5 jours en Renault ZOE ZE40 : qu’en pense l’homme aux 1500 essais ?

Par Patrice Vergès. Cinq jours et plusieurs centaines de kilomètres passés au volant d’une Renault ZOE ZE40 me permettent de mieux approfondir les vertus et les vices d’une voiture 100 % électrique. Il y a du bon et du moins bon…

La Renault Zoe a été produite à plus de 60 000 exemplaires depuis 2012.

La Renault ZOE a été produite à plus de 60 000 exemplaires depuis 2012.

 » Quelle est son autonomie ? « 

C’est la question inévitablement posée lorsqu’on déclare rouler en Renaut ZOE, une voiture qui suscite l’intérêt puisque j’ai dû la faire essayer à plusieurs de mes voisins. Mais est-elle confortable, tient-elle bien la route, est-t-elle pratique, économique, sûre ? Rien de tout ça et c’est un peu dommage même si c’est son autonomie qui conditionnera son achat. Plusieurs centaines de kilomètres à son volant m’ont fait découvrir son honnête confort, une position de conduite surélevée sécurisante, une certaine praticité et une absence totale de protection de carrosserie, un comble sur un véhicule à vocation d’abord urbaine. Mais commençons par ce qui vous intéresse au premier abord.

La version Série Limité Edition One qui se reconnait à ses jantes bénéficie d'un équipement enrichi

La version Série Limité Edition One qui se reconnait à ses jantes bénéficie d’un équipement enrichi

300 km maxi, c’est déjà pas si mal !

Les lecteurs de POA savent évidemment que depuis quelques mois la nouvelle Renault ZOE a reçu 300 kilos de nouvelles batteries aux cellules plus actives dont la capacité énergétique a doublé passant de 22 à 41 kWh. Batteries qui peuvent remplacer celles des anciennes ZOE dont plus de 60 000 ont été produites depuis 2012. Renault annonce désormais une autonomie de 400 km (calculée avec le même cycle NEDC aussi bidon que ceux de la pollution) qui est plus proche de 300 km dans la vie. Sur l’ordinateur, je n’ai jamais lu plus de 280 km, batteries chargées au maximum.

5 I35

Batteries rechargées à fond, la Renault ZOE est prête à prendre la route

Mais il s’agit d’un chiffre théorique calculé sur le mode de conduite précédent. Si on roule plus cool, on remarque que ce chiffre se fige au fil des kilomètres voire s’accroît comme j’ai pu le remarquer en branchant la touche Eco limitant la vitesse à 90 km/h et qu’on ne peut conseiller qu’en ville. Disons 300 km maximum sans utiliser la clim mais parfois de nuit où une chute très nette de la capacité des batteries n’a pas été observée.

Renault ZOE

C’est en zone urbaine où la Zoe est le plus à son aise. Dommage que sa carrosserie soit aussi exposée aux chocs

Elle n’aime pas l’autoroute

300 km ce n’est pas si mal. Précisons 300 km en conduisant normalement sans rechercher à absolument économiser comme l’ordinateur de bord me l’a signalé avec une consommation moyenne horaire de 14 à 15 kWh.

Chiffre enregistré en ville et sur route à 90 km/h et autoroute à 110 km/h maxi et avec une température ambiante de 12 degrés (les batteries n’aiment vraiment pas le froid).

Mais aussi sans rouler comme un barbare. En revanche, à 130 km/h qui est sensiblement la vitesse maximum qu’autorisent ses 92 ch, la jauge descend à la vitesse de la lumière avec une conso instantanée de 50 kWh limitant l’autonomie à 100 km. Plutôt anxiogène !

Vous avez évidemment tout compris, si on l’utilise prioritairement en parcours urbain, cette Renault révèle toute ses vertus par la douceur de son fonctionnement, ses reprises énergiques grâce au couple élevé du moteur électrique, sa maniabilité et son absence d’à-coups et son silence.

Las, le mieux est l’ennemi du bien. Des chats et des chiens en goguette qui ne m’ont pas entendu arriver comme les cyclistes qui roulent souvent à deux de front en refusant par snobisme de prendre les pistes cyclables, ont fait ressortir le péril d’un véhicule trop silencieux. Silence qui met en avant le bruit de roulement bien maîtrisé grâce aux pneus Michelin spécifiques EV. Bref, la Zoe est d’un agrément supérieur à celui d’une voiture thermique même à boîte auto en ville.

