Le phénomène Youngtimer, la nouvelle tendance de la collection

Par patrice Vergès. Depuis peu, une nouvelle catégorie de voitures anciennes mais plus contemporaines s’est ajoutée aux autres. Mais par rapport à ces dernières, le phénomène Youngtimer en pleine expansion s’adresse à une catégorie différente d’acheteurs. Explications.

BMW Série 3 1991

 

Collectionner une ancienne prend souvent racine dans notre enfance. Selon notre génération, on préfère cette voiture plutôt que celle-là car elle nous rappelle nos tendres années à travers le véhicule de nos parents, celui dont on a rêvé à 20 ans ou toute sa vie. Voici pourquoi les sexagénaires d’aujourd’hui préfèrent les voitures des sixties comme leur aînés aimaient celles des années 50 ou 40. La catégorie Youngtimer créée au niveau européen assez récemment englobe les voitures des années 80/90 au sens très large. Vous allez penser qu’elles sont d’abord « La Madeleine de Proust» des quadras qui ont roulés dedans quand ils étaient gamins et qui en ont envie pour les mêmes raisons que leurs aînés. Ce n’est pas faux. Mais ce qui est le plus étonnant, c’est que des jeunes âgés autour de 20/25 ans se passionnent pour ces voitures qui ont pratiquement leur âge.

Plus amusantes à conduire, plus sonores aussi

 En fait, ils n’utilisent pas leur youngtimer pour participer à des sorties rétro ou concentration comme les autres mais souvent pour tous les jours. Rouler quotidiennement avec une Classique des années 60/70 n’est pas que du bonheur. Sous leur livrée romantique, même bien restaurées, elles restent des vieilles dames qu’il ne faut pas trop bousculer avec une tenue de route, un freinage, un confort de l’époque sans oublier une sécurité passive médiocre. Idéal pour une balade, moins pour traverser une agglomération à 18 heures.

Il n’en est pas de même avec les modèles des années 90 qui souvent bénéficiaient déjà de l’ABS, d’une direction assistée, de freins à disque, d’un moteur à injection qui démarre au quart de tour, d’airbags et d’une bonne tenue de route  Ces véhicules encore actuels, sauf au niveau de la consommation et pollution, peuvent être utilisés au quotidien dans de bonnes condition de sécurité et de fiabilité malgré les 200 000 kilomètres lus parfois au compteur.

L’hyper star, la 205 GTI

Peugeot 205 GTI

Archétype de la Youngtimer, les prix de la Peugeot 205 GTI sont à la hausse.

 Mieux encore, certaines sont plus amusantes et autant performantes que les actuelles aseptisées par les normes sonores sévérisées et aux performances étouffées par le poids en augmentation et les normes anti pollution. Il faut conduire une R5 GT Turbo de 115 ch de 850 kilos, une 205 GTI de 130 ch pour 950 kilos ou une BMW E36 2,5 l de 192 ch des années 90 pour mesurer comme elles marchaient fort, accéléraient comme des obus, étaient plus excitantes à conduire.

BMW Série 3 1991

La BMW Série 3 des années 90 offre des performances élevées, la sonorité d’un 6 cylindre de 192 ch qui respire bien pour moins de 5000 euros

La R5 GT Turbo a encore un tempérament de feu boosté par son turbo. Compter entre 5 et 10 000 euros

Renault 5 GT Turbo

Elles lâchaient des musiques bien  plus enivrantes que celles d’aujourd’hui notamment les BMW ou 205 GTI. Bref, elles distillaient un agrément de conduite parfois supérieur à nos contemporaines, expliquant l’engouement d’une certaine jeunesse autour, d’autant que leur prix (à la hausse) ne dépasse pas parfois 5000 euros. C’est déjà trop tard pour l’iconique 205 GTI qui frise les 7500 euros ou 10 000 pour une Clio Williams. Mais pour le prix d’un beau scooter 125, on peut se pavaner dans une belle BMW E36 6 cylindres, une imposante Audi A8, un sculptural coupé Peugeot 406 et pour beaucoup moins dans une BX GTI ou un coupé Opel calibra 16 V. Cela dit, quelque uns en achètent car n’ils ont pas les moyens d’acheter une voiture plus récente, d’autres, en revanche, car qui ont le rejet des voitures récentes bardées de radar et d’électronique.

