Nouvelle Audi A8 : Audiman a le Blues

Cédric Fréour nous présente la nouvelle Audi A8 et il nous livre son premier ressenti. Surprise, Audiman n’est pas emballé. Certes tout est parfait sur cette super limousine mais il manque l’effet whaouh. Sans doute l’A8 vise-t-elle le marché asiatique en priorité, toujours est-il que la déception du Premier ministre fan d’Audi, méritait une explication de texte. D’où un mini-café garage avec Renaud Roubaudi qui en profite pour faire le parallèle avec sa déception face aux premières images du SUV compact Jaguar E-Pace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

31 commentaires au sujet de « Nouvelle Audi A8 : Audiman a le Blues »

  1. Franky

    Et si on attendait de voir « en vrai  » cette nouvelle A8 pour la juger ?
    Une présentation statique et une lumière artificielle peuvent parfois jouer des tours ! Après tout une voiture se juge encore volant en main et dans la circulation même si elle dispose d’un niveau de conduite autonome level 3 ( qui demande encore pas mal d ‘attention de la part du conducteur d’ailleurs ).
    Une Tesla model S est jolie en photo, un peu grassouillette en « vrai » et pas vraiment agile au volant .
    Quant à la jaguar E-pace, j’ai hâte de la voir de mes yeux pour la Juger !
    A+

  2. San Francesco d'Assisi

    Ces aides électroniques qui se multiplient jusqu’à se substituer à la main de l’homme en méconnaissance de la volonté divine, je vous le confie mes enfants, m’effraient. L’aménagement intérieur de l’auto transportation va considérablement se transformer dans les années à venir. Voilà pourquoi j’ai demandé que se tienne au plus vite un concile œcuménique planétaire afin de remettre nos constructeurs sur le droit chemin, celui de la sagesse et de la foi. Un prie-Dieu en lieu et place de la (pseudo) sacro-sainte console centrale et une croix remplaçant avantageusement le rétroviseur intérieur serait un préalable à minima et de nature à apaiser le tout puissant. Une fresque représentant le jugement dernier en trompe l’œil sur le ciel de pavillon… Mais sachons notre paix intérieure garder… Prions ensemble mes frères :
    « Pater Noster, qui es in caelis : sanctificetur nomen tuum ; adve¬niat regnum tuum ; fiat voluntas tua, sicut in caelo, et in terra. Panem nostrum quotidianum da nobis hodie ; et dimitte nobis debita nostra, sicut et nos dimittimus debitoribus nostris ; et ne nos inducas in tentationem ; sed libera nos a malo. In Nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen. »

  3. Nabuchodonosor

    A la réflexion, si cette A8 est destinée au marché chinois et marchés assimilés, elle est absurde. Toutes ou quasi toutes les A8 qui roulent en Chine sont des A8 L et toutes les A8 L sont conduites par un chauffeur qui n’est pas le bénéficiaire de la prestation de transport qui lui est assis confortablement à l’arrière. Si donc l’objectif à terme est de se passer de chauffeur, sauf à considérer les aides à la conduite comme un avantage nature, il faudrait donc dès à présent habituer le chaland en positionnant les écrans, voir un volant de secours à l’arrière, ou supprimer le siège avant tout en rendant coulissant celui de l’arrière…
    :-)
    Nabudebonsens

  4. Fred

    Pas du tout fan d’Audi pour ma part, mais je trouve que le long porte à faux arrière lui donne beaucoup de prestance. J’aime aussi les arêtes vives sur les flancs, mais je rejoins globalement l’avis de Cédric Fréour : trop peu de surprises dans cette nouvelle version, et ce qui devient problématique à mes yeux, et depuis plusieurs années d’ailleurs, c’est qu’on sent que le design Audi est allé au bout de la single frame, et qu’il faut inventer quelque chose de nouveau pour ne pas lasser les éventuels acheteurs. Pour cela, il faudra prendre un risque stylistique, ce qui n’est pas toujours payant à court terme (on se souvient de la Série 7 de Bangle). L’effort sur la partie arrière me semble intéressant. Il faudrait désormais travailler à la nouvelle signature de la face avant.

