Souvenirs d’Autos (115) : X6, une pompe à Flic

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Voici une histoire que de nombreux Petits Observateurs vont très bien comprendre… Merci Cédric pour cet envoi.

x6

 

Nous sommes au mois de novembre 2008 et j’ai la chance de descendre voir des amis  qui habitent en Beauce. Il fait très beau et je suis au volant du tout nouveau BMW X6. Pour remettre dans son contexte, au moment de sa sortie, le X6 fait figure de monstre sur la route et la version de 258 CV lui rend bien la pareille avec des performances impressionnantes. Et si dans les environs parisiens le X6 commence doucement à se faire connaître, arrivé à la campagne ce n’est plus la même histoire…

Je me suis contenu sur l’autoroute pour respecter du mieux possible les limitations en me disant qu’une fois arrivé sur les départementales, que je connais par cœur, je pourrais « envoyer » un peu pour voir ce que l’engin à dans le ventre. La Beauce c’est plat, on voit loin, c’est idéal pour faire quelques accélérations. Je quitte enfin la nationale pour la première départementale et là le X6 révèle tout son potentiel !

La tenue de route est bluffante. Je relâche les gaz pour arriver paisiblement au premier patelin et le traverser aux allures légales car je me méfie des gamins, comme des tracteurs, qui peuvent surgir de nul part…

Mais là, c’est une estafette de la gendarmerie qui m’apparaît d’un coup. Elle est garée sur la place de l’église et je vois deux gendarmes bondir sur la route pour m’ordonner de me mettre sur le bas côté. Autant vous dire qu’a ce moment je ne suis pas très fier de moi, je me vois déjà repartir les menottes aux poignets et faire les gros titres du JT de 20h. Les deux gendarmes me regardent avec des yeux comme des soucoupes. Un silence pesant commence à se mettre en place. On se dit bonjour, on se surveille du coin de l’œil… J’ai chaud, et j’essaye de garder l’air naturel. Le premier me demande les papiers du véhicule quand le deuxième commence son tour d’inspection.

Il commente :

  • Mais c’est quoi la taille de ses roues ?

En effet les jantes de 20 pouces ne sont pas un modèle de discrétion et le premier lâche un cri en voyant le nombre de chevaux fiscaux. J’entends encore sont cris de désespoir :

  • 19 chevaux ! Mais vous avez payé combien la carte grise ?!

La glace est rompue, on parle voiture, ouf ce sont des bagnolards. Une fois le X6 présenté sous ces moindres détails on se souhaite une bonne fin de journée et je reprends la route. Cette fois-ci je me dis que mon permis a eu chaud et je poursuis ma route plus sagement. Heureusement car quelques kilomètres je croise une autre voiture de la gendarmerie, qui manque de finir sur le toit en prenant un rond-point à toute allure pour me filer le train. Ils me suivent à distance et je les vois tapoter sur leur ordinateur pour savoir ce qu’un engin pareil fait dans le coin. Fausse alerte la voiture n’est ni volée et ni fichée au grand banditisme, ils reprennent leur route initiale.

Soulagé d’arriver chez mes amis, je termine mon créneau quand la Police Nationale passe au même moment. Toujours les mêmes yeux médusés, le conducteur manque d’envoyer le Scénic dans le trottoir d’en face en me dévisageant d’un air suspicieux…

Un vrai jour sans fin.

J’ai adoré conduire cette voiture, mais quel soulagement de rendre les clefs sans avoir pris un PV ou passé une nuit au poste !

 

Cette rubrique est désormais aussi la vôtre.

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps. Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA ! Merci.

 

 

L’avis des Petits Observateurs !

14 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (115) : X6, une pompe à Flic »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. guy

    ces trucs me laissent une drôle d’impression ; il y a quelque temps, au volant d’une golf VII, en faisant la queue à une station-service derrière un Cayenne, j’ai eu la désagrable sensation d’être derrière un camion, mon capot arrivant quasiment à la hauteur du bas du bouclier AR ….

    Répondre
    1. Hugo

      Oui c’est clair qu’en cas d’accident contre un engin pareil tu es défavorisé en premier lieu par le poids et ensuite par ce qu’il risque de te passer dessus « comme » sur un gros dos d’âne.

  2. Hugo

    C’est dynamique ? Ca enchaîne les virages avec autant d’incisivité et d’aisance qu’une lotus ? Il est impressionnant à défaut d’être racé. Joyeux Noël !!

    Répondre
  3. Gérald

    Oui une histoire que je comprends très bien,
    On est en 2010, et avec mes associés on doit aller à Valence en Espagne pour acheter du marbre, comme la commande est importante et que l’on vient d’ouvrir la boite on descend tous les 4.
    Le père de mon associé nous prête son X6, oui c’est mieux pour négocier, et surtout on avait aucune caisse capable de faire le voyage…
    J’ai jamais conduit une voiture aussi bluffante, pour faire des kilomètres c’est crème, le macan ne fait pas mieux…
    Bon on se relaie à tour de rôle, sauf Pat, qui me dit qu’avec sa barbe de 3 jours et sa tête rasée, on va se faire arrêter à tous les péages…
    Bonne négo, après 2 jours et plus de 1500 bornes, on est de retour de nuit…
    On passe la frontière, et Pat me dit;  » bon à mon tour de conduire, c’est tard il fait nuit, il peut plus rien nous arriver »…
    Hé oui, premier péage et voilà la douane qui se demande bien ce que font 4 jeunes dans un X6 la nuit de retour d’Espagne…
    Pat n’avais pas son permis sur lui…
    On commence à suer et on voit déjà la caisse désossée sur le bas côté…
    Contrôle de toutes les identités et libération dans la bonne humeur…bizarrement Pat n’avait plus envie de conduire…

    Répondre
    1. Maître Capello

      Vous voilà sorti de nulle part que vous mordez déjà à pleines touches sur mes plates-bandes… Tant qu’ à faire, joyeux Noël !
      🙂

  4. Chapman

    Difficile de rester discret dans une telle débauche. Le truc rassurant c’est que les flics sont des bagnolards comme les autres….
    A mesure que les cheveux blanchissent l’autorisation implicite de mener ce genre de carrosse apparaît, et la fausse respectabilité de l’âge mûr prend la place du jeune forcement suspect.
    Reste les motivations de rouler dans de tels engins dans un pays comme le nôtre …..

    Répondre