8 Renault__fr

Pas de boîte de vitesses mais un levier classique marche avant et arrière. La touche Eco limite la vitesse à 90 km/h

03 IMG4

La prise de recharge est cachée sous le logo Renault

Comment faire le plein ?

Maintenant il faut ravitailler ce qui est bien moins aisé qu’avec une voiture thermique. Si les batteries ont doublé de capacité, le temps de recharge aussi ! Autour de 20 heures avec une prise classique ce qui est beaucoup. C’est ce que j’ai fais, me contraignant à laisser une fenêtre entrouverte la nuit car je n’ai pas de prise extérieure sur mon pavillon. Mais la manœuvre est aisée et rapide.

Le mieux est d’acheter une Wallbox 32 ampères qui réduit le temps de recharge à 7 heures environ et qui permet de repartir tous les matins avec une autonomie de près de 300 km. Même si Renault participe à hauteur de 500 euros, une Wallbox revient encore autour de 500 euros et accroît son coût d’utilisation.

Recharger devient jubilatoire puisqu’un plein de revient, selon l’heure, de 2 à 3 euros : une somme bien inférieure aux 25 euros environ exigés par une Clio dCi pour parcourir 300 km. Soit. Mais comme je n’ai aucune confiance dans les gouvernements passés, actuels et futurs en matière d’impôts, il est certain qu’ils ne s’assoiront pas sur les 39 milliards de taxes que rapportent les carburants fossiles. On peut imaginer que l’État inventera dans le futur une taxe spécifique sur les voitures électriques.

Enfin, n’oublions que les batteries ne vous appartiennent pas et qu’il faut les louer mensuellement à un prix variant de 69 à 119 euros selon le kilométrage annuel. Si on parcourt 1500 kilomètres par mois, une Zoe revient donc à 119 euros de location de batteries plus environ 20 euros d’électricité. Soit 139 euros et sensiblement la même somme exigée par une Clio diesel pour le même kilométrage.

Si vous achetez une Zoe uniquement pour faire des économies de carburant, ce n’est pas le meilleur choix bien que son budget d’entretien soit théoriquement inférieur à celui d’une voiture thermique d’autant qu’elle bénéficie d’une gratuité du stationnement dans certaines villes.

Bien entendu, on a la possibilité de la recharger sur les 15 000 bornes publiques à condition qu’elles fonctionnent et soient libre. Également dans certains supermarchés ou sur celles d’Autolib et chez les concessionnaires Renault. Soit en charge lente ou recharge très rapide en 43 kWh (connexion spécifique) avec des coûts élastiques variant de la gratuité dans certaines villes (avec abonnement) à très très cher en recharge rapide de 30 mn qui consomme tant d’électricité que c’est anti-écologique au possible.

Renault ZOE

La planche de bord comprend un système multimédia en son centre. Le tachymètre est digital

7 Renault_fr

R-link permet de suivre le mode de fonctionnement de la voiture au plan du fonctionnement des batteries et de son mode de conduite. Pendant ce temps, on ne regarde pas la route….

Merci Porsche !

Notons que le coffre de 338 litres est pas mal encombré avec trois gros câbles. Celui de la Wallbox, celui de la recharge rapide et celui de la prise 12 volts classique. Tous ces fils qui traînent dans le coffre font un peu négligé.

Les tarifs de la Zoé s’articulent de 23 600 à 28 500 euros comme la version essayée plutôt bien équipée. J’ai apprécié le GPS intelligent et intuitif par rapport à celui de ma voiture que j’éviterai de qualifier d’autiste, de belles jantes noires de 17 pouces atrocement délicates le long des trottoirs, d’une camera de recul, d’une belle peinture métallisée et sièges cuir chauffants et super radio Bose boum badaboum. Somme coquette à laquelle il faut déduire 6000 euros de bonus écologique.

Des tarifs redescendus de 17 600 à 22 500 euros voire encore 4000 euros de moins si on se fait reprendre un diesel de plus de 10 ans. 10 000 euros payés par un conducteur de Porsche 911 malussée de cette somme. Merci Porsche !