Certes, il y a le coût de l’entretien mais leur rapport-prix plaisir est sans égal. Cet engouement permet à ces jeunes acheteurs de découvrir l’histoire de leur modèle et de s’y intéresser parfois avec un excès de passion. Il suffit de se balader sur les nombreux groupes Youngtimers sur Face-Book pour s’en rendre compte.

Magazines spécialisés

05 nLe magazine Youngtimers crée il y a 5 ans fédère avec talent tous les passionnés des voitures des années 80/90

Evidemment pour nourrir cet engouement, des magazines spécialisés dans les voitures des années 80/90 ont vu le jour. L’un des meilleurs est justement « Youngtimers » qui fut le pionnier. Il a été crée il y a déjà 5 ans par une poignée de passionnés notamment Francois-Xavier Basse un ancien d’Auto Plus, Vincent Duhem et Thierry Réaubourg. Né en bimestriel, ce magazine à la très belle maquette est devenu mensuel quelques mois plus tard. Bien réalisé par des journalistes compétents qui ne falsifient pas l’histoire comme cela est de règle sur FB, il fédère un important lectorat envié par des revues auto de modernes. Du coup, il a été décliné en moto et également sur un site web.

Ce phénomène est très rassurant car il se dit aujourd’hui que l’automobile n’intéresse plus la jeunesse attirée par d’autres pôles d’intérêt. Certes. Mais le phénomène youngtimer lié au nombre croissants de sorties de voitures anciennes ou de bourses d’échange prouve que dans une époque de doute sur notre futur, le passé a de l’avenir. En matière d’auto ancienne, en pastichant Pierre Dac, il n’est pas sûr que l’avenir (de l’auto) soit du passé en préparation.

Opel Calibra Une Opel Calibra reste plus accessible avec des prix s’articulant de 3000 à 5000 euros

Honda CRX VTEC Volkswagen GOLF 3

L’avis des Petits Observateurs !

23 commentaires au sujet de « Le phénomène Youngtimer, la nouvelle tendance de la collection »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Olivier

    Il y a plus de youngtimers que de voiture neuves à acheter d’où un choix fabuleux. Pour ma part, j’en suis à ma 3eme Audi A8 que je paye toujours moins de 5000 euros et que je revends pratiquement le prix d’achat en en perdant au maximum 1000 euros. Ma dernière qui date de 1998 affiche seulement 180 000 km au compteur. Avec un kit E85, elle consomme l’équivalent de 9 à 10 litres aux 100 au prix du super à 95.

    Répondre
  2. Cyrille

    Bonjour,

    C’est un bien belle article, mais j’ai envie de rajouter un petit point par rapport aux divers bourses et expositions. La youngtimers est très mal defini pour certains et cela se voit. Soit nous sommes acceptés soit nous sommes toléré mais sans forcément d’éloge pour nous. Donc je pense que nous jeunes anciennes il y a encore du travail pour être accepté par nos ainés.
    Sinon vive la passion de la youngtimers, continue a vous rassemblez.

    Répondre
  3. mj

    La Safrane a ete produite jusque 2001 la r25 jusqu’en 1992 c est normal qu’on croise plus de Safrane que de 25 est y pas mal de 25 qui son partie a la casse à cause de la prime la casse qui fait beaucoup de mal

    Répondre
    1. Claude

      Oui, mais il y a eu deux fois plus de R25 construites que de Safrane. Une R25 V6 Baccara avec le moteur turbo de 205 ch très difficile à trouver car il y en a eu peu est une voiture fabuleuse mais on déniche surtout des diesels. pour ma part, elle est mieux que la safrane sauf en bi turbo introuvable

    2. jules cesar junior

      Les R25 ont surtout desertee les routes en Ph1 entre autre a cause des reprises a la casse mais aussi d une part des caisses plus assujetties a la corrosion malgre de serieux progres compares aux R20/R30 ,mais encore a la rarefaction des pieces neuves hors entretien courant . Cependant de nos jours un paquet de Safrane diesel arrivent en casse avec les interdictions de rouler dans les grandes villes et le durcissement du ct a venir

  4. Claude

    UN article formidable enfin sur les Youngtimers dans POA. Pourquoi pas avec une chronique régulière? Je roule avec une BX 16 soupapes de 160 ch qui marche bien plus fort que les voitures actuelles dans des condition de confort supérieure. Elle me revient à 4000 euros!