  5. Frankreich

    D’après ce que j’ai lu, le nouveau système autonome Tesla commercialisé en 2018 s’appuie sur une batterie de caméras et de capteurs très en avance sur la concurrence. Pas moins de 8 caméras et des vidéos sur leur site qui montre une Model S qui se débrouille vraiment seule et sans trucage sur petite route.
    Et là ? 4 caméras, et une conduite dans les bouchons, comme une Passat ??
    Bon ok, next…

  6. aimelauto

    ce qui est tres interessant sur cette A 8 ce sont les nouveaux codes stylistiques des détails (plafonniers, commodos, interrupteurs, coutures des sieges …..) qui vont faire l’avenir de la marque et qu’on retrouvera vite sur les modéles plus abordables. C’est important car ce sont des touches tres élégantes qui marquent un Premium .
    Comme cela se fait chez Bmw et qu’on a découvert sur la 7 et que la dernière X3 reprend par ex.

    1. Fréour

      Bonjour Aimelauto,

      Cela n’est pas faux du tout ! Mais ces évolutions stylistiques, qui étaient visuellement fortes et attendues pour faire la différence au milieu des années 2000, semblent devenues un élément parmi d’autres, auquel adhèrent maintenant bien des constructeurs… Il faut donc désormais manifestement bien plus que ce nécessaire indispensable pour émerveiller dans le premium ; ce qui va faire hurler Michaël Oualid, si il nous lit !

      En tout cas, amités péoasques & bon été à tous !

      Cédric

    1. kris

      Notre premier ministre glisse tout doucement mais sûrement dans la toile tissée par Mercedes !
      Le basculement est proche… 😉

  7. Maître Capello

    Substantif masculin tiré du latin « praedecessorem », « prae » devant en avant et « decessor » qui sort de, personne qui, avant une autre, a occupé la même place ou tenu le même rôle. Prédécesseur ne s’emploie qu’au masculin, je vous propose donc la correction suivante Monsieur le Premier Ministre : « Tu te retrouves avec une voiture qui effectivement est plus fluide que son prédécesseur… ». Avec tout le respect dû à votre haute fonction, cela va sans dire. Mes hommages Monsieur le Premier Ministre. Et bonnes vacances Monsieur le Premier Ministre…

    1. Fréour

      Merci Maître Capello !

      J’en profite -on ne le fait jamais assez ! – pour vous saluer tous et vous remercier, une nouvelle fois de la qualité de vos commentaires, remarques et réflexions,

      Go POA.

      Cédric

      Cédric

  8. Patrick

    Et si je n’ai pas envie de conduire, je prends le train. Si c’est pour rester derrière un volant inutile et un pare brise qui ne sert plus à grand chose, je ne vois plus très bien ce que je fabrique dans une bagnole. Certes, les écrans divers pourront peut-être me distraire… effectivement, qu’est ce qu’on va se faire ch… dans une bagnole sous peu !
    Alors après, l’allure que peut avoir la voiture…

  9. Mat Ador

    Moi aussi j’ai le blues, il y a comme qui dirait un paradoxe qui me turlupine :
    Plus on tend vers la conduite autonome et plus on multiplie les écrans alors qu’on en exprimerait à priori moins le besoin puisque la machine tend à s’occuper de tout…
    Mais qu’est-ce qu’on va se faire chier demain !

  10. Commandant Chatel

    Franchement ? Je préfère la Mercedes 450 SEL 6,9l.
    Ah ? Il ne la font plus ?
    On ne me dit jamais rien à moi…
    Et puis, je suis ok avec Nabuchodonosor… il ne va pas falloir oublier le spray pour nettoyer les traces de doigt…
    Bonne vacances à tous 😉

  11. lp2b

    Avant toute chose un grand merci à vous deux ( Mr le Président & Mr le Premier Ministre) d’avoir pris du temps sur vos vacances pour ce Café Garage exceptionnel d’été.
    Effectivement cette nouvelle Audi A8 me semble pas réellement destinée au marché Européen mais plus tôt Chinois et Américain.
    Beaucoup d’éléments annoncés sont bien la, mais ne sont pas à la hauteur de ce que nous attendions après les premiers éléments publiés il y a 4 ans maintenant.
    Le mot déception me concernant n’est pas le mot exact, mais comme vous Mr le Premier Ministre je ne suis pas vraiment totalement sous le charme de cette A8 !

