Mercedes 560 SEC : la grande classe à Dallas

À bord de sa Jaguar XJ40 de 1992, Renaud Roubaudi part au Havre à la rencontre de deux petits observateurs, l’un possesseur d’une Mercedes 420 SEC (C126) et l’autre d’une Mercedes 560 SEC. Deux Youngtimers de prestige qui démontrent que la qualité Mercedes des années 90 n’était pas une légende. De son côté, la Jaguar XJ40 4.0 frôle les 302 000 km et semble inusable. Nos comparses partent ensuite sur les docks avec les deux Mercedes en Guest Stars….

Mercedes 560 SEC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

32 commentaires au sujet de « Mercedes 560 SEC : la grande classe à Dallas »

  1. Pascal MOORE

    Le plan filmé sur le port avec les 2 voitures me remémore les courses-poursuites de la série Britannique des années 80 : Les Professionnels.
    « Golden Member de la propreté  » est un titre tout à fait respectable et mérité. Encore bravo pour ce reportage

  2. Patrick

    Superbe. Mais je dois être l’un des rares à de pas demander des nouvelles de la XJ, j’en ai une et je sais que ça va loin.

  3. Gérald

    Pour un fois je suis content d’être en retard sur le visionnage, quelle pépite cette vidéo !!! Les quais, les caisses, les diams, une bonne atmosphère de polar avec la météo qu’il fallait.
    Un Golden reportage !!!!
    Go POA et bravo Renaud !

  4. Mat Ador

    Président,
    Vos plans travelling sont somptueux, que ce soit sous les haubans du pont de Normandie, sur les quais Joannes Couvert qui accueillirent le France aux temps béni des col… Euh du Général (Aaaah, le Généraaal…) ou sur la dalle du parking des Docks que l’on doit aux deux magiciens de la friche que sont Reichen & Robert, tout semble calculé, millimétré, et le choix de cette Auguste Sous-Perret-cture de Seine-Maritime comme port d’attache aux arrières plans de votre court-métrage, on ne peut plus pertinent. Un montage et une magistrale bande son, à l’avenant; En un mot, un seul : L’œuvre d’un grand réalisateur…
    Mais, parce qu’il y a toujours un mais, je ne parviens à comprendre l’insertion de ces trois autos aussi belles soient-elles dans ce paysage industriel… A moins que ce ne soit pour conjurer l’histoire tragique du Havre, occupée par les allemands, pilonnée par les anglais, six années après l’immortalisation de ses quais brumeux sur la pellicule par un bon aryen, simple fils d’ébéniste : « T’as d’beaux yeux tu sais ! »…
    A vous lire.

    1. Alexandre

      L’heure de la réconciliation européenne a sonné!
      Trois voitures dont les marques ont contribué aux efforts de guerre respectifs de leur pays d’appartenance,
      réunies effectivement dans une ville martyrisée par les deux partis.
      Quand au fils d’ébéniste, nul doute qu’il eut emmené Michèle Morgan (paix à son âme…) faire un tour en Sec s’il en avait eu une comme son grand ami Lino…
      Le clan des siciliens aurait alors été réuni au complet pour de douteux transports entre les quais du port normand et le sud de la France.

    2. Nabuchodonosor

      Le fils d’ébéniste c’était Carné je pense, pas Moncorgé. Mais les deux yeux bleus intense et le regard profond comme l’océan étaient bien ceux de Simone (Michèle)… De plus je partage votre point de vue Messieurs Ador et Alexandre, ce Havre de paix là mérite d’être érigé en pont confraternel reliant les rives de nos vieilles nations… Cela ne donne que plus de sens au chef d’œuvre du Président Roubaudi…
      :-)
      « Embrasse moi ! »
      https://www.youtube.com/watch?v=snY3L7RYOOs

  5. lp2b

    Trois très belles voitures d’une autre époque, mais au combien si différentes de nos véhicules actuel bourrés d’électronique et assistance en tout genre ! !
    Des finitions qui aujourd’hui ne se retrouvent plus et d’une qualité exceptionnelle aussi bien dans les deux Mercedes que dans votre Jag Mr le Président.
    Des autos d’exceptions qui font toujours rêver.
    Un magnifique reportage comme toujours.
    Du grand POA.

  6. Frédéric à Montréal

    Un très très grand cru de POA car tout est là.
    Idée, cadre, musique, montage, voiture (ma Mercedes préférée à part la Pagode), invités (intéressants et sympas mais modestes…), information, histoire. Impeccable! C’est du vrai cinéma, merci Renaud, qui réussit ça tout seul en plus!