Alors faut-il acheter une Zoe ?

Non, si vous habitez en immeuble collectif pas équipé ou parcourez tous les jours 300 km d’autoroute à 130 km/h.

Non, si vous êtes un écolo pur et dur car si elle émet zéro gramme de CO2, ses 300 kilos de batteries au lithium pollueront tôt ou tard notre belle planète et l’électricité d’origine atomique, il paraît que ce n’est pas bien.

Oui, si c’est une deuxième voiture et que vous résidez en pavillon, utilisée en majorité en zone urbaine où la Zoe démontrera qu’elle offre une nouvelle philosophie de déplacement en générant un agrément de conduite supérieur à celui de certaines voitures thermiques.

Pour ma part je me suis régalé à son volant.

6 Renaultl_fr

R-link permet de suivre le mode de fonctionnement de la voiture au plan du fonctionnement des batteries et de son mode de conduite. Pendant ce temps, on ne regarde pas la route….

10 I32

La Zoe est chaussée de Michelin Energy EV spécifique aux voitures électriques. Jolies jantes sur l’Edition One  » mais très sensibles aux coups de trottoirs…

 

L’avis des Petits Observateurs !

38 commentaires au sujet de « 5 jours en Renault ZOE ZE40 : qu’en pense l’homme aux 1500 essais ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dubby Tatiff

    Une petite observation issue directement d’une concession Renault !
    Les propriétaires des VE roulant en ville s’étonnent … et râlent un peu … de ce qu’ils usent un train de pneus en 7000 à 15000 km.
    Explication : les VE sont tellement nerveux au démarrage que leur propriétaires ne réalisent pas qu’en appuyant un peu trop, il faut bien passer la puissance … via les pneus, et que ceux-ci s’usent en conséquence.

    Adap Tatiff 😉

    Répondre
  2. Collomp

    Bonjour à tous,
    Sommes nous encore entre bagnolards?
    Blague à part je crois que vous avez négligé un nouvel aspect du marché auto : la location.
    Dans les pubs récentes on n’annonce plus le prix d’achat mais  » XXX euros par mois ».
    Il y a aussi les formules de location courte durée et covoiturage. C’est peut être là que se situe l’avenir de l’auto.
    La VE n’est qu’un détail qui trouvera sa place dans ce nouvel univers.
    Pour mon humble part je roule en Panda 4×4 twin air et en Bertone X19 de 1986 pour le fun.
    Go POA
    Jean

    Répondre
  3. Hervé

    Comment ça ? Les écolos devraient réchauffer la planète plutôt qu’acheter une Zoé ? Vous pensez donc qu’extraire du pétrole est plus écologique que du lithium ? Quant au nucléaire, il ne représente que 75% de notre électricité, et ma Nissan Leaf est rechargée au solaire chez mon employeur.

    Répondre
  4. Frédéric à Montréal

    Personnellement, je suis en même temps déprimé et sidéré de lire cet «essai» et la plupart des commentaires.
    Alors tout d’un coup, le silence d’une voiture électrique devient un inconvénient majeur (vive le claclaclaclac du diesel qui oblige ces gêneurs de cyclistes à se pousser), mais une Clio diesel semble très attrayante à plusieurs points de vue…
    Et en plus, la voiture électrique n’a pas encore réussi à prendre 10% du marché, ce qui est évidemment la preuve de l’inutilité de cette technologie, et non de la puissance du lobby du pétrole, entre autres, contre lequel elle doit se battre!
    On s’habitue à tout, et plus personne ne se rend compte à quel point le diesel empoisonne la vie des villes en France, par le bruit, par l’odeur et par la pollution. Personne n’a dans son entourage une personne, âgée ou non, qui a des problèmes pulmonaires ou cardiaques, ou autres, à cause de la pollution au diesel?
    Gardons notre sens de l’humour et ne me tombez pas tous dessus pour cette prise de position, mais j’ai quand même été sidéré par cet essai et par la plupart des commentaires.
    L’autonomie de la Zoé vient d’être doublée, ce n’est pas rien, même si elle ne répond pas aux besoins de tous.
    J’espère que Benoit Speedster, propriétaire de Zoé et que l’on lit malheureusement moins sur POA, interviendra dans cette conversation!
    Une question pour terminer: suis-je le seul à qui la conduite d’une voiture électrique donne automatiquement le sourire?
    Vive POA!

