Rouler en voiture ancienne, les bonnes questions à se poser

Est-il possible de rouler en voiture ancienne au quotidien ? Voilà la question que pose Floriane à Renaud et Paul, utilisateurs de voiture ancienne, le premier d’une Lancia Beta coupé 2000 de 1977 et le second d’une Porsche 911 Classic T de 1970. L’occasion de partir en balade en Seine Maritime entre la Bouille et Caudebec en Caux, de suivre les routes sinueuses qui longent la Seine et de prendre des bacs entre deux rives. Le début du voyage…

Retrouvez tous les épisodes de POA consacrés à la Lancia Beta coupé : https://www.youtube.com/watch?v=-HTEi-fKEJ4&list=PL4It4O7gIc5DX8qNFD0XGEDYkBDa0h4hK

Petites Observations Automobiles (POA) : la vie, les gens et leurs histoires de bagnoles !

Lancia Beta coupé 2000 (1977) et Porsche 911 1970 Lancia Beta coupé 2000 (1977) Lancia Beta coupé 2000 (1977) Porsche 911 1970 img_3501 img_3514

L’avis des Petits Observateurs !

34 commentaires au sujet de « Rouler en voiture ancienne, les bonnes questions à se poser »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fcm1932

    J’ai une Beta Coupé 1300 de 82, et c’est tout à fait utilisable au quotidien, à condition bien sûr de pas être VRP et de faire 30000 bornes d’autoroute par an. Jamais eu de problème pour démarrer le matin. C’est sûr qu’en ville sans la DA et sans rétro droit, les créneaux c’est pas toujours une partie de plaisir, mais bon. Sinon, d’accord avec ce qui est dit sur l’importance de se renseigner sur la méca, de savoir faire des bricoles soi-même, de connaître un bon garagiste ou un pote mécano en cas de pépin, et sur l’éventuelle difficulté à trouver des pièces de carrosserie ou d’accastillage.

    Répondre
  2. Hugo

    On dirait une gt taillée pour l’efficacité. J’aime bien les deux fauteuils en cuire derrière. Peut être que pour l’époque la ceinture de caisse faisait trop haute et donc on aimait moins.

    Répondre
  3. Mustang98

    Rouler en ancienne au quotidien est tout à fait possible !
    Mais il y a un fort préalable, il faut bien connaître son auto.
    Mon ancienne (RR 3,9L Vogue SE de 1991) roule tous les jours que le bon Dieu fait et dort dehors… Le budget annuel assurance incluse n’excède pas 1800 €, ce qui somme toute n’est pas hors normes…
    Mais j’avoue que la belle mériterait un passage chez le garagiste pour une remise à niveau des petits détails qui finissent par fâcher….
    Je prévois dans les 2 ans une enveloppe de 15 à 20 K€ pour la rajeunir un poil…
    Son souci actuel est un problème de croisillons d’arbre de pont AV qui faiblit, mais insulaire, il faut attendre que la pièce en commande arrive…
    Dans 10 jours !
    Entre-temps, l’auto est contrainte de rouler au pas (45 km/h max)… donc en ville… Ma 2CV AK 350 de 70 nécessite beaucoup plus de travail, mais elle a subit un choc AV alors forcément !!!
    Et puis, les autos récentes tombent aussi en panne, de ce que j’en sais… Alors, comme dirait l’autre, y’a pas photo !!!
    Merci POA…

    Répondre
  4. Gérald

    Etant pratiquant, et encore mon Alfa va plutôt dans la case Youngtimer, je pense pouvoir dire que pour rouler en ancienne, il vaut mieux ne pas trop se poser de questions…

    Répondre
  5. Leparisien75017

    Bravo pour cette fort sympathique ballade le long de la Seine! En derrière goût d’été avant de plonger dans l’hiver
    Et vive les Anciennes!

    Répondre
  6. JB

    joli moment au temps suspendu, qui coule calmement. On a juste envie de prendre une carte Michelin et de déambuler sur une départementale
    #cooldrive

    Répondre
  7. Cyrille de Nantes

    Pour ma part, j’ai jeté l’éponge : j’ai vendu ma mini de 1968. Pas de garagiste connu à proximité et surtout un manque de temps accablant pour l’entretenir (et déjà la remettre en état de rouler).

    Question faut-il être retraité pour avoir une voiture ancienne ? Mais non, M. le président est en la preuve.

    D’ailleurs, je me demande, si ceux qui roulent en voiture de plus de 20 ans (parce qu’il n’ont pas les moyens de rouler dans autre chose), ont conscience qu’ils roulent dans un noble engin de l’ancienne ère automobile du tout pétrole des années 70, 80…
    Et oui, dans pas longtemps, tous les véhicules thermiques (sans hybridation) seront dits « classics » (je taquine).

    La vidéo est sympa : sujet porté par M. le Président avec le concours de Mme la Ministre. On sent bien l’intention du message : ne laisser pas tomber les vieilles bagnoles, c’est si simple, et pas cher !

