Souvenirs d’Autos (135) : merci m’sieur Bic !!

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Cette anecdote m’a été envoyée par Pierre Boivin, fidèle parmi les fidèles de P0A et du groupe Facebook « Amis de POA ». Merci pour ce moment de vie. Et bravo à son père pour l’ingéniosité.citroen-bic-2358

 

Nous sommes dans les années 2000, je dois avoir sept ou huit ans, et depuis ma naissance, je suis passionné de façon assez pathologique par l’automobile, par toutes les automobiles ! J’ai donc une fâcheuse propension à piquer des clés de voiture, à trifouiller tout ce qui tourne autour d’une voiture, tout ce qui est dehors, dedans…

Bref, un « sale gosse » turbulent, doublé d’un dangereux fanatique.

Mon père, dans le cadre de son travail à la sécurité incendie à l’hôpital, est amené à être « d’astreinte », et donc à disposer d’un véhicule de service. Après avoir eu comme voiture une vénérable 205 GR pendant plusieurs années, l’hôpital a investi, et a doté mon paternel d’une Saxo toute neuve, 1.1i, finition Bic !

Dépouillée, mais avec tout de même quelques éléments couleur carrosserie, une sellerie bleue « Tétoubo » (si, si !) avec passepoils jaunes, et le « must-have » de l’époque : un autoradio Blaupunkt RDS (la classe de l’époque…), et surtout un kit mains-libres intégré au système audio, car si maintenant une connexion Bluetooth règle l’affaire pour deux francs six sous, à l’époque ces attirails coûtaient un œil.

Et le plus important. L’intérieur so Bic. Cinq ceintures : bleu, vert, rouge, gris, noir. Nous nous battions d’ailleurs régulièrement, moi et ma sœur, pour avoir la ceinture rouge… Allez savoir pourquoi.

Pub Bic

Un samedi midi, mon père revient d’une urgence à l’hôpital, et comme nous l’attendons pour déjeuner, il gare précipitamment la Saxo dans la descente du garage, un coup de frein à main, et hop, à la soupe.

En début d’après-midi, je constate que l’auto est ouverte, clés à l’intérieur, téléphone pro sur son support.

Bon sang mais c’est bien sûr, je vais fermer les loquets, me dis-je ! (fermeture manuelle de l’époque…)

Ce que je m’applique à faire, un par un, avant de rejoindre l’intérieur de la maison.

Puis dans l’après-midi, mon père, pour je ne sais quelle raison, veut accéder à la voiture. Et là, damned, le drame. Elle est fermée, les clés et le portable sont dedans.
J’entends : « PIEEEEEEEEEEEEEEERRE !!!!! » de l’opposé de la maison (j’avais déjà ma petite réputation en matière de bêtises automobiles…)

Je me rappelle alors de mon intelligente action passée, et réalise la bêtise. Du coup, courage fuyons, je tente vainement de me planquer mais mon père furibond finit par me retrouver, et me file une bonne gifle.

Paf, ça calme !

Fort heureusement, sur les Saxo Bic, les loquets de portières avaient une boule, la tête du bonhomme Bic, sur le dessus.

C’est ce qui a sauvé mon père, et m’a évité une bonne tranche supplémentaire de sermon, il a réussi à écarter la portière, passer un cintre métallique façon pressing préalablement déformé, pour lever le loquet grâce au crochet du cintre, en le passant sous la boule de ce fameux loquet.

Merci Citroën, merci m’sieur Bic, et merci Papa pour cette baffe amplement méritée et ce souvenir impérissable !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion.On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA ! Merci.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (135) : merci m’sieur Bic !! »

  1. Piat Georges

    Je me souviens, c’était vraiment le jaune Bic. Ils avaient du bien chercher la couleur dans le département peinture l
    Merci pour l’anecdote, ben oui quand on aime les voitures, c’est pour toujours !

  2. Nabuchodonosor

    Merci Pierre pour cette très belle histoire haute en couleur et félicitation à votre père car, mine de rien, on ne confie pas une belle auto à n’importe qui; Je suis persuadé qu’il devait « toucher sa bille ».
    :-)
    Mes respects mon Cdt (chlac) !

    1. Julien Pampers

      Quelle différence y-a-t-il entre un Bic et un Boat ?
      – Quand le réservoir du Bic est vide on le jette.
      – Quand le réservoir du Boat est vide, on jette l’ancre.
      :-)

    2. Pierre Boivin

      Merci Nabu pour ce message plein de jeux de mots et d’esprit.
      Effectivement, je pense qu’il devait être à la pointe dans son domaine !

  3. Viggo

    Une baffe n’est jamais méritée … ce n’est que faiblesse d’un adulte incapable de se maîtriser.
    Un geste interdit dans les pays nordiques, vivement que l’on sorte du moyen âge en France…

    1. Pierre Boivin

      Je vous assure qu’elle était méritée.
      C’est moi qui l’ai prise, c’est moi qui le dit…

      Et puis en tout cas ce n’est pas le sujet :)

    2. martin

      Et parlons surtout du soutien que bic fournit au tabagisme en allumant chaque années des millions de cigarettes, gros mechant criminel!

  4. Chapman

    Ça égayait bien l’intérieur de cette saxo cette finition. Je me souviens d’avoir vu des saxo bic mais je n’avais jamais fait attention à l’intérieur. Chouette !