaudi essaye l’Abarth 124 Spider sur les routes de Corse en compagnie d’Erik Bielderman, journaliste à l’équipe et l’équipe TV. L’occasion pour ce duo de copains de comparer l’Abarth 124 avec la Mazda MX5, les deux voitures partageant le même châssis, mais pas le même moteur, ni la même boîte de vitesses. Comparaison d’autant plus intéressante qu’Erik possède une Mazda MX5 de troisième génération. Son point de vue est donc « éclairé ». D’où la question du titre : l’Abarth 124 Spider est-elle mieux que la Mazda MX5 ? Vous avez 4 heures…

 

L’avis des Petits Observateurs !

21 commentaires au sujet de « Abarth 124 Spider : mieux que la Mazda MX5 ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dubby Tatiff

    L’échappement Abarth, c’est un peu comme au temps où l’on mettait un bout de carton dans les rayons des jantes de nos vélos d’enfants. Ça ne trompe personne mais ça fait tellement plaisir.
    C’est une voiture joyeuse et espiègle.

    Répondre
    1. Piat Georges

      Moi, je mettais 2 bouts de carton pour faire plus de bruit !
      Et puis, avec des pinces à linge en bois car les pinces en plastique pétaient, tu te souviens ?

    2. Homer Simpson

      Wou pinaise !
      Le pot à Bart c’est comme les autres pots, y’a autant de polluants qui en sortent mais c’est beaucoup plus mélodieux, surtout à l’oreille de celui qui les émets…
      🙂

    1. Olivier

      Belle auto même si je garde ma vieille Elise 111R question d’affinité… avec le Light et un freinage digne de ce nom.
      Sinon Abarth a très bon goût. Vous recevoir au restaurant Le Belvédère à Porto Vecchio… Le top.
      J’y suis La semaine prochaine…

  2. Nabuchodonosor

    Décidément tout fout le camp.
    Que ce soit pour la sublime David Brown Eleven ou pour cette bombinette de Chùgoku atomisée par il scorpione zodiacale di Karl di Meran(o) diventare Carlo, come la piazza di Torino, ecco, les épigones ont confondu connexion et connexion, satellisation et sensation, grazie mille Presidente Renato de le leur rappeler.
    Et, à en lire les coms des petits observateurs que je partage dans leur ensemble, j’en conclus que quel que soit l’épaisseur de sa besace ou de sa bedaine, le cabriolard sportif tout comme le gentleman et le dandy, préfèreront s’adonner tout entier au ressenti du bitume sous le sacrum, à celui de l’alu forgé du pommeau et celui du cuir tendu du cerceau sous la main nue ou gantée, que subir les sempiternelles rodomontades de la voix préenregistrée de la dame dans le GPS, ce qui du reste, est parfaitement illustré et passablement irritant dans le récit de votre périple sur l’ile de beauté…

    « A chì t’ha culu, tira peta »

    Naburinetatchitchi

    Répondre
  3. Ronan

    Erik ne le sait (évidemment) pas mais il a fait partie de mon adolescence et m’a un tant soit peu influencé sur l’amour immeeeense que je porte au football Anglais et qui a fait que j’y ai passé 17 heureuses années. Erik, si tu me lis, many thanks mate!

    Pour ce qui est de la technologie, je suis très partagé : le gps, la boite auto, Google à reconnaissance vocale et le Cruise Control ont bien changé nos vies lorsqu’il s’agit de faire 2000 bornes presque tranquillement en vacances et de trouver aires, hôtels ou resto….mais c’est vrai aussi que lorsqu’il s’agit de faire un tour en bord de mer ou en campagne il est préférable (à mon goût) de revenir aux bases avec un volant, une boîte manuelle et basta……..

    Fiat a réussi son coup et sa 124 est bien plus attirante que sa frangine MX5, mais il en faudra bien plus pour que le groupe FCA s’en sorte……

    Répondre
  4. Hugo

    Les deux sont belles et le mx 5 est plus romantique quand la Fiat fait un peu plus masculine. Le noir « satin » ça lui donne une réelle personnalité supplémentaire. Sinon les réglages des châssis sont différents car au test de l’élan la Fiat prend plus de roulis mais passe un peu plus vite alors que la Mazda est plus joueuse et dynamique.