  7. Vincent

    Ces deux Merco sont admirables.. Je comprends très bien le choix de leurs propriétaires et les félicite pour le soin qu’ils leur prodiguent.
    Mais je n’y arrive pas… Au risque de dissoner dans ce concert de louanges, le dessin des ces autos est épais. Il me fait penser à un molosse prêt à bondir : impressionnant mais laid. L’intérieur souffre de la comparaison avec celui de la XJ40. La qualité des matériaux et de l’assemblage est certainement meilleure dans l’Allemande, son moteur est bien rangé, mais le charme (et le bordel sous le capot en fait partie) de l’Anglaise n’y est pas.
    Le temps fait parfois son oeuvre et il arrive qu’une voiture que j’avais du mal à apprécier au moment de sa sortie se pare des merveilleux atours de la nostalgie. Ben, là, même pas ! Nada ! Nichts ! Qualität genügt nicht !
    Désolé Alexandre et Mickael, ce n’est vraiment pas contre vous 😉
    Vincent

    1. Vincent

      PS : cela ne remet en cause la qualité du reportage du Président (le seul, l’unique, l’incomparable…), formidable d’enthousiasme et de maîtrise. Sortir de telles images avec un si petit bidule est toujours aussi bluffant.

  8. Cara

    Monsieur le Président,
    Vous devriez remplacer les plaques d’immatriculation de votre Jag par des plaques noires à caractères gris comme ces Messieurs, ce ne serait que démonstration de votre bon goût!

    1. gregory lopez

      C’est interdit malheureusement à moins d’avoir une carte grise collection, mais la jag est trop jeune!
      (ceci dit je suis hors la loi sur la mienne, mais c’est pas moi c’est le précédent propriétaire)

  9. Chapeau stéphane

    Super reportage, la vraie classe.
    Vraiment un bon moment et une musique qui donne l’ambiance.
    Il m’est arrivé de croiser Lino Ventura, dans la région D’Angers, il avait une 560 SEC de couleur marron métal. Ces deux Mercedes ont de la gueule…
    Merci POA,
    Stéphane Chapeau.

  10. olivier

    de belles images, de superbes voitures, idéales pour partir en vacances avec chic, à des prix d’achat incroyablement modestes, des bagnolards à qui on laisse le temps de finir leurs phrases et de développer un minimum, un cadre (le havre) superbe, le reportage idéal ? pas loin !….

  11. voici

    Dans un Auto Hebdo ( décembre 1999 ),J-M Balestre dévoilait le montant de la remise consentie par Mercedes pour les pilotes de F1 pour la 560: 40%…

  12. Jean-François Bertrand

    La voiture des pilotes de F1 dans les 80s, ils en avaient tous une mis à part, peut être, ceux sous contrat avec le Commandatore.
    Celà me surprenait beaucoup à l’époque, je n’arrivais pas à comprendre comment un champion de sport auto pouvait rouler en coupé bourgeois Mercedes. Dans mon imaginaire, ils se devaient de rouler en super sportive, tout le temps par tout temps.
    Jusqu’au jour où j’ai eu l’occasion de permettre à mon humble séant de rentrer en contact avec le siège d’un se ces fabuleux coupé: la réponse m’est apparu !

    PS: Lady Sovereign toujours aussi pimpante, bravo President !

  13. Ronan

    « Mercedes 560 SEC, avez-vous une âme? »…. Là on est en plein dedans, de l’âme de bagnole, de la vraie!!!!

    Cette gamme Mercos avait un charme extraordinaire, quels vaisseaux……
    Puis-je suggérer un petit nom à cette voiture? Catherine Lara*. :p

    Quand POA fait du classique et Youngtimer, c’est POA at its finest.

    * Quelqu’un comme Mat Ador comprendra dans la seconde, pour les autres….googlez! 😉

    1. Nabuchodonosor

      Est-ce parce que la violoniste ne mesure qu’un mètre 560 SEC ou parce que ses initiales CL lui seront empruntées par la suite ??
      :-)

    2. Hervé76

      J’approuve… C’est en effet autre chose que tous ces SUV et 4×4 actuels.

      Dommage que je n’ai pas croisé le Président, j’habite tout près.

  14. Denis L

    La Mercos du bad boy par excellence!! C’est vrai qu’elles ont un charme fou!. Mais les boutons des Mercedes de cette époque j’ai du mal! Ça me rappelle les Actros première génération, contemporain donc, Qui n’étaient pas réputés pour leur qualité de finition. Ils faisaient même un peu cheap. J’ai gardé cette sensation des que je vois ces boutons… mais je me soigne car à côté de ça quelles bagnole!!

  15. damien

    Merci de nous donner de bonnes nouvelles de la XJ40.
    J’ai découvert POA en tombant par hasard sur les épisodes « ma vie en jaguar… »
    Ado, j’aurai pu tomber dan une forme de passion automobile via une XJS.
    Ayant vu récemment un coupé mercos de cette époque, je me dis que quand même, ça le fait !!

  16. Karl Champ-Léger

    Ach, mais kel zont choo-lies zes kran-mères cédès…
    Das ist die Grooo-sse klaaa-sse im Stuttgart, jawohl !
    Vielen Danke Herr Präsident.
    :-)

  17. Bruno

    Ce qui est frappant dans cette vidéo, c’est qu’à l’époque, la hauteur de caisse permettait de conduire le coude à la portière. Quel bonheur.
    Mais ça, c’était avant.

    1. Vincent

      Aujourd’hui, il est toujours possible d’y appuyer votre menton…. :-)) O tempoa ! O mores !