    Répondre
    1. Dubby Tatiff

      Le lobby du pétrole n’a rien à faire dans cette histoire. N’allons pas imaginer des complots là où il n’y en a pas.
      Si les VE étaient si bien que ça, les gens en achèteraient en plus grande quantité.
      En l’état actuel des choses, les VE ne sont pas polyvalents, sauf à acheter une Tesla qui permet de partir en vacances ou de faire de long trajets sur autoroutes. Les VE sont des véhicules de niche qui viennent en complément d’un autre véhicule. Les VE sont particulièrement bien adaptés aux déplacements interurbains. Les VE sont plutôt conçus pour ceux qui possèdent une résidence particulière afin de disposer d’une place de parking avec une borne de recharge ; en ville, il faudra louer une place de parking en sous sol pour disposer d’une telle prise. Les VE coûtent plus chers en énergie qu’un véhicule équivalent thermique. Et comme il y a une transformation d’énergie supplémentaire, ils sont au final probablement plus polluants sans compter l’impact des mines de terres rares qui ne doivent pas être plus belles à voir qu’un champ pétrolifère.
      Franchement, si c’était la panacée, ça se saurait.
      J’ai conduit la première AX électrique vers 1995. C’était déjà merveilleux à conduire. Le problème n’est pas là. Ce seul avantage incontestable ne suffit pas à contrebalancer la liste des inconvénients et des limitations des VE.

    2. Nabuchodonosor

      Qui a parlé de cabinet noir ?
      Merci mon cher Dubby d’appuyer là où ça fait mal parce qu’en fait l’aide du gouvernement, enfin des Porchistes s’entend, s’adresse à la même cible, le bobo qui possède déjà au moins un autre véhicule garé dans le garage XXL de son pavillon… Si c’est pas du bonus ça ?
      🙂

    3. Fils de Pub

      C’est exactement keske j’disai…
      M’en fout, moi la Porsche je l’ai acheté d’occase, tandis que pour la Zoé, j’ai ramassé le jack’ pot !
      🙂

    4. Stéphane.nc

      Solidarité avec Montréal !

      12000 Km de sourire en un an!! Il y a certes des contraintes, mais rien de dramatique.

      Tout y passe dans les commentaires et dans la rue quand tu roules en ZOE. Au feu rouge beaucoup la prenne pour une voiturette. Le VE n’est actuellement pas pour tout le monde? certes! Mais il fait causer!!

      Nous roulons plus avec elle qu’avec notre autre bagnole tellement elle est plaisante et quand tu rejoins Paris (et oui, des provinciaux roulent en VE) quel bonheur: silence, stationnement + recharge dans les meilleurs coins pour 7€ la journée. Certes l’hiver, sur autoroute elle se vide rapidement; surtout avec les températures négatives.
      Pas moyen de recgarger? Ah bon? Il n’y a pas que les bornes autolib’….pour les bobos parisiens….
      https://fr.chargemap.com/map

      Faut une grande maison avec jardin? Nous vivons en appartement.
      Faut être bobo, écolo (repoussoir semble t’il pour certains ici)? Ben non, juste le plaisir de rouler zen sans cracher des noX au nez des passants.
      Ouais mais « ça pollue les batteries ». Comme je l’ai déjà écrit ici, toute activité humaine nécessitant de l’énergie pollue.
      Après préfère t’on enrichir ceux qui financent les djiadistes? C’est un choix.
      Une bonne voiture thermique ne pollue pas en fin de vie c’est bien connu. Et les vidanges , le carburant renversé dans les stations et les ronds point c’est bon pour la peau. Le liquide de refroidissement c’est super à respirer. Les batteries -elles- se recyclent. Comment recycle t’on le pétrole qu’on a brulé? Et le raffinage du carburant est 100% é-c-o-l-o. Sans parler de son transport en super tanker et son extraction…..
      Oui mais les terres rares qu’en faites vous? Ben la même chose que dans les catalyseurs des essences et des diesel….
      Je connais deux couples de retraités (en Province, si si) qui ont franchi le pas. Souple à conduire, facile à utiliser (montée et descente simple dans le véhicule), confortable, ils sont heureux et tiennent 2 semaines avec la batterie. Tout le monde n’est pas VRP .