    Perso je préfére les atmos comme le monsieur à savoir que j’aime pouvoir monter dans les tours. Je n’aime pas conduire une essence sur le couple et j’aime bien descendre en 3 pour doubler ça fait plus de sensations. Enfin la manipulation du toit c’est moyen.

    Et BMW ne voudrait il pas nous faire un z5 ?

    Répondre
  5. lp2b

    Très beau reportage Mr Le Président.
    Qu’elle sonorité ce spider effectivement presque le son d’une F1 il y a quelques années.
    Capot noir et couleur rouge magnifique spider Abarth .
    Du grand POA …..

    Répondre
  6. Christophe BONNIN

    Quel beau reportage que celui ci. Du grand POA. Mention spéciale pour le son du parking/paddock à 4:55.

    « On enlève le cuire pour mettre l’alcantara ». J’espère que c’est une façon de parler et que les voitures envoyées du Japon ne sont simplement pas complète sur les éléments customisés par Abarth.

    On ne remerciera jamais assez Mazda dans son obstination à faire perdurer dans le temps la formule de la MX5 sans que celle ci ne soit jamais dénaturée. Le paysage auto sans la MX5 serait plus triste. L’offre Fiat m’attire moins… mais son existence reste de toute façon une bonne chose.

    Répondre
  7. Michel Bovani

    Abarth… le capot noir mat, l’échappement, toute une ambiance et toute une époque. Je pourrais dire la même méchanceté qu’hier à propos de l’Aston, mais non : l’esprit est différent, c’est très bien fait, dans le respect des gènes. Pour ma part, je regrette beaucoup la disparition, un peu prématurée à mon goût, du Z4 E89 (le gros, avec le 3 L turbo, une mécanique extraordinaire). Moins sérieux, plus léger et moins cher ce roadster Fiat me semble quand même de la même veine.

    Répondre
  8. Mustang98

    Y’a rien à en redire ; le MX5 / Miata est la seule base disponible pour faire renaître l’esprit, sinon la lettre du Fiat Spider 124.
    Et il faut reconnaître à cette signature Abarth, quand bien même détournée, une sympathique pertinence au regard de l’histoire mais aussi, selon notre duo d’essayeurs, la délivrance de sensations de bon aloi !
    Mission accomplie on dirait, encore qu’on a pas parlé là de tarifs…

    Répondre
  9. Scan

    Quelle fraîcheur dans le monde des SUV à ceinture de caisse rehaussée, dans le monde de Waze, que ces voitures plaisir ! Cette voiture, c’est de la bombe atomique, et je ne dis pas ça pour Hiroshima, mon amour.

    Répondre
  10. ques

    bel essai sur de non moins belles routes et un temps automnal dont se joue les cabriolets avec leur casquette on/off. L’auto radio sans bouton c’est pas un progrès et les écrans ça sert à rien ! Ma BX est d’avis !

    Répondre
  11. Chapman

    Très bonne observation le coup de l’arthrose!! C’est vrai que ce genre de véhicule est destiné soit aux jeunes avant enfants, soit aux « vieux » après enfants et dans ce dernier cas il y a des articulations difficiles…..j’en suis.
    Le bruit est top et fait une grosse part du plaisir sur petite route j’en suis sur.

    Répondre
  12. Miata-Boy

    Bonsoir POA,

    Bien d »accord avec vous M. le Président, reconnectons-nous grâce à la déconnection.

    Concernant votre essai, en dépit du merveilleux son du pot Monza (que j’ai connu sur l’Abarth 595 que je conduisais auparavant), je préfère définitivement l’original (MX5 5 ND) à la copie (Abarth 124 spider). Affaire d’élégance.

    Mais je ne suis pas très objectif !!

    Répondre