    Répondre
  5. Richard

    je roule quotidiennement dans ce que vous appelleriez une Youngtimer, une Renault Safrane âgée de 23 ans toujours aussi alerte et confortable… Elle a tranquillement passé les 300.000 km et continue son petit bonhomme de chemin avec son moteur quasi indestructible et c’est une voiture que l’on croise encore assez souvent sur nos routes à l’instar de la R25 qui l’a précédée

    Répondre
  6. Roland

    POA qui évoque enfin les Youngtimers, je n’en reviens pas! Excellente initiative. Dans l’article, vous n’évoquez pas les Honda qui font des magnifiques youngtimers d’une solidité sans égale et comme vous l’évoquez avec une musicalité formidable avec les moteurs VTEC.

    Répondre
  7. Pierre

    Je me passionne pour ce style de voitures bien plus amusantes à conduire que les modèles actuels. Mon Opel Monza GSI 3 litres 6 cylindres offre un vrai confort, de bonnes performances ( 220 k/m) et encore une très belle ligne profilée et une grande robustesse pour 4000 euros. comme écrit Patrice Vergès, le prix d’un scooter 125!

    Répondre
  8. Serge

    Un bon sujet. Le « phénomène « youngtimer « comme il est écrit prend de plus en plus d’ampleur. Par rapport à avant, on a envie de rouler contre des sommes raisonnables avec des voitures qui nous ont fait rêver à 15 ans. Moi, c’est la R21 Turbo. 240 km/h en 1990. Peut être un jour dans POA?

    Répondre
  9. Lambert Alan

    Il est vrai que certaines voitures anciennes nous donnent envie de les posséder même si la plupart sont nées avant moi, pour ma part c’est la Volvo 480 qui me fait de l’oeil depuis un certain temps… un look très original, un vrai break de chasse comme Volvo à su toujours faire et un prix raisonnable mais rares sont les modèles en très bon état…

    Répondre
  10. Antoine

    Je suis un lecteur du magazine depuis la création et je suis avec intérêt le phénomène Youngtimer , notamment sur la page Facebook du magazine .

    Comme l’écrit Monsieur Vergès je constate maintenant que certains jeunes qui parfois n’était pas encore né à la sortie des véhicules s’interesse à des modèles que les vieux de 39 ans

    Répondre
  11. pierre

    Phenomene actuel certes mais bien sympathique que ces Youngtimers . (Je me verrai bien au volant d’une Calibra ou une E36 i…..).
    En prime ce sont des voitures (annees 80/90) qui sont aussi fiables et endurantes que celles d’aujourd’hui oú la rouille n’a pratiquement plus d’effets aussi devastateurs que sur les anciennes.
    Par contre cette mode met aussi en valeur des modeles qui n’ont (et n’avait…) rien de bien attirants

    Répondre
    1. pierre

      Oups mon message est parti trop vite……
      Je complete, ……..
      car effectivement certaines voitures populaires ou banales de l’epoque se retrouvent adulées , alors que leur agrement reste tres moyen…..effet de mode oblige….
      donc youngtimers (meme pour nous qui avons roulés dans ces annees…) Oui pleinement mais avec la precaution d’une selection des modeles !

    2. Daniel

      Attention, pour différentes raison, un model jugé peu attirant pour vous peut pour d’autres se révéler la voitures la plus belle au monde.
      Les goûts………

  12. cyril

    Je confirme cet engouement… Je fais actuellement mes tournée d’infirmier libéral en Twingo rs cup, c’est pas encore un youngtimer, mais je la bichonne elle je compte bien qu’elle le devienne… Et la garder aussi…
    Et niveau confort et sensations, on est plus proche d’une clio 16s des années 90 que d’une auto des années 2010.