      Mais ne retrouve t’on pas ici ceux qui depuis des années racontent que les boites automatiques c’est pour les vieux, les handicapés , le diesel c’est plus fiable alors vite on achète une CLIO DCI pour faire 10 000 km par an en ville, avec cycles à froid……bref tout ce qui fait halluciner un touriste descendant d’un vol long courrier et qui trouve que ça pue le diesel à Roissy (du vécu) avant de découvrir que ça pue en ville….et que les taxis tournent en boucle avec le carburant utilisé ailleurs uniquement par les camions.

      Ou alors le fait que les français (ingénieurs, constructeurs, équipementiers) soient dans le bon train dérange t’il trop celles et ceux qui ne supportent pas d’avoir à dire du bien de leur industrie pour mieux se prosterner devant celle des voisins, surtout si le voisin en question est juste à l’est du Rhin? C’est ballot, le voisin en question investit comme un dingue dans l’électrique….chuuutt quand VW et Audi, Porsche seront électriques alors là ce sera forcééééémmeeent géniiiiaaaal. Surtout avec leurs centrales électriques à charbon. …

    5. Frédéric à Montréal

      C’est exactement ce que j’aurais voulu dire, bravo, c’est lumineux!
      Merci!
      🙂

    6. Dubby Tatiff

      Bon, OK …

      … mais une fois mis de côté les argumentaires à propos des lobbies pétroliers et des financements djihadistes – problèmes Ô combien cruciaux mais dépassant quelque peu le scope de mes préoccupations quotidiennes d’une part, et annonciateurs de points Godwin d’autre part – , comment je fais pour faire Paris – Plougastel à Pâques en Zoé 40 si je dois recharger les batteries tous les 100 kilomètres sur autoroute ?

      Je prend ma seconde voiture ?
      Je prend le métro jusqu’à Gare Montparnasse, prends le train jusqu’à Brest puis autobus jusqu’à Plougastel ?
      Je loue une voiture ?
      Je m’inscrit sur un site de covoiturage ?
      Je prend les départementales et prévois 24 heures de trajet ?
      J’achète une remorque et m’y bricole un groupe électrogène – pardon un prolongateur d’autonomie comme le dit Béhème – pour alimenter le moteur de la Zoé ?
      J’achète une moto ?
      Je prends l’avion – mais je mange bio pendant la semaine, je suis donc pardonné – jusqu’à Brest, puis un taxi pour Plougastel ?
      Je ne vais pas à Plougastel à Pâques ?

    7. Nabuchodonosor

      J’admire les réactions survoltées de ceux qui ont fait le choix du tout électrique mais ne voulais stigmatiser personne et suis sincèrement désolé si j’ai froissé l’un de vous.
      Mon propos tentait de dénoncer l’incohérence des politiques à l’endroit des véhicules électriques dont la croissance ne fera que contrarier la volonté annoncée par ce mêmes politiques d’accroître le pourcentage des énergies propres dans le mix énergétique de notre pays. Je lis bêtement aujourd’hui dans la presse économique que l’état cherche à recapitaliser ses deux fleurons que sont EDF et AREVA, par la grâce notamment des bons fruits de PSA… Mais il n’y a probablement aucune relation entre tout cela…
      😉
      Nabuallomamanbobo

    8. Nabuchodonosor

      PS : Pour Monsieur Tatiff :
      Un Paris-Brest ne prendra que quelques minutes pour 1,50 € environ et pourra se déguster pendant la traversée de l’Elorn en direction de Plougastel…
      🙂

    9. Stéphane.nc

      Mon cher Dubby
      Le thermique s’impose pour les longues distances, personne ne dit le contraire.
      Mais les foyers sont d’ors et déjà pour la majorité d’entre eux multimotorisés en Province si j’en crois l’INSEE. Ne dit on pas je prends « la grosse voiture » pour les vacances, la petite pour le travail….
      Ne caricaturons pas, n’inventons pas des ayatollahs pro VE et arrêtons de raconter n’importe quoi sur le compte de bagnoles que très très très peu connaissent VRAIMENT.
      Un VE peut avantageusement remplacer la « petite voiture » du ménage, qui si on regarde bien est souvent la plus utilisée. Qui ferait 800 bornes en famille en TWINGO s’il avait un Scenic (pour rester chez Renault) dans le garage?