    L’interview me rappel les inconnus : c’est quoi la différence un bon bagnolard et un mauvais bagnolard? Le bon bagnolard, prend sa voiture classic, et il roule. Le mauvais bagnolard, prend son tas de boue, et il roule. Bon, au final, tout le monde roule, c’est rassurant.

    Pour ma part, (désolé, je me répète) ma religion est faite. De la voiture ancienne oui, mais artisanale, technologiquement dans son temps, simple et idéalement anglaise : pour l’instant il n’y en a qu’une, l’EV3 de Morgan (pas encore en vente).

    Répondre
  8. Pascal LIGER

    Encore un reportage intéressant avec 2 belles anciennes sillonnant ces petites route qu’on aime. OUI effectivement, les bonnes questions sont LE GARAGISTE, L’ENDROIT POUR LA GARER, et LE BUDGET pour l’entretien, l’assurance etc…. Pour ce qui concerne l’assurance, soyez prudent et pensez bien à faire estimer votre véhicule tous les 2 ans et joindre cette estimation à votre assureur afin qu’il prenne en compte la valeur de votre auto. Il faut penser à la somme qu’il vous donnera en cas d’incendie par exemple….ou de destruction. C’est important et ce point n’est pas souvent évoqué.

    Répondre
  9. Mat Ador

    « Une question turlupine Alain Delon » comme dirait Alain Delon :
    L’usage de la seconde lettre de l’alphabet grec pour baptiser la première Beta sous l’ère Fiat en 72, était-ce par conformisme à la tradition de Vincenzo Lancia ou simplement pour mieux titiller les Alfas ?
    Alain Delon vous remercie.
    🙂

    Répondre
    1. Nabuchodonosor

      Delon c’était surtout la Gamma qu’il immortalisa sur la pellicule dans la fameuse poursuite avec la CX. Le parallèle entre ces deux autos n’était d’ailleurs pas tout à fait anodin, tant les deux marques s’étaient échangés leur savoirs faire pendant leurs courte collaboration. Il avait même été envisagé de fournir à Lancia la fameuse suspension pneumatique (Accords PAR.DE.VI-1969).

  10. Allister

    Désolé, mauvaise manip.
    je me demandais si l’embrayage, sur une voiture comme la Lancia, n’était pas délicat. j’ai eu longtemps une Fiat Sport, et avec le réglage moteur, l’embrayage était un point fragile. mais lancia n’est pas Fiat non plus, dans ces années-là.

    Répondre
  11. Dubby Tatiff

    Il y avait la version HPE qui faisait tourner les têtes à l’époque. En tout cas la mienne. Quelle élégance ! Quelles proportions parfaites. Quelle carrosserie exclusive.
    Et puis notre icône nationale d’alors, le dénommé Albin Belon d’après Gotlib, qui ne roulait qu’en Lancia dans ses films. Muy macho ! Toute une époque.
    Dans les Lancia qui m’ont marqué, il y eut également la Stratos en rallye. Elle était très spectaculaire à voir. Puis quelques années plus tard, la Delta. Qui ,elle, pouvait se croiser sur la route et pas seulement sur les rallyes retransmis à la TV. C’était intelligent de la part de Lancia.
    Puis plus rien de notable se semble avoir imprimé ma mémoire hormis la Thesis qui, cela m’avait amusé de le constater, inondait les rues de Rome à cette époque tant l’administration italienne semblait avoir acheté tous les exemplaires disponibles.
    Etrange destin pour cette marque. Un lent désamour comme pour une star de cinéma adulée puis progressivement oublié faute de n’avoir pas pu se réinventer.

    Répondre
  12. Guillaume

    Utilisateur amateur d’impression 3D j’ai déjà eu des demande pour des pièces de bagnole, mais principalement des supports de smartphone sur mesure pour intégrer le téléphone à un endroit spécifique. ou des petit clips qui servent a maintenir les cache en plastiques

    Répondre
  13. i

    rouler en ancienne c’est s’offrir une parenthèse, un voyage au pays des sensations oubliées, des bruits qui n’existent plus, un retour vers le futur ! Après, en cas de panne, c’est pénible ! On se retrouve avec une lourde masse de feraille encombrante !

    Répondre
  14. Nabuchodonosor

    C’est pas pour vous cirer les pompes Président, mais elle en jette votre Beta coupé, de plus je trouve qu’elle tient bien la comparaison avec la 911T… Et puis ce petit râle très rital qui sort de sa gamelle d’échappement… Un délice !
    🙂

    Répondre
    1. Drucker

      … C’est un compliment Nabu, d’autant que les deux amies de la balade ne se négocient pas tout à fait au même prix !