    Répondre
  13. MisterVolvo

    C’est un très bel article!
    Je n’ai que 16ans mais à mes 15ans je me suis offert un Volvo 740 GL de 1988. Je suis passionné de Volvo et je l’avais trouvé pas cher sur un fameux site d’annonces sur internet. Je l’ai donc acheté avec la permission de mon père pour pouvoir le rénover avec son aide. Depuis que je l’ai j’en suis fou amoureux. Il fonctionne parfaitement à présent grâce à de nombreuses interventions et réparations ! En ce moment nous sommes en train de rénover la carrosserie qui en a bien besoin dû à son âge qui est presque le double du miens 🙂
    Il a quelques kilomètres au compteur mais c’est un Volvo…et il ne fait pas exception à la règle ! C’est du solide !!! 🙂

    Répondre
  14. Tony

    Personnellement je réfléchie depuis quelque temps à sauter le pas du youngtimer pour allez quotidiennement au travail. Je cherche quelques choses d’assez particulier et en bonne état histoire que dans 10 ou 20 ans on la considère comme une ancienne à succès…

    Moi je suis abonné à Autoretro. Il faut dire que j’ai 32 ans et c’est vrai que les model d’avant guerre ce n’est pas ma tasse de thé… Mon idéal un coupé italien des années 60-70 mais il est vrai qu’au quotidiens cela peut être compliqué à entretenir notamment en cas d’accrochage… Alors qu’une Corsa GSI ou Ford XR2i cela permet de roulé décalé de façon moins aseptisé et avec toute les chances de pouvoir la réparer sans trop de problème…

    Répondre
    1. greg

      A noter que chez nos amis anglais, pour les MG, Triumph…on trouve absolument toutes les pièces en neuf, ce qui permet de rouler presque au quotidien sans souci de réparations, en tous cas moins que sur certaines voitures plus récentes.
      Mais cela reste des voitures des années 60-70 avec tout ce que cela implique…

    2. Gérald

      Pour commencer tu peux regarder vers l’alfa 145 petit break de chasse très joliment dessiné, assez fiable et dans le creux de la vague, un joli coupé qui a une belle personnalité et qui est devenu très rare en bon état. Après je ne pense pas que la cote va s’envoler, sinon plus récent le coupé GT avec l’ultime version du V6 alfa, futur ou deja collector !

  15. Ronan

    Interessant! Une petite question, l’article ne mentionne que des voitures sportives ou/et a gros moteurs, est-ce que ce phénomène des YoungTimers attire aussi les jeunes avides soit de luxe ( comme Jean, 205 Gentry ou Rolland Garros ou R5 & Clio Baccara) ou de style différent (Alfa Spider 1990, Fiat Barchetta par ex)?

    Répondre
  16. jean

    En matière d’anciennes plus ou moins Youngtimer on ne saurait passer à côté d’AUTORETRO , dont les articles et les sujets variés sont toujours un plaisir.

    Pour en utiliser au quotidien (205 Gentry)J’ajouterai que rouler en Youngtimer permet d’avoir encore des sensations et du plaisir de conduire dans les limites du code de la route. Ah le plaisir d’une boite courte qui permet des dépassements d’une pichenette….

    Répondre
    1. Patrick

      Je suis resté coincé dans les années 80 / 90 ! Je ne conduit que des youngtimers. J’ai gardé ma 309 GTI de 1987, je roule en Jaguar XJ 40, et pour mes filles, une petite opel Corsa de 1995. La moto est de 2007, exception à la règle. Il m’arrive de conduire les véhicules de ma société… Fade, triste, bridée, sans saveurs, sans odeurs, un déplaçoir d’une affligeante banalité ou l’électronique remplace le conducteur.
      Regardez, mais regardez la ligne de la 205, de la GT turbo, de la BMW, de la calibra… Imaginez le bruit du moteur, des accélérations…
      Bienvenue au club, vous êtes vivant !!!