  12. Mustang98

    Messieurs, vos interrogations vous honorent !!!
    L’auto dans ce siècle naissant n’est-elle pas passée, marketing aidant, d’élément statutaire à celui de banal accessoire de mode ?
    Accessoires de mode dont ne sait plus très bien quelle en serait la véritable valeur en tant que produit.
    Quelle est la part marketing / publicité dans le coût de revient d’une auto ? Quand on voit les offres de reprise (valeur Argus + xK€), il est permis de penser que le prix de revient net/net HT d’une Megane ou d’une 308/C4, ne doit pas être bien élevé… Mme la Ministre devrait pouvoir nous éclairer utilement…
    L’Audi A8… Comment dire, elle me fait penser au bling du dernier Espace ou du DS7… Débauche de joncs chromés ou façon chrome… Un peu comme des smartphones ! Y’en a juste qui sont un peu meilleurs, souvent très chers et parfois mieux fabriqués…
    Bref, rien encore qui soit en passe de me faire regretter mon vieux RR 3,9L Vogue SE de 91, Na !!!

  13. Piat Georges

    Elle s’est « passatisé » cette Audi. Fini le côté voiture de luxe. La finition est parfaite, sans doute, mais pour un top gamme, c’est décevant… En tout cas, ç’est mon sentiment.
    Le proto était sublime.

  14. Dubby Tatiff

    En ce qui concerne le E-Pace, mon avis – qui ne devrait pas vous intéresser plus que ça j’en convient aisément – est que la voiture est parfaitement ciblée pour sa clientèle et devrait bien se vendre si sa VF (valeur future) est compétitive pour proposer un loyer correct vis à vis de ses concurrentes.

  15. Nabuchodonosor

    L’avantage du format web l’été est qu’on peut regarder son blog préféré tout en sirotant un Vodka-Martini (hommage à vous Sir Moore) au bord de la piscine, une paire de 649 sur le nez (et à toi Maestro Marcello), les doigts de pieds en éventail.
    :-)
    Comprenant toute la difficulté de l’exercice, Monsieur le Prem’s, nous vous remercions donc d’avoir pris sur vos congés pour nous adresser vos premières impressions sur cette nouvelle A8 level three, i.e wizaout hands & wizaout eyes, et, dans l’éventualité d’un merdage non contractuel du pilote automatique, wizaout teeth, of course…
    :-) :-)
    Tous ces écrans, disons « panaméramiques », qui vont progressivement équiper les véhicules, nous paraissent du plus bel effet parce que parfaitement intégrés dans la planche de bord entre deux bourrelets moussés… Cependant pour parfaire notre formation de conducteur du troisième millénaire, il faudra juste penser dans une poade prochaine, à tester pour nous Président, les sprays anti traces de doigts… La conduite autonome qui s’annonce dégagera un peu de temps libre pour nous permettre de briquer tout ça, sans faire tomber la moyenne, bref tout un programme en perspective; Haro donc sur la saleté et pensons chiffons car demain il n’y aura plus d’excuses aux intérieurs cracra. Et POA y veillera !
    Quant à la germanisation du style chez Jaguar, qui semble malheureusement irréversible, qu’a ce Tesla ne tienne elle aura tôt fait de rattraper les cousins d’Ingolstadt, au vues de l’évolution Darwinienne chez Audi…
    Ah, c’est l’heure du journal, je vous laisse.
    Amis du soir…

  16. Dubby Tatiff

    Mon avis sur cette nouvelle A8 est quelle manque de cette subtile sensualité qu’avait su instiller Walter de Silva. Il avait su faire évoluer le curseur du design entre Allemagne et Italie au profit de cette dernière. Depuis son départ, le curseur revient imperceptiblement vers ses origines.

  17. Patrick

    Il y a comme une perte de lisibilité des marques. C’est certes bien fait, mais on ne se relève pas la nuit. Un tas de gadgets, finition top niveau… mais rien de renversant. Quant à Jaguar, les gènes de la marques passent aux oubliettes. Quid des boiseries, des teintes claires… les chiffres de vente sont sans doute excellents, mais plus généralement, n’est ce pas le consommateur qui a perdu la notion du beau ?

    1. Dubby Tatiff

      Tout est relatif et dépend de quel Jaguar on parle. S’agit-il du Jaguar sur base Ford, ou bien celui-ci archétypal de la XJ 6 – définitivement la plus belle voiture au monde – , ou bien alors le Jaguar mythique de la Type E sportive sans aucune boiserie et dont la version cabriolet comportait des tapis en caoutchouc ?