    2. Gérald

      Oui il existe encore des petites perles qui sont passées au travers du filtre de la spéculation…Certains modèles de Lancia et de Fiat sont encore accessibles, mais il faut avoir l’oeil aguerri, et surtout être patient, en ce moment les bonnes affaires sont des modèles des années 90 et début 2000…
      La béta de notre président est hors concours car elle est vraiment dans un état exceptionnel. C’est vraiment rare d’en croiser une comme celle-ci, et la couleur, assez rare pour l’époque, lui donne une touche actuelle très classe. Perso, je ne sais pas si à la place du prez je ne changerai pas les optiques par les blancs du pays d’origine. Les jaunes c’est franco français et cela date un véhicule, mais les phares jaunes sur les bm et les porsche c’est quand même vraiment moins esthétique.
      A 10mn49 on voit La beta derrière ce qui pour moi c’est fait de pire au niveau design chez Peugeot, et là comprend toute la subtilité des lignes de la Lancia, c’est vraiment un dessin très élégant, la classe à l’Italienne…

    3. Nabuchodonosor

      Est-il préférable de conserver ces phares jaunes imposés alors par notre administration ou les rendre à leur état d’origine, c’est-à-dire tels qu’ils étaient dans leur pays d’origine avant importation ? Un peu comme si l’on se demandait s’il faudrait aujourd’hui retirer les gros pare-chocs sur la mythique 450 SL (R107) du couple Wagner-Powers, pour lui restituer ceux d’origine ou remettre une conduite à droite sur une ancienne qui aurait circulé dans un pays membre du Commonwealth… Personnellement je ne changerai rien que l’administration n’oblige, partant du principe que ces accessoires font partie intégrante de l’histoire de l’auto ce qui en fait donc précisément sa spécificité et probablement sa valeur.

      Pour en revenir aux couleurs de phares, je me souviens que, gamins, nous nous amusions à compter mon frère et moi, le soir venu depuis la banquette arrière, le nombre de véhicules croisés phares blancs et phares jaunes. Gagnait celui qui, ayant choisi préalablement la bonne couleur, parvenait à en dénombrer le plus durant le trajet… Comme nous habitions alors en bordure de la frontière Suisse, les blancs étaient souvent tout aussi nombreux que les jaunes…
      😉
      Nabunostalgique.

    4. Nabuchodonosor

      « … ou remettre une conduite à gauche (et non à droite) sur une ancienne qui aurait circulé dans un pays membre du Commonwealth. »
      Désolé pour le lapsus, mais vous m’aviez sans doutes corrigé.
      😉

    5. Gérald

      C’est bien pour ça mon cher Nabu, que j’ai écrit  » je ne sais pas »… aaah le fameux débat sur les phares jaunes ou blancs , toute une époque, des années de commentaires plus ou moins éclairés pour savoir si c’était plus éblouissant en blanc qu’en jaune…
      Je profite de l’appel de phare pour te remercier de tes commentaires lumineux que je lis avec autant de plaisir chez BR.
      Go P.O.A !

  15. MF67

    Intéressant ce reportage !
    A la question, « Peut on rouler en anciennes au quotidien ? »
    Je dirais oui. A condition d’avoir une voiture en parfait état niveau mécanique. Ne pas hésiter à dépenser beaucoup et à tout reprendre, tout vérifier, pour ne pas tomber en panne tous les 4 matins… Personnellement, n’ayant pas encore l’âge légal pour avoir le permis, j’ai fait le choix de m’offrir une ancienne comme première voiture : Une GS 1220 de 73 dont la mécanique à été refaite à neuf avec l’aides d’amis. Je triche un peu car je fais l’entretien moi même, mais cela n’empêche pas qu’il faille s’entourer des bonnes personnes pour mener à bien le projet. D’ailleurs le seul défaut que je trouve à ma voiture, c’est la faible résistance de la carrosserie face à la rouille, car pour le reste ce n’est que du bonheur ! Et comme je trouve ça nettement plus marrant de rouler en anciennes, même si je ne conduis pas encore, j’aime passer les week-ends à rendre à mon auto son aspect de jeunesse !

    Répondre
    1. Michel

      Avec un moteur refroidi par air, moins de pb de joint de culasse par contre en hiver, il faut laisser le moteur tourner un peu pour avoir du degivrage.

    2. MF67

      Oui c’est très chouette le refroidissement par air, surtout que dans le cas présent, et c’est rare, le moteur est très silencieux ! Simplement, il faut toujours attendre un peu pour que ça chauffe. Cela associé à une tenue de route inégalable (comprendre que l’on a pas fait mieux depuis…), une direction quasi parfaite et un freinage aux normes actuelles, et on a une ancienne parfaitement adaptée à notre époque !

  16. Michel

    Ah! les phares jaunes toute un epoque

    pour les pièces realisées par impression 3D, si vous voulez les chromer, ils faut qu’elles soient en ABS (acrylonitrile butadiène styrène – ce n’est pas un système d’aide au freinage) et surtout bien poncées, sinon ça va etre horrible

    Répondre
    1. Hervé

      La calandre de la Bêta me fait penser à celle de ma première voiture, une alfa sud coupé sprint de 1981… Le pare-chocs est totalement identique…

      Vous m’avez fait bien rire à vous extasier devant les bacs de la Seine, sortez de chez vous les parisiens de temps en temps !