Ford Capri 280, Ford GT70, Ford Cortina Lotus, sur les traces du Ford Héritage Center (3/3)

POA part à la rencontre du Ford Héritage Center en Angleterre qui conserve les modèles emblématiques de l’histoire de Ford. Renaud Roubaudi et Cédric Fréour sont accompagné de Patrice Vergès, ministre de la culture et de l’histoire automobile qui nous présente avec son savoir-faire inimitable la Ford Capri 280, la Ford GT70, la Ford Cortina Lotus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 commentaires au sujet de « Ford Capri 280, Ford GT70, Ford Cortina Lotus, sur les traces du Ford Héritage Center (3/3) »

  1. Pascal MOORE

    Encore un formidable reportage ! MERCI POA pour ce bon moment. Les quinquagénaires se souviendront de la série télévisée des années 80  » LES PROFESSIONNELS  » où les Ford Capri firent un malheur, conduites par les 2 héros, tout au long des épisodes musclés.
    Merci Patrice Vergès !!!

    1. guy

      ah ! au-delà de toutes ces sublimes autos,
      il y a une phrase que je trouve sublime ‘Jim Clark aurait gagné avec une enclume » c’est tellement vrai…

  2. Hervé76

    Monsieur le Ministre de la Culture, cela fait plusieurs fois que je vous vois assis à l’arrière d’une voiture sans ceinture attachée… Un peu comme le Premier Ministre qui a tendance à occuper la voie du milieu sur l’autoroute (conduite à la francilienne)…

    1. Nabuchodonosor

      Tssst, tssst, il sait le manque de motricité du train arrière et fait don de lui-même de tout son poids pour essayer de donner un peu d’adhérence à l’essieu sautillant, selon le coup de volant du premier ministre, une fois sur la roue arrière gauche, une fois sur la roue arrière droite, comme en side-car… La ceinture attachée il ne pourrait plus assurer ce rôle de singe…
      :-)
      Nabuobservateur

    2. Lieutenant Columbo

      Euh, s’cusez moi, M’sieur Tatiff, on distingue parfaitement les enrouleurs arrières sur la séquence vidéo à 0:44/11:35….
      :-)

    3. Dubby Tatiff

      Ah oui, bien vu. Toutefois, pour dédouaner Patrice, j’ai bien l’impression que les ceintures sont dissimulées derrière le dossier de la banquette et ne sont pas accessibles depuis l’habitacle.

  3. Chapman

    On en apprend des trucs avec le ministre de la culture. La « Cabri »….très fort, Paul Bracq et le nu (en même temps c’est assez évident quand on y pense), la tenue de route de brouette (hi hi) etc …..
    Merci pour cette super visite chez Ford.

    1. Nabuchodonosor

      Un long capot en signe de virilité :
      Est-ce à Monsieur Paul que l’on doit le mot bracq-mard ?
      Moi qui pensait qu’il venait de la nuit des temps…
      :-)

  4. Dubby Tatiff

    On a eu le temps de voir une Ford Anglia avec sa caractéristique lunette arrière inversée comme les Ami 6.
    La Ford Cortina Lotus est une autre voiture relativement facile à répliquer. Certains amateurs en Angleterre ne s’en privent pas car ces voitures sont rares : ils prennent une Cortina d’origine et y greffent un moteur récupéré sur une Lotus. Toutefois, dans le domaine des répliques, cela reste une voiture dont l’aura reste essentiellement insulaire et non pas mondiale comme la GT40.

  5. Nostromo

    Merci à notre Ministre de la Culture pour ses toujours passionnantes anecdotes(P.Bracq et ses nues entre autres)et merci à notre gouvernement pour cette visite chez Ford où je l’avoue, je ne connaissais pas cette Cortina Lotus
    GO POA

    1. Orjebin Jean-Paul

      Les trous ( les vrais )dans un volant cher Renaud , n’ont pas pour raison première d’alléger les branches mais de les rigidifier.
      En dehors de ça, cette série de trois reportages chez Ford était très intéressantes, le ton toujours joyeux et les anecdotes de Patrice les bienvenues. Continuez à parler d’autos comme la Cortina Lotus, c’est un régal.