      Un conseil: E-S-S-A-Y-E-Z!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Hugo

    Le pire exemple en matière d’auto éléctrique. Voiture à 49€/moi location de batterie incluse sous condition de 5000km/an et au delà 20cents/km de coût de location de batterie supplémentaire. En un mot ; 0/20.
    Sinon design rond et très bon confort pour l’avoir éssayé. La présentation est pas mal mais la qualité est médiocre. La suspension pompe franchement mais le comportement ressemble à celui de la clio à savoir pas trop incisif mais très sain, homogène et progressif.

    Répondre
  6. Dubby Tatiff

    Parfois – il faut bien que je justifie mon pseudo – je me demande si la voiture électrique n’a pas déjà perdu la bataille et ne sera jamais un produit de masse.
    Des produits comme le smartphone, la télévision, la radio, internet, etc … ont mis chacun moins de 10 ans pour conquérir 10% de leur marché. Si l’on prend pour borne la EV1 de chez GM et qui date de 1996, comme étant la première voiture électrique fabriquée en série, alors on constate que 20 ans plus tard, cette technologie n’a conquis que 1% de son marché.

    Répondre
    1. Fils de Pub

      En tous cas on ne peut pas taxer la France d’être « en marche » dans développement de l’électrique. C’est un choix de vouloir éradiquer les Porsche. Mais comment expliquer que dans le même temps on s’appuie sur le malussage d’un genre voué à disparaître pour développer l’autre ? Le ver est dans le fruit.
      🙂

    2. lieutenant Columbo

      … Je ne sais pas si je saurai fendre la pièce pour les batteries de la Zoé, mais en tout cas je loue votre humour, M’sieur Ador !

  7. Vincent

    Article étonnant : on y apprend que les autres testeurs sont mauvais car ils ne parlent que de l’autonomie, et pas du reste… et cet article présente le même défaut.
    Donc la tenue de route, la qualité de l’intérieur… on oublie ?
    Sans parler de la pique sur les cyclistes, franchement mal venue… A croire que vous faites parties de ces gens qui hurlent quand deux personnes discutent dans les escalators parce qu’ils mettent 1/2 seconde à se ranger pour vous laisser passer, vous, l’homme le plus pressé et occupé du monde ?

    Répondre
  8. Serge

    Bien vu le coté anti-écolo et l’inévitable taxation du prix de l’électricité quand plusieurs millions de voitures électriques rouleront. on nous refera le coup du diesel dont on nous poussait à l’achat il y a 5 ans. GO POA !

    Répondre
  9. Perrinjaquet Yves

    Cet essai m’a beaucoup intéressé. Cela me fait un immense plaisir de lire qu’une voiture électrique n’est pas écolo. C’est ce que je pense depuis toujours, mais je crois ne l’avoir jamais lu dans un essai auto. Idem pour les vélos électriques. Le vœu de nombreux pays est de diminuer la part de nucléaire mais la vente de véhicules électriques ne cesse d’augmenter… Le traitement des batteries (production de lithium et déconstruction) n’est pas brillant. Bref, ces véhicules ne m’intéressent pas; au Salon de Genève, je suis passé tout droit sans les regarder.

    Répondre
    1. Vincent

      Si un journaliste qui n’y connait RIEN en évaluation environnementale l’a dit, ça doit être vrai…

  10. Lieutenant Columbo

    Euhh, s’cusez moi M’sieurs Dames pour le dérangement, c’est Columbo. Elle a de l’allure cette auto et en toute franchise elle me plait bien… Oui, mais y’a comme qui dirait un je ne sais quoi qui me turlupine… Voilà, quand je tombe en panne sèche avec ma vieille 403, ça m’est arrivé quelquefois je dois le reconnaitre, je suis alors contraint d’aller cherchez à pieds un jerrican d’essence à la pompe la plus proche ou d’attendre que quelqu’un se dévoue et vienne me le porter… Enfin ça c’est seulement possible à la condition d’avoir du réseau et que mon téléphone portable ne soit pas complètement déchargé… Vous savez, les mauvais jours ça peut prendre des heures et quand ça veut pas… Mais là, dans ce cas, comment ça se passe ? J’ai beau me creuser les méninges, je ne vois pas bien l’avantage de rapporter un groupe électrogène en plus du jerrican, ni celui de ramener un ou plusieurs enrouleurs électriques extra-longs parce que cela suppose de trouver d’abord un voisin qui accepte que l’on se branche chez lui durant un bon paquet d’heures, sans compter la bière et le sandwich ni ma femme qui se fera du tracas en ne me voyant pas rentrer… Pour le coup, scrrotch, scrrotch, je sèche…

    Répondre
    1. Floal

      Cela est prévu dans le contrat de location (obligatoire) des batteries. En cas de  » panne énergétique », un dépanneur vous dépose à la borne la plus proche (domicile ou borne de recharge) dans un rayon de 80km.

    2. Lieutenant Columbo

      Aaah ben ça alors…. Si je m’étais douté…
      C’est Z.E plan pour traverser la ville sur un plateau !
      Et c’est ma femme qui va être contente, elle qui rêve depuis toujours de la conduite autonome…
      Merci du conseil M’sieur Floal !
      … Et, croyez qu’on peut en profiter pour aller promener le chien ?
      🙂

    3. Mat Ador

      Je trouvais déjà que la location des accus limitait sérieusement le marché de seconde main. S’il faut de plus ne pas s’éloigner au-delà de 80 bornes de toute civilisation sous peine de ne pas être dépanné, alors là, cette bagnole devient carrément une entrave à la liberté de circuler…

  11. Piat Georges

    Très complet l’essai, super.
    Quant aux voitures électriques, avant l’auto s’adaptait à nous et maintenant c’est l’inverse !

    Répondre
  12. circonspect

    Je ne comprends pas la remarque standard , reléguant la voiture électrique au rôle de seconde voiture .
    Ah bon , vous faites plus de 300 km par jour ? alors là, OK , je suis d’accord pour ce qualificatif .
    Dans tous les autres cas , la voiture électrique , conduite au quotidien , devient bien la première voiture de la maison . Pour les longs week ends ou pendant les vacances on utilisera le SUV ou le gros break acheté d’occasion ; il ne fera pas plus de 10 000km par an et sera donc considéré comme le second véhicule de la maison ….

    Répondre
  13. Bernard

    Très intéressant. Avant d’acheter une Zoe, il faut bien analyser quel va en être l’usage qu’on va en faire comme l’explique bien cet essai.

    Répondre
    1. Stéphane.nc

      Même approche pour toutes les voitures….qui n’est pas effectuée par la plupart des français qui achetaient du diesel sans être tous de gros rouleurs. Du diesel sur des citadines bien souvent……

  14. Nabuchodonosor

    Merci pour votre compte-rendu d’essai réaliste Patrice, qui donne encore pour un temps un petit avantage à l’énergie fossile embarquée, du moins pour sa polyvalence d’usage, n’en déplaise à certains…
    De votre reportage me remonte en fait une pensée émue envers votre pompiste préféré et j’imagine sa tête sous sa casquette à visière et son bleu de chauffe, les deux mains sur les hanches en vous voyant filer cinq jours durant passer sans jamais ravitailler… Pensez donc, 1500 essais et quarante ans d’arrêts buvette, ça crée des liens, forcément…
    🙂
    Nabusupermario

    Répondre
    1. ANONYME

      Tout est biaisé puisque tous les calculs sont basés sur une fiscalité Zéro! Or le nouveau compteur LINKY d’EdF est suffisamment intelligent pour identifier la recharge d’une auto électrique ou hybride. Bientôt donc vous recevrez avec votre relevé électricité votre « contribution  » écologique ….
      merci Big brother

    2. AlainD

      Grâce à ce reportage, j’ai commandée et reçue la mienne et je dois dire quel plaisir au volant entre silence et douceur. En fait, elle est devenue notre première voiture et madame veut avoir la sienne avant la fin de l’année.
      Un essai sur autoroute m’a permis de faire 196km à 124 km/h au limiteur avec un reste de 18% d’autonomie pour trouver une borne hors de l’autoroute qui est trop chère. Autonomie de départ de 356km.
      Go POA